Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!!

vendredi 23 janvier 2009

Une crise grave et de grande ampleur

La crise est là et bien là. Après avoir longtemps prétendu que la France s’en sortirait mieux que d’autres pays, le gouvernement Fillon et le président Sarkozy font preuve de « pédagogie ». Ils nous expliquent qu’ils ne peuvent rien faire dans le contexte actuel. Rien, vraiment ? Pourtant l’aide aux banques – principales responsables de la faillite boursière ! – se chiffre en milliards d’euros. Et les grandes entreprises, qui versent des dividendes exceptionnels à leurs actionnaires depuis des années, vont elles aussi bénéficier de l’argent public.

Pourtant, cela n’empêchera pas les fermetures d’usines et d’entreprises, le « chômage partiel », les licenciements massifs.

Le monde du travail n’a pas à payer !

C’est le monde du travail, qui ne s’est pas enrichi sur la spéculation boursière, qui n’a pas reçu de dividendes juteux, qui n’est pas assujetti à l’impôt sur la fortune, qui va payer. On nous annonce des augmentations d’impôts, de loyers, des prix. Quel scandale !
Le plan de sortie de crise de Sarkozy, soutenu par l’ensemble de la classe politique à l’exception des communistes et de leurs élus, est bien fondé sur l’exploitation renforcée du monde du travail. L’Etat trouve des milliards pour les banques, mais il n’y a pas d’argent pour la santé, ni pour l’éducation, les salaires, les retraites, les minima sociaux, le logement, ou les transports. De qui se moque-t-on ?

Et les attaques contre le monde du travail ne faiblissent pas : déréglementation du temps de travail, développement du chômage partiel, atteintes au Code du travail, suppressions massives de postes de fonctionnaires, etc. Pour faire face à la crise, Fillon va développer la flexibilité ! Voilà un programme qui promet.

Si le gouvernement voulait vraiment résoudre la crise, il y a des solutions très simples :

- nationaliser les banques, qui sont les principales responsables de la crise financière
- créer de grands pôles publics dans les domaines-clés de l’économie, et nationaliser toutes les entreprises qui devraient relever du service public (eau, énergies, transports, santé, etc.)
- augmenter de 30 % les bas salaires et les minima sociaux pour augmenter le pouvoir d’achat et relancer la consommation des ménages populaires
- lancer un grand programme public de construction de logements sociaux pour loger dignement les 3 millions de personnes victimes du mal-logement et créer de l’activité
- lancer des grands chantiers nationaux pour relancer l’activité économique et équiper le pays : transports en commun, routes, équipements culturels et éducatifs, etc.

Le 29, manifestons !

Le 29 janvier, les communistes d’Aubervilliers participeront à la manifestation nationale inter-professionnelle appelée par tous les syndicats.

Seule notre mobilisation fera reculer Sarkozy et sa politique antisociale catastrophique. Il y va de l’avenir de tous !

La section d’Aubervilliers du Parti Communiste Français

11 Messages

  • J. Salvator se mobilise pour la manif ! Le 24 janvier 2009 à 19:08, par Ernesto

    Sollicité par l’Union locale CGT pour permettre aux albertivillariens de se rendre à la manifestation du 29, le maire d’Aubervilliers refuse l’aide des bus municipaux. Il avait pourtant déclaré que les bus pourraient être mis à disposition en cas d’inexistence de transports collectifs. J.Salvator non seulement a rompu, par cette conception restrictive, avec la traditionnelle solidarité municipale aux luttes des travailleurs mais il ne tient pas parole. C’est une honte.

  • Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!! Le 24 janvier 2009 à 19:35, par pas de petites économies

    Ecoute Ernesto, il vaut mieux laisser les cars au garage (pas de transports scolaires ce jour là) que de les filer aux manifestants.

  • 29 janvier Le 25 janvier 2009 à 14:11, par Gréviste le 29 et après

    La superbe de Sarko s’effrite un peu : on enregistre un petit flottement dans sa frénésie de réforme, même si ses gesticulations à deux balles (les patrons vont-ils ou pas renoncer à leurs stock-options ; on retient son souffle) continuent à aller bon train. Peur bleue de la crise ? Que celle-ci n’emporte bien au delà des quelques acquis des gens modestes quelques privilèges chez les nantis ?
    C’est dans ce contexte que la mobilisation du 29 est essentielle.
    On regrette que la municipalité ne montre pas l’exemple en ne mettant pas des cars à disposition des manifestants, comme le font régulièrement des villes comme Bondy (socialiste), Epinay (droite) ou Bobigny(communiste).

  • Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!! Le 25 janvier 2009 à 16:12, par utopia

    J.Salvator pourrait appeler son pote Fromantin :

    Dans le cadre des aides de la ville de Neuilly à celle d’Aubervilliers, il pourrait prêter des cars pour le 29 ! Au moins la rencontre du 16 janvier servirait à quelque chose...

  • A cheval ! Le 25 janvier 2009 à 16:29, par Corcri

    Dans ses propositions pour la municipale, Pal Valente (qui a apporté son soutien à J. Salvator pour le deuxième tour), proposait notamment la création d’une troupe de majorettes et d’une police municipale à cheval. Zingaro a du rêver. Mieux, il était possible, à partir de la matrice de ces propositions, d’imaginer Aubervilliers substituant - dans un souci de développement durable et donc écologique - aux véhicules municipaux des attelages tractés par des chevaux. Ca aurait vraiment eu de la gueule les jours de manif. Nous nous serions rendus au lieu de rassemblement dans de beaux équipages, avec cocher en livrée. Hélas, J. Salvator a renoncé à ces belles perspectives. Il préfère la marche à pieds (elle aussi écologique) et la conseille très vivement aux grévistes manifestants. Qu’en pense Pal Valente ?

  • Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!! Le 26 janvier 2009 à 10:54, par un chauffeur de la ville en colére

    La cgt veux obliger les chauffeurs de cars de la ville à travailler un jour de gréve pour amener les manfestants !
    incroyable !!

  • la grève c’est pour tout le monde Le 26 janvier 2009 à 14:52, par habitant_aubervilliers

    Je suis d’accord, avec chauffeur de la ville en colére. La grève, c’est pour tout le monde. D’Aubervilliers à la place de la République, il y a 6km. En vélo ça va vite. A pieds, ça se fait bien aussi. Déjà fait en 2003, pour manifester, contre la réforme des retraites, temps mis : 1h15. Ca fait du bien, et ça donne la pêche avant la manif. Par contre dans un cortége, on ne marche pas à son rythme. Il y a souvent des arrêts du défilé. On reste debout longtemps, et on se fatigue plus. La manifestation de jeudi 29 janvier 2009, va de la place de la République à Saint Augustin. Je me permets de donner 3 conseils :
    - crier fort les slogans (ça détend)
    - boire du thé (emmener un thermos)
    - tout au long du parcours, s’étirer les muscles

  • Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!! Le 26 janvier 2009 à 16:37, par vieux routard

    Vieux routard à chauffeur de la ville en colère

    Tu ne dois pas rouler depuis bien longtemps sur cette ville !
    Si je comprends bien tu ne seras pas gréviste le 29, dommage… J’espère que pour toi la crise tu ne subis pas, que le pouvoir d’achat pour toi… sa roule…sur l’or. Et qu’après avoir durement rouler ta retraite sera chèrement payée.
    Pourtant la mobilisation du 29 est essentielle.
    Il faut cependant que tu saches que d’autres chauffeurs avant toi ont connu des mouvements comme la journée du 29
    Tes collègues à cette époque dans cette ville étaient grévistes mais roulaient en étant solidaires et faisaient le transport des manifestants.
    Enfin bref, pour moi, c’est surtout l’attitude du maire J.Salvator qui me choque et qui si je le crois encore, se réclame être dans un parti de gauche …Je regrette qu’il ne montre pas l’exemple en ne mettant pas des cars à disposition des manifestants, comme le font régulièrement des villes comme Bondy (socialiste), même Epinay (droite) ou Bobigny(communiste) et comme le dit gréviste du 29, quel mépris vis à vis des citoyens de sa ville alors qu’il s’était engagé auprès des territoriaux à accorder un car si les transports en commun ne fonctionnaient pas un jour de grève .
    Quelle désinvolture et quelle cabriole de ses engagements par rapport aux syndicats CGT, FO et autres qui appellent à la manifestation, et même par rapport à son propre parti qui appelle à participer à cette journée « face à la crise il est vraiment urgent d’agir » mais n’ayant pas de car le maire d’aubervilliers aura t-il décidé d’aller à contre sens….

  • Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!! Le 26 janvier 2009 à 16:52, par Maurice

    Dans le service public on a souvent eu le sens de la solidarité. Au cours des années passées(avant mars 2008), les conducteurs d’autocars, dont certains étaient eux mêmes grèvistes, n’hésitaient pas à transporter leurs collègues de travail pour contribuer à la réussite des manifestations. Ils pouvaient le faire grâce à la municipalité qui autorisait l’utilisation des autocars municipaux. C’était une autre époque... celle ou le maire était solidaire des grèvistes.

  • Nouvelles du front Le 28 janvier 2009 à 09:33, par Rabcor

    1/ Un post publié sur le site du PS local indique que la Mairie a affrété un bus pour la manif de demain. A affrété autrement dit a loué. Cette mesure remarquable est la conséquence de l’indisponibilité des bus municipaux.
    Pour résumer c’est service minimum. Mais c’est aussi un recul par rapport au méprisant et bureaucratique refus initial.

    2/ Hier soir, nos amis chinois d’Aubervilliers ont fêté le nouvel an à l’Espace Fraternité. De nombreux copains du parti (invités) étaient présents ainsi que J-J Karman.
    C’était très sympa mais on a dû entendre (obligation institutionnelle) une intervention, comme d’ordinaire improvisée, de J. Salvator.
    Les banalités se sont assez copieusement empilées.

    Zébulon, toujours en verve a même tenté un trait d’humour en déclarant que "le boeuf se mangeait plus facilement que le rat".

    Pour décoder : nous quittons l’année du rat et entrons dans l’année du boeuf.

    A l’année prochaine !

  • Crise : ce n’est pas au monde du travail de payer !!! Le 26 février 2009 à 09:05, par On trinque toujours

    C’est la crise !

    Le nombre de foyers payant l’impôt sur la fortune a progressé de 7,2% en 2008 et de plus de 90% depuis 2003. Ces chiffres sont rendus publics par le ministère du budget.