Conseil Municipal du 12 mai : Le torchon brûle dans la majorité municipale et la décision d’éviction de Malika Ahmed provoque des dégâts collatéraux.

dimanche 15 mai 2011

On s’attendait à ce que les leçons du pitoyable conseil municipal du 7 mars soient tirées. On croyait qu’une fois le bouc émissaire de la défaite d’Evelyne Yonnet cloué au pilori, l’exécutif municipal allait resserrer les rangs et respecter la fin de la récréation sifflée il y a deux ans par le maire. Et bien non ! La désignation des représentants de la ville au conseil communautaire de Plaine Commune, nécessitée par la volonté du maire d’évincer Malika Ahmed de son mandat de conseillère communautaire, allait donner une nouvelle occasion à notre exécutif municipal d’illustrer son sens des responsabilités dans une pantalonnade digne du précédent conseil municipal.

Un mort chez les Verts !

Le groupe des Verts souhaitait remplacer l’un de ses membres, Sylvain Ros, dont on a cru comprendre qu’il n’était plus en odeur de sainteté au sein de son groupe politique. Ancien du PSU, homme de conviction, Sylvain Ros est à l’origine de la naissance des Verts à Aubervilliers et avait été le premier élu de cette sensibilité à rejoindre la municipalité dirigée à l’époque par Jack Ralite. Au sein du groupe "Europe Écologie les Verts" l’ambiance semble être marquée par quelques règlements de compte. Christine Ratzel, pourtant de la même formation, assure ne pas avoir été informée de ce changement, et conteste la candidature de Teddy Maïza (vert lui aussi) qui aurait été, semble t-il, désigné par les Verts. Tout cela provoque de la confusion et de l’énervement chez les uns et les autres. Même si le PS n’a pas donné une très grande importance à la place des Verts, tout cela fait grand désordre, d’autant qu’à ce manque de transparence s’ajoute une diminution de la parité parmi les représentants au conseil communautaire puisque deux élues femmes seront remplacées par deux hommes. Jean-François Monino, président du groupe, a beau bafouiller que la question a été validée par la fédération départementale d’Europe-écologie les Verts rien ni fait, le mécontentement et la protestation persistent. Ce n’est pas forcément surprenant quand on sait que les Verts sont en général les premiers à fustiger la pratique des appareils politiques.... Toujours est-il que dans ce contexte de totale confusion, ont fleuri comme pour la plupart des votes d’autres candidatures comme celle de Malika Ahmed,de Christine Ratzel, de Nadia Lenoury ou encore de Fayçal Meynia. En conclusion, c’est Teddy Maïza qui est sorti du petit chapeau !

Une ascension en panne chez les socialistes !

Marie Kouamé, conseillère municipale socialiste, avait pris parti et voté contre l’éviction de Malika Ahmed lors du dernier Conseil. Et bien, paradoxe socialiste, loin d’être sanctionnée, elle a été désignée par sa formation pour remplacer Jaqueline Sandt à Plaine Commune. Manifestement informée tardivement, peut-être au moment même de la présentation de sa candidature par le groupe socialiste, Marie Kouamé pète littéralement les plombs, fustigeant ce type de pratique. Retenue inextrémis par Malika Ahmed qui a du sérieusement allonger le pas pour la rattraper, elle réintègre finalement la salle du conseil. Interruption de séance à la demande des socialistes, et c’est à la surprise générale, Jacqueline Sandt qui tire son épingle du jeu pour représenter la ville à Plaine Commune. Jacqueline Sandt, dont il avait été dit, quelques minutes auparavant, qu’elle se retirait pour des questions d’agenda surbooké. Elle a, en moins dix minutes, trouvé la disponibilité nécessaire à l’exercice de son mandat ! Ire de la salle, et au terme de cette nouvelle confusion, c’est finalement Marc Guerrien qui sera élu.

Pascal Beaudet représentera Aubervilliers au nom du groupe "Tous ensemble pour Aubervilliers"

Seul signe de cohérence dans cette séance qui illustre les dysfonctionnements municipaux de plus en plus fréquents, c’est Pascal Beaudet qui continuera à représenter la ville au titre du siège réservé à l’opposition municipale et qui de fait, revenait logiquement au groupe communiste et citoyen.

On peut regretter que sur une question comme la communauté d’agglomération dont les compétences sont particulièrement étendues, aménagement, développement économique, voirie, espaces verts, formation..., la désignation de nos représentants se fassent dans un tel climat d’amateurisme et d’irresponsabilité. Le maire avait pourtant tenté de reléguer en fin de séance cette question, se doutant qu’elle provoquerait des dissensions internes dont on a vu qu’elles n’ont épargné au sein de la majorité que le "puissant" groupe radical d’Abderrahim Hafidi (deux membres) qui au passage, a été élu conseiller communautaire. On a les Talleyrand qu’on peut !

Jacques Salvator avait prévu une communication sur la vidéo-surveillance. En rapportant cette information en début de séance alors qu’elle était inscrite à l’ordre du jour en dernier, le maire savait qu’un sujet portant sur la sécurité ne manquerait pas de provoquer des débats fournis, et retarder le déroulement du conseil, ce qui a été le cas. Espérait-il que les conseillers municipaux, vu l’heure tardive, allaient expédier la désignation de leurs représentants à Plaine Commune ? En fait, ils ne s’en sont pas laissé compter. Les élus, en particulier ceux du groupe communiste et citoyen n’ont pas manqué d’exiger, pour la suite du conseil, le respect des règles et en particulier le vote à bulletin secret pour la désignation des conseillers communautaires.

En dehors de confirmer sa volonté de sanction, rien n’obligeait le maire à porter cette question à l’ordre du jour. Les conseillers communautaires étaient normalement élus pour six ans. Le résultat des élections cantonales, qui a vu l’échec d’Evelyne Yonnet, a fortement contrarié le maire le conduisant dans une démarche de règlement de compte que le groupe socialiste appelle clarification politique. Effectivement, les choses ont été clarifiées, et pas seulement du point de vue politique.

Eric Plée

44 Messages

  • Quelques petites corrections à propos de cette séance pour le moins houleuse.
    Dans un premier temps Marie Kouamé conseillère municipale était avant ce vote conseillère communautaire depuis 2008. Elle devait être évincée par le groupe socialiste en raison de sa prise de position lors du dernier conseil municipal du 7 avril (et non du 7 mars) dernier suite à son soutien en faveur de Malika Ahmed. Seulement une des questions précédentes : la démission de Philippe Milla du conseil d’administration du collège Rosa Luxembourg et son remplacement par Sophia Chibah a provoqué la colère de Marie Kouamé. Elle a souhaité connaître les raisons de la démission de ce dernier. Celui-ci lui a rétorqué que c’était pour "des raisons personnelles", Marie Kouamé s’est alors mise en colère, elle a qualifié les socialistes de cachotiers...et a quitté la séance. Benoit Logre inquiet de la situation et face à la réaction de Marie Kouamé a immédiatement envoyé des textos demandant à son groupe de maintenir in extrémis Marie Kouamé comme élue communautaire, contrairement à ce qui était prévu ! Peur du scandale et de sa réaction en pleine séance du conseil municipale. Marie Kouamé en colère a alors quittée la séance en disant qu’elle n’avait pas sa place parmi eux. Elle a été rattrapée par Malika AHMED, puis Benoit Logre est allé la voir et demandé à lui parler en privé. Quelques instants plus tard Benoit Logre est retourné à sa place. Quelques minutes plus tard Malika Ahmed a réussi a faire revenir Marie Kouamé sur sa décision, elle a repris sa place sous les yeux inquiets, et médusés de Benoit Logre, Jacques Salvator et tutti quanti qui s’attendaient au pire. Le Maire a alors abordé d’autres questions du conseil municipal retardant le plus possible la fameuse question n° 3 qui est peut être devenue la question n°13 ! Désignation des conseillers communautaires "en raison des résultats du 1er tour et du 2nd tour des élections cantonales" Là Sylvain Ros (vice président à Plaine Co) a appris qu’il était viré, et Malika AHMED (conseillère communautaire déléguée) s’est vue confirmer ce qu’elle savait déjà ! Jacqueline Sandt (conseillère communautaire) a annoncé sa démission pour des raisons personnelles. Jacques Salvator, Bernard Vincent, Véronique Le Bihan, Jean-Yves Vannier, Jean François Monino restent élus communautaires. Des nouveaux élus sont proposés : Marc Guerrien, Abderrahim Hafidi, et Teddy Maiza. Marie Kouamé est alors "réapparue" d’une liste dont elle devait être initialement éliminée, par peur du scandale. Piquée au vif, Marie Kouamé annonce alors qu’elle se demande en s’adressant au Maire "Jacques je ne comprends pas pourquoi tu me proposes, puisque tu sais que les gens de ton groupe ne veulent pas de moi et ne vont pas voter pour moi", elle annonce qu’elle ne veut plus rien d’eux, qu’ils peuvent garder leur 200 euros, qu’elle ne veut plus rien avoir à faire avec eux et ne souhaite plus les représenter à Plaine Commune. Décomposition des socialistes, gênés et qui s’attendent au pire. Heureusement pour eux, Marie Kouamé, quitte la séance en leur disant qu’elle n’a plus sa place parmi eux ! Rattrapée une nouvelle fois par Malika Ahmed qui ne réussira pas à la faire revenir cette fois ci.
    Passe d’armes, comme vous le dîtes entre Christine Ratzel-Togo et J.F.Monino face à un maire complice de ce dernier et totalement désolidarisé de Sylvain Ros envoyé au calanque grecque et sacrifié face à une ambition démesurée du président de groupe...Mais il y a eu également une passe d’armes plus discrète et en aparté entre Hafidi et Djida Madi qui a découvert en pleine séance que ce dernier s’est octroyé tout aussi démocratiquement une délégation communautaire, sans lui en avoir parlé auparavant, elle est la seule élue de son groupe à n’avoir aucune délégation, les 2 autres sont déjà adjoint au maire, mais Hafidi a préféré se servir d’abord (on comprend peut-être mieux l’absence de Djamila Khelaf qui n’a certainement pas souhaité se retrouver au milieu) et a laissé procuration à Hafidi. Dans tous les cas, Mme Madi a découvert séance tenante la manipulation de son président de groupe, malheureusement elle n’a pas eu l’audace de christine Ratzel qui pour l’exemple s’est présentée contre Monino en signe de défiance, et de Sylvain Ros qui lui a défié Maiza ! Autre scène épique : au moment du vote pour Pascal Beaudet : les socialistes ne voulait pas voter pour lui, le maire gesticulait auprès de son groupe pour leur demander de voter absolument pour lui puisque proposé par lui (parce que la loi l’exige bien évidemment) résultat Beaudet élu avec 18 voix (en gros 3 ou 4 voix de la majorité pas plus) et 22 abstention. Dans tous les cas, ce soir là la majorité a éclatée face aux manœuvres antidémocratiques.

  • Conseil municipal du 12 mai : le torchon brûle dans la majorité municipale Le 15 mai 2011 à 08:53, par la parité, c’est comme la prostate, on s’en fout

    Si j’ai bien compris, les trois nouveaux représentants de la ville à Plaine Co sont Maïza, Guerrien et Hafidi.

    Bravo les gars, je dis bien les gars, parce que pour la parité, c’est top !

    Quant au reste, chacun a déjà son opinion ! C’était bien la peine de s’assoir sur la parité pour ce résultat !

  • Conseil municipal du 12 mai : le torchon brûle dans la majorité municipale Le 15 mai 2011 à 10:02, par tendinite contagieuse

    Et si le vote pour mettre fin aux fonctions de Malika Ahmed avait eu lieu à bulletins secrets ? Quand on sait que déjà à main levée, le 7 avril, il y avait quelques coudes fléchis (sans doute une tendinite contagieuse), on imagine le résultat d’un vote à bulletins secrets !

    En tout cas, on en a vu le résultat pour l’élection des conseillers communautaires où tant dans le débat, les candidatures et le vote, c’était le bordel complet...

  • Combien je me félicite d’avoir voté "écolo" indépendant et pas pour les Verts à la cantonales.... tout ça pour ça !

  • bonjour. Moi aussi je suis heureux d avoir voté ecolo indépendant au premier tour des cantonales et baudet au deusième tour. Les verts a
    Aubervilliers penssent plus a leur petite personne qu a l intérèt de la planète et cerise sur le gâteau maiza au conseil communautaire , enfin un vrai vert qui pourra lever le coude plus régulièrement et se faire du fric sans travailler

  • Deux conseils municipaux qui partent en couille, pour un maire strauss-khanien ça pourrait sembler normal, mais pour des habitants, on est en droit de se poser des questions : déjà la majorité est minoritaire, en plus, c’est la débandade. On se demande comment Salvator va tenir encore trois ans avec un socle électoral qui se rétrécit comme peau de chagrin, les défections qu’il est en train de subir et le repli sectaire des cadres politiques qui lui restent...

  • Quand on est strauss-kahnien, c’est moins emmerdant d’être sorti du conseil général que de sortir de sa salle de bain...

  • Les emmerdes, c’est toujours relatif Le 16 mai 2011 à 11:22, par Kollontaï

    Prenons bien la mesure de la situation : on ne saurait trop recommander à Jacques Salvator de ne pas sortir à poil de la mairie.

    D’ailleurs, se ballader à poil peut avoir des conséquences néfastes pour la santé : vous avez vu la gueule de Strauss-Kahn entre deux policiers US ? Je suis sûr qu’il a attrapé la crève dans sa suite de luxe en voulant simplement défroisser son costard.

    Tout cela n’est qu’une malheureuse affaire d’interprétation. En fait, Strauss-Kahn a voulu empêcher la femme de chambre de lui voler son complet de luxe. C’est pour ça qu’il était tout nu. C’est lui, la victime !

    En attendant, nous compatissons grandement au malheur des socialistes d’Aubervilliers, strauss-kahniens devant l’éternel, et bien emmerdés aujourd’hui. Décidément, Salvator a la poisse !

  • @Kollontaï

    Ici, c’est un site politique, pas une page facebook avec des vannes à 2 balles...

  • "politiquement correct" ne veut rien dire. C’est juste insinuer que l’interlocuteur est mou du genou... sans intérêt non plus.
    Par contre ta contribution sur le PPP peut faire réfléchir ! C’est ça la différence.
    Enfin, je dis ça, je dis rien.
    Voilà, c’est tout.

  • Après avoir fait son cinéma au conseil municipal, notre maire est parti à Cannes, passer un casting pour un rôle où il excelle, celui de traitre...

    Mais rassurons nous, il nous reviendra bientôt, à moins qu’il croise quelqu’un en sortant de la salle de bain....

  • @cinephile averti

    Ce genre d’ânerie... on se croirait sur la page facebook d’un ado

  • Strauss-Kahn, on l’aime Le 17 mai 2011 à 17:37, par Kollontaï

    Je conseille de lire un article bien documenté sur Strauss-Kahn, qui montre le rôle néfaste du personnage. Ecrit fin 2010, il ne peut pas être soupçonné de participer à l’hallali générale (encore que je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas y participer : ce n’est pas si souvent qu’on a des occasions pareilles).

    Voilà l’article : Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn, de François RUFFIN

  • Conseil Municipal du 12 mai : Le torchon brûle dans la majorité municipale et la décision d’éviction de Malika Ahmed provoque des dégâts collatéraux. Le 19 mai 2011 à 22:39, par A Aubervilliers, la parité c’est comme la prostate, tout le monde s’en fout

    Les trois nouveaux élus d’Aubervilliers (trois hommes) au conseil communautaire ont fait un tabac auprès de leurs collègues des autres villes qui ont apprécié le souci de la parité homme femme dont a fait preuve notre conseil municipal.

    Et encore, ils n’avaient pas lu le site pcfaubervilliers.fr
    pour savoir comment ils ont été élus.

  • Conseil Municipal du 12 mai : Complément d’informations Le 20 mai 2011 à 11:50, par Bébert

    Des oublis dans ce compte-rendu. Le retour du vote révolutionnaire. Des voix des élu(e)s du Parti Communiste allant au candidat de droite Fayçal Ménia se présentant contre Jacques Salvator. Jugez-en vous-mêmes avec ces résultats du premier vote : Jacques Salvator : 34 Fayçal Ménia : 8 Malika Ahmed : 2 Blancs et nuls : 3
    C’était donc pour ça la demande du vote à bulletins secrets ? L’auraient-ils (elles) osé avec un vote à main levée ?
    L’abstention des socialistes pour Pascal Beaudet : ce n’est pas un vote contre, ni pour la droite ( voir ci-dessus) et cela ne l’a donc pas empêché d’être élu comme le prévoit la loi. Sans doutes une désapprobation de la campagne nauséabonde menée contre Evelyne Yonnet et couverte par ce candidat ?
    L’agenda surbooké de Jacqueline Sandt : espérons que celui de Pascal Beaudet lui permettra d’être plus présent au conseil communautaire que ces trois dernières années : 10 % de présence !!! Sachant qu’il doit maintenant siéger aussi au Conseil général...
    Sympa la demande du vote à bulletins secrets qui a permis d’allonger la séance d’une heure et demie et qui a provoqué après cette question le départ de toute l’opposition droite et groupe communiste confondus à l’exception de Gérard Del Monte resté jusqu’au bout. ( question heureusement reculée par le maire, sinon ils seraient peut-être tous partis avant !
    Le seul camarade qui a pu ainsi voter la délibération sur la dénomination du square Bordier : " Jean Ferrat" . C’est un joli nom camarades (même absents ?)
    Quant à l’absence de Djamila Khelaf, certains feraient mieux de se renseigner avant d’écrire ce genre de choses. Il peut exister des raisons personnelles, comme pour le départ de Philippe Millia de Rosa Luxemburg, qui n’ont pas à être étalées sur la place publique.
    Quand on donne des leçons, il vaut mieux ne pas être dans la position d’en recevoir.

  • Rien n’empêche Bébert de faire son compte-rendu sur le site du PS ou des verts s’il a ses entrées ou s’il réussit par passer l’épreuve du portail que constituent le filtrage Typepad, twitter ou facebook. Manifestement le dispositif est assez dissuasif puisqu’il n’y a plus de commentaires sur le site du PS depuis plusieurs semaines. Mais comme il n’y a pas grand chose à commenter, c’est pas trop gênant.

    En tout cas, merci au site du PCF de nous donner les infos et son appréciation deux ou trois jours après le conseil. Merci aussi de laisser Bébert s’y exprimer huit jours après, là où les autres sites politiques sont muets et là où il faut près d’un mois à Aubermensuel pour nous donner un compte rendu, périodicité et délais de bouclage obligent.

    Comme quoi, la démocratie est à géométrie variable dans cette ville, et les pratiques staliniennes ne sont pas forcément pratiquées par ceux dont on croit qu’ils sont naturellement enclins à les pratiquer. En tout cas, ce site montre l’inverse...

  • Pas d’accord avec "Bébert", Il y a peu d’oublis dans ce compte rendu. Il reflète assez fidèlement un moment de cette séance du conseil municipal.
    Bien sûr, certains peuvent pointer pour les dénoncer les résultats du vote. Pourtant il ne faut pas en être surpris. Quand un conseil municipal ressemble à une cours de récréation, chacun s’amuse à sa manière surtout quand les résultats ne font aucun doute puisque les élus ps sont ultra majoritaires. Il serait quand même grand temps que le maire de cette ville apprenne à présider son assemblée communale. En plus d’être un bazar, il faut bien constater que l’ambiance de l’assemblée communale n’est rien d’autre que le résultat de l’absence de cohérence dans la politique municipale : depuis 2009, la maire annonce son intention d’élargir sa majorité et ne fait rien pour passer aux actes. En fait, le maire ne veut absolument pas mettre en œuvre une démarche d’union, il est hégémonique et veut le rester. Il justifie son inertie par ce qu’il appelle une "campagne nauséabonde contre E. Yonnet", mais avant cette campagne, qui n’était pas différente de beaucoup d’autres, qu’a t-il fait pour rassembler et pour essayer de réunir la gauche ? RIEN ! Il regarde la politique locale par le petit bout de la lorgnette. Sur ce site, DelMonte a au moins le mérite d’essayer de poser le débat sur l’avenir de la gauche locale. Ce débat risque malheureusement d’être clos avant même d’avoir commencé.

  • Je suis ravi d’apprendre que si des élus communistes ont voté Fayçal Ménia ou Nadia Lenoury, même Philippe Millia, c’est pour s’amuser.
    Leurs camarades apprécieront...
    S’ils ont quitté le conseil c’est certainement pour aller s’amuser ailleurs. Evidemment les délibérations suivantes étaient bien moins amusantes que les votes pour les conseillers communautaires.
    Quant à Pascal Beaudet, s’il ne participe qu’une fois sur dix au conseil communautaire, c’est certainement que ce n’est pas assez amusant.
    Patrick Braouzec pourrait faire un effort !

  • Excusez Bébert, adhérent socialiste à jour de ses cotisations et propre sur lui, qui s’exprime sur ce site, il ne peut le faire sur le sien. Il n’est pas du bon courant, contrairement à Strauss-Kahn.

    Quant à passer par le compte "Typepad" ou le système "twitter" ou encore facebook, pour laisser un post de seconde zone, cela semble tellement compliqué que même Strauss-Kahn aurait plus de facilité à déjouer le dispositif de surveillance qui l’entoure que d’écrire un message sur le site du PS.

    Alors vous imaginez la détresse de Bébert contraint d’obliger ses aficionados à venir sur le site du PCF lire ses analyses.

  • @Bébert
    ___ He oui, à un moment donné, quand la démocratie c’est bouche cousue, garde à vous et ferme ta gueule, on peut avoir envie de rire ! ou de dérision... Rappelle toi les sondages de Coluche dans les années 80.
    Enfin, quand tu t’exprime ici, c’est tranquille, pas besoin de mettre ton uniforme de politique bienpensant avec des mots bien moulés : laisse toi le temps de réfléchir... c’est pas le site du prêt-à-penser ni des donneurs de leçons.

  • J’ai l’impression de voir un match de boxe du PC contre le PS.

    Franchement, vous n’avez rien de constructif dans ce texte.

    Proposer des idées concrètes qui fassent avancé AUBERVILLIERS vers le haut.

    Amitiés seulement aux communistes qui veulent faire avancer AUBERVILLIERS.

  • @ Grand ours PS, rien que ton pseudo trahit ta volonté hégémonique. Une seule réponse au texte que tu juges peu constructif : commence par défendre les valeurs de la démocratie : respect du vote des électeurs, respect des électeurs qui attendent du conseil municipal qu’il ne se livre pas à une mascarade en désignant ses conseillers communautaires, et on rediscutera alors sur des propositions qu’on peut porter en commun dans le respect de chacun. En attendant, il est bon que chacun ait les infos utiles sur la ville. Chaque formation politique, la ville, la presse y contribuent à leur façon et avec leurs moyens. Reconnais que ce site est loin d’être parfait mais il a le mérite de révéler certaines forces et faiblesses, y compris chez nous. en tout cas, merci de ta visite même si elle n’aide pas trop à faire progresser le débat...

  • Comme tu dis
    "@ Grand ours PS, rien que ton pseudo trahit ta volonté hégémonique.", tu dois être psy ou champollion.
    Mais bon....

    Autre chose pour moi la démocratie c’est du respect.
    Le PCF n’a aucun respect avec le PS.

    Tout cela déteint sur la ville.
    Quel dommage !

  • Lu dans votre torchon
    ,
    .... le "puissant" groupe radical d’Abderrahim Hafidi (deux membres) qui au passage, a été élu conseiller communautaire. On a les Talleyrand qu’on peut !

    Vérifiez vos infos : le groupe radical comprend trois membres, et non deux !

  • Dès la première séance du bureau communautaire de Plaine commune, faisant suite au remplacement de trois des représentants d’Aubervilliers au conseil communautaire, il n’y avait déjà plus un seul représentant d’Aubervilliers présent dans cette instance... C’était bien utile de procéder à ce remaniement....

  • Le PCF occupe un gros pavillon avenue de la République. Cet immeuble appartient à la municipalité, et la nouvelle équipe a décidé de le transformer en crèche.

    Ainsi, ça gazouillera, et on y préparera vraiment les lendemains qui chantent.

    Il se dit que le PCF bénéficiait d’un bail à des tarifs défiant toute concurrence.

    Les gens sont tellement méchants que ce doit être faux.

    Dans son souci de transparence et de vérité, le PCF va nous dire ce qu’il en est exactement...

    Chiche ?

  • A la place de COUR DES COMPTES, je ne m’aventurerais pas trop sur ce terrain là... Le pavillon en question est dans un état qui nécessite de tels travaux que sa remise en état et aux normes en fera la crèche la plus chère d’Europe ! Alors tant qu’à le liquider, pourquoi pas, mais à votre remarque vous risquez de laisser insinuer que l’idée de la crèche est un prétexte pour virer les communistes... Eux ont eu la décence de ne pas le faire... Et pourtant, ils auraient pu, c’était facile...

  • Si on comprend bien, le PCF jurassikien d’Auber a occupé pendant plus de trente ans l’immeuble de l’avenue de la République et l’a laissé tomber en ruine.

    Un peu comme ils ont fait avec la ville.

    On est donc dans le symbole.

    Mais que cela n’empêche pas de répondre à la question sur le montant du loyer.

    Cela doit être du domaine public ou sinon on va finir par croire qu’il y a des cachottiers chez les camarades.

  • Le groupe PCF a voté comme un seul homme les crédits pour la crèche municipale qui sera aménagée dans les anciens locaux que les seniors du PCF louaient avenue de la République.

    Il suffit de lire la délibération de janvier dernier :

    OBJET :Création d’une crèche municipale multi-accueil au 15-15 bis avenue de la République. Approbation du montant global prévisionnel révisé.
    LE CONSEIL,
    Après avoir entendu l’exposé du Maire, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales ; Vu le programme de création d’une crèche municipale multi-accueil ; Vu le budget communal ; Vu la délibération n°153 de la séance du Conseil municipal du 23 juin 2010 ;
    Considérant la nécessité de revoir le bilan global prévisionnel voté le 23 juin 2010 par le Conseil municipal en raison de l’avancement du dossier relatif à la création d’une crèche municipale multi-accueil au 15-15 bis avenue de la République et des précisions financières apportées par la préparation du dossier de consultation des entreprises ;
    A l’unanimité.

  • @ manque de rigueur :

    Pas 2, même pas 3 mais 5 si je me réfère à une source inattaquable :
    http://www.prg93.org/
    Rubrique "Les élus" où l’on peut lire :

    Les élus

    Lors des dernières élections municipales de mars 2008, c’est en Seine-Saint-Denis que le nombre d’élus radicaux de gauche a le plus progressé. Un contexte difficile, et une bipolarisation toujours pesante ne nous ont pas empêchés de progresser dans chaque ville. Quand on sait que le département est le plus jeune de France en moyenne d’âge, c’est encourageant pour l’avenir !

    Par ordre alphabétique des villes :
    AUBERVILLIERS

    Abderrahim Hafidi
    Adjoint au maire
    délégué aux Politiques et pratiques culturelles, Maison des cultures
    @ abdou.hafidi@wanadoo.fr

    Djamila Khellaf
    Adjointe au maire
    déléguée à l’enfance, caisse des écoles, activités périscolaires (centres de loisirs)
    @ djamila.khelaf@hotmail.fr

    Djida Madi
    Conseillère municipale
    @ djida.madi@ac.creteil.fr

    Madeleine Ngange
    Conseillère municipale

    Alexandre Ngaleu
    Conseiller municipal

  • Heureusement que le parti radical s’invente des élus pour montrer sa puissance....

  • @la rigueur n’est plus ce qu’elle était.
    3 radicaux suffiront sur Auber !!
    les 2 derniers sont en trop, ils ne sont pas conseillers municipaux. Il faudrait vérifier ses infos avant de les étaler.
    Par contre Mr Ngaleu qui est cité, est président au conseil de quartier de la Mala-Dubois...

  • @cours des comptes
    savoir le prix du loyer du pavillon occupé par les cocos, n’est pas vraiment une info capitale. Par contre, savoir le prix du loyer pour la nouvelle école Wagari Maataï contracté auprès de Bouygues, ça c’est plus drôle !!" Eh,oui, école en lising,et dans 20 ans tu récupères les ruines." ça c’est du concret, du vrai, du palpitant.. Alors on attend !!!

  • Dites le prix du loyer du pavillon occupé par le PCF AUBERVILLLIERS ainsi que le nombre de m2.
    Je serai curieux de savoir.

  • C’est parti pour... pas un France Brésil mais un troisième conseil municipal où ça va se foutre sur la gueule. Il devait avoir lieu début juin, mais manifestement, pour s’échauffer, ça suffit pas, donc c’est pour la fin juin !

    Il y a des places à prendre : le poste d’adjoint qu’occupait Malika Ahmed. Gageons que Malika Ahmed se représentera, que Nadia Lenourry, Fayçal Menia seront candidats, et c’est un jeune socialiste qui sortira du chapeau.

    Gageons aussi qu’il faudra bien envoyer un signe aux anciens, ils votent, ce qui veut dire que leur élue passerait à la propreté (qui ne vote pas) et l’élue déléguée à la propreté mettra son talent et sa joie communicative au service des séniors.

    Tout aussi intéressant, il va falloir se battre sur les dépouilles de Malika Ahmed : commerce et petite enfance ; là, les jeux ne sont pas faits et il faut bien un mois pour régler ça. Ce qui permet déjà de se foutre sur la gueule en coulisse.

    Mais prenons les paris, ça va encore être le bordel au prochain conseil.

  • Strauss-Kahn, on l’aime Le 26 mai 2011 à 23:18, par GrandOursPS

    Nous pouvons applaudir @Kollontaï.
    Franchement je te conseille de te faire lobotomiser.

    Continuer à taper sur DSK vous taper sur le PS, vous l’affaiblissez.
    C’est bien parti pour du FN contre SARKOZY au second tour des présidentielles.

    Il se trouve que samedi dernier j’ai discuté avec des militants PCF d’AUBERVILLIERS lors de la votation citoyenne et ils m’ont dis que même un socialiste arriverait au second tour des présidentielles, ils ne voteront pas pour le candidat socialiste.
    Je vous conseille de changer le nom de votre parti.
    Par exemple : PCFD (= PCF de droite)

    Amitié au PCFG (= PCF de gauche)

  • Pourquoi faudrait-il voter pour le PS ? Le 27 mai 2011 à 11:07, par Kollontaï

    A partir du moment où le PS fait la même politique que la droite, je ne vois pas bien quel est l’intérêt pour l’électeur de voter pour l’un plus que pour l’autre.

    Pourquoi les citoyens ne vont plus voter ? Parce que la politique ne leur donne plus d’espoir. Je conseille aux militants du PS d’aller à la rencontre des électeurs, de discuter et d’essayer de comprendre.

    Quand on est chômeur de longue durée, et que l’on entend le discours de Jospin (2000) qui explique benoitement que l’Etat (et donc le gouvernement) ne peut pas tout,

    1-après avoir couvert la fermeture de Renault Vilvorde (Belgique)
    2-après n’être pas intervenu sur la restructuration de la branche biscuit Danone
    3-après avoir plus privatisé que tous les gouvernements de droite précédents
    4-après avoir mis le coin dans la casse de la Sécurité sociale
    5-après avoir couvert une guerre impérialiste contre la République fédérale de Yougoslavie
    6-etc
    oui, effectivement, on se demande bien comment l’électeur de basse pourrait être convaincu qu’il vaut mieux les socialistes que la droite. Ce faisant, je ne dédouanne les communistes qui ont participé à ce gouvernement et se sont lâchement aplatis au lieu de jouer leur rôle et de combattre cette politique libérale.

    D’où mon interrogation : qui fait le jeu du FN, les militants écoeurés qui ne veulent pas être complices de la politique libérale du PS, ou les élus et responsables politiques qui mènent la même politique que la droite ?

    Il est trop facile de se dédouanner à bon compte. La bipolarisation du monde politique, l’adhésion du PS au capitalisme, le manque de perspectives de changement et d’amélioration des conditions de vie nourrissent le FN. La responsabilité, c’est celle des dirigeants, pas des militants de base. Mais si les militants de base se laissent manipuler par leurs directions, se taisent en se disant que "le PS, c’est mieux que la droite", alors là oui, ils ont une responsabilité. Et qu’ils ne viennent pas jouer les vierges effarouchées en rejetant sur les autres leur responsabilité.

  • Si "GrandOursPS" voulait vraiment travailler à réunir, il cesserait de prendre des cas particuliers pour en faire des généralités. On peut bien sûr mettre en avant ce qui divise et tenter de faire croire que des communistes préfèreront la droite au PS, dans ce domaine chacun pourra toujours trouver des exemples isolés pour essayer de cédibiliser son point de vue. On peut aussi défendre l’idée que les communistes n’ont jamais, de quelle que manière que ce soit, favorisé l’élection d’un candidat de droite. Mettre en avant ce qui rassemble ou ce qui divise, c’est un choix. GrandOursPS devrait lire l’article "un héritage d’avenir qui appelle un devenir en commun".

  • "Je ne dédouane pas les communistes qui ont participé à ce gouvernement et se sont lâchement aplatis au lieu....". Avec ce "lâchement aplatis", non seulement "Kollontaï" perd la tête mais en plus il appelle à une lecture au négatif et à sens unique du passage des communistes au gouvernement. Il oublie les conditions dans lesquelles ils ont exercé leurs responsabilités jusqu’au moment de leur sortie forcée. Kollontaï tire un trait sur l’augmentation du smic de 10%, sur l’augmentation du minimum vieillesse de 20%, sur l’augmentation des allocations familiales de 25%, sur les 39 heures qui ouvraient la porte aux 35 heures, sur la cinquième semaines de congés payés, sur la retraite à 60 ans, sur la nationalisation de plusieurs grands groupes industriels, etc... Bien sûr cela ne doit pas faire oublier le tournant de la rigueur en 1983 et ce qui a suivi, mais il n’est jamais très sérieux d’avoir une mémoire sélective. "Bébert", "GrandOursPS", "Cours des comptes", "manque de rigueur", etc... peuvent dire à "Kollontaï" : Bienvenue au club !

  • ET UN, ET DEUX, ET TROIS ZEROS...

    C’est parti pour... pas un France Brésil mais un troisième conseil municipal où ça va se foutre sur la gueule. Il devait avoir lieu début juin*, mais manifestement, pour s’échauffer, ça suffit pas, donc c’est pour la fin juin !

    Il y a des places à prendre : le poste d’adjoint qu’occupait Malika Ahmed. Gageons que Malika Ahmed se représentera, que Nadia Lenourry, Fayçal Menia seront candidats, et c’est un jeune socialiste** qui sortira du chapeau.

    Gageons aussi qu’il faudra bien envoyer un signe aux anciens, ils votent, ce qui veut dire que leur élue passerait à la propreté (qui ne vote pas) et l’élue déléguée à la propreté mettra son talent et sa joie communicative au service des séniors.

    Tout aussi intéressant, il va falloir se battre sur les dépouilles de Malika Ahmed : commerce et petite enfance ; là, les jeux ne sont pas faits et il faut bien un mois pour régler ça. Ce qui permet déjà de se foutre sur la gueule en coulisse.

    Mais prenons les paris, ça va encore être le bordel au prochain conseil.

    * le 9 juin précisément, les affichettes dans les panneaux municipaux sont encore en place

    ** Ce ne sera pas Soumia Zahir qui s’y serait bien vue, ou encore Sophia Chibah, elles ne sont pas du bon courant.

  • très forts les communistes ! Vous faites des comptes rendus un à trois jours après l’évènement, là vous faites un compte rendu un mois avant le conseil municipal... Le pire c’est que vous risquez de voir juste.

    Ceci dit, vu la bande de zozos en face, vous n’avez pas grand mérite...

  • En réponse à "Pourquoi faudrait-il voter pour le PS ? 27 mai 11:07, par Kollontaï".

    Contrairement à ce que tu peux croire, je suis très près des Albertivillariennes et Albertivillariens, je les écoute et je propose des solutions car mon souhait c’est d’avoir AUBERVILLIERS vers le haut.

    Je soutiens Jacques Salvator et toute son équipe à 300%.

    Malika Ahmed récolte ce que l’a semée.