Tract : Non à la privatisation de La Poste !

jeudi 17 septembre 2009

À Aubervilliers comme partout en France, les communistes se mobilisent contre la casse du service public !

Le gouvernement entend privatiser prochainement La Poste. Les habitants d’Aubervilliers seront, comme toujours, les premières victimes de cette privatisation. Guichets saturés, files d’attente interminables, la dégradation du service public est visible tous les jours dans les trois bureaux de Poste de notre ville. Mais si la privatisation a effectivement lieu, le pire est à prévoir !

En Europe et dans le monde, les privatisations postales n’ont engendré que baisse de la qualité du service, augmentation des tarifs, suppressions d’emplois et précarité accrue. Comment se fait-il que La Poste totalise près d’un milliard de bénéfices en 2008 et que rien ne soit fait pour améliorer le service rendu à la population ? La privatisation est bien un choix idéologique du gouvernement : moins de moyens pour les services publics, plus de profits pour les marchés et les actionnaires.

Depuis plusieurs années déjà, les élus communistes d’Aubervilliers réclament la construction d’un quatrième bureau de Poste à Aubervilliers, indispensable pour désengorger les interminables files d’attente.

Des résistances nombreuses, un référendum le 3 octobre

Le Parti Communiste s’associe à de nombreuses organisations syndicales et politiques réunies en collectif national pour organiser une consultation nationale sur l’avenir de La Poste. Du 28 septembre au 3 octobre, les communistes participeront activement à la tenue du référendum. Des urnes seront disposées devant les bureaux de Poste et à la mairie. Venez nombreux défendre votre service public !

16 Messages

  • La Poste française est un grand service public Le 19 septembre 2009 à 20:28, par citoyen_93

    Entre le 28 septembre et le 3 octobre 2009 je viendrai voter contre la privatisation de la Poste.

    Par contre je ne suis pas d’accord avec le constat du Parti communiste français.

    A Aubervilliers je trouve que les agents de la Poste sont d’excellents professionnels.

    Je pense que dans son ensemble La Poste est un grand service public.

    Sur ce site il est impossible de signer avec son nom car les drh des entreprises font des recherches avec google et le site est référencé par google.

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 19 septembre 2009 à 22:32, par non à la privatisation de la Poste

    Ce n’est pas les agents la Poste que ce tract met en cause, mais la dégradation du service public, ce dont souffrent ET les usagers ET le personnel, qui, je pense, aimerait de meilleures conditions de travail.
    Les habitants d’Aubervilliers et le personnel de la Poste sont maltraités. Il faut aller faire un tour dans les bureaux de postes des beaux quartiers parisiens ( j’en ai testé plusieurs) pour voir la différence de traitement !

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 19 septembre 2009 à 22:49, par Militant

    Le parti communiste n’a jamais dit que les postiers d’Aubervilliers n’étaient pas de bons professionnels. Mais si citoyen d’Aubervilliers étaient venu discuter avec nous sur le marché ce matin, il aurait aussi entendu les récriminations des habitants par rapport aux files d’attentes, aux paquets non montés aux étages, aux retards de courrier...

    A Aubervilliers, les postiers sont ni meilleurs, ni plus mauvais qu’ailleurs, simplement sans doute plus précaires dans leur statut et avec une charge de travail plus complexe : pour beaucoup d’habitants, la poste est le service le moins cher pour retirer de l’argent, en envoyer... Il s’agit d’un service essentiel pour nous, qui est moins rentable quand on retire cinq fois 20 euros dans le mois que quand on retire cinq fois 2000 euros.

    Plutôt qu’un service privatisé soumis aux règles de rentabilité du capitalisme, c’est un service public rénové dont on a besoin, qui permettrait par exemple suffisamment de distributeurs pour éviter qu’il y ait systématiquement les samedi, mardi et jeudi matin des files d’attente de plus de dix personnes entre 9h et 12h30 aux distributeurs de la poste centrale. Il faut savoir que le bureau avenue de la République est classé dans les 15 premiers en France en terme de nombre d’opérations. Comparons sa taille à beaucoup de bureaux parisiens ! et je ne parle même pas du bureau de la Villette dont la taille est digne du bureau d’un bourg de province. Mais quel intérêt financier y a t-il à adapter et rénover un tel bureau ? Aucun, d’où la nécessité de rendre au service public ses lettres de noblesse.

    J’étais cet été dans un pays européen, l’Allemagne, touché par la privatisation de sa poste. Il fallait effectuer ses opérations chez l’épicier du coin. Mais alors que sa boutique était ouverte, il n’a pu peser mon courrier, m’étant présenté en dehors des heures d’ouverture du service postal pour lequel il était contractualisé avec la Bundespost !

    Je sais que sur ce blog, je prêche des convaincus, mais sans doute est il bon de rappeler certaines expériences.

    Un militant de base qui a besoin de la Poste !

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 19 septembre 2009 à 23:07, par le facteur ne sonnera plus deux fois

    Je lis dans votre tract que les communistes réclament depuis longtemps l’ouverture d’un quatrième bureau de poste dans la ville.

    Il paraît que la municipalité précédente avait proposé à la direction départementale de la Poste de lui céder un terrain pour cela (près de la maison de retraite je crois) : celui-ci a été refusé car "mal placé commercialement".

    La Poste a ainsi refusé de s’installer dans le quartier de la frette où habitent pourtant des milliers de personnes !

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 19 septembre 2009 à 23:11, par faut être timbré

    une des idées qui nous pend au nez avec une poste privatisée :

    suppression des distributions de courriers dans les boîtes à lettres ; chacun se déplacera dans un local où il viendra retirer son courrier.

  • Tract : post-it Le 20 septembre 2009 à 17:51

    lES fileS d’attente de la Poste c’est comme pour avoir sa carte d’identité 3 mois d’attente à aubervilliers ! Honteux.
    que font nos élus et le maire ?...RIEN

  • Pour réussir la votation il faut s’organiser ! Le 23 septembre 2009 à 16:57, par Colette

    On est à peine à quelques jours du vote sur la privatisation de la Poste. Il faut préciser les lieux de votation, les jours et heures où seront installées les urnes (y aura t-il des urnes "officielles ou faut-il en fabriquer ?) Quid aussi des listes d’émargement et du matériel de propagande ? Le PC a commencé à coller des affiches mais il faut faire davantage.
    Peut-on avoir un plan de travail ?
    On peut solliciter pas mal de monde pour contribuer à cette initiative mais on a besoin d’y voir davantage clair sur l’organisation.

  • Mobilisation minimum Le 26 septembre 2009 à 15:12, par Rabcor

    Un Infos quartiers daté du 22 septembre (et distribué le 26) informe les habitants que la municipalité s’associe à la consultation du 3 octobre. C’est une bonne chose. Mais le dispositif d’appui est vraiment minimum : une urne sera installée dans le hall de la mairie du 28 septembre au 3 octobre et le 3 octobre trois autres le seront devant les trois bureaux de poste de la ville de 8h à 12 h.

    Autrement dit dans un lieu en définitive peu fréquenté (le hall de la mairie) et dans seulement trois endroits, certes symboliques, mais pour très peu de temps.

    Le résultat est donc couru d’avance : il y aura très peu de votants.

    On attendait vraiment un autre niveau d’engagement de la municipalité. Organiser une telle consultation est compliqué, lourd, et implique la mobilisation de beaucoup de militants.

    Ce matin, devant le Franprix de la rue D. Casanova, des militants communistes, avec les moyens du bord, ont recueilli plus de cinquante signatures (qui valent vote) contre la privatisation de la poste. Le rejet de la privatisation est quasi unanime. Tout au long de la semaine d’autres initiatives auront lieu. Il faut vraiment compter sur se propres forces.

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 26 septembre 2009 à 18:20, par Qui peut le plus peut le moins !

    J’ai vu affiché sur votre siège l’appel au référendum sur la poste : 3 urnes devant les trois bureaux de postes de la ville, samedi 3 octobre de 8h00 à 12h00 ainsi que dans le hall de la mairie.
    Merci au PCF de venir en appui de la campagne par ses affiches et sa présence sur le marché du centre ville où on le voit quasiment chaque samedi. Pour ma part, postier retraité, je voterai en province mais j’ai signé votre pétition ce matin.
    J’attendais un peu plus des uns et des autres, à commencer par mes anciens collègues de le poste, mais assurons le succès de l’initiative.

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 26 septembre 2009 à 22:31, par le facteur ne sonnera plus deux fois

    Je suis consterné par la faiblesse de l’organisation mise en place par la municipalité pour inciter les habitants d’Aubervilliers à prendre part au vote :

    C’est vraiment le service minimum !

    Je suis passé cet après-midi dans le 13ème arrondissement de Paris, il y aura une bonne dizaine de bureaux de vote, ouverts toute la semaine !

    Je crois qu’en plus de la "fête des jardins" et de "la nuit blanche", Aubervilliers pourrait demander de l’aide à la ville de Paris pour sauver la Poste !

  • Faux-culs Le 27 septembre 2009 à 09:08, par Vlad

    L’Infos quartiers daté du 22 septembre m’a plongé dans la consternation, non seulement à cause de la faiblesse de l’implication municipale dans la consultation mais encore en raison de la pauvreté politique du texte. Pour résumer : ce qui fait problème c’est que les usagers n’aient pas eu leur mot à dire. On comprend mieux le titre "L’avenir de La Poste" et non "Contre la privatisation de La Poste".
    C’est peut être un effet lointain du "syndrome Quilès" (du nom de ce ministre socialiste qui a ouvert la voie structurelle aux processus d’affaiblissement du service public et donc de la privatisation).

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 27 septembre 2009 à 15:15, par Bébert destintaire

    On me dit que le pcf local n’a rejoint que tardivement le collectif d’organisation de cette votation citoyenne.
    Je n’ose y croire...

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 27 septembre 2009 à 15:38, par C’est dur la démocratie

    Le rôle des partis est bien de demander un vote citoyen et de tout faire pour convaincre les votants de soutenir leurs idées.

    Le rôle d’une municipalité, au delà de l’organisation, ne me semble pas être de prendre parti.

    D’ailleurs, c’est vrai cette histoire d’absence du PCF dans le collectif réuni à la mairie par un élu de la majorité ?

    Les partis qui composent la majorité municipale ont fait, me semble-t-il leur travail de militants sur cette question.

    J’ai eu des tracts dans ma boîte et Je les ai vu en distribuer encore hier sur la place de la mairie.

    La municipalité doit être, d’après moi, au service de tous y compris de ceux qui ont le droit de penser que l’ouverture du capital de la poste à la caisse des dépots peut être une bonne chose.

  • Prendre parti Le 28 septembre 2009 à 09:07, par Vlad

    "C’est dur la démocratie" soutient que la municipalité n’a pas à prendre parti sur la privatisation de La Poste ! Elle n’a pour rôle que d’organiser la démocratie !
    C’est sans doute pour cela qu’elle n’a rien dit sur la fermeture de la radio de Beit Jala, qu’elle s’est tue très longtemps sur le surloyer, qu’elle n’apporte plus aucune aide au déplacement des salariés lors des manifs à Paris...
    J’ai toujours conçu l’action municipale comme un point d’appui aux luttes et aux revendications. Je ne change pas d’avis et trouve le dispositif municipal pour le 3 octobre scandaleusement étriqué.

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 28 septembre 2009 à 15:35, par Attentiste

    Pour justifier le faible engagement de la municipalité contre la privatisation de la poste, "C’est dur la démocratie" nous dit qu’elle doit-être au service de tous, "y compris de ceux qui ont le droit de penser que l’ouverture du capital de la poste à la caisse des dépôts peut-être une bonne chose". D’une certaine manière, il appelle de ses voeux une municipalité neutre qui ne devrait plus émettre d’avis ou d’opinion au motif qu’elle serait au service de tous. Voilà une bien curieuse conception de la démocratie locale et du rôle des élus !

  • Tract : Non à la privatisation de La Poste ! Le 30 septembre 2009 à 07:59, par postier unitaire

    En ce qui concerne l’investissement des partis et syndicats dans cette votation citoyenne :

    On me dit que seuls les militants PS et CFDT ont accepté de tenir l’urne dans le hall de la mairie aux heures d’ouverture de celle-ci.

    Des explications ?????