Assemblée générale constitutive de l’association Tous ensemble pour Aubervilliers ! - Compte rendu

mercredi 25 juin 2008

L’Association ne disposant pas, pour le moment, d’outil de communication performant et le Collectif d’animation venant à peine d’être formé, la mise à disposition de ce compte rendu que l’on espère utile, ne saurait engager l’Association et relève de la seule responsabilité de son rédacteur. Bien entendu la présente synthèse peut être complétée sur le site en cliquant sur « répondre à cet article ».

André Narritsens

Le 16 mai une réunion convoquée par les anciens candidats de la liste présentée à l’élection municipale avait décidé du principe du lancement d’une association afin de continuer le combat engagé dans un cadre unitaire.

Un collectif d’initiative avait été désigné (Maria Amor, Marie-Simone Babel, Francis Combes, Gérard Del Monte, Mériem Derkaoui, Maria Gonzales-Fretun, Kilani Kamala, Eric Plée, Antoine Wohlgroth). Un texte d’Appel à une réunion constitutive de l’Association a été rédigé et largement diffusé dans la ville.

JPEG - 112 ko

L’Assemblée générale constitutive de l’association Tous ensemble pour Aubervilliers ! s’est réunie le 19 juin dans le réfectoire de l’école Macé-Condorcet. Elle a rassemblé soixante-dix participants.

En introduction, Eric Plée a rappelé les objectifs de la nouvelle association et a noté le très bon accueil de la démarche engagée. Il a notamment souligné la nécessité de consolider les acquis unitaires de la campagne et précisé que l’association ne saurait être un cartel d’organisations et que les adhésions seraient en conséquence individuelles. Il a proposé que la direction soit collégiale mais indiqué qu’un président devrait être désigné (ainsi qu’un trésorier) afin de se conformer aux règles légales prévalant pour les associations relevant de la loi de 1901. Eric Plée a également proposé que le Conseil d’administration issu de l’AG travaille très rapidement à la proposition d’initiatives.

Dix-huit participants ont participé à la discussion dont voici la synthèse.

Plusieurs intervenants sont revenus sur la bataille de la municipale et ont tous souligné la qualité du travail effectué autour d’un projet d’action communal de grande qualité. « Il faut défendre ces propositions » ont-ils indiqué et ce avec d’autant plus de pugnacité que les premières mesures de la nouvelle municipalité ainsi que le climat assez lourd qui s’est instauré sont préoccupants.

Plusieurs intervenants se sont inquiétés de la faiblesse politique de l’équipe désormais aux commandes de la ville que les récentes réunions des Conseils de quartier viennent de révéler au grand jour. Les premières réunions du conseil municipal sont également révélatrices de cette faiblesse, le nouveau maire centralisant argumentaires et décisions.

Plus généralement a été évoqué le fait qu’Aubervilliers avait constitué une sorte de test national dans la reconsidération des alliances politiques à gauche et que, pour parvenir à la mise à l’écart des communistes des responsabilités municipales, le PS avait largement mobilisé les thème anticommuniste et usé de malhonnêteté à l’égard du bilan municipal.

La dérive d’une gestion fondée sur le communautarisme a été évoquée ainsi que la volonté de modifier en profondeur la population d’Aubervilliers en amenuisant ses caractéristiques populaires.
Les questions de la démocratie locale ont également fait l’objet d’un échange au terme duquel décision a été prise de mettre en place un groupe de travail sur ces questions qui formulerait des propositions concrètes en septembre. Plus généralement l’idée a été retenue d’organiser un travail thématique sur le modèle des ateliers ayant fonctionné au cours de la campagne.

L’objet de l’Association a suscité un échange au terme duquel il a été convenu que la rédaction figurant dans l’Appel convenait parfaitement. Aux champs d’intervention locaux l’Association ajoutera une dimension de débats sur des thèmes de société. La question du Grand Paris fera l’objet d’une attention particulière et il apparaît également très important d’envisager une initiative autour des questions de la culture en référence à l’expérience d’Aubervilliers dans ce domaine.

Pascal Beaudet est intervenu dans la discussion. Il a souligné que les semaines qui avaient suivi l’élection municipale n’avaient pas été très faciles, mais qu’il convenait désormais de tourner cette page et de s’impliquer dans la dynamique que l’on a créée en l’abondant de propositions nouvelles.

En conclusion de l’Assemblée générale a été affirmée la nécessité de susciter un grand courant d’adhésions à l’Association qui doit acquérir un caractère populaire, très large, pleinement représentatif de la population d’Aubervilliers.

L’Assemblée générale a élu le Collectif d’animation (Conseil d’administration) suivant :
Maria Amor, Pascal Beaudet, Nadia Ben missi, Thierry Bonnus, Francis Combes, Gérard Del Monte, Mériem Derkaoui, Maria Gonzales-Fretun, Jean-Claude Hurel, Kilani Kamala, Lin Lenzi, Lola Narritsens, Eric Plée, Paquita Rodriguez, Sophie Vally, Antoine Wohlgroth.

Cinq porte parole ont été désignés : Pascal Beaudet, Thierry Bonus, Francis Combes, Kilani Kamala, Sophie Vally.

Eric Plée a été élu Président et Maria Fretun-Gonzales, trésorière.

Le collectif d’animation a défini ses tâches immédiates :
officialiser l’Association par le dépôt des statuts ;
assurer le plus rapidement possible un lien entre adhérents et au-delà par la création d’outils (site ou blog), journal… ;
mettre en place un groupe de travail sur les questions de la démocratie locale et, plus généralement, préparer la mise en place de commissions de travail selon la logique des ateliers de la campagne ;
organiser une manifestation à caractère festif début octobre qui constituerait le lancement officiel « grand public » de Tous ensemble pour Aubervilliers ! ;
préparer un calendrier d’initiatives à caractère politique, culturel… pour la prochaine rentrée.

Répondre à cet article