Mercredi 13 juillet : "14 juillet" au parc Éli Lotar

mardi 12 juillet 2011

Comme chaque année, le 14 juillet aura lieu le 13 juillet à Aubervilliers. Attention, comme l’année dernière, le feu d’artifice sera tiré au parc Elie Lotar, près du canal, et non sur le parking de la piscine. Le parti y tiendra son stand habituel avec frites, merguez, brochettes, boissons rafraichissantes, glaces... Nous proposerons aussi des bouteilles de bière Kölsch, que ceux qui ont participé au stand de la fête de l’huma 2010 connaissent bien.

En plus de récupérer nos derniers tracts, n’hésitez pas à vous arrêter pour discuter des prochaines échéances : fête de l’huma 2011, présidentielles et législatives 2012...

Bon 14 juillet à tous.

4 Messages

  • Mercredi 13 juillet : "14 juillet" au parc Éli Lotar Le 13 juillet 2011 à 00:35, par Victor Noir

    Parlons franchement. A ce jour, seul Gérard Del Monte est sur une proposition d’avenir en terme de gauche rassemblée pour gérer l’avenir d’Aubervilliers. Aucune autre voix ne s’entend pour ouvrir des voies pour 2014. La posture oppositionnelle radicale plaît sûrement au militant de base, mais en quoi, camarades, vaut-elle réellement pour cette ville dans son destin de demain ? Disons-le, tirer à vue sur Jacques Salvator est un exercice assez vain. Il s’en sortira, je vous le dis. Pourquoi ? Finalement, c’est assez simple à comprendre. Qui pourra lui reprocher de ne pas se bagarrer pour notre commune ?
    On peut ne pas être d’accord avec sa vision de la ville, on ne pourra pas lui retirer son engagement en faveur d’Aubervilliers. Les petits procès en légitimité versus 2008 ne pèseront pas grand chose quand il s’agira de faire les comptes en 2014. Que les puristes continuent à filer l’argument du vol des municipales, cela n’aura aucune valeur électorale à la fin de la partie. Alors ? Quitte ou double, camarades. Jusqu’au bout, pour se faire plaisir, avec Pascal Beaudet et JJK en ombre chinoise. Avec les cantonales comme un faux-semblant de référence. Ou bien il y aura la compréhension/acceptation que la donne, malgré les apparences de ce scrutin intermédiaire, est en train de changer suffisamment pour que le jeu d’hier ne vaille pas grand chose demain.
    A vos paris et à votre responsabilité pour Aubervilliers. Cette ville vaut mieux qu’un médiocre théâtre de boulevard offert par son duel des gauches. Qui ne le comprendra pas, perdra. Définitivement. Il ne s’agit pas de plier mais de proposer. Dépeindre Salvator en nouveau Laval ne vous y aidera pas. A injure forcée, mort politique annoncée. Vous ne me croyez pas ? On se reverra...

  • @victor noir "Dépeindre Salvator en nouveau Laval ne vous y aidera pas. A injure forcée, mort politique annoncée. "

    Tiens, le retour de VN ?
    Tu es à côté de la plaque... Un ou deux post, toujours des mêmes d’ailleurs ont proféré ce type d’insultes. Ce n’est pas le fond de la pansée et de l’action de ceux qui veulent se battre pour change rles choses à Aubervilliers.
    Le vrai fonds du débat local, c’est celui des débats sur les hausses d’impôts, sur la faiblesse des projets de cette équipe municipale, son incapacité de travail dans le secteur Hlm par exemple, de la poudre aux yeux, de l’incapacité de construire un projet de ville au-delà des mesurettes de com’, le débat sur les PPP, la casse de la "vie des quartiers"...

    JJK sert bien par ses outrances le pouvoir local en lui permettant un repoussoir. Au passage, notez bien qu’au Ps (local), la même logique existe : de la haine, du mépris, la négation de la différence de pensée, l’appel systématique à l’anticommuniste de grandpapa, la violence verbale, la censure des opposants ou non alignés (ah, l’affaire Hammed).
    Personnellement, je n’avais jamais vu ça à Auber.
    La logique de Delmonte est juste, mais doit pour être réalisable trouver des partenaires. Où sont-ils au PS ?

    Et puis nous ne sommes pas en 2014 ou 2015. Ce qui préoccupe, c’est les salaires, le chômage, le logement, l’avenir des jeunes...
    Sur ce terrain, la "gauche de gouvernement" se conduit comme l’opposition de sa majesté : ni d’accord ni résolue à combattre la politique sarkoziste qui casse tout.
    Ça ne se voir pas trop encore parce que les gens veulent se débarrasser de Sarko à tout prix. Mais quand on entend des dirigeants Ps dire que oui, ils reviendront à la retraite à 60 ans tout en maintenant les durées de cotisations à 41,5 ans (faites le calcul), on atterrit. Faites le : Bts à environ 20 ans + 41,5 ans = retraite à 62 ans s’il n’y a pas eu "d’accident de carrière !
    Idem sur la guerre en Lybie, dont la prolongation vient d’être votée par les députés Ps...

    Pour une part, ce qui se construit, en ce moment, avec le Front de gauche apportera des solutions. Un front ouvert, rassemblant tout ceux qui entendent rompre avec la logique libérale, la logique du capital. Celle qui n’a pour horizon que l’argent, qui casse les entreprises, bousille les humains et flingue la planète.

    Des mots ? Je vous rappelle que dans les années 80, Mitterrand expliquait que ceux qui ne voulait pas rompre avec ce système "n’étaient pas socialistes".
    Entendez-le, entendez nous, enfin.

    Bon d’accord, c’est long mais c’est bon.

  • Surtout... Le 13 juillet 2011 à 12:37, par Luminothérapie

    qu’il faut aussi tenir compte de tous les acteurs politiques de la ville, y compris les plus récents....

  • Qui souhaite l’union ? Le 13 juillet 2011 à 18:56, par Olivier

    L’analyse de "Victor Noir" n’est pas dénuée de bon sens, même si d’ici à 2014 les choses peuvent se modifier. En 2014 la donne politique peut-être différente, le Front de Gauche se renforce avec de nouvelles arrivées et comme le dit fort justement "Luminothérapie" il convient, dès maintenant, d’en tenir compte. Il n’en reste pas moins que la balle est bien dans le camp de J. Salvator. Qu’attend t-il pour parler sur le sujet ? Le souhaite -t-il réellement ? Y a t-il intérêt ? A t-il l’autorité suffisante pour débattre de cette question avec son groupe d’élus ? L’opinion de G. DelMonte n’a rien de confidentielle, il l’a donnée et même redonnée depuis longtemps et ne semble pas être condamné publiquement par ses camarades à ce sujet. J. Salvator et d’autres ont pu en prendre connaissance sur ce site en cliquant sur le lien "DiversesCités". Un article y a été publié début mai (lu 112 fois), apparemment il a laissé les socialistes et aussi J. Salvator complétement silencieux. C’est à ceux qui ont le pouvoir municipal de faire des propositions, pas à ceux qui sont dans l’opposition minoritaire.