Compte-rendu du conseil de quartier Emile Dubois/Maladrerie du 15 janvier 2009

vendredi 16 janvier 2009

Voici le compte rendu succinct de la réunion du CQ Emile Dubois/Maladrerie, tenue hier soir (15 janvier 2009).

La réunion n’avait été annoncée que par courrier adressé à quelques habitants ayant laissé leurs coordonnées lors de réunions précédentes. Il n’y a eu ni Infos quartier, ni affichettes de halls. C. Ratzel a indiqué à ce propos que des raisons d’économies budgétaires étaient à l’origine de cette situation.

Comme prévisible, la réunion n’a regroupé que peu de monde (entre 20 et 25 habitants). V. Hammache, élue référente du quartier, n’a pas participé à la réunion.C. Ratzel était seule présente accompagnée de F. Charbuillet (chargé de mission auprès du maire sur les questions de démocratie locale) et du coordonnateur de quartier.

La réunion commencée à 20h 15 s’est achevée à 22h.

Une riche discussion, menée à l’initiative des habitants, a fait ressortir un large sentiment très critique à l’égard du projet de Charte dont le principe même a été contesté. J’ai, pour ce qui me concerne repris de manière synthétique les réflexions développées dans les contributions publiées sur le site.

Plusieurs intervenants ont développé des arguments convergents avec celles-ci.

La constatation de la crise dans laquelle séjournent désormais les CQ a été générale.

Les causes de la désaffection des habitants ont été évoquées. Il ressort principalement de ce point de débat que les CQ doivent pour être considérés utiles, bâtir leur intervention sur des projets et que les habitants doivent avoir le sentiment que leur point de vue est entendu. La responsabilité des élus dans le fonctionnement des CQ a été soulignée.

Les évolutions proposées (présidence par un habitant, constitution d’une équipe d’animation quadripartite) ont été critiquées en raison de la non définition des modalités de désignation et de fonctionnement et plus généralement de l’asence de pouvoirs du CQ (à ce propos C. Ratzel a indiqué que le CQ restait consultatif). Dans ce contexte la proposition d’un habitant président est considérée comme un gadget.

D’assez longues interventions ont porté sur la démocratie possible au sein des CQ sans qu’aucune réponse soit apportée aux propositions formulées (voir ma troisième contribution)sauf à dire qu’elles se situaient en contradiction avec la démarche de la Charte.

Bien que sereine la discussion n’a en définitive débouché sur aucune acceptation d’évolutions. Il a été, en effet, indiqué que le Conseil municipal discuterait de la Charte en janvier ou février et que le projet présenté ne subirait guère de modifications.

La proposition de se donner le temps pour réfléchir à d’autres évolutions que celles formulées a été repoussée sous le motif que le texte n’aurait de validité qu’une année et que l’on verrait à ce moment là ce qui pourrait bouger.

Ainsi donc, au bout de l’assez longue période au cours de laquelle la discussion sur le "Projet de Charte" devait se dérouler, seuls 200 habitants auront été confrontés au texte sans qu’aucun vrai débat se déroule (si l’on excepte ce qui s’est passé à l’initiative d’habitants au CQ Emile Dubois/Maladrerie) et sans que le moindre bilan soit tiré de cette situation.

M. Charbuillet ayant conclu à l’intangibilité du texte, des habitants ont fait observer que la réunion, au demeurant jugée intéressante, n’avait servi à rien.

En tout cas il est clair qu’un débat sur la recherche de davantage de démocratie qui se solde par de tels résultats n’est pas de nature à surmonter la grave crise des Conseils de quartier.

J’espère que les jeux ne sont pas faits d’avance et qu’un vrai débat pourra se dérouler lors de la séance du Conseil municipal qui traitera des CQ.

André Narritsens

Nota : bien évidemment cette brève présentation de la soirée ne prétend pas rendre compte de manière exhaustive des débats. Les habitants qui ont participé à la réunion et qui souhaiteraient apporter leur propre point de vue peuvent, bien sûr, le faire sur le site.

7 Messages

  • Compte-rendu du conseil de quartier Emile Dubois/Maladrerie du 15 janvier 2009 Le 16 janvier 2009 à 22:47, par coco pas silencieux

    Mais de quoi se plaignent donc encore les habitants du quartier Dubois-Maladrerie ?

    Début novembre, plus de trente habitants du centre ville ont assisté à leur conseil de quartier avec promesse faite par le chargé de mission au cabinet du maire que nous serions réunis fin novembre pour discuter de la fameuse charte.

    Bientôt deux mois 1/2 que nous attendons, à moins que le conseil se soit réuni sans inviter personne pour faire des économies ?

    Répondre à ce message

  • Compléments Le 17 janvier 2009 à 09:18, par Martine

    Je voudrais ajouter au compte rendu un petit complément. J’ai étée en effet sidérée d’entendre M. Charbuillet appeler à participer - pour "soutenir la majorité municipale" - à une réunion qui aura lieu le 28 janvier prochain afin de présenter le projet de rénovation urbaine qui va (enfin) être déposé à l’ANRU ! Ce propos a été vertement relevé comme inacceptable dans la mesure où ce projet est le résultat d’une mobilisation des habitants relayée à l’époque par Pascal Beaudet.
    S’il faut se mobiliser pour défendre le projet (qui d’ailleurs est assez loin de nous satisfaire) on le fera. Mais pas sous le drapeau de la "majorité municipale" qui devrait, au passage se souvenir qu’elle est minoritaire dans le quartier.

    Répondre à ce message

  • Recomplément Le 17 janvier 2009 à 09:29, par Jos

    A mon tour de compléter à propos de :
    - M. Charbuillet : celui-ci ignorait l’existence de squats dans le quartier !
    Mais où M. Salvator recrute t’il ses collaborateurs ?
    - Mme Ratzel : celle-ci, confrontée à la critique des habitants sur la présidence du Comité, a indiqué en quittant la réunion, que s’il n’y avait pas de candidat issu des habitants fortement impliqués dans la vie du quartier, "on trouvera une solution".
    Le/la parachuté(e) rose-vert annoncé(e) doit se préparer à un atterrissage difficile.

    Répondre à ce message

  • Transparence Le 19 janvier 2009 à 10:10, par Cricor

    Le rôle manifestement non négligeable de M. Charbuillet me conduit à demander que soient précisés les pouvoirs de ces chargés de mission et autres collaborateurs du maire. Issus des mouvances socialistes, ils n’ont aucune légitimité élective, n’appartiennent pas à la fonction publique territoriale et ne connaissent pas Aubervilliers.
    Peut-on connaître l’organigramme du cabinet du maire ?
    M. Salvator a, semble t-il, beaucoup recruté malgré la situation financière de la ville qu’il ne cesse de proclamer "difficile".Le rôle manifestement non négligeable de M. Charbuillet me conduit à demander que soient précisés les pouvoirs de ces chargés de mission et autres collaborateurs du maire. Issus des mouvances socialistes, ils n’ont aucune légitimité élective, n’appartiennent pas à la fonction publique territoriale et ne connaissent pas Aubervilliers.
    Peut-on connaître l’organigramme du cabinet du maire ?
    M. Salvator a, semble t-il, beaucoup recruté malgré la situation financière de la ville qu’il ne cesse de proclamer "difficile".ÀLe rôle manifestement non négligeable de M. Charbuillet me conduit à demander que soient précisés les pouvoirs de ces chargés de mission et autres collaborateurs du maire. Issus des mouvances socialistes, ils n’ont aucune légitimité élective, n’appartiennent pas à la fonction publique territoriale et ne connaissent pas Aubervilliers.
    Peut-on connaître l’organigramme du cabinet du maire ?
    M. Salvator a, semble t-il, beaucoup recruté malgré la situation financière de la ville qu’il ne cesse de proclamer "difficile".

    Répondre à ce message

  • Pourriez-vous indiquer sur ce site lorsque vous serez prévenu de la prochaine réunion ? Merci

    Répondre à ce message

  • Compte-rendu du conseil de quartier Emile Dubois/Maladrerie du 15 janvier 2009 Le 19 janvier 2009 à 19:48, par autogestionnaire forcé

    J’ai lu un post d’une certaine madame Martine qui proposait un moratoire de 6 mois sur les conseils de quartier. De toute façon, la démarche s’essoufflait, et toute municipalité nouvellement élue aurait été obligée de remettre l’ouvrage sur le métier. Je pense que Pascal Beaudet l’aurait fait, lui qui est attaché à un contact respectueux avec la population.

    Là, la municipalité qui a bâclé sa charte sans la discuter aurait tout intérêt à la remiser pour engager une discussion avec les habitants dans chaque quartier. La faiblesse du personnel politique dont elle dispose ainsi que la médiocrité de son document, l’inexpérience de son chargé de mission, devrait la pousser à un peu d’humilité pour engager un véritable dialogue avec les habitants.

    A moins que les habitants, lassés par le mépris et/ou l’incompétence ne finisse par s’organiser eux même ?

    Répondre à ce message

  • Il y a réunion de conseil de quartier "centre ville - V. Hugo" le 5 février à 19h, ça ira si je ne travaille pas trop tard. 19h c’est l’heure que je rentre !
    l’ordre du jour est énorme et il y aura en tout 5 maire-adjoints et 2 conseillers municipaux - on doit parler de : handicap + espaces verts : jardins partagés + la jeunesse (loisirs, prévention,formation, sport,logement) + velib + velcom + questions diverses.
    Pour 3h de discutions cela fait 16mn par point - pour 2h, 10mn environ ou alors je vais enregistrer ce qui sera dit et je discute dehors. Oui, mais il fait froid et qui va me répondre ? est-ce que ça vaut le coup d’y aller (est-ce que les élus touchent une commission quand ils viennent à ces réunions ?)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article