Mobilisation contre la privatisation de La Poste

Informations pratiques concernant la votation citoyenne

dimanche 27 septembre 2009

Du lundi 28 septembre au samedi 3 octobre, les albertivillariens pourront se prononcer sur le sort de La Poste à travers la votation citoyenne organisée par le "Comité National contre la Privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal", réunissant de nombreuses associations, des syndicats et la plupart des partis de gauche. Le PCF s’associe pleinement à cette initiative (voir notre tract)

Concrètement, à Aubervilliers, la municipalité organise 4 lieux de votation :
- du 28 septembre au 3 octobre dans le hall de la mairie d’Aubervilliers
- le 3 octobre de 8h à midi devant les 3 bureaux de Poste de la ville (centre-ville, 4 chemins et Montfort).

Venez nombreux dire "non" à ce nouveau projet de casse du service public !

7 Messages

  • Prendre l’initiative Le 28 septembre 2009 à 09:13, par Rabcor

    On ne peut s’en tenir au scandaleux dispositif de vote proposé par la Mairie. La votation a, en fait commencé à la Fête de l’Huma. Dans le quartier de la Mala, nous avons déjà pris des initiatives : point de signaturre de la pétition nationale (que nous considérons valoir vote) samedi matin devant le Franprix. On remet ça (toujours devant le Franprix) mercredi soir à compter de 17h 30 et le lendemain devant le métro. On sera devant la Poste samedi matin. On peut aussi faire circuler des péts individuellement auprès de personnes qui ne pourront voter le 3.
    Quant à l’attaque contre la non implication du Parti dans l’opération...

  • Informations pratiques concernant la votation citoyenne Le 28 septembre 2009 à 15:21, par Robert

    Au moment de la proclamation des résultats, il pourrait être demandé au maire de proposer au prochain conseil municipal l’adoption d’une délibération pour le retrait de la loi postale 2009 et l’organisation d’un référendum national.

  • Informations pratiques concernant la votation citoyenne Le 28 septembre 2009 à 16:04, par Julien

    Il faut absolument amplifier l’action contre la privatisation de la poste. La journée de "votation citoyenne" ne suffira pas. Pourquoi ne pas proposer à l’ensemble des partis de gauche d’Aubervilliers de tenir un débat public ? Aubervilliers a aussi besoin d’un bureau de poste supplémentaire Pourquoi ne pas lancer une pétition sur cette exigeance ?

  • Informations pratiques concernant la votation citoyenne Le 30 septembre 2009 à 14:23, par le facteur ne sonnera plus deux fois

    Super ! sur le site de la ville, une video montre le maire voter NON à la privatisation de la Poste.

    C’est à Paris...car sur le site de la ville d’Aubervilliers, c’est le silence...

  • Informations pratiques concernant la votation citoyenne Le 30 septembre 2009 à 20:13, par el pueblo unido

    Demander à la fois d’être unitaire et avoir rejoint très tardivement le collectif.

    Reprocher à la mairie de ne pas en faire assez , mais ne pas s’associer à ce qui est fait et préférer faire ses petites initiatives dans son coin.

    Ce ne serait pas un peu contradictoire, non ?

    OU bien serait-ce que le but poursuivi serait autant de lutter contre la privatisation que de faire de la politique politicienne en montrant du doigt les "méchants" de l’équipe municipale...

  • Initiatives à la base Le 1er octobre 2009 à 10:23, par Rabcor

    Le dispositif pour samedi est a minima. Cela est difficilement contestable. On fait donc avec. Le matériel du collectif national est de mauvaise qualité (graphique, mais pas seulement : rien sur Barcelone par exemple). Le collectif local est, comme d’hab., une construction bureaucratique à activité limitée (nous n’avons perçu aucune vaguelette d’initiatives). Alors, sans sectarisme aucun, nous nous sommes appuyés sur le tract du PC et faisons signer la pét. du collectif. Ca signe massivement. Ce soir on sera à la sortie du métro Fort d’Auber.

    A samedi, dans la rue et devant les urnes !

  • Ca vote en masse, ... mais Le 2 octobre 2009 à 15:25, par Gani

    Nous avons tenu trois points de votation contre la privatisation de La Poste (deux fois au Franprix de la Mala et une fois au métro). L’accueil est très chaleureux et malgré les sprints que font les gens en fin de journée, beaucoup s’arrêtent et signent la pétition nationale.
    Mais nous ne touchons dans la rue qu’une petite partie de la population. Combien se déplaceront samedi aux seuls quatre points de vote installés dans la ville ? On verra bien.
    En tout cas, malgré ses limites, l’opération de votation aura été utile.
    Le résultat est attendu par le pouvoir. Dommage que l’on n’ait pu faire davantage.