Merci et à demain !

samedi 3 juillet 2021

Nous tenons chaleureusement à remercier les 3259 électrices et électeurs qui nous ont fait confiance lors du second tour des élections départementales du 27 juin dernier.

Au premier tour, vous avez clairement éclairci la question des rapports de forces à gauche en nous plaçant entre 10 et 15 points devant les autres listes se réclamant de la gauche.

Au second tour, avec 45% de voix, en partant de 24% au premier tour, nous faisons une progression très importante. Nous gagnons plus de voix entre les deux tours (+1668) que nos adversaires de droite (+1173). Clairement, la dynamique d’union de la gauche est celle voulue et désirée par le peuple de gauche à Aubervilliers. Ni au régionales, ni aux départementales, cette dynamique n’a suffit.

Aux élections régionales, la liste d’union de la gauche atteint 48%, bien devant la droite, mais ne dépasse pas la barre des 50%. Le score cumulé de la droite et de l’extrême droite a été légèrement majoritaire quand dans nos villes voisines de Saint-Denis, de La Courneuve ou de Pantin cette liste atteint les 60%.

Les appels au vote blanc n’ont heureusement pas été suivis puisqu’il n’y a eu que 88 votes blancs et nuls de plus à la départementale qu’à la régionale. Les électeurs de gauche qui se sont déplacés ont donc refusé en bloc cette stratégie politicienne qui faisait le jeu de la droite.

Oui, Aubervilliers est une ville de la solidarité, attachée aux valeurs d’égalité, de justice sociale et de dignité.
Oui, Aubervilliers est une ville de gauche.
Mais il faut mesurer que les combats fratricides démobilisent les électeurs et font passer le débat d’idées au second plan. C’est ceci qui, en autre, permet à la droite de l’emporter une nouvelle fois dans notre ville.

Désormais à la tête de la gauche, notre responsabilité est de travailler avec toutes celles et tous ceux qui sont prêts à renouer un dialogue constructif avec nos concitoyens. Nous devons ensemble analyser les erreurs et les échecs de 30 ans de division à gauche et de gestion amputée d’une partie d’entre elle. Plus que jamais, il faut que nos différences se complètent pour devenir une force. Que chacun se sente écouté, reconnu et participant pleinement aux décisions pour les intérêts des habitants d’Aubervilliers. Dès demain, nous prendrons des initiatives en ce sens.

Vous pouvez compter sur nous.

33 Messages

  • Merci et à demain ! Le 4 juillet à 16:42

    Vous avez raison de souligner que l’appel au vote blanc lancé par Guerrien, Butt, Cohen-Hadria et Djebbari n’a pas du tout été suivi par leurs propres électeurs. Il n’en reste pas moins qu’ils ont fait le jeu de la droite. La France Insoumise fait un résultat médiocre mais a aussi contribué à la victoire de l’UDI, il ne faudra pas l’oublier au moment des législatives de l’année prochaine. Pour ce qui est de Karman son silence restera complice et le jette aux oubliettes.

    Répondre à ce message

    • Merci et à demain ! Le 4 juillet à 21:39

      Jamais vous ne vous demandez pourquoi là maire est en train de s’installer durablement à Aubervilliers ? Quelle est votre ambition pour cette ville ?

      Répondre à ce message

      • Merci et à demain ! Le 4 juillet à 22:32

        Pour reconquérir la ville il faut que la gauche renonce à sa dispersion. Vu les comportements à l’élection départementale des Butt, Guerrien et autres irresponsables de la France Insoumise qui ne pensent qu’à la présidentielle derrière leur gourou Mélenchon Franclet peut dormir tranquille son avenir est assuré.

        Répondre à ce message

        • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 09:07

          Petit jeu politicien et vieilles lunes idéologiques. La question de fond reste la même : quelle est votre ambition pour la ville et ses habitants ?

          Répondre à ce message

          • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 09:51

            Guerrien, Butt, Cohen-Hadria n’ont aucune ambition pour la ville. La seule chose qui les intéressent c’est leur survie politique. Aucune ambition ne pourra s’affirmer si les politiciens qu’ils sont ne renoncent pas à leur médiocre égo. Vu la campagne menée aux départementales les petits chefaillons de AeC, de Réveiller Aubervilliers et de la France Insoumise ne sont pas prêts de comprendre qu’ils n’ont aucun avenir dans la division à gauche. Afficher une ambition pour Aubervilliers se fera sans eux ou ne se fera pas !

            Répondre à ce message

            • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 09:54

              D’accord ! Je n’aurai pas de réponse à ma question.

              Répondre à ce message

            • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 10:34

              Pour les élections départementales, Guillaume Lescaut et Dolorès Nzoungon obtiennent, sous le logo de LFI, 734 voix soit 10,83%. On peut espérer qu’à l’avenir ils réviseront leur stratégie avant de jouer la division. Ce piètre résultat devrait inquiéter Bastien Lachaud pour les prochaines législatives, d’autant que Mélenchon n’a plus le vent en poupe avec les 7% que lui donnent les sondages de ce Week-end. Les électeurs risquent de lui dire merci mais pas à demain.

              Répondre à ce message

  • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 10:09

    Donner une réponse sous forme de solution miracle ça ne s’invente pas même avec une baguette magique sous le coude, ça se construit dans le temps avec tous ceux qui veulent réellement y contribuer en partant de l’attente des habitants et non de la préoccupation de petits politiciens.

    Répondre à ce message

    • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 11:22

      Oui et bien la construction dans le temps en partant de l’attente des habitants, elle va se faire de l’autre côté, avec l’équipe actuellement au pouvoir.

      Répondre à ce message

      • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 13:58

        Il n’y a aucune fatalité à écrire l’avenir d’Aubervilliers tel que vous le prévoyez. Rien ne dit, à ce jour, que l’équipe municipale en place saura, mieux que l’ancienne qui n’a pas su, répondre à l’attente des habitants. Croire que la propreté et la sécurité sont les seuls sujets qui assureront l’avenir est une erreur. Ce que les habitants attendent c’est que l’on projette, avec eux, un autre Aubervilliers. Les projets existent, ils sont dans les cartons, restent à les faire partager, quitte parfois à les modifier, en y associant les habitants. Tout est possible, l’échec comme le succès....mais la porte sur le succès risque de rester fermée si les petits politiciens locaux qui n’ont aucune vision de l’avenir de cette ville continuent de croire que pour convaincre il suffit d’affirmer leur point de vue sans écouter et entendre celui des autres.

        Répondre à ce message

        • Merci et à demain ! Le 5 juillet à 15:00

          Les projets existent, ils sont dans les cartons, çà me rappelle quelque chose ! Quand Mr Narritsens nous expliquait qu’il avait un gros dossier sur la rénovation, urgente, de la Maladrerie. Mais nous n’en avons vu la couleur (le contenu).

          Répondre à ce message

          • Démocratie du botte en touche Le 8 juillet à 08:03, par Clio

            Lors d’une réunion de l’équipe de quartier à laquelle elle assistait pour la première fois Mme Désir référente pour le quartier a déclaré qu’elle ne dirait rien sur le dossier de la rénovation urbaine de La Maladrerie. Qu’on se le dise...

            Répondre à ce message

            • Démocratie du botte en touche Le 8 juillet à 13:26

              Y a-t-il des comptes-rendus, accessibles au citoyen-lambda, de ces réunions de conseils de quartier pour le moins confidentiels ?

              Répondre à ce message

              • Rendre compte ? Le 10 juillet à 08:18, par Clio

                Il ne s’agissait pas d’une réunion de conseil de quartier mais d’une réunion de l’équipe d’animation du quartier.
                Un compte rendu synthétique est rédigé dans des délais variables par la responsable administrative du quartier et communiqué aux membres de l’équipe.
                J’attends avec intérêt le CR de la réunion.
                Celle-ci a révélé l’incompétence des élus présents et le mépris de Mme Désir.

                Répondre à ce message

  • Échec et fiasco Le 11 juillet à 11:27

    C’est par Twitter que Mériem Derkaoui nous apprend sa démission du conseil municipal. C’est pour beaucoup un non événement. Tout le monde, ou presque, s’en fout et personne n’est véritablement surpris de cette fuite qui méprise les électeurs qui ont voté pour elle et sa liste. Toutefois ce non événement n’est pas sans conséquence politique. Sa sortie par la petite porte de secours va affaiblir numériquement le groupe communiste puisqu’elle sera remplacée par une candidate de la liste Auber en Commun qui, au second tour, a mené campagne contre la liste d’union conduite par Derkaoui facilitant ainsi l’élection de l’UDI de Karine Franclet. C’est en quelque sorte le dernier coup tordu que Derkaoui adresse au PC d’Aubervilliers. Cette décision solitaire ne là grandira pas dans le coeur des habitants. Elle aura décidément été d’échec en échec et même son départ restera un fiasco.

    Répondre à ce message

    • Échec et fiasco Le 11 juillet à 18:34

      Il faut corriger l’erreur, il s’agit du second tour des élections départementales et non municipales, binôme de deux candidats d’union de la gauche avec Anthony Daguet et Corinne Narassiguin. Il est exact que Aubervilliers en Commun, tout comme la France Insoumise, ont mené campagne contre ces deux candidats de gauche, ce qui, il est vrai a favorisé l’élection de Franclet. Il est aussi bien de reconnaître que Mériem Derkaoui comme Jean-Jacques Karmant sont resté silencieux et inactifs dans cette campagne.

      Répondre à ce message

      • Derniers miasmes ? Le 12 juillet à 16:51

        Les deux messages précédents m’invitent à dire quelques mots car ils véhiculent un discours décourageant.
        En effet alors que l’on a un besoin vital de réfléchir à ce qui s’est produit à Aubervilliers, à démêler les contradictions réelles, à conjurer les causes des divisions intervenues, à en terminer avec les « approches » étroites nourries de détails, bref à effectuer un effort capable de faire progresser tout le monde, l’état d’esprit qui se manifeste est avant tout négatif.

        il n’y aurait pire erreur que de considérer ce qu’a révélé la campagne des départementales /régionales comme reflétant des bricolages opportunistes.
        Beaucoup de choses nouvelles ont été inventées. Il faut les faire fructifier

        L’affaire est trop sérieuse pour être bradée. L’avenir ne fait pas de prisonniers.

        Répondre à ce message

        • Derniers miasmes ? Le 12 juillet à 18:59

          Pourtant, pour beaucoup, les bricolages opportunistes ont été bien réels. Les ignorer c’est justement prendre le risque de les voir se répéter et prolonger durablement les miasmes. "Ceux qui ne peuvent se souvenir du passé sont condamnés à le répéter" (Georges Santayana)

          Répondre à ce message

          • En finir Le 12 juillet à 19:33, par Clio

            Je suis bien d’accord, il faut en finir avec les bricolages de type Butt/Guerrien.

            Répondre à ce message

            • En finir Le 14 juillet à 16:36

              En ce qui concerne l’alliance électorale Butt avec Guerrien pour les élections départementales il ne s’agit pas de bricolage mais plutôt de tripatouillages malsains.

              Répondre à ce message

              • En finir Le 16 juillet à 08:14, par Cohérent ?

                Oui, parce que l’alliance entre le PC et le PS est tout ce qu’il y a de plus cohérent et respectueux du vote des militants du PC pour les régionales qui avaient rappelons le largement écarté cette stratégie au profit de la liste d’union avec la France Insoumise.

                Répondre à ce message

                • Oui, cohérent Le 17 juillet à 08:16, par Clio

                  Il ne s’agissait pas d’une alliance avec le PS mais de la réalisation d’une union de la gauche dans le contexte d’un risque de bascule à droite du département.
                  La FI n’a pas accepté cela d’où son cavalier seul avec le succès que l’on sait.

                  Le soutien à Clémentine Autain était lui aussi cohérent : il ne contredisait pas la démarche d’unité comme l’a montré le rassemblement du deuxième tour.

                  Répondre à ce message

                  • Oui, cohérent ? Le 17 juillet à 15:40, par Cohérent

                    C’est un renversement d’alliance qu’il y a eu. On savait que la FI ne voulait pas d’alliance avec le PS. C’est un des rares points qui était clair dans le mercato. On a déroulé le tapis rouge à la FI qui a trouvé un excellent argument presque inattendu et on lui facilite la tâche pour les prochaines législatives. Dans le même temps, on permet à la socialiste Narassiguin de s’implanter et elle sera présente aux législatives. On s’est tiré une balle dans chaque pied.

                    S’il y avait eu une vraie union de la gauche ? Une union avec la moitié des communistes + la moitié des socialistes + quelques éléments de Karroumi + des personnalités qui ne représentent qu’elles mêmes ou à peine plus ça fait 1600 voix aux cantonales. Et surtout ça fait encore moins que Derkaoui !

                    L’union est un long chemin. Que le PS et le PC ainsi que les verts qui sont out depuis longtemps fassent d’abord la leur s’ils veulent donner des leçons d’union ! C’est le préalable avant les bidouillages.

                    Répondre à ce message

                    • Oui, cohérent ? Le 18 juillet à 06:36, par arradon77

                      J’ai fait la campagne des municipales pour tenter de conserver Aubervilliers à gauche et je n’ai pas ménagé ma peine en faveur de Meriem Derkaoui, tout comme je l’avais fait avant pour Pascal. J’apprends par un copain que Meriem vient de démissionner du conseil municipal. Je suis bien placé pour savoir qu’une défaite est dure à digérer, mais par respect pour les militants qui ont donné de leur temps et de leur énergie, j’aurais aimé être averti directement de ce départ définitif de notre tête de liste et avoir queqlques explications sur ses motivations.

                      Répondre à ce message

  • Merci et à demain ! Le 22 juillet à 10:56

    Rien à dire sur le Pass sanitaire ? Atteinte aux libertés, menaces de licenciements... Où sont les syndicats ? Où est le PCF ? Des manifestations ont lieu à Paris, rien aucune information, aucun appel à participer. C’est à croire que tout le monde est à la plage !

    Répondre à ce message

    • Merci et à demain ! Le 22 juillet à 11:04

      Le pass sanitaire est une incitation à se faire vacciner répondant à un impératif de santé publique. Seule une vaccination massive freinera l’épidémie. Et évitera le chômage. Parler d’atteinte aux libertés est ridicule. (en direct de paris plage).

      Répondre à ce message

      • Merci et à demain ! Le 22 juillet à 15:56

        Ce qui est ridicule et stupide c’est de ne pas prendre la peine de s’informer sur ce que recouvre réellement le Pass sanitaire. Le Pass sanitaire n’est pas une incitation à la vaccination mais une contrainte qui conditionne certaines libertés au quotidien. Il faut vraiment ne pas avoir compris grand chose pour ne pas y voir une atteinte aux libertés. Pour ce qui concerne la vaccination il serait nécessaire de prioriser en fonction des risques notamment les personnes de plus de 70 ans dont un grand nombre restent non vaccinées, et là le Pass sanitaire n’a aucun intérêt.

        Répondre à ce message

      • Merci et à demain ! Le 22 juillet à 17:30

        Plus de 5 millions de personnes à risques ne sont pas encore vaccinées, selon l’Assurance Maladie

        5 millions de personnes "en situation à risque" ne sont pas encore vaccinées contre le Covid-19 "au moment où repart l’épidémie", a indiqué ce jeudi Dominique Martin, médecin-conseil national de la Caisse nationale de l’Assurance maladie lors d’un point presse.

        L’urgence est là pas dans le Pass sanitaire

        Répondre à ce message

        • accès réglementé pour se rafraîchir à la piscine Le 22 juillet à 18:33, par le concombre masqué

          Le site internet de la ville nous informe que l’accès au centre nautique est soumis à la présentation du pass sanitaire et de la présentation d’un justificatif d’identité. J’avoue ne pas bien comprendre l’empressement de la municipalité à mettre en place cette procédure dès maintenant, les enfants de 12 à 17 ans ne seront concernés qu’à partir du 30 août. Usager régulier de la piscine le dimanche, nous sommes plutôt une quinzaine d’adultes dans le grand bain.

          D’autre part, je suppose que ce sont des agents communaux qui vont contrôler notre identité : est-ce bien légal tout ça ? Sont-ils assermentés ? Sont-ils eux-mêmes vaccinés ?

          Sauf erreur de ma part, le Parlement discute encore du projet de loi sanitaire. Les mesures appliquées pour le centre nautique s’appuient donc uniquement sur le décret pris par le gouvernement le 20 juillet. Alors à quoi servent nos députés ? Ne nous étonnons pas de l’abstention...

          Répondre à ce message

Répondre à cet article