Clash avec l’OPH

Une réunion avec les locataires de Firmin Gémier tourne au conflit

jeudi 3 mars 2011

C’est une cité qui se tient plutôt bien et tranquille, affirment les locataires souvent anciens dans les lieux. Mais rien n’empêche d’être vigilants sur un certain nombre d’incivilités qui empestent le quotidien, et d’avoir des exigences sur les prestations de l’office, pensent-ils.

C’est pourquoi, depuis plus de sept mois, les locataires espèrent une réunion avec le Président de l’office de l’habitat, Monsieur Ugo Lanternier. Cette tradition de rencontre/dialogue avec le président de l’office était, avant 2008, une habitude qui donnait satisfaction. Elle permettait des échanges, parfois contradictoires, mais qui avaient comme résultat de faire souvent aboutir des réclamations.

C’est le mardi le 28 février à 16h que les locataires recevaient une invitation pour une assemblée générale fixée au lendemain, le mercredi 1er mars. L’office HLM aurait voulu que personne ne vienne, il ne s’y serait pas pris autrement !

Ce sont pourtant un peu plus d’une cinquantaine de locataires, calmes mais en colère, qui sont venus pour exiger du représentant de l’office des explications sur cette convocation de dernière heure.

Après avoir dit que cette méthode de convocation expéditive était peu acceptable, les locataires ont abordé les sujets qui fâchent et tout particulièrement celui des factures d’eau. Ils ont en effet reçu des rappels tardifs et parfois financièrement très lourds concernant leur consommation d’eau.

 Il faut dire que la régularisation des charges d’eau n’a pas été faite depuis avril 2008. Pour les locataires, cette situation est inadmissible.

Par ailleurs, les locataires voulaient protester à propos des courriers restés sans réponse et interroger la direction de l’OPH sur les sanctions qui frappent injustement un agent d’accueil de leur cité à qui il est reproché de ne pas transmettre les informations aux responsables de l’office.
La réalité est toute autre et les locataires se demandent où sont passés à l’Oph les fax que celle-ci a envoyé en leur présence pour signaler les erreurs et anomalies des relevés de compteur d’eau ? Aucune réponse ne leur sera donnée. Les locataires s’inquiètent également des suites donnée à la pétition de soutien à la gardienne qui a recueilli 220 signatures et que personne à la direction de l’office hlm ne semble vouloir évoquer.

Devant ce silence, les locataires souhaitaient rencontrer le président Ugo Lanternier pour en débattre. A entendre le responsable de l’office présent, cette rencontre n’aura pas lieu, le président est d’ailleurs qualifié de "président honorifique" de l’organisme.

L’amicale CNL n’accepte pas que les locataires soient traités avec mépris, et ceux-ci ne veulent plus entendre de mensonges et exigent que l’indifférence de l’office à leur égard cesse. Ils attendent que soit fixée une autre réunion dans des délais rapides en étant prévenus suffisamment à l’avance.
Pour montrer leur colère et leur détermination, les locataires ont quitté la réunion, sauf pour quelques uns d’entre eux (5 ou 6) qui souhaitaient poser des questions personnelles.

Cet incident dans une cité pourtant plutôt calme est révélateur de l’absence de dialogue et d’errements lourds dans la gestion de l’organisme. Cette situation intéresse-t-elle vraiment monsieur le maire qui continue doucement mais sûrement sa vente du logement social ? 

Ilnia paderé Ponce

23 Messages

  • Clash avec l’OPH Le 3 mars 2011 à 08:55, par Solange Bureau

    Vous m’avez informé qu’il y avait un article sur l’incident de la cité Firmin Gémier.
    L’article, disons, correspond à la situation mais je voudrais préciser que les problèmes de régularisation d’eau qui bien sûr n’ont pas été traités dans les délais et que la régularisation concerne seulement une période d’avril 2008 à septembre 2009.
    Certains locataires ont des régularisations de + 600€
    d’autres avaient des remboursements et d’autres encore ont des consommations au 30 septembre 2009 qui correspond à leur consommation de 2011 et l’OPH n’a pas cerné tous les cas.
    La CNL dont je suis la présidente essaie d’aider au mieux les locataires dans leurs démarches.
    J’ai été témoin à l’acceuil de l’OPH que des personnes venaient pour ce problème de facturation au forfait pour "grand-mère qui fait très attention" m’a-t-elle dit, j’ai transmis ses coordonnées à mon collègue CNL de La Villette.
    Je pense que le même problème va se reproduire en septembre 2011.
    Certaines personnes viennent d’être facturées de 50€ car elles pensaient qu’il n’y avait jamais eu de problème et n’avaient pas vérifié.
    Solange Bureau

  • Clash avec l’OPH Le 3 mars 2011 à 09:14, par Prudence Siot

    Dans un précédent post, un internaute évoquait les primes des fonctionnaires. Il expliquait qu’il était logique qu’au delà des indemnités règlementaires, Indemnité de résidence, supplément familial de traitement), elles sont lies à la façon de servir. Et là le racourci avec une prime liée au résultat est vite fait.

    Réfléchissons un peu : serait-il normal que les agents de l’office qui ont tenu la réunion de Firmin Gémier soient pénalisés sur leurs prime pour ne pas avoir réussi à convaincre les locataires ?

    Comme si un prof devait être évalué en fonction du résultat de ses élèves, qu’ils soient du XVIème arrondissement ou d’Aubervilliers !

    Ou encore comme si les agents de la propreté devaient être évalués par les habitants via un questionnaire qui note leurs prestations se 1 à 10, par exemple !

    Soyons prudent sur ces questions et disons nous que le seul système de primes qui vaille est un système négocié entre l’employeur et les représentants des personnels, dans un cadre règlementaire. Et admettons que le système de primes ne doit être qu’accessoire par rapport à un salaire ou traitement revalorisé.

  • Clash avec l’OPH Le 5 mars 2011 à 13:31, par Perdu de vue, mais retrouvé sur le marché !

    Si vous voulez voir le président de l’office de l’habitat, monsieur Lanternier, il est généralement présent le samedi matin place de la mairie ou au marché du centre pour faire la campagne d’Evelyne Yonnet. Le PS a sans doute trouvé que c’était un atout efficace pour tenter de faire réélire la candidate sortante.

    Vous pourrez lui poser les questions que vous n’avez pas pu lui poser lors de la réunion à Firmin Gémier. Entre les explications sur le vote d’Evelyne Yonnet contre l’aide à l’achat de l’ordinateur pour les collégiens et ses affirmations allant en sens contraire dans les réunions publiques, monsieur Lanternier vous dira comment vous pourrez gérer votre facture d’eau.

  • L’OPH aux abonnés absents Le 5 mars 2011 à 19:38, par La ville en mouvement

    Qu’on le voit où pas, ça change quoi dans notre vie quotidienne de locataire ? Les loyers augmentent, les factures d’eau délirent, les incivilités continuent, les dégradations ne sont toujours pas réparées, les poubelles débordent, etc... en fait lui comme le maire se foutent de nous. On peut dire ce qu’on veut, ils sont aux abonnés absents.

  • Clash avec l’OPH Le 6 mars 2011 à 23:48, par locataire oph

    vous écrivez que le président de l’OPH est aux abonnés absents, c’est vrai mais les cadres de l’OPH aussi.Si vous posez des questions, il n’y a pas souvent de réponses.
    Il y a des difficultés à avoir des réponses dans tous les domaines. même à la mairie, c’est souvent pareil.
    Vous essayez de téléphoner, c’est pareil - souvent à l’oph, personne ne répond, il y a trop de locataires à l’accueil.
    Pour l’eau c’est vrai que ce n’est pas fini pour certaines familles. si vous avez une grosse dette, il vous demande de la régler plus vite que par 50€. Il faut prendre rendez-vous, perdre des heures de travail (en moins sur le salaire) mais l’année 2009-2010 qui n’est pas régularisée, il y aura un nouveau gros paiement à faire et ainsi de suite avec 2011.
    Certaines familles vont "déguster" comme on dit car sûrement les avances payées ne correspondaient pas. Moi, je pense que la CNL devrait faire un dossier ou une info pour les locataires.

  • Clash avec l’OPH Le 7 mars 2011 à 20:48

    Si il ya problème d’eau pour les locataires de l’office cela remonte à la réorganisation de l’Office qui a eu lieu en mars 2007. Le suivi de charges individuelles d’eau était alors effectué par le service du quittancement rattaché à la GL. Pour sanctionner la GL qu’on trouvait mauvaise, on a donné le service du quittancement à la direction de proximité qui pensait pouvoir révolutionner l’Office.
    Un cadre de cette direction a, de façon prudentiel, essayé de faire une régularisation à l’automne 2007. Il s’est vite aperçu qu’ils avaient eu des oublis de facturation sur certains contrats assez importants. La direction de la proximité cherchant à éviter tout conflit entre les agents de ses différents services à laisser pourrir la situation pendant plusieurs mois tout en essayant de refiler le quittancement à la direction Financière. Ce fut chose faite en avril 2009, mais comme la Dirfi démissionna en aout 2009, le quittancement retourna à la Dir. Prox.
    Il est lamentable à l’Office que les agents qui ont essayé de faire bouger les lignes passent pour des Harceleurs ou des Clowns et que ceux qui ont laissé pourrir la situation passent pour des vieux sages.

  • Clash avec l’OPH Le 7 mars 2011 à 23:35, par J’ai rien compris

    Ou la la ! ça sent le règlement de compte à office de l’habitat. Manifestement il y aurait eu quelqu’un en 2007 qui était plus malin que tout le monde pour relever les compteurs d’eau mieux que tout le monde. Mais il aurait été inefficace seulement à partir d’avril 2008, date à partir de laquelle les compteurs n’ont pas été relevés d’après ce qu’on nous dit. Comment se fait il donc qu’après une inefficacité de 2007 à 2008 qui a néanmoins produit des relevés, il y ait eu ensuite toujours inefficacité mais que celle-ci a n’a pas produit de relevés ?

    Vite, un exégète de l’office !

  • Clash avec l’OPH Le 8 mars 2011 à 07:56, par Vache à lait

    je veux bien que l’office HLM puisse prendre des décisions prudentielles pour gérer les factures d’eau, comme je le lis dans un post, mais en attendant, ce sont les locataires qui paient.

  • La bataille de l’eau Le 8 mars 2011 à 11:45, par Nadia

    On peut comprendre qu’une réorganisation de service perturbe et soit la cause de quelques erreurs. On peut admettre, même quand on est une locataire critique et énervée sur le sujet de la facturation des consommations d’eau, que cette réorganisation soit responsable de quelques mois de retard. Mais quand même, laisser pourrir ce bazar, qui ne semble toujours pas réglé, pendant plus de deux années, c’est vraiment de l’incompétence dans le domaine de la gestion. Et qu’on ne vienne nous expliquer que le personnel est la cause essentielle de cette calamiteuse situation. Il est trop facile de tenter de faire supporter aux agents de l’office cette inefficacité de direction. Les agents de l’office ne font qu’appliquer les orientations de la direction de l’OPH. Un tel dossier aurait dû faire l’objet d’une attention particulière de la direction de l’administration et du président. Dans cette affaire les locataires sont les grands oubliés, ils n’ont pas eu l’information à laquelle il avait droit et on leur demande de payer sans discussion. il n’y a par ailleurs aucune recherche d’amélioration du système de gestion. La direction de l’OPH aurait pu s’intéresser au système mis en place à l’OPH de la ville de Romainville. Cet OPH a doté ses logements sociaux d’un compteurs d’eau automatisé qui suit, en temps réel, les consommations de chaque logement. Les compteurs d’eau sont relevé quotidiennement et automatiquement. Ce système, parfaitement applicable à Aubervilliers, fait que les locataires paient les charges d’eau qu’ils ont réellement consommé, sans retard et surtout sans mauvaise surprise pour des rappels après régularisation. C’est simple , c’est pratique, c’est intelligent mais c’est pas à Aubervilliers !

  • Le surloyer enfin expulsé de Plaine Commune Le 9 mars 2011 à 14:24, par Marylène

    97% du territoire de Plaine Commune va être exclu du surloyer pendant la durée du plan local de l’habitat, c’est à dire pendant six ans. Cette bonne nouvelle a été annoncée aux "états généraux du logement" réunis samedi 5 mars à l’initiative d’une dizaine d’organisations dont le PCF, le Parti de Gauche, le NPA, la CGT, l’Apeis, la FCPE, la FSU, le DAL, la CNL et la Coordination des travailleurs sociaux. Cette victoire est le résultat de l’action menée par les locataires. Sur la lancée de cette victoire, le plus gros bailleurs social du territoire, Plaine Commune Habitat, a décidé d’exonérer dès à présent du surloyer ancienne formule les quelque 50 familles qui s’en acquittent depuis quinze ans.

  • Loi Boutin déboutée par l’action des locataires Le 11 mars 2011 à 19:46, par Locataire content

    L’exonération de Supplément de Loyer de Solidarité (SLS) est inscrite au Plan Local de l’Habitat qui a été approuvé à l’unanimité par les élus communautaires le 17 décembre 2010. Ce PLH excluant le SLS a été validé par le Préfet. Il s’agit là d’une réelle victoire à inscrire au compte des batailles menées par les locataires. A Aubervilliers, les communistes ont largement contribué à ce succès. Autrement dit, aucun Supplément de Loyer de Solidarité ne sera versé par les locataires dont les ressources dépassent de 20% le plafond pour accéder au logement social. Pour autant, il ne faut relâcher la pression sur les bailleurs car la mesure concédée par l’Etat n’est pas totalement contraignante. Ne l’applique que les bailleurs sociaux qui le souhaitent.

  • Clash avec l’OPH Le 4 septembre 2011 à 17:32, par J’ai retrouvé l’endroit où je voulais mettre mon post

    Mobilisation autour de la gardienne de Firmin Gémier 3 septembre 20:29, par L’Office de l’Habitat, droit dans ses bottes

    Vendredi 2 septembre à 8h30, des locataires des tours Firmin Gémier se sont rassemblés pour soutenir leur gardienne qui vit comme une sanction son déplacement dans une autre loge.

    Certes, les textes permettent à l’employeur ce type de mesure, mais le contexte dans lequel cette décision a été prise est vécu comme une brimade infligée à l’ensemble des locataires. Les relations de proximité avec leur agent d’accueil sont unanimement saluées, là où précisément l’Office de l’Habitat (ex OPHLM) se révèle particulièrement défaillant : l’épisode du chauffage il y a deux ans où il a fallu un mois et une occupation du hall de la mairie pour que les locataires obtiennent satisfaction, ou plus récemment, le feuilleton des rappels sur les factures d’eau puisque les compteurs n’avaient pas été relevé depuis 2008, sont encore dans les mémoires et grèvent le budget des familles. C’était d’ailleurs sur cette question que la gardienne avait été mise en cause par la direction de l’office.

    Mais en refusant de prendre en compte le contexte global et les lourds contentieux dont plusieurs papiers se sont fait l’écho sur ce site (chauffage, factures d’eau, une réunion qui a tourné court à Firmin Gémier, les ascenseurs souvent en panne, les réparations qui trainent...), la direction de l’Office, en restant droit dans ses bottes, fait le choix du pourrissement de la situation avec les locataires. Etait-ce indispensable, là ou au contraire les enjeux autour du logement social nécessiteraient des échanges d’une autre teneur ?

  • Ras le bol de l’OPH Le 4 septembre 2011 à 18:19, par Locataire révolté

    Laisser pourrir les situations semble devenir une habitude pour la direction de l’OPH. Cité "République" le mécontentement des locataires s’amplifie. Non seulement le président n’a toujours pas trouvé le temps de répondre à un courrier du 10 juin de l’amicale des locataires, mais en plus tout le monde se désintéresse du manque actuel d’ascenseurs. Durant les mois de juillet et août les pannes d’ascenseurs étaient quasi-quotidienne. Depuis hier soir aucun appareil ne fonctionne, les locataires sont condamnés à grimper les étages à pied dans un immeuble qui compte 17 étages et où il y a beaucoup de grandes familles avec enfants sans oublier les personnes âgées. Les locataires en ont ras le bol d’être méprisé par la direction de l’office hlm qui ne fait rien pour régler ces problèmes quotidiens.

  • Clash : impossible avec l’OPH Le 4 septembre 2011 à 19:34, par Maurice F

    Ne vous fatiguez pas à protester à l’office, tout le monde s’en fout. Le président est en permanence aux abonnés absents, même les agents de l’OP vous le diront, c’est un président invisible. Il n’est responsable de rien et laisse la gestion à sa directrice. Quand au maire si vous lui parlez de l’office, il rigole bêtement.

  • Y en a marre des élus incapables Le 5 septembre 2011 à 11:50, par Joseph

    Ce matin rentrée scolaire et toujours pas d’ascenseur dans l’immeuble de la cité "République". Pas non plus d’information, aucune présence des responsables élus de l’office des hlm. Mais que font les élus du quartier ? A quoi servent les conseils de quartier ? Où sont les assemblées de locataires d’avant provoquées par l’office hlm pour discuter des problèmes quotidiens ? Pourquoi le président de l’OPH n’ait jamais là pour entendre la colère des locataires ? Pourquoi le maire ne vient-il pas faire une maraude quand il n’y a pas d’ascenseur pendant 3 jours ? J’ai voté aux élections municipales pour Salvator mais aujourd’hui je suis révolté et je regrette les élus d’avant, rendez nous l’ancien président des hlm. Arrêtez de nous prendre la tête avec vos élections primaires et avec votre DSK. Occupez vous des vrais problèmes, vous avez été élu pour ça !

  • Privé de parking à Firmin Gémier Le 5 septembre 2011 à 22:30, par Qui dirige cette ville ?

    A Firmin Gémier un nouveau conflit s’annonce. Aujourd’hui et sans aucune information les responsables du chantier du conservatoire de musique ont posé une palissade qui occupe une partie de l’accès du parking souterrain. L’occupation est telle que seuls les petits véhicules peuvent (difficilement) accéder à leur emplacement. Aucune signalisation n’informe du rétrécissement de la voie d’accès. Ce soir cinq locataires ont déjà éraflé leur carrosserie pour rentrer, et certains ont dû renoncer et se sont garés à l’extérieur. Demain, d’autres ne pourront pas sortir du parking sans risque. Le responsable du chantier répond aux locataires qu’il fait comme il veut puisque le permis de construire l’y autorise. Affaire à suivre...

  • Clash : impossible avec l’OPH Le 6 septembre 2011 à 09:49, par Maurice F

    Un clash avec le président de l’OP est impossible puisqu’il ne s’occupe de rien. Je vous avais prévenu, ça ne sert à rien de protester il s’en fout il n’habite ni en hlm ni à Aubervilliers. Après 3 jours sans ascenseur à "République", ceux-ci ont été remis en service lundi en début d’après midi, à 20h il y en avait déjà trois à l’arrêt. Ce matin rien n’a changé. Pourquoi avoir voté pour eux ?

  • Ville et OPH jamais responsables ! Le 6 septembre 2011 à 10:09

    Firmin Gémier, ça recommence. Pour la stupide décision de réduire l’accès du parking L’OPH et la ville se renvoient la balle : "c’est pas moi, c’est l’autre". En attendant qui prend en charge les réparations des véhicules ?

  • Suite à un contact avec Bouygues, l’entreprise du BTP refuse catégoriquement d’assumer les dégâts financiers des réparations des véhicules (franchise assurance allant de 300 à 500€). Bouygues renvoie les locataires accidentés (ils sont 8 à s’être fait piégés) vers le maire au motif que c’est la municipalité qui est responsable de ne pas avoir informé les locataires du parking et de ne pas avoir posé la signalisation obligatoire. conclusion tout le monde se rejette la responsabilité et les locataires resteront des cochons de payants. C’est scandaleux !

  • Parking Firmin Gémier Le 6 septembre 2011 à 18:28, par Gérard

    Quand le dialogue et l’écoute s’installe, les solutions ne sont jamais très loin. La direction des services techniques de la ville a su entendre et comprendre les quelques mots de colère exprimés par des locataires excédés de ne pas avoir eu immédiatement d’interlocuteur crédible. A l’initiative des services techniques de la ville les contacts indispensables ont été pris avec la société Bouygues dans la matinée de mardi. Cela a permis de mettre fin à un conflit qui semblait s’installer durablement. L’accès au parking a été rétablit dans l’après midi et les locataires dont les véhicules ont été accidentés ont reçu l’assurance d’une prise en charge financière totale. Les locataires devront bien sûr établir un constat d’accident à l’attention de leur assurance et prendre contact avec la direction des services techniques avant de déposer leur dossier à leur assurance.
    La colère passée, l’issue positive trouvée, fait que les locataires ne manqueront pas d’ apprécier l’efficacité des services techniques de la ville.

  • Parking Firmin Gémier Le 7 septembre 2011 à 20:41, par Accidenté mais un peu moins mécontent

    Merci à "@Gérard" de signaler l’efficacité des services techniques de la ville. Si la colère n’était pas forcément en leur direction, il faut bien reconnaitre que le mécontentement des locataires était justifié. Se voir renvoyer, dans le même après-midi vers l’office, puis vers l’entreprise, puis vers la mairie puis encore vers l’office et tout cela pour ne rien nous dire de très clair, il faut l’avoir vécu pour comprendre la colère. Si l’OPH avait dépêché dès lundi après midi un élu comme interlocuteur, tout cela aurait été évité. Il est regrettable que le président de l’OPH ne soit jamais là quand il le faudrait, il n’y a d’ailleurs toujours pas d’information écrite et officielle de la part de l’office pour indiquer aux propriétaires des véhicules accidentés ce qu’ils doivent faire comme démarches. Heureusement que ce site nous informe et merci à "@Gérard" et évidement merci aussi aux services techniques de la ville.

  • bouygues , roi des chantiers à aubervilliers Le 8 septembre 2011 à 22:01, par controleur de travaux finis !!

    c’est bien qu’une solution soit trouvée pour les locataires accidentés et encore merci Gérard.
    Mais il faudrait quand même remettre la responsabilité aux responsables, et en l’occurence pour moi c’est Bouygues qui est responsable, il a eu l’autorisation par le permis de construire pour contruire et géré son chantier de construction, donc les services techniques qui sont la ville ont résolus un problème qui n’était pas le leur mais il serait injuste que la ville indemnise les locataires accidentés alors que la faute vient de bouygues et je pense que Bouygues a des assurances pour ce genre de problème. Ce n’est pas nos impots et donc ceux des locataires accidentés qui doivent servir d’indemnisation. Maintenant, l’élu à l’urbanisme qui est en même temps salarié de Bouygues aurait pu s’investir dans ce conflit, pour essayer de le régler !!!

  • Clash avec l’OPH Le 8 septembre 2011 à 22:15

    je m’adresse à Joseph qui regrette d’voir voté pour Salvator. Et bien, mon pauvre, il va falloir attendre encore un moment ( mars 2014) pour rectifier le tir et subir les incompétences des élus socialistes.