Après la rencontre des groupements de « gauche » du 22 novembre 2019, l’exigence d’unité doit s’affirmer.

(Compte rendu de la délégation du PCF et décision de l’exécutif de section)

mercredi 4 décembre 2019

Vendredi 22 novembre 2019 des organisations et groupements largement représentatifs des courants de « gauche » identifiables sur Aubervilliers se sont réunis à l’initiative d’Ensemble !. [1]

La section d’Aubervilliers du PCF était représentée par Aurélie Le Meur (secrétaire de section) et André Narritsens (membre de l’Exécutif). Voici le compte rendu de la délégation.

La délégation, après avoir remercié Ensemble ! pour l’initiative de la rencontre, a déclaré partager le constat fait des orientations politiques nationales libérales et le besoin d’y répondre dans l’unité la plus large, notamment à l’occasion de la journée de grèves et manifestations du 5 décembre prochain.

La présentation de la situation politique à Aubervilliers à l’approche des élections municipales a mis en relief le problème posé par la multiplication possible de listes « à gauche » alors même qu’il n’existe pour l’heure aucune confrontation d’idées entre ces courants. Or cette confrontation est nécessaire et devrait pouvoir déboucher sur une réduction du nombre des listes annoncées, voire sur un rassemblement sur une seule liste. Le moment est venu de vérifier quel accord est possible sur des contenus et sur les modes de fonctionnement d’une majorité municipale.

La discussion a rapidement révélé un clivage entre ceux qui veulent se compter au premier tour et envisager le second tour à partir des résultats du premier et ceux qui souhaitent que l’unité soit construite dès le premier tour. Sur ces questions la secrétaire de section a rappelé la démarche des communistes.

Elle a indiqué que l’exécutif de la section d’Aubervilliers du PCF avait reçu mandat de rencontrer au cours de l’été et de l’automne tous les groupements politiques identifiables sur la ville afin de connaître leur appréciation sur le moment politique traversé et leurs intentions locales. Cela a été fait pour l’essentiel.
Ainsi que le mandat donné le précisait, proposition a été faite de mettre en route une démarche unitaire dès le premier tour des élections municipales.

Cette démarche s’insérait dans l’orientation générale du Parti et dans celle arrêtée par les adhérents du PCF qui ont décidé de confier à Meriem Derkaoui, maire sortante issue de leurs rangs, le pilotage de ce processus. C’est dans cet esprit que Meriem Derkaoui a rencontré l’ensemble des groupes politiques déclarés à la municipalité.
Cette démarche n’est pas restée sans effets puisqu’un accord d’union a été conclu avec Europe écologie les Verts et que d’autres accords sont en cours de discussion.
La délégation a indiqué que la rencontre de ce vendredi 22 novembre constituait une initiative positive en ce qu’elle pouvait permettre de clarifier vraiment les intentions de chacun et déboucher, sur un renforcement du courant d’unité auquel beaucoup d’Albertivillariens aspirent.

La délégation a indiqué qu’il était indispensable de faire preuve d’intelligence politique car Aubervilliers n’était pas à l’abri d’une surprise si la division « à gauche » prévalait. La droite sera présente et une liste RN tente de se constituer.
C’est pour cela qu’il convient de répondre avec intelligence à la nécessité unitaire dès le premier tour et d’ établir les contours de celle-ci.

Une discussion, parfois assez confuse, s’est déroulée sur les questions de la démocratie en général et d’une citoyenneté à reconquérir, sur le rôle néfaste des egos, sur les lourdeurs institutionnelles. D’assez longs échanges ont eu lieu à propos des contenus programmatiques à porter, pour l’heure guère explicités. Peu d’éléments concrets sont en effet disponibles, seuls EELV et Ensemble ! ayant produit des réflexions. Pour ce qui concerne le PCF, la délégation a rappelé que nous ne partons pas de rien que nous avons un bilan, que celui-ci doit bien sûr être évalué, critiqué, rectifié pour l’avenir. Elle a souligné que la maire avait, de plus, entrepris de réunir des propositions au travers de rencontres organisées chaque semaine depuis un mois, rencontres qui ont déjà produit des résultats.

Le 19 décembre, tout cela (qui viendra s’ajouter aux acquis de Vivre Aubervilliers) sera restitué.

Des matériaux sont donc engrangés et il serait très important d’y ajouter maintenant, dans la confrontation fraternelle, les éléments issus des réflexions de chacun.
La délégation a indiqué qu’il était possible de parvenir à un résultat partagé et qu’il serait utile de décider du principe de cette démarche.

En conclusion de la réunion Alain Montaufray (Ensemble !) a proposé de préparer pour la mi-janvier une assemblée qui aurait pour objet de discuter des propositions surgies du débat, discussion qui serait précédée d’un cadrage.

Il a également avancé l’idée de maintenir le contact entre les organisations et groupements représentés à la réunion et a proposé qu’une nouvelle rencontre se déroule dans quinze jours. pour faire le point sur cette démarche.

Aurélie Le Meur/André Narritsens
Aubervilliers, le 25 novembre 2019

Décision de l’exécutif de section
Dans sa réunion du 3 décembre 2019, l’exécutif de la section d’Aubervilliers du Parti communiste a pris connaissance du compte rendu de la délégation et décidé de poursuivre les efforts en faveur de l’unité. L’Exécutif a donné mandat pour participer dans cet esprit à la réunion convoquée pour le vendredi 6 décembre 2019.

Notes

[11

Répondre à cet article