Communiqué des élus "Communistes et Partenaires" de Plaine Commune

À propos de la grève du mardi 23 mars

samedi 20 mars 2010

50 milliards de bénéfices dégagés en 2009 par les grandes entreprises
françaises et … 650 000 emplois supprimés depuis mars 2008

Comment cautionner une telle politique qui accroit les inégalités et détruit la planète ? La crise n’est pas conjoncturelle mais systémique. Nous ne sommes pas à la sortie mais au cœur de celle-ci. Agriculture, industries, services, tous les secteurs d’activités sont touchés et les victimes sont toujours les mêmes. Ceux qui s’enrichissent aussi. En 2009, les actionnaires ont pompé dans les bénéfices 15% de plus qu’en 2008.

Le résultat d’une politique

Ces choix en faveur de la liberté de circulation des capitaux et de leur rentabilité sont en cause. Parce que toute activité humaine est potentiellement source de profits, tous les services publics y passent : Education Nationale, Hôpitaux, Justice, La Poste, Pôle Emploi, collectivités territoriales… La fiscalité elle-même n’est plus cet outil de redistribution des richesses après les multiples réformes contre l’impôt sur le revenu, la taxe professionnelle, les droits de succession, l’ISF. Les impôts les plus injustes comme la taxe d’habitation, la TVA, eux, demeurent. Les paradis fiscaux aussi.

La fonction publique cœur de cible

L’objectif est clairement affiché : supprimer la moitié des emplois publics. Cette charge inédite contre la fonction publique ne concerne pas uniquement les fonctionnaires. Elle interpelle l’ensemble des citoyens. La mobilisation dans l’Education Nationale, associant enseignants et parents d’élèves, est en ce sens, en tous points remarquable.

Et bientôt les retraites

Le Président de la République ne cherche pas à sauver le système de retraite par répartition. Auquel cas, il lui affecterait les ressources nécessaires, largement existantes. En annonçant un allongement de la durée de cotisation, c’est un affaissement des pensions qui est visé afin
d’orienter les salariés vers des systèmes individuels par capitalisation, au plus grand bénéfice des assurances privées et de leurs fonds de pension. Les personnes âgées sont incitées à cumuler retraite et emploi. Pour les femmes, c’est la double peine. Plus souvent en prise avec la précarité, le temps partiel, et les carrières en dents de scie, elles sont fatalement plus
touchées par la baisse des pensions.

Le « tous ensemble » plus que jamais d’actualité

Le rassemblement de toutes les forces progressistes est nécessaire pour résister. C’est pourquoi nous soutenons sans réserve la mobilisation unitaire du 23 mars sur l’emploi, les services publics, les salaires et la retraite.

Le mouvement de révolte doit grandir pour imposer des choix d’égalité, de solidarité, de protection de l’environnement. La Communauté d’agglomération vient de se doter d’un plan d’investissements sur six ans porteur de ces valeurs là. Près de 100 M€ par an seront investis
pour l’emploi, le développement économique, la culture, le cadre de vie, le logement social, l’écologie… Ce qui est possible pour Plaine Commune ne l’est-il pas pour le gouvernement ?

Les élus du groupe Communistes et Partenaires de Plaine Commune participent, appellent à participer, soutiennent et appellent à soutenir la journée de grève et de manifestations du 23 mars organisée par
les syndicats CGT, CFDT, SUD, FSU, UNSA.

Manifestation place de la République à 14h00

Les élus du groupe communistes et partenaires de Plaine Commune :

Pascal Beaudet (Aubervilliers), Muguette Jacquaint, Gilles Poux, Perrine Crosnier, Djamal Mhoudine, Muriel Tendron-Fayt, Antony Couteau-Russel, (La Courneuve), Patrick Braouezec, Stéphane Peu, Suzanna de la
Fuente, Pierre Quay-Thévenon, Didier Paillard, Lynda Fellahi, Elisabeth Belin, Laurent Russier (Saint-Denis), Isabelle Caderon, Michel Beaumale, Jean-Paul Le Glou (Stains), Carinne Juste, Daniel Desbiendras
(Villetaneuse), Joël Flandrin (L’Ile-Saint-Denis)

13 Messages

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 20 mars 2010 à 12:55, par Samuel

    Les syndicats sont sortis déçus du "sommet social" à l’Elysée le 15 février. Ils attendaient des mesures concrètes, il n’y en a pas eu. Concernant les retraites, rien n’est joué. Beaucoup dépendra de la mobilisation pour cette journée interprofessionnelle du 23 mars.

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 20 mars 2010 à 19:06, par Maurice

    Moi, je n’oublie pas la déclaration désastreuse de Martine AUBRY sur la retraite à 61 ou 62 ans. Cette déclaration acceptait à priori les termes posés par Sarkozy : "travailler plus longtemps pour préserver les pensions". Cette déclaration, rapidement corrigée dans l’affolement par la direction du PS, sonne néanmoins comme une capitulation avant la bataille.

  • oui à la grève du mardi 23 mars 2010 Le 21 mars 2010 à 13:03, par citoyen_seine_saint_denis

    Ce qui est écrit dans le communiqué des élus communistes est exact. Au 31 décembre 2009 les grandes entreprises ont terminé leur exercice 2009 dans le vert. Pour la majorité des unités des filiales de ces grands groupes, le profit opérationnel a augmenté par rapport au 31 décembre 2008.

    Pourquoi ? par ce que les managers et les dirigeants des grandes entreprises ont habilement manoeuvré :
    - en licenciant sans faire de plan social les travailleuses et les travailleurs les moins productifs (ça coute rien : juste les congés payés et le minimum conventionnel à donner)
    - en multipliant les ruptures conventionnellles (pas cher car risque faible de recours prudhomal)
    - en blocant les salaires tout en se justifiant par un manque de visibilité iréél. Car les grands patrons savent bien où ils vont : ils analysent ou font analyser en permanence les besoins de leurs clients.
    - en faisant semblant de négocier avec les syndicats et en lachant des queues de cerise
    - en tenant un discours politicaly correct dans les médias : développement durable, etc...
    - en délocalisant des milliers d’emplois sans faire de vague

    Le capitalisme enrichit quelque uns en leur octroyant des revenus extravagants et appauvrit les masses laborieuses.

    Le problème dans la journée de mobilisation du 23 mars consiste à ne pas mélanger syndicalisme et politique.

    Il faut que la manifestation de mardi garde son sens et reste sur ses trois thèmes : emplois, salaires, retraite.

    Alors oui à la manifestation du mardi 23 mars 2010 et aux arrêts de travail.

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 21 mars 2010 à 18:25, par Samuel

    D’accord avec citoyen_seine_saint_denis pour ne pas mélanger syndicalisme et politique. Chacun, quelque soit ses opinions, doit pouvoir trouver sa place dans la journée d’action du 23 mars. Toutefois, il ne faut pas oublier que pour l’essentiel les décisions concernant les retraites, l’emploi ou les salaires sont prises par les politiques. le sommet social du 15 février se tenait à l’Elysée.

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 22 mars 2010 à 10:52, par Lydie

    Le "tous ensemble" semble à nouveau à l’ordre du jour. Profitons-en pour faire de la journée du 23 mars une journée d’action forte pour plus de justice sociale notamment pour les femmes dont les retraites sont très inférieures à celle des hommes. Selon une étude, en 2001 les retraitées percevaient une pension moyenne de 606€ au titre des droits acquis en contrepartie d’une activité professionnelle, contre 1372€ pour les hommes.

  • melange Le 22 mars 2010 à 17:50, par cocoprolo

    une bonne gauche ,au 1er tour, une grosse tarte au 2eme et voila le 3eme celui du coup de latte dans les roustons ;
    tous a la manif demain c’est p’tet la bonne

    parce que ya ceuss qu’en parle pis ya ceuss qui y vont

    militant politique et ou syndical tous a la rep

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 30 mars 2010 à 16:39, par Samuel

    Au lendemain de la défaite de la droite, l’urgence sociale est-elle toujours d’actualité à gauche ? Forte de son succès, La gauche va-t-elle résister sur la réforme des retraites ? Au delà des polémiques entre eux, les dirigeants socialistes semblent s’accorder pour envisager l’allongement de la durée des cotisations. Inquiétant pour l’avenir...

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 2 avril 2010 à 10:10, par Sur qui compter ?

    Retraite : déclaration inquiétante de François Hollande : " Il faut une réforme des retraites pour éviter de laisser une dette aux prochaines générations ou d’avoir à emprunter". il ajoute qu’il "sera sans doute nécessaire d’allonger la durée des cotisations, à mesure que l’espérance de vie s’allonge."

  • Misérables Le 2 avril 2010 à 18:52, par Gani

    L’INSEE vient de publier une étude édifiante sur les inégalités de revenus dans la société française. En 2007 8 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté (908€ par mois). Parmi elles près de 2 millions occupent un emploi mais ils sont rattrapés par les bas salaires, le temps partiel contraint et la précarité.

    Les riches, eux se portent bien. Ils sont 5 800 (soit 0,01% de la population) à toucher annuellement entre 688 000€ et 13 millions d’euros !

    Grâce au bouclier fiscal 1 000 d’entre eux ont récupéré 365 millions d’euros, soit 365 000 euros chacun ! Et Christine Lagarde de dire qu’ils paient pas mal puisqu’on ne leur rend que 50% de ce qu’ils devraient payer !

    Face à ces faits les analyses/propositions de F. Hollande sur les retraites (qui viennent après celles de Martine Aubry) méritent d’être considérées pour ce qu’elles sont : une capitulation devant les riches.

    Vivement que souffle un ouragan de colère !

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 2 avril 2010 à 19:26, par Public/privé

    9,7% d’augmentation du gaz au 1er avril. Pas étonnant dans la mesure où aujourd’hui tout est entre les mains du groupe GDF/SUEZ. Débarrassé de la tutelle des pouvoirs publics, SUEZ/GDF ont toute latitude pour agir en faveur de l’intérêt de leurs actionnaires. Quand les actionnaires se sucrent, la facture des usagés est salée. L’annonce de cette forte augmentation a été saluée par les spéculateurs par une très forte hausse du cours de la bourse de GDF/SUEZ de plus de 2,63%.

  • À propos de la grève du mardi 23 mars Le 2 avril 2010 à 19:36, par Info pour François Hollande et ses amis du PS

    Les dividendes versés aux actionnaires pour l’année 2009 par le seul groupe GDF-SUEZ se sont élevés à 4 milliards. Pour donner une piste de travail à monsieur Hollande, faites lui savoir que cela représente 40% du déficit actuel du système de retraites, tous régimes confondus.

  • Droit à la parole Le 4 mai 2010 à 17:53, par Muet comme une carpe !

    C’est quand que le Parti Socialiste nous dévoile ses propositions pour une retraite à haut niveau et à soixante ans ?

  • Ne pas se laisser faire Le 4 mai 2010 à 22:58, par Futur retraité...

    La retraite est un droit. Les années gagnées en espérance de vie doivent permettre d’augmenter le temps de la retraite et non pas un temps de travail supplémentaire.