Fruits et légumes, 18 aout 2011 : Maladrerie, il fallait venir tôt pour en avoir !

jeudi 18 août 2011

Certains sont arrivés dès le milieu de l’après-midi pour ne pas rater la traditionnelle vente de solidarité des fruits et légumes organisée par le parti communiste chaque fin d’été. Livrés ce matin par un transporteur venu directement du Lot et Garonne, les produits frais ont été comme chaque année répartis entre différents points de vente de la région parisienne dont le plus médiatique est la place de la Bastille.

Les habitués d’Aubervilliers ont tenu à être présents à ce rendez-vous de pré-rentrée, toujours avec quelques mots d’encouragement pour remercier les militants communistes et les agriculteurs du MODEF. Ils regrettent de ne pouvoir manger que rarement des produits frais et doivent attendent notre initiative pour enfin avoir la garantie de la qualité et du juste prix, celui qui assure une rémunération normale du producteur sans pour autant grever le budget des consommateurs.

Hebergement gratuit d'image et photo

Au moment où le parti communiste mène campagne contre la vie chère, pour l’augmentation des salaires, contre les augmentations abusives des prix du gaz, de l’électricité... cette initiative vient à point nommé pour pointer les pratiques des circuits de distribution qui réalisent des profits considérables sur le dos des consommateurs, obligés de rogner sur des dépenses alimentaires pourtant indispensables à une bonne qualité de vie.

Hebergement gratuit d'image et photo

Merci à l’ensemble des militants qui comme chaque fin d’été, ont assuré dans la bonne humeur, le succès d’une opération fortement symbolique qui montre à quel point il y a nécessité de tisser de nouvelles solidarités pour satisfaire le besoin élémentaire qu’est celui d’une alimentation de qualité pour tous.

E.P.

4 Messages

  • Fruits et légumes, 18 aout 2011 : Maladrerie, il fallait venir tôt pour en avoir ! Le 19 août 2011 à 00:39, par c’est grave docteur ?

    C’est passé un peu inaperçu, les militants communistes étaient affairés à satisfaire les acheteurs venus nombreux. Mais certains, repartant leurs cabas remplis de melons, prunes ou poires ont été surpris de voir un homme sortir d’une voiture type Renault 19 ou mégane grise se précipiter, tellle une bête affamée, sur une affiche du PCF. Il l’a rageusement arrachée du panneau Decaux sur lequel elle était scotchée, puis, il a rejoint en courant le véhicule. Ne manquait que le crissement de pneus au démarrage pour mieux signifier aux passants médusés la valeur de la prise de guerre.

    Car pour l’intéressé, l’inénarrable Tahir Ketfi, alias le colleur fou du parti socialiste que le maire a intégré à son équipe municipale en le nommant président du CCAS, il faut livrer une lutte inlassable contre les communistes. Peu importe qu’ils organisent une vente de fruits et légumes qui permet aux habitants de s’approvisionner en produits de qualité. Il fut un temps où les militants socialistes ou verts venaient acheter quelques produits frais, manifestant leur soutien à l’opération. Aujourd’hui, leur seule présence se traduit par le passage aussi dérisoire que pitoyable de l’un des leurs qui ne trouve rien de mieux à faire qu’à se lancer dans une micro opération commando sur une affiche du parti communiste. Peut-on imaginer que l’individu est contre l’augmentation des salaires, slogan de l’affiche ? Même pas, mais quand le sectarisme confine à une telle bêtise, on peut être inquiet pour la démocratie.

  • Ah oui, j’ai bien vu un monsieur sortir de son véhicule pour arracher une affiche réclamant l’augmentation des salaires ; je croyais qu’il s’agissait d’un militant UMP ! Ce que j’ignorais, c’est qu’il est conseiller municipal d’Aubervilliers ! Quand je verrai le maire, je lui demanderai s’il approuve ce genre d’attitude et s’il pense sanctionner cet élu.

  • Fruits et légumes, 18 aout 2011 : Maladrerie, il fallait venir tôt pour en avoir ! Le 19 août 2011 à 10:32, par dans l’Huma aujourd’hui

    Ce matin l’Huma fait sa une et propose une double page sur la vente des fruits et légumes en région parisienne. Des témoignages qui complètent utilement les reportages radio ou télé et le papier sur notre site. On y lit que les prix entre le producteur et le consommateur font la culbute 4 à 6 fois... A méditer d’autant plus qu’en pages intérieures, on lit que l’affaire Tapie est devenue depuis longtemps l’affaire Lagarde, qu’on attend toujours la réaction du Medef par rapport à l’attitude de certains grands patrons américains notamment souhaitant payer plus d’impôts...

  • Il est vraiment malade Le 19 août 2011 à 14:59, par Rabcor

    L’arracheur d’affiches sprintant-bondissant n’a fait que boucler jeudi soir l’offensive qu’il avait engagée la veille contre nos affichettes annonçant l’initiative. Tel un loup rasant les murs il avait détruit le modeste affichage réalisé sur les poteaux de la rue D. Casanova.

    En tout cas il applique avec méthode les attitudes de guerre que le maire et ses amis ont décidé de déployer contre le Parti communiste.