En direct de la fête de l’Huma 2010

Qu’est ce qu’on mange sur le stand d’Aubervilliers ?

mardi 7 septembre 2010

A quelle heure on mange ? Quand on veut ! Le stand ouvrira vendredi 10 septembre à 17h00 et pendant deux jours et demi non stop, les festivaliers pourront grignoter tapas, cakes salés, assiettes de fromages, assiettes de pâtisserie, pour un prix de 2 euros ou 2,5 euros. Sans se ruiner, il sera possible de combler un petit creux, sans rater une miette de Jacques Dutronc ou Caravan Palace !

Notre présence sur la grande scène pour la troisième année est un défi qu’il faut relever en permanence pour satisfaire au mieux les festivaliers.

« On ne change pas une formule qui gagne », affirme Roger, qui n’a pas hésité à prendre des jours pour préparer la fête et dont le maître mot est « accueil amabilité ». « On essaye de proposer des produits de qualité », mais « on apportera aussi un soin particulier à la présentation de nos préparations ». On sait que Roger est capable de faire le tour de tous les stands de la fête pour trouver des feuilles de salade qui manqueraient dans les assiettes !

Du flot tendu au flux tendu !

Il s’agit aussi, tout en prenant le temps d’avoir des échanges avec les visiteurs, notamment les albertivillariens qui viennent nombreux sur le stand de faire face aux rushs qui suivent les concerts. Les préparations sont très légèrement anticipées pour être prêtes au moment de l’affluence, dans le respect des règles d’hygiène. La section s’est équipée d’une chambre froide, et les préparations sont faites dans les règles de l’art. « Mettre des gants est devenu un réflexe, et filmer les assiettes est naturel » affirme Josiane qui a confectionné avec passion avec quelques amies les cakes qui sont proposés.

« On n’en est plus à la logique qui consiste à aligner à grande vitesse les cadavres de bouteilles. Les habitudes ont changé et on consomme avec beaucoup plus de modération » précise Joelle qui nous propose cette année, en plus du mojito et du planteur, valeurs sûres du stand, le cocktail Auber-champagne.

A noter aussi, que nous proposerons aussi à nos visiteurs une bière allemande réputée, la Koelsch, en plus de la bière pression traditionnelle.

Bref, c’est plus une restauration légère que nous vous proposons, mais rien n’empêche nos visiteurs de se rendre chez nos voisins de la Courneuve pour déguster frites, panini, ou toute autre préparation chaude, ou encore de se faire un petit gastro pour un prix défiant toute concurrence sur un stand régional.

Bonne fête à tous et bon appétit !

La section

1 Message

Répondre à cet article