L’action a sauvé le square de La Maladrerie

mercredi 19 mai 2021

L’association Metr’Auber vient d’attirer l’attention sur le déroulement en cours d’une enquête pilotée par la Société du Grand Paris (SGP) portant sur la modification de la déclaration d’utilité publique de la ligne 15 Est du Grand Paris Express.

Une concertation se déroule à ce propos qui durera jusqu’au 15 juin.

Nous reviendrons dans une prochaine expression d’une manière plus complète sur d’autres modifications proposées qui impactent Aubervilliers mais souhaitons, aujourd’hui, saluer le fait que le document de la SGP acte le transfert de l’implantation du puits d’aération (initialement projeté sur le square dit de La Maladrerie) sur la friche Griset.

Tous ceux qui se sont longuement mobilisés pour que cette solution soit retenue se féliciteront de cette décision.

Démonstration est ainsi faite que l’action citoyenne combinée à l’appui de la municipalité a permis ce résultat.

Il faut bien mesurer l’importance de cette victoire citoyenne qui implique aujourd’hui une modification du périmètre de la Déclaration d’utilité publique et du tracé du tunnel. Autant de propositions que la Société du Grand Paris refusait d’envisager.
On regrettera cependant que l’impact du tracé du tunnel sur l’espace du stade du Docteur Pieyre ne soit pas considéré. Mais il est vrai que la mobilisation citoyenne a manqué sur ce dossier.

En tout cas, preuve est faite que par l’action il est possible de faire bouger les lignes de projets aux aspects néfastes.

(A suivre)

8 Messages

  • Enfin une victoire Le 20 mai à 11:29, par Lena

    C’est avec une grande satisfaction que je reçois cette nouvelle concernant le square de la Mala. Je craignais une remise en cause toujours possible, la nouvelle municipalité ne disant rien sur ce dossier (elle ne dit rien non plus sur d’autres questions lourdes).

    L’action a donc payé et je ne saurais ouiblier l’appui que firent aux citoyens Meriem Derkaoui et Anthony Daguet.

    Un bout de chemin est donc fait, mais il reste beaucoup à faire.

    Répondre à ce message

  • Dans cette guerre entre là maire et Anthony Daguet sur la gestion de l’OPH
    nous comptons les coups Mais Nous aimerions avoir accès à des informations sûres
    vérifiées et ce n’est le cas d’aucun côté. Une chose est sûre l’OPH va mal.

    Répondre à ce message

    • Ne soyez pas naïfs, la guerre n’est pas entre Anthony Daguet et Karine Franclet. Le vrai sujet c’est la guerre que Karine Franclet souhaite engager contre le logement social. En mettant en avant de façon excessive les difficultés financières de l’Oph la nouvelle présidente détourne l’attention sur ses véritables intentions. Elle ne prend aucune décision sur le devenir de l’Oph pour ne pas faire de vagues en période pré-électorale et si la gestion passée n’est pas exempte de critiques rien ne permet de présenter l’organisme comme en situation de faillite. Si tel était le cas, les sociétés anonymes hlm ne se précipiteraient pas pour racheter le patrimoine. Karine Franclet attend la fin des élections pour mettre en œuvre ses projets : se débarrasser des hlm, vendre le patrimoine aux plus offrants quitte à le disséquer sans se soucier de l’avenir des personnels ni de celui des locataires. Quand aux informations sûres et vérifiées elles existent dans les différents rapports des organismes officiels de contrôle et sont connues de tout le conseil d’administration de l’Oph. Ce n’est un secret pour personne que l’Oph est un organisme difficile à gérer du point de vue de ses finances et ceci depuis de nombreuses années, cela n’autorise pas pour autant à le brader sans s’inquiéter de ses locataires. Au lieu de prendre ses responsabilités et pour éviter les difficultés de gestion Karine Franclet veut se débarrasser du problème par la vente des immeubles.

      Répondre à ce message

      • Karine Franclet doit cesser de botter en touche Le 20 mai à 20:28, par Ernesto

        Là maire d’Aubervilliers paraît ne rien faire.
        Elle ne dit rien sur tout. Ça devient un vrai problème.
        Car elle agit en douce avec l’appui du Préfet qui est son ami.
        Des mauvais coups se préparent.
        il va falloir riposter.

        Répondre à ce message

        • Le silence comme stratégie Le 21 mai à 09:02, par André Narritsens

          Mme Franclet ne dit rien des questions qui se posent dans la ville. C’est un fait qui interroge.
          Dans mon quartier, elle ne dit rien de l’opération ANRU qui se prépare sur les cités E. Dubois /Maladrerie. Elle ne dit rien sur l’avenir de la copropriété des Joyeux. Elle ne dit rien du projet de végétalisation de la cour des écoles Joliot Curie/Langevin.
          Elle ne répond pas à la demande de rencontre des associations du quartier à propos de la rénovation urbaine.
          Les élus référents du quartier sont aux abonnés absents.

          Plus généralement elle ne dit rien sur le devenir de l’OPH, et laisse la question des charges suspendue. Elle est muette sur les questions posées par le dossier du Fort.
          Ces silences sont stratégiques. Mme F attend les élections. Si les résultats lui sont favorables elle révèlera alors ses intentions. Il faut la faire parler dès maintenant.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article