Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos)

jeudi 29 janvier 2009

2,5 millions de manifestants dans toute la France dont 300 000 à Paris ! Quand on sème l’injustice, on récolte la colère et le succès de cette journée de grève générale est à mettre en regard des coups portés contre les classes laborieuses de notre pays. Dilapidation de l’argent public, dégradation des conditions de travail, crise du pouvoir d’achat, hausse du chômage, casse de l’éducation nationale, casse du logement social, etc., les raisons de manifester sont nombreuses.

La riposte syndicale se veut unitaire et exigeante. Et Aubervilliers a répondu présent ! Trois bus ont été affrétés pour l’occasion (deux par la municipalité et un par la CGT). Il faut dire que pour les territoriaux d’Aubervilliers s’ajoutaient aux revendications nationales, des revendication locales : à savoir l’alignement de leurs salaires sur ceux de Plaine Commune. À l’appel de la CGT, une manifestation s’est d’ailleurs tenue vers midi sur la place de la mairie.

La manifestation de Paris, commencée vers 14h à République, s’est achevée (pour nous) vers 18h place de l’opéra. En plus des syndicats, les manifestations ont reçu le soutien de tous les partis de gauche : PCF, PG, NPA, LO et PS (qu’on n’avait pas vu dans une manifestation depuis longtemps). Le parti communiste, installé place de la République, a distribué des billets de 500€ sur lesquels on pouvait lire "Augmenter les salaires, ce n’est pas un problème mais ... la solution !"

13 Messages

  • Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos) Le 29 janvier 2009 à 22:07, par Militant actif

    "Désormais en France quand il y a une grève personne ne s’en aperçoit" nous a dit, il y a quelques semaines, un certain Nicolas Sarkozy. Voilà une affirmation que celui-ci ne devrait plus avoir l’occasion de nous répéter. La participation à cette manifestation a été exceptionnelle. Exceptionnelle était aussi la présence des élus du parti socialiste. Certes, ils n’étaient pas totalement dans le défilé avec les manifestants. ils étaient à côté, juste posés sur le trottoir de droite très regroupés pour être bien visible de chaque manifestant. Mais ça nous a fait quand même plaisir de les voir enfin dans un mouvement social. A la prochaine manif, en se forçant un peu, on peut espérer les voir passer du trottoir à la rue pour vraiment défiler avec nous.

  • Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos) Le 29 janvier 2009 à 22:24, par Mauvaise langue

    Si vous voulez parler de choses exceptionnelles, alors il faut aussi souligner la présence dans le défilé d’Aubervilliers des élus socialistes et verts d’Aubervilliers. En effet, en regardant bien, nous avons notamment réussi à apercevoir Jean-François Monino, élu vert et Omar Aît-Bouali, élu socialiste. Vous avez intérêt à le noter, car il parait que le dernier à les avoir vu défiler avec les salariés n’est plus tout jeune.

  • Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos) Le 30 janvier 2009 à 09:14, par Pas dupe

    Petit dialogue de manifestants : "regarde les socialistes sont avec nous". Et l’autre de rétorquer : "Non, pas avec nous, avec eux et entre eux. Ils se regroupent pour nous regarder défiler pour que nous ont les voit bien nous regarder".

  • C’est dans la rue que ça se passe ! Le 30 janvier 2009 à 09:25, par Ernesto

    Quelle fut ma surprise de découvrir trois bus dont deux municipaux place de la mairie ce 29 janvier. J’avais d’abord cru comprendre qu’aucun de ces bus n’était disponible, puis avais lu sur le blog du PS local que la Mairie avait in extremis loué un car sur ses propres deniers (c’est-à-dire les nôtres). M. Salvator qui, paraît-il, est un fervent catholique, a donc à son tour multiplié les pains (je veux dire les bus).

    Toute cette "affaire" révèle en tout cas toute une culture opportuniste, autrement dit sensible aux circonstances et aux rapports de forces.

    Dans l’après-midi, M. Salvator fit même une assez brève apparition dans le cortège de la CGT,flanqué d’un militant socialiste local badgé CFDT et arborant un drapeau blanc du PS. On aperçut aussi, quelque temps, Mmes Yonnet et Hammache ainsi que l’incontournable Edgar M. qui ne possédait,jusqu’à récemment que l’expérience des raouts de l’UMP, dont on dit qu’il fut un militant avant de retourner sa veste (un Besson inversé en quelque sorte)(1).

    Tout se beau monde, visiblement assez peu habitué aux manifs, se dispersa avant que le cortège ait atteint République.

    Risquons deux hypothèses à cette soudaine disparition :
    1/ les slogans très radicaux propulsés ("CGT 9-3, prêts pour le combat", "c’est dans la rue que ça se passe"...) par notre copain Christian d’Auber avaient quelque peu échauffé leurs oreilles ;

    2/la manif avançait lentement et le conseil municipal convoqué à 19 h allait être raté ou tardivement rejoint.
    Car il faut le noter : la sensibilité des socialistes aux mouvement sociaux n’est pas si grande que la routine administrative puisse être remise en cause. Ils sacrifièrent donc la manif.

    Les élus de la liste ’Tous ensemble d’Aubervilliers" (P. Beaudet, G. Del monte, P. Latour, JJ Karman.. ;) présents jusqu’au bout dans la manifestation ont fait le choix inverse. Le Conseil municipal s’est déroulé sans eux et nous ne leur en ferons pas le reproche car "c’est bien dans la rue que ça se passe".

    (1) Je crois comprendre à la lecture d’autres posts que d’autres élus furent aperçus glissés quelque temps dans le cortège de la CGT. Aucun d’eux n’arborait de badge syndical et, surtout pas celui de la CGT. Il ne faut pas rêver.

  • Que fait Salvator ? Le 30 janvier 2009 à 09:33, par Martine

    Peut-on en savoir un peu plus sur le rassemblement des agents territoriaux devant la mairie et les réponses faites à la délégation reçue par le maire ?
    Je pense que la question du régime indemnitaire a été posée et je souhaiterai donc des infos sur ce point.
    La PS avait collé une affiche qui indiquait "Le pouvoir d’achat, il ne suffit pas d’en parler, il faut l’augmenter".

    Que va t’il faire concrètement et quelles perspectives d’action y a t’il s’il ne cède pas aux revendications ?

  • Militant amnésique ! Le 30 janvier 2009 à 17:18, par Aide mémoire !

    C’est Bérégauvoy, sous le gouvernement Jospin, qui a fait adopter par la majorité socialiste la première loi de dérégulation financière.
    Laisse les socialistes, premiers responsables de la crise, à la sociale démocratie. Tu n’en as pas besoin pour marcher vers la révolution !

  • Négos en vue ? Le 30 janvier 2009 à 18:38, par Martine

    Renseignements pris, le maire a déclaré à la délégation reçue le 29 sur la question du régime indemnitaire des personnels territoriaux qu’il avait demandé (il était temps) une étude sur l’impact financier de la revendication et qu’il ouvrirait une discussion à la mi-février.
    A suivre donc (très attentivement).

  • Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos) Le 31 janvier 2009 à 14:21, par Il suffit de compter pour savoir

    Régime indemnitaire du personnel communal pour que les agents de la ville soient payés comme à Plaine Commune (travail égal salaire égal). Coût : 700 000 euros.

    Embauches suppléméntaires à la ville depuis mars 2008 : 65 à 70. Coût : 2 millions d’euros environ.
    Ces coûts s’entendent par année budgétaire

  • En voiture ! Le 1er février 2009 à 16:12, par Rabcor

    A propos des embauches récentes à la mairie (alors qu’on déclare à tout va que l’on ne remplacera pas les départs à la retraite), J Salvator a dit à un citoyen qui l’interpelait à ce propos : "c’est un reliquat de la campagne électorale".

    A propos des mesures d’économie, voici une anecdote assez plaisante.
    On a évoqué sur le site l’incroyable valse-hésitation qui a précédé la mise à disposition des bus municipaux.

    Il y en eu donc, en définitive, deux croyait-on. Eh bien non : il y en eut trois. Dédaignant le sort commun, le maire s’est déplacé à la tête de sa troupe d’élus à bord d’un mini bus. C’était en quelque sorte le bus des VIP (très importantes personnalités).

  • Cotis ? Le 2 février 2009 à 10:44, par Cricor

    Des bruits convergents circulent indiquant que les élus (maire en tête) qui s’étaient mêlés au cortège CGT du 29 janvier ont décidé de prolonger leur engagement en versant a la CGT l’équivalent d’une journée d’indemnités de fonctions électives.

    Ce geste, s’il se concrétisait, transformerait de fait les simples manifestants qu’ils étaient en manifestants-grévistes. Ca serait, incontestablement un progrès.

  • Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos) Le 2 février 2009 à 17:25, par Une affiche du PCF en ouverture du blog du PS

    Incroyable mais vrai : c’est l’affiche du parti communiste "la bourse ou la vie" qui fait la première page du blog du PS. Sous un titre énigmatique "A la Bastille" on suppose qu’il s’agit d’un appel lancé le 2 février pour la manifestation du 29 février par nos camarades socialistes. Un militant peut il avoir la bonté d’informer nos amis que la manifestation a eu lieu et que les élus socialistes avaient même eu la possibilité de s’y rendre en minibus ; ça permet de faire un tout petit bout de manif, puis de se planter sur le côté pour bien montrer qu’on est là et ne pas attendre jusqu’à 19h00 la fin de la manif pour rentrer.

  • Bilan de la manifestation du 29 janvier 2009 (avec photos) Le 2 février 2009 à 21:33, par c’est quand le bonheur

    C’est ce qu’on peut appeler un virage à 180° de la part du PS ; prochaine étape : ils vont venir demander leur carte d’adhérent du PC ?

    "Va où le vent te porte....."

  • Récup ou ignorance ? Le 3 février 2009 à 09:55, par Léna

    L’affiche "La Bourse ou la vie ?" orne en effet désormais le blog du PS. C’est en quelque sorte un hommage tardif du vice à la vertu.

    Si l’affiche a attiré l’oeil du photographe c’est, peut être, pour deux raisons :
    - elle est belle ;
    - elle colle (c’est le cas de le dire) parfaitement aux enjeux de crise.

    Bref c’est un super objet politique.

    On regrettera que, des semaines durant, les colleurs du PS aient ardemment lutté contre nos affichages à Aubervilliers.

    Sans doute n’avaient-ils pas saisi la pertinence du message porté, aveuglés qu’ils étaient par le seul fait que ce soit une affiche du PCF.

    Les voici aujourd’hui, avec notre affichage sur leur blog, en position d’autocritique. La dialectique les a peut être rattrappé.