27 mai 2011 - école Robespierre

Aubervilliers fête son nouveau conseiller général

dimanche 29 mai 2011

Les militants, sympathisants, amis se sont retrouvés autour d’un verre de l’amitié avec Pascal Beaudet et Leila Tlili : l’occasion de dire un grand merci à tous ceux qui de près ou de loin ont apporté leur soutien dans une campagne dont le résultat n’était pas écrit d’avance. On a revécu les émotions les angoisses et le soulagement qui traversaient l’esprit des uns et des autres deux mois jour pour jour, heure pour heure après cette élection qui a redonné un peu de dignité à la vie politique locale.

Mais l’heure était plutôt à la fête, avec l’envie de poursuivre la construction du rassemblement dont le premier acte victorieux avait été en 2009 le résultat du front de gauche arrivé en tête à Aubervilliers aux européennes.On se souvient de l’élection de Patrick le Hyaric député au parlement européen, présent parmi nous, tout comme Jack Ralite et Jean-Jacques Karman. Sensibles aux marques d’encouragement des habitants, des militants associatifs, des agents des services publics qui ont manifesté leurs encouragements et leur confiance, les participants ont manifesté leur impatience à poursuivre le travail engagé avec Pascal Beaudet, lors de cette cantonale.

Déjà un premier bilan le 14 juin à 19 heures au réfectoire Macé Condorcet (à confirmer)

A peine deux mois après l’installation du conseil général, des décisions qui touchent au plus près la vie des habitants ont été prises par l’assemblée départementale. Un budget marqué par une augmentation des impôts locaux, un flou et une absence de concertation en matière de collèges... Les élus communistes ont réussi à faire rétablir pour partie le remboursement de la carte imagin’R qui concerne les collégiens. Cela traduit l’évolution des rapports de force au conseil général, mais aussi la nécessité d’une explication et d’un débat public avec les habitants autour de nos deux conseillers généraux, Pascal Beaudet et Jean Jacques Karman.

Ce débat posera à travers les questions scolaires, et notamment de construction du sixième collège et de reconstruction de Jean Moulin qui sont de la compétence directe du département, les questions qui touchent aux choix départementaux de la majorité socialiste du conseil général.

Ce mois de juin sera actif, marqué aussi par de nombreux rendez-vous politiques pour préparer les prochaines échéances électorales (sénatoriales septembre 2011, présidentielles et législatives 2012)

Eric Plée

1 Message

  • Aubervilliers fête son nouveau conseiller général Le 1er juin 2011 à 10:59, par Le veilleur de nuit a pris sa douche

    Non Guillaumet, l’adresse de la section du PCF est le 35 heurtault, simplement parce que c’est l’adresse de l’immeuble qui abrite la section. D’ailleurs si tu vas voir, tu t’apercevras qu’une affichette de l’Ophlm qui se touve dans le hall du même immeuble quelques mères plus loin indique 35 rue heurtault tout d’ailleurs comme la plaque 35 que tu peux apercevoir sur la photo de la section. D’accord, il faut agrandir des dizaines de fois.

    Pour te dire très franchement, on s’en fout un peu que ce soit heurtault ou jouhaux. Mais quand tu enverras ton chèque de souscription et ta demande d’adhésion, adresse la au 35 Heurtault.

    Quant à Léon Jouhaux, le colloque a permis de mesurer la réalité du personnage, la réalité de sa déportation où il avait droit à un régime particulier, les photos le montrait bien. Et quelque part, afficher en un même lieu les modestes artisans locaux d’un rassemblement à gauche et l’un des principaux artisans de la division syndicale est de nature à nous faire réfléchir et ne peut être que positif.

    Enfin, nous pourrons ensemble un jour démonter la plaque de l’immeuble à la ronéo pour la replacer au bon endroit. Ce sera l’occasion de montrer symboliquement qu’on ne s’invente pas historien et de replacer le réseau de résistance du musée de l’homme à sa juste place au plan national grâce à l’épisode albertivillarien de l’outil qui a permis de tirer le fameux tract.