Retrouver le sens du "vivre ensemble"

vendredi 12 août 2011

Il faut savoir que, loin des idées reçues, et largement relayées dans l’opinion publique, les immigrés rapportent beaucoup plus à l’économie qu’ils ne coûtent. Ils auraient même jouer un rôle d’amortisseurs sociaux pendant la crise.

Une étude de l’institut national d’études démographiques (INED) portant sur les coûts de l’immigration pour l’économie nationale, confirme par exemple que 12,4 milliards d’euros sont entrés en 2009 dans les caisses de l’Etat grâce à l’immigration. Cette étude confirme aussi que, loin de "voler les emplois des Français", les immigrés occupent pour une grande majorité des emplois dont les Français ne veulent pas.

Malgré cela, le gouvernement persiste à présente l’immigration comme un problème, jamais comme une richesse, un apport, une chance.

Il est pourtant possible d’engager une autre politique de l’immigration, une autre politique d’aide au développement économique et social, une autre politique de solidarité et de protection des personnes.

C’est possible, et ce serait sûrement moins coûteux que cette politique uniquement répressive qui, de surcroît, ne sert à rien !

extrait du journal des sénateurs communistes

Répondre à cet article