Auber.Com de juin 2009

Le journal des communistes d’Aubervilliers

dimanche 31 mai 2009

Le nouvel "Auber.Com" vient de sortir. Au sommaire : tout sur le Front de Gauche à Aubervilliers, un point sur la mobilisation des enseignants et parents d’élèves, une analyse détaillée du budget voté par les socialistes, des interviews, etc. La distribution se fera, comme toujours, par diffusion militante ; merci de prendre contact à la section si vous pouvez y participer.

Cliquez sur les images pour agrandir

Hebergement gratuit d image et photo

Hebergement gratuit d image et photo

Hebergement gratuit d image et photo

Pour télécharger un fichier PDF, cliquez ci-dessous :

12 Messages

  • Auber.Com de juin 2009 Le 1er juin 2009 à 11:47, par L’internaute débutant !

    A ceux qui se croiraient sur le site du PS (NDLR parce qu’on ne peut jamais lire les documents), il suffit pour lire le journal de cliquer sur "agrandir".
    Ce serait dommage de rater un tel contenu, même si le journal sera largement diffusé.

  • petit changement Le 1er juin 2009 à 12:53, par Denis Raffin, maitre toilier

    Juste une précision : j’aurais bien aimé pouvoir continuer à publier les images en pleine page comme je le faisais il y a encore quelques mois. Mais cela engendre une trop grande consommation de ressources (nous sommes un peu victime de notre succès mais je n’irai pas m’en plaindre !). Pour que le site reste rapide à charger, je publie désormais des vignettes (= images réduites). Pour visualiser l’image en grand (ou pour la télécharger), il suffit de cliquer dessus. C’est vrai pour tous les articles contenant des images.

    Les journaux (auber.com et la Lettre de Pascal Beaudet) sont toujours publiés sous forme PDF (format imprimable) en fin d’article.

    Si vous rencontrez un quelconque problème de navigation, n’hésitez pas à me contacter !

  • Hallucination Le 1er juin 2009 à 21:52, par Préfa

    Je lis Aubercom et y apprends que le maire a inauguré des bâtiments provisoires qui... n’ont pas été construits*.
    Il faut vraiment graver cela dans le marbre, qui, lui, restera pour l’éternité.

    *On peut se demander de surcroît à quoi peu correspondre l’inauguration de préfabriqués. A moins que le délire de la communication à tout prix (la course à la photo, façon bling-bling) n’emporte tout.

  • Auber.Com de juin 2009 Le 2 juin 2009 à 15:44, par Fabré de Firmin Gémier :

    On a le sentiment d’une municipalité en déphasage avec la population et même avec ses propres services, l’histoire des préfabriqués de l’école Firmin Gémier n’étant qu’un exemple. Bref rappel des principaux épisodes :

    1/ les services de la ville réfléchissent au problème que pose l’augmentation importante des effectifs scolaires et envisagent la solution de préfabriqués dans la cour de Firmin Gémier.

    2/ Pourquoi pas mais les principaux intéressés (enseignants et parents) découvrent le projet en même temps que l’élu du secteur, Daniel Garnier : ça fait désordre !

    3/ Comme il fallait s’y attendre, les enseignants et parents ont peu apprécié, à la fois le projet, et la méthode. Ils le font savoir, notamment par une banderole sur l’école, qui curieusement, est très vite déchirée.

    4/ Face à la défaillance municipale, les équipes enseignantes et les parents travaillent à un autre projet qui consiste à se serrer dans les locaux actuels. Mauvaise solution, mais solution moins mauvaise que celle qui consistait à accueillir les enfants dans des locaux inadaptés.

    5/ Plutôt que de faire profil bas sur cette affaire dont on pouvait connaître par avance le dénouement, le maire, le député et un parterre d’élus préfèrent inaugurer en grande pompe la pose de la première pierre du préfabriqué, au risque de se faire malmener par l’assistance. Par chance, les parents ne voulaient pas gâcher le carnaval de enfants.

    Morale : le ridicule ne tue pas mais il coûte cher. On imagine le nombre d’heures qu’ont dû consacrer les techniciens de la ville à ce projet, au détriment d’autres travaux. Mais qu’importe, notre maire a coupé un ruban tricolore... Au risque d’attraper une tendinite aux doigts en plus du tour de rein toujours possible en déposant les gerbes.

  • Auber.Com de juin 2009 Le 5 juin 2009 à 08:05, par Albert lecteur attentif

    Pour répondre à Hallucinations.
    Effectivement, il s’agit bien d’hallucinations. Il suffit de lire, sans idée préconçue Aubermensuel de mai pour se rendre compte qu’il n’est absolument pas question d’inauguration de première pierre de préfas mais de travaux d’extension de l’école. Simple erreur ou manipulation par antisalvatorisme primaire des rédacteurs de ce carton rouge au maire ?
    Alors un conseil à ceux qui lisent Aubercom. Mieux vaut vérifier ce qui y est écrit...
    Peut-on espérer une rectification dans le prochain Aubercom ?

  • Extension Le 5 juin 2009 à 09:12, par Préfa

    J’ai toujours pensé que les inaugurations concernaient les opérations achevées ou le lancement de chantiers.

    Ainsi donc, "Albert lecteur attentif" nous dit que l’inauguration concernait le lancement de travaux d’extension. Soit.

    Mais une conséquence de l’ouverture de ce chantier était bien l’installation de ces désormais fameux (et disons-le seulement imaginés) préfabriqués. Les uns allait avec l’autre.

    Qu’il y ait eu raccourci dans l’expression d’Aubercom, sans doute. Mais il n’en reste pas moins que l’affaire de l’inauguration est tout à fait minable.

    C’est en tout cas ce que me disent plusieurs parents d’élèves à qui l’on a ostensiblement tourné le dos.


    Je crois me souvenir que sur le blog des élus socialistes, D. Garnier s’était fendu, il y a quelque temps, d’un papier célébrant les vertus de l’opération préfabriqués. Il s’agit là d’un texte qui fera date. D’anthologie en quelque sorte.

  • Auber.Com de juin 2009 Le 6 juin 2009 à 15:21, par Bébert parent d’élèves

    En réponse à Préfa qui n’est pas un lecteur attentif" :

    "J’ai toujours pensé que les inaugurations concernaient les opérations achevées ou le lancement de chantiers."

    Effectivement, et c’est bien ce dont il s’agissait : l’inauguration de locaux neufs : deux salles de classe et un centre de loisir maternel. d’où la présence du président de la CAF sur la photo et dans le commentaire d’Aubermensuel.

    "Ainsi donc, "Albert lecteur attentif" nous dit que l’inauguration concernait le lancement de travaux d’extension. Soit."

    Reprenez ce que j’ai écrit, je n’ai jamais dit cela mais sans doutes me suis-je mal exprimé.

    "Mais une conséquence de l’ouverture de ce chantier était bien l’installation de ces désormais fameux (et disons-le seulement imaginés) préfabriqués. Les uns allait avec l’autre."

    Il ne s’agissait donc pas de l’ouverture d’un chantier mais de travaux finis. Prévus comme l’a dit le maire lors de l’inauguration par la précédente majorité. En revanche la liaison que l’on pourrait faire entre les deux évènements : l’inauguration et le projet de préfabriqués est bien le sous dimensionnement de ce projet qui oblige à se poser alors qu’on inaugure deux nouvelles classes l’accueil de classes supplémentaires.

    "Qu’il y ait eu raccourci dans l’expression d’Aubercom, sans doute. Mais il n’en reste pas moins que l’affaire de l’inauguration est tout à fait minable."

    Appeler raccourci une erreur manifeste relève d’une mauvaise foi évidente.
    De plus qualifier de minable une inauguration d’un bâtiment municipal faite par un maire démocratiquement élu s’apparente plus à de la calomnie qu’à un droit essentiel à la liberté d’expression.

    "C’est en tout cas ce que me disent plusieurs parents d’élèves à qui l’on a ostensiblement tourné le dos."

    Il ne s’agit certainement pas de parents d’élèves présents le jour de l’inauguration, y compris ceux opposés aux préfabriqués à qui le maire n’a pas tourné le dos mais leur a donné la parole, qui auraient pu facilement rectifier ces erreurs.

  • Auber.Com de juin 2009 Le 6 juin 2009 à 15:53, par Albert lecteur de blog

    PS pour Post Scriptum :

    Sur les conseils de Préfa, je viens de retrouver sur le site des élus ps ce morceau d’"anthologie" de D. Garnier (à la date du 3 avril pour ceux que ça intéresse).
    Il est dommage que Préfa ne se soit pas appliquer ce conseil à lui-même, il aurait ainsi pu se faire une idée exacte de cette fameuse inauguration.
    Alors pour qui le carton rouge ? Pour Aubercom ???

  • Auber.Com de juin 2009 Le 6 juin 2009 à 18:22, par Les préfas de Gémier n’accueilleront pas de bureau de vote demain !

    Sans vouloir polémiquer avec Bébert, même si l’avenir de l’Europe se jouera aussi à Firmin Gémier demain, les faits sont clairs :

    1/ Oui, il y a eu un projet de préfas à Gémier

    2/ Oui, les parents et enseignants ont protesté contre ce projet pour lequel ils n’avaient pas été concertés.

    3/ Oui, la municipalité a renoncé à son projet sous la pression des principaux intéressés.

    4/ Oui, le maire, le député ont inauguré en grande pompe ce qu’Aubermensuel appelle les travaux d’extension du groupe scolaire qu’ Auber.Com a appelé pose de la première pierre, quelques jours avant de renoncer.

    Conclusion, mon cher Albert, si vous cherchez les préfabriqués demain pour voter front de gauche, vous ne les trouverez pas, mais vous trouverez votre bulletin front de gauche dans votre bureau habituel.

    En vous souhaitant une bonne lecture d’Auber.Com,

    Cordialement

  • Auber.Com de juin 2009 Le 9 juin 2009 à 00:03, par Hanane

    J’ai lu dans Auber.Com qu’il y avait pas mal de loupés dans la politique municipale. Est ce que vous pensez que ça a eu une répercussion sur les européennes ? parce qu’Aubervilliers est la seule ville dirigée par les socialistes où le front de gauche est devant.

  • Auber.Com de juin 2009 Le 9 juin 2009 à 08:13, par Bébert persiste

    Encore une victime de la méthode globale ? Si il y avait bien un projet de préfas (comme il y en a eu beaucoup dans la précédente municipalité, il en reste d’ailleurs) je confirme sans polémiquer l’inauguration concernait des bâtiments en dur, neufs comportant deux salles de classe et un centre de loisirs maternel. C’est donc à juste titre qu’Aubermensuel appelle cela une extension et à tort qu’Aubercom appelle cela la pose d’une première pierre. Ce qui change complètement le sens de cet article intitulé carton rouge. Quand on s’est trompé il faut savoir le reconnaître.
    Chacun peut le vérifier en allant sur place.
    Très cordialement

  • Auber.Com de juin 2009 Le 9 juin 2009 à 08:57, par Début de réponse à Hanane

    Il est toujours difficile de faire la part des choses entre l’influence du local et l’ambiance générale sur ce type de scrutin. C’est pour cela que nous prendrons le temps de la réflexion pour proposer notre analyse.

    Ce qui est certain, c’est que les communistes ont été les seuls à faire une campagne globale sur la ville. Le score du Front de Gauche est à une voix près le même que celui des européennes de 2004, dans un contexte d’abstention plus fort.

    Enfin, et c’est sans doute l’essentiel, le front de gauche compte désormais 4 députés + 1 : Patrick le Hyaric (chez nous et qui habite Aubervilliers), Jean Luc Mélanchon (dans le Sud Ouest), Jacky Hénin (dans le Nord), Marie Christine Vergiat (élue dans le Sud-Est et que nous connaissons bien à Aubervilliers pour y avoir animé au titre de l’association dont elle était dirigeante, des débats sur les droits de l’homme), et Elie Hoareau (Réunion)