Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche !

Programme pour les cantonales 2011

dimanche 19 décembre 2010

A la déclaration politique unitaire signée le 7 décembre s’ajoutent les éléments programmatiques que nous publions ci-après. Ces éléments de programme sont soumis à la discussion. Ils seront rectifiés ou complétés au cours de la campagne.

Propositions pour un département vraiment à gauche

Nous nous prononçons pour des budgets de résistance donnant la priorité aux besoins sociaux et écologiques.

Cela nécessite une mobilisation citoyenne pour contraindre l’Etat à respecter ses obligations, et une action commune des conseils généraux de gauche afin qu’aucune restriction ne vienne amputer les budgets concernant le logement, les aides sociales, les transports l’éducation, la formation professionnelle, la culture. Un premier pas en avant a été fait en 2010 par le conseil général du 93, votant un budget en déséquilibre pour mettre l’Etat devant ses responsabilités. Il ne faut pas faire de pas en arrière, comme le fait la majorité socialiste, en acceptant les coupes budgétaires qu’exige le Préfet.

Pour le droit au logement et l’organisation du territoire

Nous appuierons l’exigence d’un service public du logement social permettant de sortir de la pénurie et du refus de nombreuses communes d’accepter la construction des logements nécessaires. La priorité doit aller au logement social, à son amélioration et à sa rénovation, respectant les normes environnementales, et à la lutte pour la résorption du logement insalubre ;
S’agissant du Projet du grand Paris nous lutterons pour qu’il soit soumis au débat public, élaboré avec les populations concernées et non imposé par le gouvernement.

Pour le développement économique et la défense de l’emploi

Le Conseil général doit réserver les aides aux seules actions économiques utiles, avec vérification de l’usage fait des fonds publics. Les prêts et aides ne doivent être accordés qu’aux entreprises répondant à des critères sociaux et environnementaux. Les outils financiers doivent être orientés vers la relocalisation et le développement écologique et social, pour la pérennisation et le développement des emplois, les coopératives ou l’économie sociale et solidaire.

Pour l’éducation, la jeunesse, la culture

Il faut agir contre toutes les conséquences des ségrégations sociales si fortes en Seine-Saint-Denis en développant tout ce qui contribue à créer du lien social en particulier les moyens de l’éducation, de la création artistique et de la culture.
Nous nous prononçons pour :
- le refus du financement des investissements par des partenariats public-privé (aujourd’hui proposés par le Parti socialiste) qui enrichissent les entreprises et endettent pour des dizaines d’année les collectivités locales ;
- la suppression dans l’enseignement secondaire des coupes budgétaires opérées par la majorité socialiste sortante : rétablissement de la dotation d’un ordinateur à chaque élève de 6e et du budget de fonctionnement des six centres d’information et d’orientation départementaux du service public d’orientation de l’éducation nationale. L’argent public doit aller au service public d’éducation, pour le privé ce ne sera que le strict respect de la loi ;
- l’implantation d’un sixième collège à Aubervilliers entre le pont de Stains et la porte d’Aubervilliers qui allègera les effectifs des autres établissements ;
- la rénovation des collèges existants avec les espaces sportifs correspondants ;
- la généralisation de la prise en charge à 50% de la Carte Imagin’R à tous les jeunes ;
- le rétablissement des subventions aux associations culturelles et sportives durement touchées par le budget 2010 (Cité musique, Zebrock, circuit Carole, Festival du Livre).
- le soutien aux associations de jeunesse promouvant des actions culturelles et de solidarité internationale ;
- le maintien des acquis culturels locaux (notamment le cinéma Le Studio).

Pour une gestion publique de l’eau

Nous nous prononçons pour le soutien du département aux actions engagées par les communes et les communautés d’agglomérations visant au retour en régie publique de la gestion et de la distribution de l’eau. Cette gestion confiée à la multinationale Veolia a abouti à une hausse de 17 % pour les consommateurs en 6 ans : l’eau est un bien public et ne doit pas être une source de profits pour les multinationales.

Transports et cadre de vie

Nous agirons pour :
- la rénovation de l’avenue Jean Jaurès avec aménagement de pistes cyclables ;
- le prolongement de la ligne 12 du métro vers le parc de La Courneuve avec implantation d’une station à la gare Aubervilliers-La Courneuve ;
- l’augmentation des fréquences de bus sur les lignes saturées ;
- l’aménagement des terrains du Fort d’Aubervilliers par la création d’un nouveau quartier comprenant des logements, des commerces, des activités économiques, des équipements publics, des espaces verts.

Santé et politiques sociales

Nous proposons de :
- créer un service public de la petite enfance et développement de nouvelles places en crèches ;
- développer des campagnes de prévention d’hygiène et de santé (bucco-dentaire, cancers…) ;
- développer une politique ambitieuse en matière de handicap.
- soutenir les centres de santé municipaux ;
- rétablir l’ancien tarif réduit de la Carte Améthyste accessible aux personnes de 65 ans et plus.

Femmes

Nous nous prononçons pour :
- une action résolue pour l’égalité réelle des femmes au travail et dans tous les domaines de la vie ; et des les droits des femmes ;
- une lutte résolue contre les violences faites aux femmes et développer un projet d’hébergement d’urgence ;
- le soutien et le financement des activités de planning familial.

Prévention

Nous ferons le choix de la prévention pour améliorer le droit à la sécurité de tous les citoyens en :
- développant les actions de prévention ;
- renforçant les effectifs de la police nationale (et non ceux des polices municipales) ;
- donnant priorité à une police de proximité au service des citoyens plutôt qu’aux brigades d’intervention ;
- aidant les villes pour la mise en place d’équipes de médiateurs et de correspondants de nuit ;
- créant de nouvelles équipes d’éducateurs spécialisés en contact avec la jeunesse.

Vivre ensemble en luttant contre toutes les discriminations

Nous mènerons une lutte résolue contre la xénophobie, le racisme et toutes les discriminations à l’embauche, au logement, dans les loisirs. Nous combattrons la politique du gouvernement qui copie celle du Front National, cherche à diviser la population pour détourner l’attention des questions sociales brûlantes. Nous soutiendrons les initiatives pou le droit de vote des résidents étrangers, la régularisation des sans-papiers, le développement des politiques de solidarités.

42 Messages

  • Evidemment vous allez répondre que c’est la faute de l’Etat. Que l’Etat s’est déchargé de ses fonctions sur les conseils généraux, et qu’il n’a pas subventionné la Seine-Saint-Denis suffisament en fonction de son nombre d’habitants (1 500 000 habitants en Seine-Saint-Denis). C’est facile.

    Car ce n’est pas par ce que l’Etat se désengage que le CG 93 doit souscrire n’inmporte quel pret à n’importe quelle banque capitaliste.

    Dexia est une banque capitaliste. Son métier est de tromper et de pourrir les responsables politiques pour leur vendre des emprunts pourris eux-aussi. Dexia ne fait pas de cadeau.

    Votre programme est riche mais ne contient rien sur le principal problème du conseil général de Seine-Saint-Denis : sa dette financière.

    Etre conseiller général de Seine-Saint-Denis c’est réfléchir à comment rembourser 450 millions d’euros à Dexia.

    En augmentant tous les impots par exemple. Car augmenter les impots constitue une politiqe de gauche. Baisser les impots, déresponsabiliser les citoyennes et les citoyens, c’est le programme de l’UMP.

    L’impot moderne issu de la Révolution Française, est le lien entre la citoyenne ou le citoyen et l’Etat. C’est ce lien que la droite veut couper.

    Quelles sont vos idées pour rembourser les 450 millions d’euros que notre département doit à Dexia ?

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 19 décembre 2010 à 17:26, par albert

    programe "unitaire" c’est toujours la
    même chose avec le pcf ,unitaire autour du pcf , et avec qui ? les trotskos ,les exlus du ps et écolos de tous bords ; avec ça on va gagner !! la question a poser est le remboursement des 450 millions d’euro des emprunt de l’ancienne mandature ?
    et l’endettement des municipalitées ex communiste ?

    comment rembourser sans augmenter les impôts ?
    that is the question !!!! endettez -vous pour un département vraiment à gauche !

  • Histoire d’impôts locaux Le 20 décembre 2010 à 08:01, par Poisson Rouge

    Vous posez la question de la dette. Il me semble qu’on trouve une piste intéressante dans les propositions de Pascal Beaudet : "(...) une mobilisation citoyenne pour contraindre l’Etat à respecter ses obligations, et une action commune des conseils généraux de gauche afin qu’aucune restriction ne vienne amputer les budgets concernant le logement, les aides sociales, les transports l’éducation, la formation professionnelle, la culture."

    C’est sans doute un vœu pieu mais il serait de toute façon malhonnête de faire croire qu’on puisse répondre aux besoins de la population de Seine-Saint-Denis avec un État qui sous-finance les collectivités locales. Il faut le dénoncer et il faut se battre contre cet état de fait.

    La solution de la hausse des impôts locaux est une fausse bonne réponse ! L’état, ruiné par ses multiples cadeaux fiscaux aux riches et aux entreprises du CAC40, fait peser sur les collectivités la responsabilité de ses largesses. Or l’argent que peut obtenir la Seine-Saint-Denis en augmentant sa fiscalité ne vient pas des mêmes poches que celui qu’on pourrait obtenir en ajoutant une nouvelle tranche d’imposition à l’impôt sur le revenu...

    C’est un peu comme si on demandait aux plus pauvres de payer pour leurs propres besoins ! C’est la solidarité à l’envers.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 20 décembre 2010 à 11:22, par Les promesses n’engagent que les gogos qui y croient.

    QUEL BEAU PROGRAMME

    Demain avec les communistes et gauchistes, on rase gratis !

    Et tout ça sans augmenter les impots ....
    Bien évidemment, l’état va s’empresser de rembourser tout ce qu’il doit au département.
    Suffit de lui demander.

    Ce catalogues de propositions prend les électeurs pour des imbéciles et va encore éloigner les votants potentiels des bureaux de vote.
    Continuez à vous décribiliser, c’est bon pour la droite.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 20 décembre 2010 à 11:39, par en toute bonne foi

    C’est vraiment drôle de constater que “Les promesses n’engagent que les gogos qui y croient.” jugent nos propositions fantaisistes, alors que certaines figurent, je crois, dans le programme de la municipalité.

  • Pascal Beaudet : ! Le 20 décembre 2010 à 14:40

    Albert...tu as la critique sélective..Le PS n’était-il pas co-gestionnaire du département du temps des communistes...ses élus ont votés les emprunts et même ont comme à Aubervilliers demandé que l’on s’endette plus....
    ceci dit l’endettement du département comme le souligne citoyen de plaine commune est un vrai problème. Ce qu’il faut savoir c’est qu’aujourd’hui comme hier les cordons de la bourse sont tenus par des financiers qui ne laissent pas beaucoup le choix aux décideurs locaux surtout quand ils sont confrontés à des problèmes de pauvreté comme c’est le cas en Seine st denis. La gestion quotidienne des finances du dépt est importante mais ce qui l’est plus c’est de se battre pour changer les règles imposées par le système dans lequel nous vivons...hors on peut dire sans faire de l’anti socialismee primaire que ce qui marque la gestion socialiste c’est plutôt une adaptation au système que sa remise en cause...Là est sans doute le véritable enjeu des cantonnales et des élections à venir...

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 20 décembre 2010 à 16:49, par C’est la crise...

    La question selon "albert", c’est le remboursement des 450 millions d’euros de l’ancienne mandature. La réponse, c’est que depuis 2004 l’Etat doit 640 millions d’euros au département de la Seine-Saint-Denis. En fait, si on écoute "albert" il faudrait faire le choix de l’abandon, de la résignation et de l’accompagnement de la crise. "albert" ne manquera pas de nous dire que tout n’est pas possible, que l’argent manque, que c’est la crise et qu’il faut partager les difficultés. Il va peut-même nous encourager à renoncer à imaginer une politique de résistance aux mesures antisociales qu’applique aujourd’hui la majorité du conseil général. "albert" accepte sans broncher les restrictions sociales qui touchent directement le pouvoir d’achat des familles et en même temps se refuse à condamner les augmentations de la fiscalité décidées par le conseil général ces deux dernières années. "albert" nous cache que l’argent existe et il ne nous dit rien des riches qui sont toujours plus riches ; un exemple parmi beaucoup d’autres : Carlos Ghosn (Renault) a empoché, en 2009, 9,2 millions d’euros, trois fois rien, c’est juste pour une année 570 fois le SMIC. C’est la crise comme nous dira "albert".

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 20 décembre 2010 à 17:27, par Auberge espagnole organisée

    Programme unitaire : non ! c’est pas toujours la même chose. La question c’est pas l’union autour du PC, c’est d’essayer de rassembler un maximum d’électeurs en faveur d’un projet clairement distinct de l’orientation sociale-libérale qui prédomine fortement au parti socialiste et qui le conduit par avance à accepter de gérer la crise. A l’inverse du PS qui pratique l’hégémonie en permanence, les forces qui se rassemblent pour cette élection cantonale veulent montrer qu’il est possible de travailler l’avenir en commun, justement, sans hégémonie. Les forces qui se réunissent ne sont pas rassemblées autour du PC, mais avec le PC et souhaitent s’élargirent à d’autres pour un département vraiment à gauche.

  • - Arreter les multiples cadeaux fiscaux aux riches
    et aux entreprises du CAC40
    - Ajouter une nouvelle tranche d’imposition à l’impôt sur le revenu
    Quand on est de gauche, on ne peut qu’etre d’accord avec les deux propositions de Poisson Rouge. Car elles font partie d’une politique fiscale de gauche et devraient se trouver dans les programmes des candidats de gauche aux futures élections présidentielles de 2012.
    Et désendetter l’Etat et les départements constitue une gestion de gauche. Ce sont toujours les plus faibles qui souffrent lorsqu’un un pays ou une collectivité locale sont surendéttés. Notre département de Seine-Saint-Denis doit :
    - fortement augmenter les impöts locaux
    - rembourser au plus vite Dexia
    - ne plus emprunter ou un minimum et à taux fixe

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 21 décembre 2010 à 19:52, par Roger

    Posez vous donc les bonnes questions : Pourquoi existe-t-il une dette publique ? Depuis l’année 2000, l’Etat baisse régulièrement les impôts des catégories les plus privilégiées. Sans les cadeaux fiscaux, le budget de l’Etat pour l’année 2008 aurait encaissé 83 milliards d’euros de plus. Il serait totalement équilibré et même légèrement excédentaire. Aujourd’hui Sarkozy veut supprimer à la fois l’ISF qui rapporte 4,1 milliard d’euros et le bouclier fiscal qui coûte à l’Etat 680 millions. ça fait un total de 3,4 milliards de cadeaux aux plus riches. Arrêtez de délirer sur l’endettement du conseil général et sur vos appels à une plus grande austérité au nom d’une remise en cause des politiques publiques. La question essentielle n’est pas là, ce qu’il faut c’est rétablir la progressivité de l’impôt sur le revenu et mettre fin aux exonérations pour les plus fortunés( voir Mme Bettencourt).

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 21 décembre 2010 à 21:35, par Jean-Yves

    Si en 2012 Dominique Strauss-Kahn est le candidat du parti socialiste, qui sera le candidat de la gauche ?

  • vraiment à gauche Le 21 décembre 2010 à 21:56, par DSK de gauche ?

    En tant que Directeur Général du Fonds Monétaire International, D. Strauss-Kahn touche un salaire net d’impôt de 319 827 € par an. Ce qui fait tout de même 26 652€ par mois. ça fait combien de SMIC ?

  • DSK et le FMI Le 22 décembre 2010 à 16:00, par Julien

    Complément d’information à propos de DSK : son salaire n’est pas de 319 827 € par an mais de 372 000€.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 23 décembre 2010 à 16:07, par Electeur du canton est

    J’ai bien lu toutes les propositions, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Déjà le rétablissement de tout ce que le PS a supprimé.
    Ca donne envie de se déplacer...
    Pourtant, je ne vois rien concernant les recettes, si ce n’est de demander à l’état.
    Celui-ci sera t-il plus disposé à répondre à un CG à majorité communiste qu’à majorité socialiste ?
    En dehors de ce que pourrait faire également l’état ( je crois savoir que Bartolone a interpellé le conseil constitutionnel sur cette question), comment comptez-vous diriger ce département en attendant le matin du grand soir. Comment allez-vous tenir vos promesses sans rentrées supplémentaires ?
    Augmenterez-vous les impôts et de combien ?
    Comment rembourserez-vous la dette et les intérêts faramineux, conséquences directes des emprunts toxiques ?
    Comment allez-vous financer la construction des collèges prévus et nécessaires même indispensables sans faire appel au partenariat avec le privé ?
    On bien quelles coupes sombres allez-vous faire dans le budget qu’il ne suffit pas de présenter de façon déséquilibrée pour voir venir les recettes manquantes ?
    Ce sont ces vraies questions qui intéressent les électeurs qui ne sont pas tous tombés de la dernière neige.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 23 décembre 2010 à 18:08, par P(aye) P(auvre) P(omme)

    La nouvelle école de la rue Paul Doumer coûte environ 12 M€. La commune va payer un "loyer" de 1M€/an pendant 25 ans à Bouygues. Si je compte bien, cela fait 25M€ au total. Le PPP double le prix de l’école.

    Est-ce que l’électeur du canton est peut me dire si le PPP est aussi avantageux que ça pour les finances de la région ?

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 23 décembre 2010 à 18:25, par Agent administratif du CG et parent d’élève à Aubervilliers

    Les dépenses d’investissement en faveur des collèges ont beaucoup diminué depuis 2008, malgré l’existence d’un Plan Pluriannuel d’Investissement voté par l’assemblée départementale en 2007.

    Entre 2001 et 2007, le Département (présidé par les communistes R. Clément puis H. Bramy) consacrait 41 M€ par an à l’investissement dans les collèges, contre 20 M€ par an depuis 2008.

    Après avoir martelé que le Département était au bord du gouffre financier, Claude Bartolone décrète qu’il faut investir 703 millions d’euros dans les collèges, sans concertation avec la communauté scolaire (au point que le Conseil départemental de l’Education Nationale a refusé de voter en faveur de son projet) et sans étude d’impact sur les finances départementales et sur la fiscalité dans les années à venir.

    De quoi légitimement s’interroger sur la crédibilité d’un tel projet... et s’inquiéter sur les déceptions qu’il pourrait nourrir !
    Enfin, chacun prend bien soin d’esquiver les inquiétudes relatives au recours au partenariat public privé pour financer une partie des réalisations du Conseil général en matière de collèges. En fait avec cette décision précipitée, le président socialiste cherche d’abord un effet d’annonce en vue des prochaines échéances électorale de mars 2011.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 23 décembre 2010 à 18:42, par Catherine R

    Je ne sais pas si toutes les propositions faites par M. Pascal Beaudet sont alléchantes, mais en tout cas s’opposer à la suppression de la carte Imagine’R et s’engager à la généralisation de sa prise en charge à hauteur de 50% pour tous les jeunes me semble une bonne proposition.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 23 décembre 2010 à 19:10, par Béa

    Quand je lis le commentaire de "électeur du canton est", qui ferait mieux de dire franchement qu’il est socialiste, je comprends que je suis confrontée à deux gauches différentes. La première, celle qui domine aujourd’hui, m’appelle à la résignation et à l’accompagnement de la crise avec bien sûr quelques aménagements. C’est comme la retraite à 60 ans, il faut être réaliste... tout n’est pas possible. La seconde, m’encourage à soutenir une politique de résistance aux mesures les plus injustes que l’on veux me faire accepter. D’un côté je courbe l’échine, de l’autre je relève la tête. A votre avis je vais choisir quoi ?

  • UMP aux commandes du pays pour longtemps - donc rembourser Dexia Le 23 décembre 2010 à 23:48, par citoyen_plaine_commune

    Au niveau national l’UMP est au pouvoir pour de longues années jusque 2022 peut-etre. Les électorats d’extreme droite et de droite étant stables. La politique fiscale que préconise Roger est la bonne, mais elle ne sera jamais mise en oeuvre. Dans les 11 ans à venir les lois fiscales que voteront les représentants de l’UMP, auront pour but de réduire les impots des ménages les plus riches. Alors pour retrouver son indépendance financière, il faut que notre département rembourse Dexia au plus vite. Remettre sur le tapis la dette est peut-etre délirant. Mais une fois cette dette diminuée le conseil général pourra faire plus de choses sociales : mettre plus de lignes de bus en site propre, aider à la mobilité des personnes en recherche d’emplois, aider à la pratique du sport, avec le grand paris et avec l’Anru rénover des quartiers, avec la région développer le logement social, financer les manifestations sportives de masse telles les épreuves de course à pied, aider la recherche scientifique en Seine-Saint-Denis, etc...

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 24 décembre 2010 à 14:17, par on ne gère pas un département comme un ménage

    En désaccord avec citoyen car on ne peut pas s’offrir le luxe d’être fataliste :

    - le département a des dépenses obligatoires, définies par la loi : doit on laisser les collèges se dégrader, doit on ne pas répondre aux besoins de scolarisation et notamment au sixième collège à Aubervilliers ? Doit on ne pas payer l’aide sociale (RSA) ? Doit on ne pas entretenir les routes départementales ?

    - l’activité économique générée par l’activité publique est bénéfique aux entreprises locales. Faut il la réduire au risque de multiplier les plans sociaux ? Il est vrai que les orientations actuelles du conseil général avec les PPP privilégie les grands groupes du BTP au détriment des entreprises locales, mais une autre majorité peut redresser la barre.

    - L’Huma sort aujourd’hui un dossier sur les inégalités : le rapport commandé par le ministre de la Ville dresse un constat très sombre du chômage dans nos quartiers. Ce n’est pas le moment pour que la puissance publique lève le pieds. Au contraire.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 24 décembre 2010 à 18:15, par Liliane

    Je trouve que certains commentaires nous encouragent trop à la résignation. Par exemple il faudrait que le conseil général se désendette, mais sans jamais avoir d’exigence envers l’Etat qui doit quand même aux habitants du 93 quelque chose comme 640 millions d’€. Il faudrait aussi considérer que les banque sont intouchables, ce sont elles qui ont mis en vente des emprunts toxiques et elles ne seraient redevables de rien alors que c’est l’argent des contribuables qui les a tirés d’affaire. En gros ce que certains sont prêts à accepter, c’est l’austérité au nom de la crise. Cette austérité de gauche à la DSK, moi j’en veux pas !

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 25 décembre 2010 à 11:22, par Michel

    DSK ou Bartolone c’est du pareil au même. La suppression de la carte Imagine’R, de l’ordinateur pour les élèves de 6è, les réductions de crédit du budget de la culture, la baisse de subventions à certaines associations, la carte améthyste qui passe de 15 à 40€... Ce n’est pas de la résignation, c’est un choix politique qui montre qu’il n’y a rien de bon à attendre du parti socialiste.

  • l’Etat ne remboursera pas les 640 millions d’euros qu’il doit à notre département Le 26 décembre 2010 à 15:27, par citoyen_plaine_commune

    La candidature de DSK est une création des médias traditionnels. Médias dépendant de leurs actionnaires et du pouvoir politique.

    Liliane rassurez-vous DSK ne sera pas élu président.

    Dans les 18 mois à venir le peuple va subir un matraquage médiatique et le patron de la droite restera chef de l’Etat.

    Alors l’Etat ne remboursera pas les 640 millions d’euros qu’il doit à la Seine-Saint-Denis.

    Généraliser la prise en charge à 50% de la Carte Imagin’R à tous les jeunes, augmenter les fréquences de bus sur les lignes saturées, ramener à 15 euros le de la Carte Améthyste, aider dans tout le département à la mise en place de correspondants de nuit, c’est un bon programme.

    Mais le Conseil Général ne doit pas s’endetter pour le mettre en œuvre. D’ailleurs ces mesures sont des dépenses de fonctionnement. Et une collectivité locale n’a pas le droit d’emprunter pour des dépenses de fonctionnement.

    Prolonger de la ligne 12 du métro vers le parc de La Courneuve avec implantation d’une station à la gare Aubervilliers-La Courneuve est une idée géniale (finis les voyages dans le 150 plein à craquer).

    C’est un investissement et le Conseil Général doit emprunter à taux fixe (auprès d’une banque si possible non capitaliste) pour participer à sa réalisation.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 27 décembre 2010 à 10:22, par Henri

    citoyen_plaine_commune voit juste, si le rejet de Sarkozy est manifeste, pour autant cela ne constitue pas la garantie de l’arrivée de la gauche. Surtout que les électeurs de gauche deviennent méfiants quand ils observent le comportement des élus socialistes lorsqu’ils dirigent. Certaines mesures décidées par les socialistes au conseil général expliquent le doute qui existe. Il ne faut pas être surpris que l’abstention se développe.

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 8 janvier 2011 à 12:31, par Soyons sérieux

    390 fois plus qu’un smicard !

    Il y a des chiffres qui donnent le vertige. On parle de l’endettement du département comme s’il n’existait pas de solution : pourtant l’argent existe. En moyenne les salaires des patrons du CAC 40 ont atteints 3,6 millions d’euros sur l’année 2009, soit une rémunération mensuelle d’environ 300 000 euros ! Un patron du CAC 40 gagne en moyenne 390 fois plus qu’un smicard ! Au hit parade de ces pauvres messieurs se trouvent Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, qui a gagné la modique somme de 9,2 millions l’an dernier, suivi de très près par l’excellent Christopher Viehbacher qui dirige Sanofi et qui, lui, n’a empoché que 8,3 millions d’euros tandis que Bernard Arnaud, n’a décroché qu’un petit 7,6 millions ! Il manque à ce dîner de pauvres Franck Riboud (Danone) avec 5,8 millions et Henri de Castries (Axa) avec 5,6 millions.En regard de ça, que pèse l’endettement du 9-3 ?

  • Vision d’avenir Le 11 janvier 2011 à 08:36, par Léna

    Evelyne Yonnet vient d’ouvrir un site de campagne. Elle y publie quelques textes déjà connus ainsi qu’un court billet sur la séance qui a été consacrée le 4 janvier dernier par le CEVIPOF (une structure de Sciences-Po) au fait de savoir si le communisme municipal avait un avenir.

    E. Yonnet ne s’est manifestement pas considérée compétente sur cette question et a surtout fait savoir qu’elle souhaitait "témoigner de son vécu d’élue partenaire-adversaire de gauche du parti communiste". Vous avez bien lu : "élue partenaire-adversaire de gauche du parti communiste".

    Elle ajoute que les socialistes qui avaient des "différences profondes sur le développement de la ville" ont beaucoup souffert (y compris du temps de J. Ralite) des "retards occasionnés par l’absence de vision à long terme".

    Je laisse à la discussion (si elle vient) le soin de commenter ce qui m’apparaît se dessiner comme la ligne de campagne de la cantonale.

  • Ouf, un visionnaire est à la barre ! Le 11 janvier 2011 à 14:44, par Hugo

    Mme Yonnet-Salvator a bien raison : Aubervilliers a, des décennies durant, manqué d’idées, de souffle, de vision historique. Depuis la dernière municipale tout cela appartient au passé. On vient encore d’en avoir un exemple il y a quelques jours.

    Le Parisien a en effet informé ses lecteurs que la Documentation française ayant plié les voiles et abandonné 2,5 hectares de terrain en pleine ville, la municipalité allait acquérir le site (10 millions d’euros) et que des choses grandioses allaient y être réalisées.

    Le maire évoque des perspectives formidables : des services municipaux, des logements, un collège, une friche artistique autour de la vieille cheminée de la manufacture des allumettes, une cité artisanale autour des métiers de la création...

    On saluera l’improvisation et on ajoutera : une plate forme de production permanente de poésie, une piste d’envol vers le futur, un atelier de bulles musicales propulsées au quatre coins de la ville par un astucieux système de couloirs de vents, un grand espace de relaxation verbale, une cuisine collective bâtie sur la coopération des intelligences spontanées et ancestrales, un atelier d’apprentissage de la citoyenneté accessible par abonnement...

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 11 janvier 2011 à 15:23, par pierre

    je viens d’apprendre que jean-francois monino d’europe écologie allait se présenter aux cantonnales, info ou intox ?

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 11 janvier 2011 à 18:02, par regard citoyen

    je ne serai qu’à moitié étonnée que MONINO ne soit le suppléant de YONNET à la cantonale ?

  • PS et Verts unis pour battre le PC Le 11 janvier 2011 à 22:00, par Teddy

    En Seine-Saint-Denis il y a un accord électoral de premier tour aux élections cantonales entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts. Cet accord prévoit qu’aucun vert ne sera candidat à Aubervilliers contre le PS. Si le suppléant d’Evelyne Yonnet ne sera pas J.F. Monino, il y aura bien un vert suppléant de la Candidate PS. J.F. Monino appliquera sans discussion l’accord départemental de ralliement au PS. A Aubervilliers les verts s’entendent avec le PS pour battre le candidat du PC. La situation d’Aubervilliers est nettement plus claire que celle de la ville de Sevran où la section locale du PS refuse d’appliquer l’accord départemental pour permettre l’élection d’un candidat Vert-Europe Ecologie. A Sevran le PS rejette l’accord politique avec les verts et ne soutiendra aucun candidat.

  • PS & Verts Le 11 janvier 2011 à 23:04, par Kolmogorov

    Vous voulez battre la droite ou le PC ? Pourquoi faire les rats alors que vous étiez avec eux il n’y a encore pas très longtemps ? Avez-vous décidés de rallier la droite ? J’ai regardé le site de Yonnet, elle se la joue Ségolène Royal : aucun programme, aux électeurs de proposer des idées !

  • @Hugo Le 11 janvier 2011 à 23:17, par Kolmogorov

    Je suis pas spécialement fan du PCF Aubervilliers mais faut quand même pas se foutre des gens. A vous lire, Aubervilliers est le nouvel eldorado. Depuis que le PS a la mairie, ce que je vois c’est : un nouveau logo moche, qui coute la peau des fesses et que j’aurais pu faire en 2h (et je suis un piètre amateur), la ville de plus en plus sale malgré la promesse de nettoyer sous 48h. Dans mon bâtiment, ça fait 1 an et demi et ils sont toujours là. Ne parlons pas de ce faux président de l’OPHLM dont on a plus de chance de le rencontrer dans une soirée mondaine à la mairie pour une masturbation intellectuelle, que dans son bureau rue André Karman. Ah oui, il y a quelque chose qui a changé. Je trouve que la ville est devenu bobo, comme cette action le matin devant la mairie, SILENCE ON POUSSE. Alors, c’est bien de se contenter de beau discours, nous dire que vous avez acheter des bâtiments en ruine, mais ne prenez pas les gens pour des cons. Si vous sentez que vous avez tout bon, continuez, vous allez vous manger un mur.

  • La ville bouge. Le 12 janvier 2011 à 09:47, par Teddy

    N’en déplaise à Kolmogorov les élus PS et Verts améliorent la ville au quotidien. Par exemple, la présence des élus Verts permet progressivement de remettre en cause l’utilisation de la voiture en ville. En donnant aux vélos une place de plus en plus importante dans les déplacements avec la réalisation des pistes cyclables et davantage d’interdiction de stationnement les élus font bouger la ville. C’est aussi grâce à la présence des Verts au conseil d’administration de l’OPH que des économies d’énergie sont réalisées en particulier pour le chauffage. L ’existence des jardins plantés dans les quartiers de la ville, c’est aussi grâce à eux. La vie des habitants d’Aubervilliers s’améliore, Oui M. Kolmogorov on vit mieux aujourd’hui à Aubervilliers qu’avant 2008.

  • @Teddy Le 12 janvier 2011 à 11:10, par Kolmogorov

    C’est bien ce que je disais. Vous pensez avoir tout bon ? Eh bien continuer à faire semblant de ne pas voir les problèmes. Ce que vous dites confirme l’impression que j’ai eu : Aubervilliers devient une ville de bobo. Au passage, une question pour tester votre honnêteté intellectuelle : qu’est ce qui ne va pas dans la ville ?

  • Teddy : Le super héros vert des locataires ! Le 12 janvier 2011 à 13:54, par un locataire qui vit moins bien à Aubervilliers qu’avant 2008

    Quelles sont les actions concrètes que les verts ont fait au CA de l’OPH pour les économies d’énergies en faveur des locataires ?

    Dans ces actions concrètes, ce n’est pas la peine de mettre celles qui sont rendues obligatoires ou quasi-obligatoires par la legislation et le grenelle de l’environement.

    Pour ma part, je compte plus sur les représentants des locataires que sur les verts pour faire en sorte que de réelles économies soient faites.

  • Bien sûr qu’il reste beaucoup à faire pour corriger les erreurs de l’ancienne gestion du PC. Mais M. Kolmogorov ouvrez les yeux et vous verrez que les élus actuels sont engagés vers du changement : La propreté de la ville s’améliore parce qu’ils ont su remettre plus de personnel au travail ; La sécurité dans la ville est mieux assurée depuis que le maire s’occupe de cette question, la police municipale est plus efficace depuis que ses locaux sont près de la mairie ; Les élus s’occupent davantage des jeunes ; Ils ont pris aussi en considération la demande de nombreux locataires qui veulent devenir propriétaire en leur proposant d’acheter leur logement hlm. M. Kolmogorov vous devriez mieux écouter ce qui se dit dans la ville, les habitants eux voient ce qui change et malgré que les impôts ont augmenté les habitants soutiennent les élus car ils ont besoin d’une autre gestion et peu importe que des bobos s’installent.

  • A droite toute ! Le 12 janvier 2011 à 20:47, par Kolmogorov

    Apparemment nous n’avons pas les même préoccupations. De toute manière, vous ne répondez pas aux questions et vous récitez votre programme électorale. Au fait, le PC dirigeait seul la mairie ? Vous savez que non et que PS et Verts étaient ensemble à la mairie. Alors si gestion catastrophique il y a eu, vous avez votre responsabilité. Enfin bref, j’arrête là, je préfère en vrai, en général vous arrivez vite à raconter n’importe. Tchuss.

  • Evelyne Yonnet : Ah les belles promesses en 2004 ! Le 12 janvier 2011 à 21:44, par on ne m’aura pas deux fois

    Nul ne peut reprocher à E. Yonnet de dissimuler la vérité :

    Sur son blog de campagne, on peut relire son programme 2004 avec le plus grand intérêt.

    1 - vers un sixième collège à Aubervilliers :
    —> rebelote pour l’inscrire dans le programme 2011 puisqu’il n’a pas été construit.

    2- création de lieux "atypiques" pour les tout petits
    —> rien vu, on peut donc les remettre dans le programme 2011

    3- une maison médicale de garde
    —> encore une à promettre en 2011

    4-doublement des équipes d’éducateurs
    —> il faudra penser à les quadrupler dans le programme 2011

    5- une ludothèque aux "toits bleus"
    —> elle est bien dissimulée ou alors il faut la reprogrammer en 2011

    6- un centre social à l’angle Paul Doumer / Cdt L’herminier
    —> zut, il y a erreur, il y a une école maintenant

    7- une carte du bruit, la décontamination du fort, augmentation du rythme du nettoiement urbain, une roseraie, un centre de soutien aux écrivains persécutés, etc...rien n’a été fait.

    J’arrête là.

    Je vous engage vraiment à lire ce programme 2004. On y constate qu’ E.Yonnet "s’associe", "soutient", des campagnes, fort louables d’ailleurs, mais, comme on dit, ça ne mange pas de pain.

    Je lui suggère, avant d’éditer son programme 2011, de recopier celui de 2004, ce sera plus simple...

  • Teddy, le petit bonhomme vert serait-il un extra-terrestre ? Le 13 janvier 2011 à 11:57, par locataire terre à terre

    De quelle planète vient Teddy pour croire que c’est vivre mieux que de pouvoir acheter son logement HLM ?

  • Le vert nuit gravement à la mémoire. Le 13 janvier 2011 à 14:51, par Usager des trottoires d’Aubervilliers

    Depuis qu’il est élu, Teddy ne s’est pas encore rendu compte que la propreté n’est plus une compétence de la commune...

  • Teddy, le vert est dans le fruit Le 13 janvier 2011 à 15:02, par Vieux d’Aubervilliers

    Teddy veut "moderniser" Aubervilliers comme Sarkozy et l’UMP veulent "moderniser" la France.
    Moi, je préfère "l’archaïsme"...(comme par exemple celui du CNR)

  • Pascal Beaudet : Pour un département vraiment à gauche ! Le 16 janvier 2011 à 17:06, par Le même

    Je repose une question qui n’a toujours pas de réponse. A part réclamer à l’état ce qu’il doit, ce qu’a fait Claude Bartolone et qu’il fait encore, comment le PCF compte financer toutes ces propositions ?
    Sur le budget 2010, pour rétablir ce qui a été supprimé : carte imaginR, ordinateurs, etc... qu’est-ce que les élus PCF auraient supprimé ?
    Auraient-ils été jusqu’à la tutelle du préfet ?