Yvette Incorvaïa est décédée

mardi 5 janvier 2021

Yvette Incorvaïa est décédée lundi 4 janvier 2021, dans ce coin de Bretagne où elle et son mari Stéphane étaient partis vivre, quand ils ont quitté Aubervilliers au milieu des années 90.

Efficacité et modestie

Elle arrive en région parisienne en 1950 ; en 1956 elle rentre à la Caisse d’allocations familiales pour devenir assistante sociale. Après quelques années de travail dans le nouveau quartier des Courtillières à Pantin, elle est nommée à Aubervilliers dans le secteur de la mairie en 1963.

En 1994, elle déclarait "Il ne faut pas croire que le problème du logement vient d’apparaître grâce aux tenaces investigations de la presse, il ne faut pas croire que la SDFisation, pâture favorite de nos medias chéris, est une nouveauté de fin de siècle. Les îlots insalubres, les familles de six enfants privées d’eau et dormant dans des couloirs(...), je connais ça depuis des lustres. Bien sûr, le verbe "squatter" n’était pas employé, mais ce qu’il désigne a toujours été pratiqué, question simplement de survie."
Et les grands ensembles ont d’abord permis d’atténuer le mal-vivre, de diminuer le taux de mortalité infantile. Cracher sur les cités, c’est oublier un peu vite qu’elles ont remplacé les bidonvilles.

Yvette Incorvaïa est élue comme coordinatrice des assistantes sociales de la ville d’Aubervilliers. Parallèlement, elle s’engage dans l’action politique ; elle et son mari sont des militants très actifs du Parti communiste.

Elle a été conseillère municipale pendant de trois mandats, de 1977 à 1989. Elle a travaillé dans le domaine du logement, a siégé au conseil d’administration de l’OPHLM où elle participait à la commission d’attribution des logements.

Ce qui précède sont des extraits du portrait qu’Aubermensuel a consacré à Yvette Incorvaïa en avril 1994 sous la plume de Manuel Joseph, la photo est de Marc Gaubert ; on peut retrouver l’intégralité de l’article en page 23 ici

Madeleine Cathalifaud et Georgette Ulloa témoignent d’un commun accord : Yvette Incorvaîa a vraiment fait beaucoup pour les familles d’Aubervilliers, elle était simple et très compétente, en profonde empathie avec les gens qui venaient la voir.

Nous présentons à son mari Stéphane et à sa fille Nathalie nos sincères condoléances et nos affectueuses pensées.

4 Messages

  • Yvette Incorvaïa est décédée Le 5 janvier à 10:12

    Une grande et belle personne qui vient de nous quitter.

    En tant qu’élue, son passage à la présidence de la commission d’attribution de l’OPHLM reste dans toutes les mémoires de celles et ceux qui l’ont connu.

    Tout le monde se souvient de son dévouement, de son écoute des autres. Elle et Jean Sivy, président de l’Office, formaient un duo exceptionnel.

    En tant qu’ancien président de l’OPH je tiens à rendre hommage à celle qui a si bien servi la cause du logement social à Aubervillers.

    Toutes mes condoléances à son mari, ses proches, et sa fille Nathalie.

    Répondre à ce message

  • Yvette Le 6 janvier à 09:30, par André Narritsens

    Silvère a dit les mots qui conviennent.
    Je pense beaucoup à Nathalie
    que j’embrasse.

    Répondre à ce message

  • Yvette Incorvaïa est décédée Le 13 janvier à 11:46, par Incorvaia Nathalie

    Merci pour ces marques d’affection qui nous accompagnent mon père et moi. Nous donnons rendez-vous aux beaux jours au colombarium de Dinard pour un hommage plus construit à ceux qui souhaiteraient témoigner. Tous les amis d’Aubervilliers, militants pour le droit à une vie digne et respectueuse des enjeux de ce monde complexe seront les bienvenues. Nathalie

    Répondre à ce message

Répondre à cet article