À propos du débat sur l’identité nationale à l’espace Fraternité jeudi 7 janvier à 18h00

Aubervilliers insultée !

mercredi 6 janvier 2010

Décidément, le ministre de l’immigration et de l’identité nationale Eric Besson persiste et signe. Malgré les voix de plus en plus nombreuses qui s’élèvent pour l’arrêt d’une campagne dangereuse, le sous préfet a lancé nombre d’invitations dans l’arrondissement de Saint Denis. L’espace Fraternité aura rarement aussi mal mérité son nom. En accueillant une initiative dont la sagesse élémentaire aurait dû justifier l’annulation, Aubervilliers participe contre son gré à une opération électoraliste pour permettre à la droite de capter l’électorat du front national.

Si la campagne est moralement et éthiquement condamnable, comme le montre le ton particulièrement nauséeux de nombre de commentaires sur le net, elle est perçue à Aubervilliers comme une véritable provocation.

Qu’est-ce que les 18 salariés de l’entreprise du BTP Sci-fodiam, qui après un mois de grève ont enfin arraché des contrats en bonne et due forme mais qui attendent depuis des années un titre de séjour peuvent penser ? Comment les familles des 600 à 800 enfants scolarisés à Aubervilliers et sous la menace d’une expulsion peuvent ils réagir ? Va-t-on expliquer aux centaines de jeunes qui galèrent de stage en stage à la mission locale qu’il faut qu’ils mettent leur casquette dans le bon sens ?

Les élus communistes ont dès le début de l’initiative annoncé qu’ils refusaient de cautionner un tel débat en n’y participant pas. A voir le bide enregistré récemment à la Courneuve par le ministre Éric Besson, c’est sans doute la seule réponse à apporter.

Eric Plée

28 Messages

  • Le retour ! Le 6 janvier 2010 à 22:06, par Dérapage ?

    Éric Besson à l’Espace Fraternité, c’est un peu le retour de Laval à Aubervilliers. Après tout, lui aussi était socialiste.

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 6 janvier 2010 à 22:25, par fils d’immigré

    Je rêve ou quoi ? pourrait-on avoir des précisions :

    - L’espace Fraternité est une salle municipale : Ce débat est-il initié par la municipalité ?

    - Est-ce une mise à disposition d’une salle municipale au ministre des expulsions ?

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 07:30, par André L

    Éric Besson à l’Espace Fraternité, c’est un peu le retour de Laval à Aubervilliers. Après tout, lui aussi était socialiste.

    Besson n’a rien à voir avec Laval, Sarkozy n’est pas Pétain, cette droite est nationaliste et réactionnaire mais pas fasciste. Remarquez cette pratique des amalgames n’est pas nouvelle, elle me rappelle le leader d’un groupuscule communiste albertivillarien qui avait comparé Jacques Salvator à ce fasciste pendant les dernières élections municipales.

    Certains militants devraient arrêter de se la jouer "lutteur de foire" avec cette volonté de mettre des claques (symboliques parfois, mais on sent que la vraie claque peut apparaître) à leur adversaire. Faites de la vraie politique sans amalgames et insultes, laissez cela aux politiciens de gauche et de droite …on trouve cela aussi chez les "gauchistes" à la mode.

    Cela me confirme que les militants des partis des Gauches me sont de plus en plus étrangers.

    Mais au fond cela vous regarde, vous pouvez continuer dans cette logique, semblable je vous l ‘accorde au PS où tous les coups malsains sont permis pour caricaturer ou démolir ses camarades.

    Cette politique politicienne m écoeure, je vous la laisse ….

    Répondre à ce message

  • Pas d’amalgame ! Le 7 janvier 2010 à 08:29, par Robert

    Attention les commentaires faient sur un blog ne peuvent pas et ne doivent pas engager les militants de gauche en général et les communistes et autres en particulier. L’expression libre fait parfois constater des dérapages qui doivent bien sur être relevés et condamnés. Toutefois, méfions nous des amalgames, un dérapage ne doit pas obligatoirement en provoquer un autre.

    Répondre à ce message

  • Confirmation Le 7 janvier 2010 à 08:51, par Denis Raffin

    Je confirme ce que Robert dit : le message en question n’engage pas les communistes d’Aubervilliers.

    Pour ma part, je pense que ce type de comparaison à la légère aurait plutôt tendance à banaliser le fascisme et la collaboration. Je me contenterai plutôt d’en appeler à la fin de ce débat et à la suppression du ministère d’Eric Besson, indigne de notre république (voir la réaction du parti à ce sujet : http://www.humanite.fr/article2758157,2758157)

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 14:15, par Fabienne, parent d’élève

    Je me félicite qu’il y ait une prise de position locale sur cette question. En tant que parents, on est gêné parce qu’on estime que le vivre ensemble est une question essentielle et qu’il faut trouver les modalités pour le faire.

    Ca ne peut pas être le communautarisme tel qu’il est encouragé à Aubervilliers, ça ne peut pas non plus être des règles humiliantes qui stigmatisent un groupe. On s’est souvent battu pour éviter les expulsions dans une école ; ce n’est pas pour tenir une réunion où on se croirait au café du commerce pour entendre n’importe qui dire n’importe quoi.

    Je comprends que dans l’esprit de non participation qur vous défendez, et qui me semble aussi être la position la plus sage, la municipalité n’ait pas souhaité faire de publicité. Mais on pouvait attendre du premier magistrat une prise de position sur cette question.

    Je n’irai pas à cette réunion, même si manifestement, les associations ont été relancées par téléphone par les services de la préfecture.

    Répondre à ce message

  • Rien de plus ? Le 7 janvier 2010 à 14:36, par rebus

    J’apprends la tenue de cette initiative ce janvier. Trop tard... Mais pourquoi se contenter de ne pas y aller ? Pourquoi ne pas convoquer un rassemblement rue de la Gare pour protester contre les initiatives de Besson ?

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 16:37, par Poisson Rouge

    Tiens, allez, je jette un pavé dans la mare ! Et si les partis de gauche lançaient un contre-débat national sur le thème de la solidarité par exemple ? Avec comme sous-titre la question suivante : "en quoi les solidarités nationales et internationales contribuent-elles à l’émancipation des peuples ?".

    Vous avez quatre heures...

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 19:27, par un peu de poésie...

    http//franciscombes.unblog.fr une poésie d’utilité publique pour ceux qui veulent comprendre l’identité nationale à Aubervilliers

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 19:43, par Aubervilliers aux abonnés absents !

    "Le débat pourrait ne pas se terminer tard". C’est le point de vue de la taupe qui a pu constater qu’on avait essayé de remplir la salle comme on pouvait : 60 à 70 participants dont beaucoup sont venus en taxi, avec des voitures immatriculées 75 ou 92, bref la cause semble avoir peu mobilisé à Aubervilliers. Et puis, avec le froid, ce serait bien que tout ce petit monde qui vient souvent de loin puisse rapidement se mettre au chaud.

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 21:23, par fraternité pour les 29000 expulsés !

    L’espace Fraternité aura rarement aussi mal porté son nom ! Alors que le débat est vraissemblablement en train de se terminer, les pensées des participants se tournent sans doute vers les 29 000 expulsés en 2009, soit 2000 de mieux que l’objectif fixé par Sarkozy.

    Et au même moment, se déroulaient la traditionnelle réunion hebdomadaire d"Auber sans la peur" à quelques encablures de là. Il s’agit du collectif créé dans la foulée de la circulaire Sarkozy de 2007 pour éviter les expulsions des jeunes dont les parents sont sans papiers.

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 7 janvier 2010 à 23:15, par utopiste debout

    Voilà un excellent débat qui aurait pu être organisé :

    Les membres du collectif "Aubervilliers sans la peur", qui se battent avec une grande énergie pour la défense des sans-papiers, rencontrent E. Besson et celui-ci s’engage à régulariser les sans-papiers.

    Il est permis de rêver...

    Répondre à ce message

  • La marque Aubervilliers Le 8 janvier 2010 à 09:14, par Martine

    Aubervilliers est en passe de devenir une marque, ou plutôt le mot devient marqueur politique. Sarkozy convoque sa réunion de campagne des régionales dans un coin perdu des docks d’Aubervilliers (autrement dit la zone des magasins généraux), Besson tente de satelliser l’Espace Fraternité autour de son "débat" pourri sur la prétendue identité nationale. Aubervilliers est ainsi associé à la droite. Le PS quant à lui tente de réoccuper l’espace de l’histoire locale (c’est dur, vu le passé - ancien et récent - peu glorieux des socialistes à Auber).

    De tout cela nous devons conclure à la nécessité absolue de déclarer qu’Aubervilliers n’est pas à vendre.

    Répondre à ce message

  • Mouvement d’humeur Le 8 janvier 2010 à 09:22, par Elyane

    Une bien curieuse affiche de voeux occupe quelques panneaux Decaux dans la ville. L’affiche déclare : "De 2009 à 2010, une ville en mouvement" et se complète de quelques rappels d’événements de plus ou moins grande importance survenus localement.

    Ce travail de com est vraiment bâclé. Non seulement le mot "mouvement" est très fragile et peut se lire de diverses manières mais seules les années 2009-2010 sont concernées par ce qu’il peut dire.

    Après le "mouvement", la régression ?

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 8 janvier 2010 à 10:32, par Et pourquoi pas ?

    Et pourquoi pas relancer la campagne pour le droit de vote pour tous les étrangers résidants et susceptibles de payer des impots en France ?

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 8 janvier 2010 à 18:37, par A Arriviste, arriviste et demi !!!

    Le débat s’enfonce dans des fonds de plus en plus nauséeux. A tel point que de nombreuses personnalités de droite, gênées en entournures considèrent qu’il faut arrêter les frais.

    Et bien que croyez vous qu’il advînt ? l’inénarrable Besson cotoie Marine Le Pen dans un débat télévisé sur France 2 !

    Et qu’est ce que le socialiste Peillon trouve de mieux à faire ? Aller débiter sa petite musique dans ce débat ! Comme s’il y avait quelque chose à gagner... Même les Verts l’ont compris... Encore que... Attendons pour voir !

    Finalement, si on allait au meeting du front de gauche dimanche ? et puis, tous au parc pour soutenir Auber !

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 9 janvier 2010 à 18:36, par fils d’immigré

    un intéressant compte-rendu de la soirée organisée pour M. Besson à l’espace Fraternité est à lire sur le site inrocks.com

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 9 janvier 2010 à 21:50, par L’identité nationale c’est Salah Hamouri !

    L’identité nationale, c’est faire respecter les droits de tous, y compris Salah Hamouri. Comment le maire peut il refuser de mettre la photo de salah Hamouri sur la mairie et aller lire une page de son bouquin au débat sur l’identité nationale.

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 10 janvier 2010 à 00:57, par Kolmogorof

    Etes-vous sûr qu’il l’a refusé ? (la photo d’Hamouri)

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 10 janvier 2010 à 10:27, par Aubervilliers insultée par qui ?

    Pour les communistes la seule présence d’un ministre sur le territoire d’Aubervilliers est une insulte ? Je n’ai rien lu dans les commentaires de ce débat, y compris sur le site inrocks.com qui montre des propos insultants à l’égard d’Aubervilliers.
    Que le maire d’Aubervilliers soit présent, c’est tout à fait normal. Le seul point où je pourrais être d’accord avec vous c’est qu’il y aurait du y avoir une vraie communication à Aubervilliers sur ce qui est l’évènement du début d’année.

    La droite gagnera en 2014

    Répondre à ce message

  • Une blessure pour Auberviliers Le 10 janvier 2010 à 16:05, par Pas fier !

    Ce qui est une insulte, ce n’est pas la présence sur le territoire d’Aubervilliers d’un ministre de la République, (même si la venue de certains ministres laisse bien plus qu’un goût amer). Ce qui est insultant pour Aubervilliers, ville marquée par l’accueil, la fraternité et la solidarité, c’est que son maire assure sa présence à un débat nauséabond sur l’identité nationale. Alors que de tous côtés s’élèvent des voix pour demander qu’il soit mis fin à ce débat écoeurant, le maire par sa présence refuse de marquer sa désapprobation. Il eut été pourtant facile pour le maire J. Savator d’accueillir le ministre, (c’est dans ses missions républicaines), et de partir immédiatement après, pour montrer sa détermination à boycotter ce débat. Ce n’est pas le choix qu’il a fait !

    Répondre à ce message

  • Comme d’hab Le 11 janvier 2010 à 10:14, par Jos

    J. Salvator devait-il se rendre à la réunion sur "l’identité nationale" ? Je ne suis même pas convaincu que la tradition républicaine exigeait que l’on y mit les pieds. C’était une réu organisée par la Préf.
    Ceci dit il n’aurait guère participé au débat (si j’en crois le compte rendu publié sur Inrocks.com) se contentant de quelques mots d’accueil et de la lecture d’un bout de son livre (ou plutôt du livre qui lui est attribué).

    Avec J. Salvator c’est toujours comme ça : un petit moment "Monsieur loyal" au cours duquel on salue les présents, puis quelques mots bricolés - le plus souvent des banalités - ou des trucs qui n’ont ni queue ni tête. Il en fut ainsi avec l’évocvation des fameuses abeilles lors de la conférence d’Anne Cheng sur la Chine.

    Faut-il en conclure que J. Salvator ne travaille pas beaucoup, improvise, tente des coups et se plante bien souvent ?

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 12 janvier 2010 à 09:35, par quelqu’un qui a failli aller au débat mais....

    Le site de France-Soir propose un compte rendu du débat, sous le titre "un débat qui fait débat à Aubervilliers". Il confirme dans des termes plus soft, au mieux, l’inutilité de la démarche, au pire, sa dangerosité.

    Déballage de lieux communs, comme le soulignait le compte rendu d’Inrocks.com, ce compte rendu ne fait même pas mention de l’intervention de l’historien Serge Berstein, pourtant la plus sensée.

    C’est pour ça que je vous remercie d’avoir eu une position claire dès le début qui m’a évité d’y aller pour voir !

    Répondre à ce message

  • Ma France Le 12 janvier 2010 à 17:05, par Cathy

    Qu’il est dur pour les internationalistes que sont les communistes d’entendre disserter sur l’identité nationale. Certes, il ne s’agit pas de jeter aux oubliettes la Nation (ou plutôt les Nations) qui sont des constructions historiques complexes et en devenir permanent.
    Mais il existe dans les ensembles nationaux d’autres réalités qui sont sociales, de classes. Que signifie l’égalité pour les grands capitalistes qui exploitent sans vergogne les travailleurs et pour l’OS de l’automobile ? Sous les slogans et les emblèmes, fussent ils les plus honorables, se dissimulent des oppositions de principe.
    Jean Ferrat dit magnifiquement cela dans sa chanson "Ma France" qui mérite bien d’être (ré)écoutée.

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 15 janvier 2010 à 08:35, par Charité bien ordonnée...

    Merci à "les prolétaires..." de s’intéresser aux divergences qu’il semble déceler chez les communistes d’aubervilliers. En attendant, aucun d’entre eux n’a été au débat sur l’identité nationale et il y a pu lire des prises de position claires sur ce site. Je n’en ai pas vu sur les autres sites politiques et on m’a même dit que le maire aurait été présent au débat d’Aubervilliers. Bien évidemment, ce sont des affabulations... Et en attendant, ça permet d’éviter de parler déchetterie...

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 18 janvier 2010 à 23:11, par Indignité : Besson Peillon, même combat ?

    Je sais, on va me dire que mettre sur le même plan Besson et Peillon c’est incorrect, ce qui est vrai sur le fond. mais franchement, pendant que l’un s’enfonce dans la stupidité, l’irresponsabilité et l’indécence en poursuivant son débat, l’autre s’enfonce dans des manoeuvres médiatiques dont le ridicule est inversement proportionnel à la crédibilité de l’opération. Désolé, il y a un moment où la forme rejoint le fond.

    Répondre à ce message

  • Aubervilliers insultée ! Le 26 janvier 2010 à 15:45, par On a gagné !

    Algérie - Cote d’Ivoire 3 à 2. Comme disait Mitterrand, l’Algérie c’est la France. En voilà un précurseur en matière d’internationalisme !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article