Communiqué de la section d’Aubervilliers du PCF

Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin !

vendredi 15 janvier 2010

La mairie de Paris a annoncé par la voix de Anne Hidalgo, première adjointe au maire, que la Ville de Paris allait rechercher une solution alternative à son projet de déchetterie porte de la Villette.

La section d’Aubervilliers du parti communiste se félicite de cette décision de bon sens. La mobilisation des citoyens qui ont régulièrement protesté contre cette implantation, les interventions de Pascal Beaudet et Jean Jacques Karman en conseil municipal, les centaines de signatures sur les différentes pétitions, ont fini par avoir raison d’un projet fermement défendu par les élus socialistes et verts d’Aubervilliers.

La section d’Aubervilliers déplore qu’un tel projet ait été monté sans que les citoyens en aient été informés et qu’il ait été nécessaire que les protestations soient pressantes pour que la municipalité prenne enfin la mesure des conséquences d’un tel projet en terme de nuisances, d’image, et pour la réalisation d’une entrée de ville digne de ce nom.

Dans la perspective des élections régionales ainsi que dans le cadre des débats relatifs au grand Paris ce problème montre à quel point les habitants d’Aubervilliers ont besoin d’élus qui les informent et les défendent.

NdMT : Nous mettons à disposition des visiteurs une déclaration de Jean-Jacques Karman, conseiller général d’Aubervilliers, venant compléter la déclaration ci-dessus.

31 Messages

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 16 janvier 2010 à 09:33, par Les verts n’ont rien compris !

    Que les socialistes se couchent devant leurs amis socialistes de la mairie de Paris n’est pas surprenant. Par contre, que les verts défendent une déchetterie est un non sens.

    Un écologiste digne de ce nom défend d’autres principes :

    - il défend un système dans lequel les vendeurs limitent les emballages pour éviter un transport, un recyclage ou une incinération qui produira des gaz à effets de serre.

    - il défend la récupération par les vendeurs d’électroménager ou de meubles les appareils hors service, non par une éco-taxe souvent inutile puisqu’elle n’a pas éradiqué les dépôts sauvages mais par une incitation financière.

    - il défend des déchetteries en des lieux où les effets de la circulation supplémentaire créée à la fois par les usagers et les professionnels du recyclage sera la moins nuisible.


    Bref, l’écologiste sérieux a compris que ce n’est pas en alimentant un capitalisme vert qu’on sauvera la planète.
    Parce qu’il faut être bien naïf pour ne pas comprendre que sous le vocable "valorisation des déchets", il y a du pognon à faire. Bien évidemment, il faut recycler, mais si on peut éviter la production de déchets, c’est mieux. Regardons du côté des allemands :

    - ils consignent leurs bouteilles en verre pour les réutiliser, non pour les casser et les recycler.

    - ils consignent les bouteilles en plastique, non par une éco-taxe inutile comme je l’ai dit plus haut, mais par une petite incitation financière.

    - ils limitent leurs emballages...

    Et accessoirement,si on se place dans cette optique, on n’a pas besoin de consommer de l’espace, denrée rare aujourd’hui.

    Comment peut on défendre une délocalisation d’ailleurs légitime du ferrailleur Costella, et en même temps défendre une déchetterie porte de la Villette ?

    Et si les écologistes étaient ailleurs que chez les verts ?

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 17 janvier 2010 à 09:28, par albertivilarien satisfait

    On ne peut que se feliciter de cette décision, mais il faut se rendre sur le site du PS pour lire ce communiqué de la section qui est un chef d’oeuvre de langue de bois et d’hypocrisie ! Nos chers camarades nous presentent ça comme une grande victoire de la démocratie participative, et bien sur sans faire allusion aux petitions lancées à l’initiative du conseiller general communiste Jea Jacques Karman, ni aux interventions de Pascal Beaudet au conseil municipal.

    Il s’agit avant tout d’une victoire des habitants !

    Mais pour une fois, aller voir la déclaration de section locale du PS su vous voulait rire un peu.

  • Documentation Le 17 janvier 2010 à 09:58, par Jos

    Je parviens, enfin, à placer le texte de la déclaration de la section du PS au bon endroit. Ca répète le message précédent, mais la cohérence de la discussion peut y gagner.
    Voici donc ci-après la déclaration de la section du PS. C’est incontestablement un texte très important.
    Mais pour mesurer l’extraordinaire effort déployé par les élus socialistes à propos de la déchetterie il conviendrait de rendre publics tous les documents qui l’attestent. En attendant ce supplément de documentation, voici la déclaration de la section du PS.

    "La section d’Aubervilliers du parti socialiste prend acte de la décision de la ville de Paris d’abandonner son projet de déchèterie porte de la Villette.

    Elle constate que les efforts faits par les élus socialistes d’Aubervilliers pour convaincre leurs collègues parisiens ont été payants. Elle se réjouit qu’un projet mené en totale transparence et concertation avec la population d’Aubervilliers, ait pu faire l’objet d’une solution alternative, comme l’a précisé la première adjointe au maire de Paris, lors de la signature du protocole de coopération entre les villes de Paris et d’Aubervilliers.

    Cet épisode de la coopération entre Paris et la banlieue est exemplaire tant sur le plan de la démarche menée entre les deux villes ainsi que de la concertation démocratique avec la population concernée. La méthode est porteuse d’avenir pour les futurs projets.

    A Aubervilliers, le 16/01/2010"

  • Deux échecs qui doivent faire réfléchir Le 17 janvier 2010 à 18:23, par Gérard

    Le maire d’Aubervilliers vient de connaître, en quelques jours d’intervalle, deux échecs.

    Le premier résulte de la décision du tribunal administratif d’annuler la délibération du conseil municipal octroyant des indemnités de fonction à certains conseillers municipaux et non pas à tous. Cette rupture du principe d’égalité a été condamnée et c’est une bonne chose.

    Le deuxième résulte de la décision de Mme Hidalgo de renoncer à l’installation d’une déchetterie à la porte de la Villette.

    Quoi qu’il en dise après coup le maire avait accepté le projet sous quelques conditions (le caractère non durable de l’implantation notamment). Loin de s’opposer aux intentions parisiennes dans leur principe, il avait cherché des accommodements, considérant que le terrain sis sous le périphérique était parisien et que Delanoë était maître chez lui. Des projets autrefois envisagés en cet endroit disparaissaient et l’on faisait, si l’on peut dire, contre mauvaise fortune bon coeur. Cette capitulation politique a été torpillée de bonne façon par Mme Hidalgo en raison du mécontentement des habitants et des positions exprimées par les communistes et leurs élus.

    Pascal Beaudet et Jean-Jacques Karman on fait du bon travail. Comme quoi une gauche de gauche est très utile. Il faudra renforcer cette utilité en votant Front de gauche aux prochaines régionales.

  • Document Le 19 janvier 2010 à 11:02, par Jos

    Pour en finir avec les hypocrisies et les mensonges, voici le texte d’une lettre adressée par J. Salvator à B. Delanoë à propos de la déchetterie le 18 décembre 2009.


    AUBERVILLIERS, le 18 décembre 2009

    JS/MB

    Monsieur Bertrand DELANOË
    Maire de Paris
    4, rue Lobau
    75004 PARIS

    Objet : création d’une déchetterie place Auguste Baron

    Monsieur le maire,

    Le 25 novembre 2009, la ville d’Aubervilliers émettait un avis défavorable concernant la déclaration préalable référencée 075 119 09 V 0274 déposée le 10 novembre 2009 en vue de procéder à la création d’une déchetterie sous l’emprise du périphérique sise place Auguste Baron.

    Cette réponse imposée par la procédure précédait une rencontre souhaitée et prévue de longue date avec François DAGNAUD, votre adjoint et président du SYCTOM et plusieurs fonctionnaires de la ville de Paris en responsabilité de l’urbanisme, des espaces publics, de la propreté… qui s’est déroulée le mardi 8 décembre 2009 de 18 heures à 22 heures en mairie d’Aubervilliers.

    Les échanges ont permis que le caractère provisoire de l’implantation soit annoncé dans l’attente d’une implantation définitive à la Porte de Pantin, dès lors que les travaux d’aménagement du tramway seront achevés, soit au plus tard dans quatre ans.

    De la même manière, les modalités d’intégration dans le site et l’existence d’un mur masquant, entièrement végétalisé, ont été évoquées et largement discutées.

    Les informations concernant le calendrier prévisionnel d’un futur aménagement à la Porte de la Villette, dans le cadre des projets de Paris Nord Est, ont été précisées. Elles permettent d’espérer une véritable requalification urbaine de cette partie du territoire partagé entre Paris et Aubervilliers qu’aux alentours de 2015.

    Par ailleurs, la transformation de l’ancien supermarché Casino et ses dépendances en un complexe hôtelier assorti de deux moyennes surfaces, semble aujourd’hui en difficulté, sinon abandonnée à très court terme.

    A cette étape, et en dépit de la qualité des échanges, nous sommes contraints de constater que l’implantation d’un centre d’apport et de valorisation des déchets, ouvrage nécessaire dans le cadre d’une véritable politique d’écologie urbaine, constitue le seul équipement public ou privé que nous puissions attendre sur la partie parisienne à la Porte de la Villette, dans les cinq ans qui viennent.

    En tout état de cause, il s’agit là d’un signal qui n’est pas à la hauteur des attentes, encore moins des espérances entretenues depuis de nombreuses années sur un nouvel aménagement de ce site à la lisière de nos deux communes. A l’évidence, un autre emplacement mieux intégré au grand projet d’aménagement Paris Nord-Est serait préférable.

    Au-delà et après confirmation des attendus précédemment exposés, la position de la ville d’Aubervilliers pourrait être réévaluée dès lors que les conditions suivantes seront réunies :

    -  que le caractère provisoire quatre années ou plus soit garanti ;
    -  que le traitement paysager du site soit de haute qualité environnementale et qu’il concerne l’ensemble du périmètre, les jachères urbaines des deux stations-services comprises ;
    -  que les habitants d’Aubervilliers puissent accéder gratuitement aux services proposés par ce centre d’apport et de valorisation des déchets ;
    -  que les questions d’éclairage, de propreté, de stationnement et de fonctionnement des feux tricolores soient prises en charge et fassent l’objet d’une vigilance particulière sur la ville.

    Monsieur le maire, dès lors que des réponses seront apportées sur l’ensemble de ces propositions et quelle que soit votre décision finale, nous suggérons de conduire conjointement une information exhaustive et transparente en direction des habitants du quartier.

    Dans l’attente, nous vous demandons de surseoir aux travaux de la déchetterie proprement dite.

    Dans l’espoir d’une future rencontre à brève échéance, je vous prie de croire, monsieur le maire, à l’assurance de mes sentiments distingués.

    Le maire,

    Jacques SALVATOR
    Vice-président de Plaine commune

  • Merci pour la publication de cette lettre. cela remet effectivement quelques pendules à l’heure. Certains seront déçus que le paysage de la porte de la Villette ne soit ni en noir et blanc ni vu par le petit bout de la lorgnette. Tant pis pour eux. La transparence, et j’espère que cette lettre est vraie, sans rajouts ni oublis, mettra, souhaitons-le, un point d’orgue à toute cette polémique.
    Quand à l’histoire des indemnités, on aimerait en savoir plus.
    Ce fait était connu depuis le vote en conseil municipal et je n’ai jamais rien vu sur ce site la-dessus. C’est le préfet qui a cassé cette délib ? Un peu tard, non ? Et pour quelles raisons ?

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 19 janvier 2010 à 18:01, par On peut aussi ne pas prendre les gens pour des c...

    La lettre de Salvator intervient bien tard quand il s’est aperçu que la déchetterie faisait l’unanimité... contre elle, sauf de la part des élus socialistes et verts qui continuaient à la défendre dans les réunions de quartier. Même A. Hafidi et M.Ahmed s’en sont émus dans leur tribune d’aubermensuel. C’est pourtant un projet ancien et avancé, et il suffit de taper sur google "déchetterie porte de la Villette" pour constater que Paris n’avais pas trainé pour passer l’appel d’offre des éléments nécessaires à la réalisation du projet. Seuls les habitants d’Aubervilliers n’avaient pas été informés.

    Le coup des architectes de renom, du mur végétalisé, de l’équipement provisoire de 3 ou 4 ans était quand même un peu gros pour ne pas imaginer que nos élus souhaitaient ainsi faire passer la pillule. Alors on comprends mieux que le contexte dans lequel Salvator a écrit son courrier constitue plus un aménagement de la réalité, faute d’avoir été en capacité de favoriser un réel aménagement de la place de la Villette.

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 19 janvier 2010 à 18:41, par Très attentif !!

    Moi, quand je lis cette lettre, je lis que Salvator est pour la déchetterie, même quand je la lis très attentivement !!!

    Peut-être que c’est parce que moi aussi j’ai été élevé par les jésuites ?

    Ou alors que ma pendule n’est pas à l’heure ; Pourtant, c’est celle de la Mairie !!

  • Précisions pour "Attentif" Le 20 janvier 2010 à 09:14, par Jos

    "Attentif" a raison, la discussion sur les indemnités versées à tort à des conseillers municipaux est jusqu’ici d’autant plus obscure que le site n’avait jamais évoqué cette affaire.

    Voici donc quelques éléments essentiels.

    1 - Le 14 avril 2008, le Conseil municipal a voté une délibération (n° 112)* fixant le montant des indemnités de fonction pour le Maire, les adjoints, les conseillers municipaux délégués ainsi qu’à huit conseillers municipaux.
    L’enveloppe indemnitaire votée s’élève à 52 931, 90 euros. les indemnités mensuelle brutes varient de 4 100 € pour le maire à 216,30 € pour les conseillers municipaux "ordinaires" (Mme et MM. Dahoma-Mohamed, Kebele, Chibah, Ogé, Madi, Harkati, Milia, Ketfi).

    2 - La délibération est attaquée devant le Tribunal administratif par Gérard Del Monte le 3 juin 2008 pour excès de pouvoir. Gérard Del Monte considère que l’attribution d’indemnités de fonctions aux seuls conseillers municipaux de la majorité est notamment contraire, aux dispositions du Code général des collectivités territoriales ainsi qu’au principe d’égalité.

    3 - Le 19 novembre 2009, le Tribunal administratif donne raison à Gérard Del Monte et annule la délibération n° 112 et condamne la ville d’Aubervilliers à 300 € au titre des dépens. Cette décision est susceptible d’appel dans les deux mois.


    * La délibération est consultable sur le site de la ville, onglets "Mairie, puis "Délibérations".

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 20 janvier 2010 à 14:16, par très très attentif

    Extrait de la lettre :

    Le 25 novembre 2009, la ville d’Aubervilliers émettait un avis défavorable concernant la déclaration préalable référencée 075 119 09 V 0274 déposée le 10 novembre 2009 en vue de procéder à la création d’une déchetterie sous l’emprise du périphérique sise place Auguste Baron.

    Moi quand je lis cela, je conclus que la ville d’Aubervilliers au travers de ses élus était contre la déchetterie dès le 25 novembre.

  • Salvator dans le texte Le 20 janvier 2010 à 14:53, par Un peu dissipé

    "que le caractère provisoire quatre années ou plus soit garanti"

    Moi quand je lis ça, je rigole.

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 20 janvier 2010 à 18:26, par très rès très attentif !!

    Très très très attentif doit souffrir d’un manque de concentration, ou alors , il n’a pas été élévé par les jésuites, mais ce qui est affirmé dans le premier paragraphe de la lettre de Frère Jacques, est peu à peu , et de plus en plus, démenti par les paragraphe suivant. En particulier sur les conditions sine qua none d’accepation qui, parce qu’elles sont tellement larges, valent accord sans condition.

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 20 janvier 2010 à 21:12, par conseiller bénévole

    Sur les indemnités "illégales" aux conseillers municipaux, je viens d’aller voir sur le site de la ville et j’ai vu avec étonnement que M. Gérard Del Monte avait à l’époque, voté pour.
    Alors pourquoi maintenant ? Des élections approchent peut-être et tout est bon pour discréditer ces méchants socialistes ?

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 20 janvier 2010 à 21:52, par Le conseilleur bénévole, mais pas payeur !

    Monsieur le conseiller bénévole, vous auriez dû être le premier à vous offusquer du fait que votre investissement pour la collectivité ne soit pas indemnisé, ce qui est contraire à l’esprit du statut de l’élu.

    En saisissant le tribunal administratif, nul doute que vous auriez obtenu le même jugement que Monsieur Del Monte, ce qui vous aurait donné un point d’appui politique pour exiger une indemnité pour vous même. Et en plus, vous auriez réglé le problème de l’ensemble de vos collègues, en leur permettant de bénéficier des retombées de votre talent.

    C’est mieux que chacun pour sa pomme, non ?

    Parce que là, ça la fout mal. L’albertivillarien qui a vu augmenter inconsidérément ses impôts a vu aussi que c’était pour payer des indemnités illégales, sans guillemets.

  • Les élus communistes ne mettent pas en cause le principe du versement des indemnités, d’où le vote positif. Ce qui est mis en cause, c’est l’extension de la mesure à des élus qui ne peuvent légalement en bénéficier d’où l’illégalité de la délibération. Il suffit de prendre une nouvelle délibération qui soit conforme à la loi, elle sera votée et acceptée par le controle de légalité et le problème sera réglé. Cette discussion sur les indemnités est vraiment sans intérêt. Il y a des sujets bien plus importants qu’il conviendrait de mettre en débat. De plus, avec ou sans indemnité les élus socialistes n’ont pas besoin de ça pour être discrédités dans leur gestion au quotidien.

  • Il faut rappeler que les "employeurs" de nos élus sont les habitants qui payent des impôts qui ont augmenté de 13% (taxe d’habitation) et 19% (taxe foncière).
    N’importe quel citoyen peut exiger que l’indemnisation des élus soit conforme à la loi, et aurait pu saisir le tribunal administratif. On comprend mal que la municipalité qui explique qu’elle ne se mettra pas hors la loi en appliquant la loi Boutin sur le logement le fasse pour les indemnités d’élus.
    2 poids 2 mesures ?

  • Enfumages et réalité Le 7 février 2010 à 12:02, par Martine

    Aubermensuel de février se fait à trois reprises l’écho de l’affaire de la déchetterie.

    - Dans sa longue interview, le maire arrondit les angles, malmène la chronologie et les faits (voir le message de Jos du 19 janvier rendant publique la lettre de Salvator à Delanoë du 18 décembre 2009).

    - Eric Guignet signe un papier p. 14 qui constitue un sommet de langue de bois : tout va très bien madame la marquise !

    - Pascal Beaudet, qui signe la tribune du groupe communiste et citoyen "Tous ensemble pour Aubervilliers", revient brièvement sur ce qui s’est passé et soulève le problème des relations avec Paris.

    Cette troisième expression désenfume les embrouilles de Salvator & co et c’est tant mieux

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 7 février 2010 à 13:41, par Plus c’est gros, plus ça passe ?

    Parce que là, ça la fout mal. L’albertivillarien qui a vu augmenter inconsidérément ses impôts a vu aussi que c’était pour payer des indemnités illégales, sans guillemets.

    Comment passer d’un amalgame à un gros mensonge ?

    Effectivement les impôts ont augmenté.
    Mais l’enveloppe globale des indemnités des élus n’a pas augmenté, elle est la même que sous l’ancienne mandature.
    Il s’agissait juste d’une autre répartition, les adjoints socialistes ayant accepté de partager leur indemnité avec les conseillers de leur groupe.
    Quel mal peut-il y avoir à cela qui provoque la réaction d’un élu pour qui le mot partage devrait dire quelque chose.

    Mais vraiment rien à voir avec les augmentations d’impôt.
    Mentir à ce point c’est faire du populisme à bon marché.
    Continuez, les électeurs se souviendront de vos grosses ficelles.

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 7 février 2010 à 16:31, par Petits arrangements entre amis !

    A propos des indemnités, le juge a simplement dit que les petits arrangements entre amis, c’est terminé ! Soit la règle s’applique à tous, et pas seulement les petits copains socialistes, soit elle s’adresse à personne, y compris les mêmes petits copains socialistes.

    Voilà, pas la peine de s’énerver. Maintenant, garde ton énergie pour voir comment tu vas faire pour rembourser !

    Passe une bonne fin de week-end...

    Rappel pour ceux qui n’ont pas suivi : la loi prévoit que seuls les élus titulaires d’une délégation peuvent percevoir une indemnité. Il s’agit des adjoints et des 4 ou 5 conseillers délégués. Ce sont les textes. Si le maire souhaite indemniser certains autres conseillers municipaux, il peut le faire à condition de tous les indemniser. C’est simplement ce qu’a dit le juge. Bien évidemment, l’enveloppe qui permet cette indemnisation est fixée par la loi en fonction de la taille et du statut de la commune. Elle est la même quelles que soient le nombre d’indemnités versées.

  • en clair les conseillers socs se sont embourbés 216 euros par mois paye’ par le contribuable et un mec continue d’affirmer que de passer de zéro à 216 c’ est pas une augmentation, sacre socs . meme coluche m’a pas fait autant rire

    comment les socs vont expliquer çà aux clients qui ont voté pour eux

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 13:34, par La paille et la poutre

    Cocoprolo fait semblant de ne pas comprendre. Effectivement les indemnités sont passées de 0 à 216 € pour les conseillers qui n’avaient aucune délégation.
    Mais ces sommes ont été prises sur les indemnités des maire-adjoints socialistes, avec leur accord, qui donc ont touché moins que ce qu’ils auraient du avoir
    Donc, aucune augmentation de l’enveloppe globale et aucun rapport avec les augmentations d’impots. (Celle-ci nécessaire pour faire face à la gestion désastreuse précédente.)
    A signaler que le montant global est fixé effectivement par la loi en fonction de la taille de la commune .
    Une augmentation aurait pu être possible dans ce cadre mais le choix de la nouvelle municipalité a été de garder la même enveloppe que sous la précédente.
    Ce qui n’avait pas été le cas lors des élections de 2001 où la majorité d’alors s’était votée une augmentation confortable, JJK était même intervenu à l’époque pour critiquer cette augmentation.Mais il est vrai qu’il était à l’époque dans l’opposition à la gauche plurielle.

    Mais changement quand a été fêté le retour du fils prodigue : détournement de la loi sur la démocratie de proximité pour augmenter artificiellement le nombre d’adjoints et indemniser les nouveaux adjoint de JJK passés de l’opposition ( Vous vous souvenez, la droite avait failli gagner la ville) à la majorité et qu’il a bien fallu indemniser. Et là, tout baignait.

    Il semble que les donneurs de leçons devraient balayer devant leur porte.

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 14:19, par Poujado-Communsite Français

    Si le PCF a perdu la direction de cette ville, c’est simplement qu’il a privilégié l’unité des factions communistes d’Auberviliers au lieu de la nécessaire union de la gauche.
    Il y avait moins de différences entre Beaudet et Salvator qu’entre Beaudet et Karman. Pourtant, c’est dans cette dernière direction en impasse que Beaudet s’est engagé. Il a réussi l’union PCF, Gauche communiste karmaniste, Lutte ouvrière, Parti communiste Internationaliste... en oubliant que le principal allié se situait ailleurs.
    Et les électeurs l’ont rappelé aux réalités en l’envoyant dans les cordes quand le PS et les Verts sont restés fidèles à leur engagement de ne pas se compromettre avec les aventuriers de la Gauche communiste.
    Combien de temps va-t-il falloir à ces fins stratèges pour comprendre qu’ils sont les artisans de leur propre éviction ?

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 15:50, par Devoir de mémoire !!!

    Mais dites moi, les socialistes faisaient bien parti de la majorité des dernières municipalités et ont bien voté (à part le dernier avant les élections)tous les budgets précedents et sont donc solidaires, sinon co-responsables de la gestion désastreuse dénoncée par la paille et la poutre. Et puis, qui sont ces conseillers municipaux qui ont besoin d’une indemnité pour participer au conseil municipal ? Cela en dit long sur le sens de leur engagement politique !!

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 16:12, par La vie en rose !!!

    Tiens, les socialistes auraient besoin des communistes pour garder leur majorité qu’ils s’y prendraient pas autrement !
    Leurs alliés de circonstance seraient-ils en train de les lâcher ?

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 16:17, par La nouvelle stratégie fine du PS !!!!

    Diviser pour règner : la ficelle est trop grosse !!

  • Arrêtez d’insulter l’avenir !

    Dans cinq semaines, pour conserver ses positions à la direction du Conseil régional d’Ile de France, le PCF, par la voix de Laurent, va appeler à voter comme un seul homme pour la liste conduite par le socialiste Huchon.

    Et les forcenés de l’anti-socialisme primaire tremperont leurs pinceaux dans la colle pour que fleurisse sur les murs d’Aubervilliers le poing et la rose accompagnés de la faucille et du marteau.

  • Laurent Huchon oublie une seule chose : pour être présents au 2eme tour sur la liste socialiste de Huchon, le Front de Gauche de Buffet-Mélenchon doit faire plus de 5% des voix au premier tour.

    C’est pas gagné, vu les sondages et la concurrence du facteur de Neuilly.

    Seule solution pour le PCF, essayer de piquer des voix aux trotskystes en burqua. ça va saigner !

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 17:24, par Politique fiction !!!!

    Avec les socialistes, c’est toujours pareil. On oublie le présent et on verra ce qu’on verra demain. Laurent Huchon doit être le nègre de Salvator. La propreté et la sécurité c’est pas encore ça, mais on verra demain !!! Montebourg se couche devant Sarko, Polochon il fera quoi demain ?

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 17:38, par Cuisine socialiste : attention à l’indigestion !!!!

    Après l’overdose de chataignes et de marrons, la tarte à l’oignon du 2ème tour.

  • Depuis cinq ans, les élus communistes au Conseil régional ont été d’une solidarité sans faille avec leur président socialiste. Ils ont voté tous les budgets et ont approuvé toutes les décisions importantes présentées par Huchon.

    C’est pour cette raison qu’ils se prononceront sans aucun état d’âme pour reconduire Jean-Paul Huchon à la tête de la Région au deuxième tour.

  • Déchetterie parisienne porte de la Villette : le bon sens l’emporte enfin ! Le 8 février 2010 à 18:00, par Couple de l’ânée

    Vous vous souvenez, au deuxième tour des municipales, Pascal Beaudet avait reçu un soutien de poids, celui du camarade Julien Dray.

    Ce serait bien de les revoir ensemble tous les deux ensemble au Conseil régional.