Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste !

samedi 3 octobre 2009

Résultats officiels de la consultation : Votants : 3056 ; pour le projet de privatisation : 42 ; contre : 3008 ; blancs et nuls : 6

Le foisonnement des initiatives par la mise en place de bureaux de vote sur les lieux publics, dans certaines entreprises, établissements scolaires... a permis une mobilisation qui a touché nombre d’albertivillariens habitant ou travaillant dans la commune. Pour leur part, les militants communistes ont tenu des points de votation, notamment à la section d’Aubervilliers du PCF, 15 avenue de la République. 808 électeurs se sont exprimés dans ce cadre (807, contre le projet, 1 pour !)

Les résultats pour toute la France devraient être connus ce dimanche.

Hebergement gratuit d image et photo

Hebergement gratuit d image et photo

18 Messages

  • Merci au PC Le 3 octobre 2009 à 16:07, par Jos

    La participation à la votation est assez satisfaisante, mais aurait pu être bien meilleure si le dispositif de vote avait été plus important. L’initiative aurait pu se dérouler tout au long de la semaine et la municipalité aurait pu dégager les moyens pour le faire.

    Je remercie les militants du PC d’avoir organisé dans les jours précédant le 3 octobre des points de vote qui ont permis de s’exprimer à des gens qui ne pouvaient se déplacer ce samedi. Les 808 personnes qui ont pu s’exprimer dans ce cadre représentent en effet plus de 25% du nombre des votants.

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 3 octobre 2009 à 16:21, par le facteur ne sonnera plus deux fois

    3000 votants, c’est un bon résultat.

    Mais nous aurions pu faire beaucoup mieux : devant la poste du centre-ville, environ 400 personnes ont voté de 8h à midi, soit 100 par heure ; il y avait pratiquement tout le temps une attente pour voter, c’est dire qu’on ne pouvait pas faire voter davantage de personnes avec une urne.

    Il fallait donc ouvrir d’autres bureaux de votes et cela toute la semaine. Comme le souligne Jos, les militants communistes se sont donnés la peine de permettre de voter jeudi et vendredi.

    D’autres actions seront sans doute nécessaires pour empêcher la privatisation de la Poste : on fera donc mieux la prochaine fois, j’en suis sûr !

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 3 octobre 2009 à 18:52, par A bon entendeur ...

    Il me semble que la municipalité avait aussi permis de voter avant avec un certain succès dans la mairie.
    A signaler, l’absence des communistes pour tenir ce bureau de vote tenu essentiellement par le ps, la cfdt et le npa.
    Il me revient un proverbe sur la paille dans l’oeil du voisin.

  • J’ai recherché les résultats du référendum sur la poste à Aubervilliers... Apparemment, ils ne sont pas remontés au comité national, et ils ne sont pas sur le site de la ville d’Aubervilliers et il n’y a pas de comité local. Je ne m’attendais pas en tapant sur google référendum poste aubervilliers trouver en premier lien le site du parti communiste d’Aubervilliers que je découvre avec beaucoup d’intérêt.

    On voit qu’il est construit par les militants, il y a plein d’informations et des discussions ouvertes. En tout cas, merci de m’avoir apporté les renseignements que je recherchais.

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 4 octobre 2009 à 06:38, par Alea jacta est !

    J’ai voté NON à la poste du Montfort.J’ai vu et discuté avec des militants du NPA , un élu vert et des militants du PCF, les militants PS ont distribué des tracts sur le marché .Je ne possède pas "LA" carte et ces chamailleries sur celui qui a fait plus que son voisin me rappellent mes jeux dans la cours de récré quand j’étais au lycée, il y a fort longtemps.

    Alors je m’interroge ( toujours) : cette énième querelle locale entre le PS/PCF est-elle plus liée à des divergences politiques ou avant tout à l’affirmation d’une identité partitaire qui serait plus essentiel que la recherche d’unité .

    Le " moi militant" (pour certains le "sur moi" ) doit avoir une valeur plus existentiel que le "nous populaire". A chacun son "trip" !

  • On attend avec impatience les résultats nationaux ! Les premiers chiffres sont très encourageants : 10 000 points de vote dans toute la France, une participations qu’on annonce très forte, un sondage (Ouest-France Dimanche) qui annonce que 59% des français seraient favorables à un référendum sur le sujet et un Christian Estrosi qui balise tellement qu’il dit n’importe quoi pour discréditer l’initiative.

  • Clés du succès Le 4 octobre 2009 à 18:54, par jos

    Il ne s’agit aucunement de tirer la couverture à soi. Le succès de la votation est à mettre au compte d’une multitude de mobilisations. Que des forces très nombreuses se soient associées est une bonne chose. Ceci dit je regrette toujours qu’à Aubervilliers la municipalité n’ait pas fait davantage.
    La mobilisation des militants du PC sur la ville a permis quelque peu de corriger cela. C’est un fait. Un point c’est tout.

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 4 octobre 2009 à 23:48, par A gauche tous ensemble

    Réponse à Michel

    Il y a eu un collectif à Aubervilliers sans le PCF .
    Il y a eu un vote organisé par la municipalité et ce collectif regroupant PS, Verts, NPA et syndicats qui a obtenu plus de 3000 voix d’une part avec le bureau de la mairie et les trois bureaux du samedi devant les bureaux de poste et d’autre part une signature organisé par le pcf local qui a obtenu environ 8OO signatures.
    Quel dommage : une occasion de se retrouver sur un terrain commun en oubliant les querelles partisanes. Certains préfèrent donc le jeu politique à la défense des services publics. Chacun jugera.

  • Je remercie "A gauche tous ensemble" pour sa réponse que je trouve au demeurant un peu ridicule. Pour une cause comme celle de la poste, il me semble que c’est l’addition des forces qui compte et non savoir qui a fait quoi. Simplement, quand j’ai tapé sur google "comité d’Aubervilliers contre la privatisation de la poste, je suis tombé sur le comité national, ce qui m’a laissé penser qu’il n’y avait pas de comité local, bien que j’ai vu des militants PCF tenir une urne jeudi matin avec l’affiche de du comité. J’ai voté en bonne et due forme et je suis surpris que mon vote puisse être transformé en signature.
    C’est en tapant "référendum poste aubervilliers" que je suis tombé sur les résultats sur le site du PCF local.

  • Précision nécessaire Le 5 octobre 2009 à 11:05, par Jos

    Je veux savoir si les 800 votes recueillis dans le cadre des initiatives du PCF sont comptabilisés dans les 3 000 votants recensés. Si ça n’est pas le cas il faut dire qu’il y a eu 3 800 votants à Auber. Car les pétitions émargées valaient vote contre la privatisation. J’ai d’ailleurs voté ainsi.

    Quant au fameux collectif, arrêtons les embrouilles : c’était un truc de pur sommet, qui n’a pratiquement rien fait avant samedi. J’extourne la CGT de la critique car elle a organisé des votes sur des lieux de travail.

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 5 octobre 2009 à 11:25, par le facteur ne sonnera plus deux fois

    Je propose d’arrêter là la polémique sur qui a fait quoi.

    Et donnons nous les moyens, municipalité, syndicats, partis et associations, pour mobiliser davantage d’habitants lors de la prochaine initiative contre la privatisation de la poste, en prenant par exemple modèle sur nos voisins de Saint-Denis qui ont recensé 10.000 votants, soit 10% de la population.

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 5 octobre 2009 à 12:19, par Caroline ANDREANI

    Bien entendu qu’il faut savoir qui fait quoi : c’est trop facile de se servir de l’investissement des militants communistes et de tenter de les effacer pour récupérer leur travail.
    Si nous n’avions été devant les postes dès le jeudi, la RATP et la section du parti, il n’y aurait pas autant de votants, c’est certain.
    Les communistes existent sur cette ville, n’en déplaisent à nos "camarades" du PS qui arboraient glorieusement leur appartenance en plastronnant avec leurs autocollants samedi lors de la votation. Ce qui leur a valu plusieurs interpellations, puisqu’en leur temps, ils s’étaient prononcés pour la privatisation des services publics. Dommage que certains habitants aient de la mémoire, non ?

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 5 octobre 2009 à 14:17, par Un militant communiste, présent au dépouillement !

    A Monsieur Michel : si vous avez voté dans une urne, votre vote a été recueilli comme tel, que ce soit par des militants PCF ou autres. Mais d’après ce que vous dites, ce sont vraissemblablement des militants PCF qui étaient présents au lieu ou au moment où vous avez voté, mais chacun conviendra que là n’était pas l’essentiel.

    Il y a en revanche 200 personnes qui ont souhaité s’exprimer en début de votation malgré l’absence de matériel du comité. Le PCF a recueilli leur position sous forme de signature, ce que le comité local a naturellement validé. Il était évident que cette forme d’expression était liée à une limite organisationnelle du comité qui disposait de peu d’affiches et a fourni tardivement le matériel.

    L’essentiel a été que le maximum de gens ait pu s’exprimer, et réjouissons nous que l’énergie de nombre de militants se soit déployée sur le terrain plutôt qu’en palabres inutiles.

  • C’est bien mais on pouvait mieux faire Le 5 octobre 2009 à 16:34, par Jos

    Ainsi donc les votes recueillis par les militants du PC ont été pris en compte. J’en suis satisfait

    Ceci dit des amis me donnent ce matin des résultats de vote dans plusieurs villes du 93 et du 94 qui montrent une participation double par rapport à Aubervilliers. A Ivry, par exemple, on compte près de 7 000 votants, à Saint-Denis 10 000, à Neuilly-Plaisance (administrée par la droite) 1 850 votes pour 18 000 habitants. Dans ces villes, la votation a été organisée sur plusieurs jours et les bureaux de vote étaient très nombreux le 3 (sept à Neuilly-Plaisance). Il y a donc eu des résultats en proportion directe avec les outils de votation mis en place.

    A Auber le possible n’a pas été fait. C’est vraiment très dommage.

    Ceci dit on a comptabilisé au niveau national 2 123 717 votants qui se sont exprimés à 98,5% contre la privatisation de La Poste. Il s’agit là d’un véritable événement politique sur lequel nous devons beaucoup réfléchir.
    Il serait-bien dans discuter dans notre "mégaphone", non ?

  • Des travailleuses, des travailleurs, des centres de tri, des bureaux de poste, de l’informatique, des camions, des avions, des trains, l’acheminement du courrier c’est une industrie.

    Or seul l’Etat peut faire des investissements industriels lourds pour l’avenir.

    C’est pourquoi il était important de voter contre la privatisation de la Poste.

    Car privatiser c’est désindustrialiser. Une société privée investit à court terme pour un rendement proche.

    Il eu fallu faire la même votation pour Edf et Gdf.

    Car l’Ump a tenu la même escroquerie intelectuelle : les centrales nucléaires doivent être rénovées, donc il faut des capitaux, donc il faut privatiser.

    C’est le discours inverse qui est vrai : la production d’énergie est vitale pour la nation, donc il faut créer de nouvelles centrales nucléaires, donc Edf doit rester à 100% propriété de l’Etat.

  • Plus de 3000 albertivillariens disent NON à la privatisation de la poste ! Le 7 octobre 2009 à 14:07, par Qui peut le plus peut le moins ! pour l’instant c’est quand même le moins

    Quelle suite ? C’est la question posée. Manifestement, les comités nationaux et locaux ont été débordé par la mobilisation autour de l’enjeu. Tant mieux. Cela a été le cas à Aubervilliers, et finalement, l’intervention des uns ou des autres sur le terrain a été le principal moteur de la mobilisation.

    Des militants comme ceux de Lutte Ouvrière, bien que n’étant pas coorganisateurs du référendum sont sans doute été bien plus crédibles dans cette campagne que des socialistes, qui malgré leur bonne volonté du moment, se sont fourvoyés dans les bidouilles européennes et le démantèlement de la Poste sous Jospin. De même, l’idée du P.O.I. qui n’a d’ailleurs rien d’original, d’une grande manifestation pour la Poste, devient une hypothèse pertinente à un moment où des débouchés à ce référendum doivent être trouvés pour contrecarrer la droite. La priorité doit rester l’implication sur le terrain, parce qu’objectivement, c’est vrai que l’engagement municipal n’a pas été à la hauteur de l’enjeu. Qui peut le plus peut le moins, d’accord, mais ne restons pas sur le moins !

  • Pour un projet politique global vraiment à gauche Le 9 octobre 2009 à 17:41, par Gérard

    La très forte participation à la votation contre la privatisation de La Poste souligne le fait qu’il est possible de surmonter les divisions en affirmant des contenus politiques. L’irruption massive du peuple dans les débats à gauche peut faire bouger les lignes. Les ateliers d’élaboration politique qui vont se dérouler à l’initiative du PCF sont un moment important de la mobilisation nécessaire. Il est grand temps de se mettre d’accord sur un projet politique vraiment à gauche et d’affronter la prochaine période avec une stratégie offensive, dans la rue et dans les urnes.

  • Gérard a raison quand il demande qu’on construise rapidement un projet politique global.

    1- à l’exemple de ce qui a été réalisé avec succès pour défendre le service public de la poste, l’ensemble des partis politiques, les organisations de locataires et les syndicats devraient pouvoir se mettre d’accord pour une grande initiative pour la défense du logement social.

    2- Les ateliers de toute la gauche vont se dérouler dans toute la France. En région parisienne, trois ateliers sont prévus :

    .Climat : est-il déjà trop tard ? jeudi 15/10 Paris

    .Démocratie mardi 20/10 Ivry

    .Quelle alternative à la marchandisation du temps libéré ? 22/10 Montreuil