17 octobre 1961 : Aubervilliers se souvient

jeudi 7 octobre 2010

"93 au coeur de la République" a eu l’heureuse initiative de présenter, dans le hall de l’hôtel de ville d’Aubervilliers, une exposition de photos pour commémorer le massacre des algériens en plein Paris le 17 octobre 1961.

Nous reprenons ici un extrait de la déclaration de "93 au coeur de la République" :

Ce jour-là et les jours qui suivirent, des centaines de manifestants, défilant pacifiquement contre un couvre-feu discriminatoire, furent tués et des milliers arrêtés, emprisonnés, torturés et jetés à la Seine.

Parce qu’une partie de la population d’Aubervilliers a été témoin de cette tragédie, et reste profondément marquée, nous devons nous souvenir
dans un strict souci de justice, de mémoire, de reconnaissance et de partage de la douleur des proches des victimes.

Nous voulons commémorer cette journée du 17 Octobre 1961 autour de trois exigences :

La reconnaissance officielle du 17 Octobre 1961 comme crime d’État.
L’ouverture et l’accessibilité aux Archives nationales.
L’inscription dans les manuels d’histoire de cette tragédie.

5 Messages

  • 17 octobre 1961 : Aubervilliers se souvient Le 10 octobre 2010 à 09:48, par Zouzou

    Il est temps que vous vous en souveniez ! Merci au PS d’avoir remis ces tragiques événements dans la mémoire collective des albertivillariens. Il y a quelques années, les socialistes étaient bien seuls le long du canal. Mais lieux vaut tard que jamais, camarades !

  • 17 octobre 1961 : Aubervilliers se souvient Le 10 octobre 2010 à 12:31, par beo

    Sacré Zouzou !!! Vous devez être nouvel habitant d’Aubervilliers, et vous êtes donc excusé à ce titre.

    C’est la précédente municipalité qui a fait poser sous la passerelle de la Fraternité (joli nom pour une passerelle, construite et baptisée elle aussi par la municipalité précédente) la plaque en hommage aux algériens massacrés en octobre 1961 et a institué la cérémonie commémorative en ce lieu.

    Sans rancune...

  • "Zouzou" serait-il un zozo atteint volontairement par la maladie d’Alzheimer ? Merci au PS nous dit-il concernant des événements attachés à la guerre d’Algérie. Il faudrait peut-être un peu atténuer les remerciements en faisant appel à l’histoire et à la mémoire. En 1956, c’est sous la présidence du socialiste Guy Mollet que la France s’enfonce dans la guerre quand il décide de donner la priorité à une victoire militaire sur le FLN. C’est sous son gouvernement socialiste que la guerre s’intensifie quand il décide de rappeler les classes militaires de 1951 à 1954. C’est toujours lui qui, pour répondre à un effort de guerre, allonge la durée du service militaire qui passe de 18 mois à 27 mois. Avec le gouvernement socialiste les effectifs du contingent militaire engagés en Algérie sont doublés et augmentent de 200 000 à 400 000 soldats. Il ne faudrait tout de même pas oublier ce discours du président du conseil socialiste Guy Mollet fait à Alger, en février 1956 (voir la presse de l’époque), qui déclare : "La France doit rester en Algérie et elle y restera" !

  • 17 octobre 1961 : Aubervilliers se souvient Le 15 octobre 2010 à 09:28, par beo

    Dimanche 17 octobre à 20h35, France3 diffuse un très beau film sur le 17 octobre 1961 : "Nuit noire"

  • Une expo écourtée Le 17 octobre 2010 à 09:39, par Martine

    Je suis passée samedi matin à la mairie pour voir l’expo sur le 17 octobre 1961. Le hall était vide.

    Les agents d’accueil m’ont dit que les panneaux avaient été enlevés la veille, c’est-à-dire le Vendredi 15.

    L’expo qui devait être présente toute la semaine n’aura donc été présente que 5 courtes journées.

    Ainsi va la vie...