HADOPI : la loi qui tue le net...

mercredi 4 mars 2009

Le site de la section des communistes d’Aubervilliers se teint en noir pour accueillir une nouvelle loi liberticide : la loi HADOPI. Cette loi, aussi appelée cyniquement "Création et Internet", va permettre, via l’instauration de la "riposte graduée", de priver d’accès internet tous ceux qui seront suspectés de partage d’œuvres sans autorisation.

L’initiative est initialement lancée par l’association La Quadrature du Net. L’idée est simple : pour protester contre cette loi imbécile et sa « liste blanche » de sites autorisés, le Net français doit agir et se draper de noir. De très nombreux sites ont suivi le mouvement (dont le site national du PCF).

Si la situation des artistes a réellement été fragilisée par l’avènement du numérique, la réponse du gouvernement, se contentant de sanctionner le partage d’œuvres sans autorisation, est parfaitement hors de propos. Pourtant, des solutions alternatives existent (licence globale, refonte du droite d’auteur, etc.) et le lecteur est invité à consulter le dossier consacré à ce sujet sur le site national du parti : Pour une diffusion universelle de la culture et de l’information : révolutionner le droit d’auteur

D.R.

9 Messages

  • L’esprit du pirate Le 9 mars 2009 à 22:39, par Pirate.com

    Quand on veut faire passer les pirates du dimanche pour de dangereux hackers...
    Il y a 30 ans, nous avions tous des mini-k7 et on enregistrait tout ce qui passait à portée de nos oreilles (télé, radio, mange-disque...), d’abord avec un micro (on entendait aussi la vie de la maison), puis avec un cordon relié à la chaîne, mais où donc allait s’arrêter le progrès...
    Nous étions les premiers "PIRATES", mais on ne le savait pas.
    Si le matériel a changé, la motivation est restée la même : avoir accès nous qui n’avons ni parachute doré, ni stock-option aux fameuses "Oeuvres de l’esprit" qui n’ont d’intérêt que si elles sont accessibles au plus grand nombre.

  • HADOPI : la loi qui tue le net... Le 11 mars 2009 à 21:20, par Denis Raffin

    On aurait tort de minimiser la portée de cette loi : c’est une vraie question de civilisation. Doit-on continuer à défendre la propriété intellectuelle ? De quel droit interdisons-nous la reproduction des œuvres de l’esprit alors qu’elles sont le ciment de notre civilisation ? Certes les artistes doivent être rémunérés car leur travail est essentiel et doit être reconnu. Aussi faut-il réfléchir dès aujourd’hui à ce délicat problème plutôt que de sanctionner les internautes un peu trop partageurs...

  • HADOPI : la loi qui tue le net... Le 10 avril 2009 à 17:52, par Denis Raffin

    J’apprends tout étonné que la loi a été rejetée par l’assemblée nationale grâce à un bluff de l’opposition comme il devrait y en avoir plus souvent. On trouvera ici des extraits des interventions de Jean-Pierre Brard pour le groupe GDR. : http://www.pcf.fr/spip.php?article3637

  • HADOPI : ne baissons pas le pavillon... Le 12 avril 2009 à 20:57, par Patoche

    Le rejet d’HADOPI ne signifie pas que la partie est gagnée.
    Ce non-vote retarde l’adoption du texte mais ne le bloque pas.
    M. Copé annonce son inscription à l’ordre du jour dès le 28 avril.
    Les députés opposés à cette loi doivent donc rester sur le pont et être vigilants pour la défense de nos libertés individuelles.

  • HADOPI : la loi qui tue le net... Le 13 avril 2009 à 18:23, par Auteur du droit

    HADOPI : C’est malheureusement une question de temps. Il est évident que cette loi, qui finira par être adoptée, ne fera pas diminuer le téléchargement non autorisé, pas plus qu’elle ne fera vendre davantage de disques ou de films aux internautes qui téléchargent aujourd’hui. La gauche est opposée à cette loi, mais on connait peu ou pas du tout les propositions faites. Une oeuvre artistique est le fruit d’un travail qui doit être rémunéré, comment faire ? Que disent les députés communistes sur le sujet ?

  • HADOPI : la loi qui tue le net... Le 28 avril 2009 à 23:56, par Patoche

    Hadopi : quand le vote devient une question d’honneur politique. « La revanche ».

    Les députés de la commission des Lois ont adopté lundi le projet de loi de lutte contre le piratage. Le maintien du paiement de l’abonnement à Internet des "téléchargeurs" récidivistes, en plus de la coupure d’accès, a ainsi été confirmé par les députés. L’amnistie pour les internautes poursuivis pour téléchargement illégal n’a pas été retenu.

    Toutes les dispositions visant à alléger ce texte ont été rejetées.

    Sans être devin, il est certain que les députés UMP (même ceux en désaccord) seront présents et que pour ne pas perdre la face, ils voteront le texte le plus répressif possible.

    La CNIL,le Contrôleur européen à la protection des données personnelles et même le Parlement européen ont alerté des dangers de cette loi pour les libertés individuelles du citoyen.

  • HADOPI : la loi qui tue le net... Le 30 avril 2009 à 11:49, par Poisson Rouge

    Tiens, même Attali, qui n’est pas vraiment connu pour être un gauchiste, est contre Hadopi et préfèrerai une licence globale : lire ici

  • HADOPI : la loi qui tue le net... Le 5 mai 2009 à 19:37, par Patoche

    HADOPI : c’est reparti…. (depuis le 04/05/2009)
    « Touche pas mes sous, touche pas à la poule aux œufs d’or »

    La grande question est : où trouver les sous pour rémunérer les créateurs ?
    On pourrait évoquer pour les gros revenus cités ci-dessous l’idée d’un partage des richesses, d’un plafonnement des gains, d’une redistribution forfaitaire. On peut penser aussi aux ressources tirées de la publicité sur internet…

    A titre d’exemples :
    Chanteurs et/ou comédiens, les « stars » comme Cabrel, Hallyday, Bénabar, Auteuil, Balasko, Réno, Pierre Arditi…qui font entre 600 000 et 26 millions d’euros. Les animateurs Télé Foucault, Aliagas, Castaldi… 35 000 € mensuel, 100 000 € pour un jury de la Nouvelle Star. Je passerai sous silence le salaire des footballeurs ou celui des gros dirigeants français (en moyenne 297 années de Smic).

    Instructif de voir tous ces artistes (certains de gauche) dévoiler leur vrai visage à savoir « touche pas à mes privilèges ». Ils sont quand même assez muets sur les fermetures d’usines, pour mémoire au 21 avril 2009, en France 2,3 millions de chômeurs.

    Internet est un outil formidable de recherche, de communication et d’échanges culturels. Ne le laissons pas saboter par des politiciens et des artistes craintifs et cupides.

    Pour info : « Les récoltes de la SACEM » analysées sur : http://www.pcinpact.com/actu/news/50659-musique-cinema-crise-ufc-que-choisir.htm
    Sources : Expansion, paperblog, argent-salaire, le Figaro, Emission ‘Les Grandes Gueules’ sur la radio RMC, Télé 7.fr, starwizz.com, cgt-assedic.org, Insee.fr Insee.fr

  • HADOPI : c’est votée... Le 12 mai 2009 à 23:09, par Patoche

    N’achetez plus, fréquentez plutôt les médiathèques : elles sont ouvertes à tous et vous offrent la possibilité d’emprunter gratuitement livres, revues, BD, CD, et vidéos ou DVD, ainsi que des accès à Internet. Elles fonctionnent en réseau ce qui signifie que la carte d’usager est valable dans les 23 médiathèques et les 3 bibliobus des 8 villes de Plaine-Co.