Cantonale 2011 – A Aubervilliers, un accord unitaire de grande portée est conclu

mercredi 8 décembre 2010

Le 7 décembre 2010, les composantes du Front de Gauche (Parti communiste français, Parti de gauche, Gauche unitaire), Les Fédérés d’Aubervilliers, le Nouveau parti anticapitaliste et la Gauche communiste ont conclu un accord unitaire pour l’élection cantonale qui aura lieu en mars 2011.

Cet accord comprend une déclaration d’orientation politique ainsi que des éléments de programme (qui seront complétés au cours de la campagne).
Pascal Beaudet et Leïla Tlili porteront les couleurs de la vraie gauche d’Aubervilliers rassemblée pour faire front.

L’accord conclu sera présenté lors d’une conférence de presse qui aura lieu le 16 décembre et les documents adoptés (déclaration et éléments de programme) seront dans les prochains jours portés à la connaissance de la population.

La situation créée à Aubervilliers par l’accord unitaire intervenu doit entraîner une grande mobilisation de toutes les forces qui souhaitent que la Seine-Saint-Denis redevienne un département vraiment à gauche et qu’Aubervilliers retrouve ses couleurs.

La section d’Aubervilliers du PCF

9 Messages

  • En voilà une bonne nouvelle !!!
    Un large rassemblement à gauche, qui permette de mettre de l’ambition pour notre ville et notre département, je trouve cela important. C’est la première fois (je crois) qu’un rassemblement aussi large et de ce type aura lieu.
    C’est l’occasion de créer une vraie dynamique pour faire élire Pascal Beaudet et ainsi se doter d’un avenir meilleur pour notre territoire.

  • Cantonale 2011 – A Aubervilliers, un accord unitaire de grande portée est conclu Le 9 décembre 2010 à 15:17, par Pascaliste convaincu

    Je ne pourrai pas voter pour Pascal Beaudet aux cantonales, car j’habite sur l’autre canton.

    Mais comptez sur moi pour inciter mes connaissances qui habitent sur le canton où l’on va voter à glisser le bulletin de vote "Pascal Beaudet" dans l’urne.

  • C’est super et on peut encore élargir Le 9 décembre 2010 à 15:51, par Sylvie

    Je suis vraiment très contente. On a une base de rassemblement déja très large mais je suis persuadée que d’autres forces peuvent s’ajouter. Je pense notamment à Lutte ouvrière, mais aussi à des associations de divers types. Il faut travailler dans l’esprit du Front populaire qui rassemblait des orgas très diverses.

    De plus je pense qu’il faut que des individus s’engagent dans le soutien. Certains d’entre eux pourraient prendre l’initiative de créer un comité de soutien et d’action et appeler les citoyens à le rejoindre pour mener campagne.

    Bien sûr, la candidature de Pascal me fait plaisir mais je suis aussi très satisfaite de la candidature de Leïla que je connais pour ses engagements en faveur de la Palestine et pour les jeunes des cités. Leïla a 22 ans, elle est étudiante en économie, elle peut être une formidable locomotive dans la jeunesse.

    Vraiment cet accord donne la pêche.

  • Vous ne pouvez pas savoir le plaisir que j’au eu en lisant cette bonne nouvelle.

    Je savais que des discussions étaient engagées depuis des semaines et que l’état d’esprit des uns et des autres était bon. Mais cela me semblait traîner en longueur et je me disais : ça va capoter. Les petits calculs vont encore une fois l’emporter.

    Et puis voilà que l’accord est conclu. Je comprends qu’il faille un peu attendre pour connaître les textes mais SVP faites vite. On a besoin d’avoir cela en mains, d’abord pour y croire vraiment et ensuite pour faire connaître et convaincre.

    Mars n’est pas si loin et il y a beaucoup de pain sur la planche.

  • Quelques précisions Le 9 décembre 2010 à 18:08, par André Narritsens

    Suite aux premiers messages reçus après la conclusion de l’accord et ayant participé pour le PCF à toute la séquence des discussions, je pense utile d’apporter quelques précisions.

    1 - il est vrai que la discussion a duré presque deux mois, ce qui est long ;

    2 - mais ce temps a été nécessaire pour qu’une vraie co-élaboration des contenus politiques et de la démarche de campagne se réalise ;

    3 - cette période a permis de confronter des opinions à fond et de dégager ainsi l’espace de l’unité ; elle a aussi contribué à renforcer les liens d’amitié et de fraternité entre des militants issus de traditions et de cultures différentes ;

    4 - nous allons publier ce week-end la déclaration sur le site de la section du PCF et le week-end prochain les éléments de programme. Nous procédons en deux fois car ce sont des textes assez longs et denses ;

    5- ces documents serviront de base à la conférence de presse que nous organisons le 16 décembre à 12 heures ;

    6 - une édition des deux documents sous forme papier est en préparation. La diffusion s’effectuera les 18 et 19 décembre sur les marchés et se poursuivra les jours suivants dans les boîtes aux lettres.

    7 - un collectif unitaire de campagne a été formé qui se réunira toutes les semaines. La première réunion est fixée au 17 décembre.

  • Pourquoi manque-t-il Lutte Ouvrière ?

  • Précisions sur Lutte ouvrière Le 10 décembre 2010 à 13:56, par André Narritsens

    Nous avons rencontré les camarades de Lutte ouvrière. Ils nous ont indiqué qu’ils ne présenteraient pas de candidature à l’élection cantonale et ne souhaitaient pas être partenaires d’un accord politique local.

    Ils nous ont indiqué qu’ils appréciaient beaucoup Pascal Beaudet, qu’ils n’excluaient pas la possibilité de faire connaître leur opinion par rapport à l’élection cantonale et qu’ils nous donneraient leur position après avoir consulté leur groupe local.

    Nous les avons tenus régulièrement informés de l’avancée des discussions et attendons leur réponse.

  • accord unitaire de grande pOrtée ? le ridicule ne tue plus ,j’espère que cet accord comporte tout ce que vous n’avez pas fait depuis 20 ans !!
    comme à NOISY ou après avoir cassé la GAUCHE vous livré la ville a la droite !! c’est un bel accord ,bon vent !!

  • Un accord unitaire bien ancré à gauche Le 13 décembre 2010 à 18:02, par Guy M.

    Non, cet accord ne comporte pas tout ce qui n’a pas été fait depuis vingt ans, mais il ouvre sérieusement et raisonnablement la possibilité de corriger quelques mauvaises décisions prises par la majorité actuelle du conseil général. C’est l’espoir qu’il porte en ce domaine qui le rend important.