Élections cantonales du 20 et 27 mars

Meeting unitaire autour de la candidature de Pascal Beaudet et Leïla Tlili

Jeudi 17 Mars, école Robespierre

samedi 12 mars 2011

En présence de Marie-George Buffet, Jean-Luc Mélenchon, Christian Piquet, Clémentine et des personnalités, des organisations et des militants engagés à Aubervilliers.

Venez nombreux !

hebergeur image

9 Messages

  • Intéressant ! Le 13 mars 2011 à 12:41, par toto (le vrai)

    La venue de tout se beau monde à Aubervilliers (après Sevran et La Courneuve) n’est-il pas un signe de la victoire possible de Pascal Beaudet ?
    Il est a parier que M. Mélenchon ne se déplace que dans les endroits où le Front de Gauche peut gagner.

  • Je ne sais pas pour vous mais pour ma part, je sens une certaine dose de fébrilité chez la candidate sortante.
    On m’a tenu des propos sur certaines pratiques déjà usité lors des dernières municipales qui laissent à penser que certains sont aux abois.

  • Rebelote le clientélisme Le 13 mars 2011 à 18:22, par Albert

    On s’en souvient, lors de la campagne des municipales, les socialistes avaient multiplié les promesses d’emplois et de logements à des individus.

    Comme ils ne les ont que peu tenues il y a aujourd’hui beaucoup de colère contre eux. Qu’à cela ne tienne : ils recommencent et contactent des jeunes pour qu’ils se comportent en rabatteurs de voix en contrepartie d’un emploi.

    Mais ça ne marche pas à tous les coups : il y a des jeunes qui ne mangent pas de ce pain là et nous l’ont dit lors d’un porte à porte.

  • Les yeux de Leïla Le 13 mars 2011 à 18:39, par Isidore

    Vola les socs passés à l’attaque à la bombe de peinture des beaux yeux de Leïla.

    C’est un vrai crime contre la beauté.

    Qu’ils dégagent !

  • Meeting unitaire autour de la candidature de Pascal Beaudet et Leïla Tlili Le 13 mars 2011 à 22:02, par détecteur de mensonges

    J’ai ramassé sur un trottoir un exemplaire du programme d’ E. Yonnet.

    En le feuilletant, j’ai cru un programme municipal : parmi tous les projets présentés, beaucoup ne dépendent pas des prérogatives du conseil général.

    Par exemple, mettre la photo de la nouvelle école de la rue Paul Doumer, alors qu’il s’agit d’un équipement strictement municipal.

    Autre exemple où la vérité est travestie : sur le projet de réaménagement du fort, E. Yonnet indique "main tien des jardins" : c’est faux car une dizaine de jardins seraient supprimés et une allée transversale publique couperait l’ensemble des jardins en deux. Et E. Yonnet de vanter la mise en place d’un jury de citoyens...

  • Meeting unitaire autour de la candidature de Pascal Beaudet et Leïla Tlili Le 13 mars 2011 à 22:28, par modeste et bien plutôt que mégalo et irréaliste

    Malheureusement, les domaines de compétence du conseil général sont mal connus, ce qui permet à n’importe qui de dire n’importe quoi. C’est effectivement plus gênant quand il s’agit de la conseillère sortante qui pourtant, devrait savoir puisque si on en juge au Parisien, elle a été très présente aux séances du conseil général.

    Mais ça ne l’empêche pas d’affirmer que les ordinateurs sont maintenus alors qu’elle a voté contre, qu’elle est à l’origine du quotient familial pour la demi pension dans les collèges alors que c’était une proposition portée par Florence Haye (conseillère générale apparentée PC de Saint Denis), de ne pas oser affirmer en réunion publique que le sixième collège sera intercommunal...

    On préfèrerait que le conseil général fasse bien ce qui est de son domaine de compétence et qui est déjà difficile plutôt que de se lancer dans un tas d’actions qui ne relèvent pas de sa responsabilité.

  • Toute vérité n’est pas bonne à dire Le 16 mars 2011 à 00:19, par Censuré

    On dirait que la communication des faibles taux de participation du candidat Pascal Beaudet au conseil municipal et communautaire ( moins de 15%) gêne.

  • Censure ? Le 16 mars 2011 à 16:34, par Denis Raffin, maitre toilier

    Je ne sais pas à quoi vous faites allusion : aucun message n’a été supprimé récemment.

  • Gonflé le Albert Le 16 mars 2011 à 17:26, par Demandeur de logement en attente

    Le clientélisme reviendrait.
    Quand on sait ce qu’a été la gestion communiste par rapport à cette question, on ne peut que se fendre la poire.
    C’est une évidence dans cette ville et tout le monde le sait et le dit. Des familles entières embauchées non pas en fonction de leur compétences mais de leur affinité électorale. Idem pour les logements.
    Ne vous aventurez pas sur ce terrain glissant, vous risquez une chute spectaculaire.