Aubervilliers présent à l’Université d’été du PCF

samedi 4 septembre 2010

Vous ne l’avez peut être pas remarqué tant les médias ont observé un véritable
silence sur cet événement, ce week-end du 28-29 aout s’est tenu à Seignosse dans les Landes l’université d’été du Parti Communiste Français.

Plus de 500 participants, une cinquantaine de débats, cette initiative séduit d’année en année de plus en plus de communistes qui profitent du dernier week end de vacances pour se ressourcer, prendre du recul avant d’aborder la rentrée qui cette année s’annonce chaude avec les manifestations des 4 et 7 septembre, suivies bien entendu de la Fête de l’Humanité les 10, 11 et 12 septembre.

Depuis une dizaine d’année qu’existe cet évènement, c’est la plus grosse participation enregistrée, ce qui démontre la qualité de cette initiative de formation et notamment celle des intervenants extérieurs. Il faut noter également, fait nouveau, la présence cette année de participants non membres du PCF.

Au menu de ce week-end landais différents ateliers sur l’Europe et les solutions alternatives progressistes proposées, plusieurs sur la solidarité internationale avec notamment la présence d’experts de haut niveau sur les questions de
L’Amérique Latine et du Monde Arabe.

Bien sûr la question de la lutte sur les retraites était dans toutes les têtes et la préparation du 7 septembre donnait une tonalité particulière à ces 3 jours de réflexion. Mais ce fut aussi l’occasion d’échanger et de débattre sur l’alternative à Sarkozy, et ce bien loin des petites phrases et du combat des écuries présidentielles pour 2012.

Pierre Laurent, dans son intervention de fin de travaux dimanche matin insista notamment sur la nécessité d’engager ce débat avec les gens, établir des propositions avec eux, sans se faire dicter la marche à suivre par les médias et les sondages. L’antisarkozysme seul, de ce point de vue ne saurait suffire et c’est tout l’enjeu du pacte d’union populaire qui sera proposé à la Fête de l’Humanité comme l’a annoncé le secrétaire national du PCF.

Nos quatre camarades d’Aubervilliers présents, Silvère Rozenberg, Anthony Daguet, Aline Desmolles et Magali Cheret ont sans nul doute apprécié ce moment exceptionnel d’éducation populaire mais aussi de convivialité loin du tintamarre médiatique orchestré dans certaines de ces « universités d’été », y compris à gauche.

Silvere Rozenberg