La maire d’Aubervilliers et Présidente de l’OPH, Mme Franclet, attaque la Régie de quartier Emile Dubois/Maladrerie

mercredi 22 septembre 2021

La Régie de quartier Maladrerie-Emile Dubois vient d’être informée que suite à l’appel d’offres lancé pour le renouvellement du marché d’entretien et de nettoyage de La Maladrerie, elle n’assurerait plus cette activité.

Or, la Régie agissait depuis 14 ans à la satisfaction des habitants. 14 femmes de ménage en insertion et 2 encadrants étaient à ce jour exclusivement affectés à cette tâche.

Depuis 2007 environ 200 femmes albertivillariennes en difficultés et en situation de précarité ont travaillé au nettoyage de la cité et ont réussi à s’insérer sur le marché du travail.
 
Toutes ces personnes issues du quartier suivaient des programmes de formation (français, alphabétisation, permis de conduire…) leur permettant de trouver un emploi stable au bout de leur parcours d’insertion.

Tout cela va donc s’arrêter sous des motifs purement économiques : la Régie est trop chère ! Mais dans l’appel d’offre le critère d’insertion n’a pas été pris en compte et la qualité des prestations n’est pas évaluée.

La maire d’Aubervilliers qui avait pourtant déclaré manifester un intérêt pour le projet mis en œuvre depuis 20 ans par la Régie lui porte un très rude coup.

Il ne faut pas laisser faire.

7 Messages

  • La Régie doit être défendue Le 24 septembre à 10:58, par André Narritsens

    Après la brutale fermeture de "Collective, l’expulsion de La Pépinière de la ferme Mazier, et alors qu’elle pataugge dans le dossier de la piscine, Mme Franclet attaque la Régie de quartier E. Dubois/Maladrerie.

    En détachant la Régie de tout lien avec le quartier, elles détruit en effet le projet même mis en place avec difficulté depuis 20 ans. C’est un premier coup très dur porté aux principes solidaires et progressistes qui ont fondé jusqu’ici les politiques mises en oeuvre à Aubervilliers.

    Mme Franclet est une femme de droite, autoritaire et dangereuse. Elle prépare, on le sait, de nouveaux mauvais coups. Mais elle se heurtera à notre résistance.

    Répondre à ce message

  • Riposte Le 26 septembre à 18:19, par Rabcor

    On me dit qu’une réunion publique aura lieu vendredi 1er octobre à 18h 30 salle du bassin de la Mala. On y organisera la riposte à l’attaque contre la Régie et contre la Mala que Franclet veut dépecer.

    Répondre à ce message

    • Riposte Le 27 septembre à 11:21

      C’est qui on ? La Mala dépecée comment ? Au bulldozer ?

      Répondre à ce message

      • Oui, dépeçage Le 27 septembre à 18:14, par Rabcor

        Oui, c’est Mme Franclet qui dépèce ;
        elle veut détruire des pavillons à la Maladrerie ; elle veut vendre des centaines de logements ; elle veut détruire les circulations piétonnes...
        et par dessus le marché elle liquide la Régie de quartier dans sa fonction d’insertion.

        RDV vendredi à 18h 30 à la salle du bassin pour discuter et réagir.

        Répondre à ce message

        • Oui, dépeçage Le 27 septembre à 18:24

          Vous êtes bien informé de ce qu’elle veut faire s’agissant de quelqu’un qui ne communique pas sur l’avenir de l’OPH et de la Maladrerie, comme il a été dit précédement.
          J’espère seulement que la cité de la Maladrerie étant le fief de l’ancienne municipalité, elle ne sera pas ostracisée.

          Répondre à ce message

          • Tout fini par se savoir Le 28 septembre à 07:55, par Rabcor

            Mme F à préparé dans la plus grande discrétion le bouleversement dont j’ai fait état. Elle est maintenant obligée de sortir du bois en convoquant le CA de l’OPH et en rendant publiques les données du dossier.
            Telles sont mes sources. Mais on en reparlera.

            Répondre à ce message

Répondre à cet article