La lettre de la Maire

23 avril 2020

jeudi 23 avril 2020

Alors que nous vivons depuis un mois une situation inédite qui nous amène à limiter nos déplacements au strict nécessaire, l’allocution du président Emmanuel Macron le 13 avril, puis celle du Premier ministre, Edouard Philippe, viennent rappeler que nous sommes loin d’une sortie de crise.

Pour y faire face, les comportements évoluent et je me félicite de l’émergence de nouvelles formes de solidarité à Aubervilliers. Que ce soit au niveau des quartiers ou des immeubles, des collectifs, des associations, des jeunes proposent leurs aides, collectent et distribuent des paniers repas, ou encore participent à la conception et à la distribution des masques.

Dans ces moments difficiles pour de nombreuses familles, l’action municipale prend également tout son sens. Des dispositifs d’aide alimentaire ont été mis en place par le CCAS depuis le début du confinement. Grâce à un budget renforcé et des partenariats, les agent.e.s ont pu distribuer des chèques multi-services et des repas à 348 familles. Cette mobilisation des forces est le symbole de l’entraide qui a toujours existé à Aubervilliers. Au nom de la Municipalité, j’adresse aux actrices et acteurs de cette solidarité, de plus en plus nombreuses et nombreux, mes plus sincères remerciements.

Dans cette situation inédite, des femmes et des hommes prennent chaque jour des risques sur le terrain pour servir, aider, accompagner et soigner. Elles et ils sont caissier.ière.s, commerçant.e.s éboueurs, agent.e.s d’entretien, aide-soignant.e.s, aides à domicile, livreur.euse.s, postier.ière.s...Comme partout en France, nous sommes fier.ière.s à Aubervilliers de leur exprimer, chaque soir à 20 heures depuis nos fenêtres, tout notre soutien.

Au-delà des annonces gouvernementales portant sur le renfor-cement des mesures visant à freiner l’épidémie, des réponses étaient attendues sur le calendrier du confinement. Cependant, comme vous le savez, seule la date du 11 mai a été annoncée pour un retour progressif des élèves dans les établissements scolaires. Nous ne pouvons l’envisager à Aubervilliers sans la concertation avec la communauté éducative. Malgré les dispositions encore incertaines, la Ville se prépare à mettre en place les actions destinées à se protéger et protéger son entourage. Ainsi, nous avons effectué une commande de 160 000 masques de protection en tissu, qui viendront compléter d’autres stocks que nous obtiendrons grâce à la production citoyenne et aux dons. Ce qui les portera au nombre de 200 000. Les modalités de distribution seront communiquées début mai. Comme l’a rappelé le président Macron, l’action des maires et des élu.e.s est essentielle, notamment pour organiser les missions de service public de proximité.

A Aubervilliers, comme en Seine-Saint-Denis, elles.ils sont indispensables pour servir et protéger la population. Vendredi 17 avril, le Conseil d’Etat a tenu à rappeler que « les maires ne peuvent, de leur propre initiative, prendre d ’autres mesures destinées à lutter contre la catastrophe sanitaire que celles décidées par l ’Etat ». La Haute Juridiction rappelle, s’il le fallait, qu’il revient à l’Etat d’assumer la pleine et entière responsabilité de la gestion de crise. Cependant, lorsque l’épidémie sera derrière nous, la Municipalité sera présente et déterminée à obtenir des moyens pour répondre à la crise sociale et à la précarité auxquelles il faut se préparer à faire face.

En attendant, la pandémie va continuer ces prochaines semaines à imposer son rythme. Grâce à l’action municipale et aux agent.e.s dévoué.e.s sur le terrain, nous continuerons à agir pour apporter l’aide alimentaire aux familles les plus modestes et les personnes âgées. Nous allons verser une aide exceptionnelle de 75 € pour les 2300 familles les plus modestes dont les enfants fréquentaient la cantine.

Nous continuerons à accompagner les personnes vulnérables au domicile ou au sein des Ehpad en soutenant les personnelset les équipes.Nous veillons au respect et restons vigilant.e.s dans le soutien des femmes victimes de violences conjugales. Nous continuerons à travers le Centre municipal de santé, qui accueille désormais un centre de consultation Covid-19, à prodiguer les soins et à accompagner les malades et leurs familles. Enfin, je continuerai à me mobiliser contre toutes les formes d’exclusion et de marginalisation en veillant, auprès des autorités, que les migrant.e.s, les sans-papiers, les sans domicile fixe soient mis.e.s à l’abri et disposent des protections sanitaires indispensables.

Aujourd’hui, la générosité, l’altruisme sont des valeurs qui nous permettent de surmonter, collectivement, les épreuves. Je suis fière qu’elles s’expriment majoritairement dans notre ville. C’est grâce à elles que nous pourrons sortir de cette crise sanitaire, avec force et dignité.

Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers
Vice-présidente du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Répondre à cet article