Une déclaration de Pascal Beaudet

Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation

samedi 10 janvier 2009

Le maire PS de notre ville, Jacques Salvator vient d’inviter à Aubervilliers [1], Jean-Christophe Fromantin, le maire de Neuilly-sur-Seine, soutenu par l’UMP aux dernières élections municipales. Le Parisien du 8 janvier présente cette visite inattendue comme « une rencontre au sommet des plus détonantes ». Cette démarche pourrait assurément exploser à la figure de ses initiateurs.

Ainsi le maire de l’une des villes de France les plus riches, où près de 12 % de la population paient l’impôt sur la fortune, vient faire une visite de bienfaisance à une ville dont chacun connaît les dures réalités de vie de la plupart de ses habitants. Jacques Salvator a même le mauvais goût de parler, avec « ironie » paraît-il, d’« une coopération nord-sud ». Comment peut-il faire preuve d’autant de mépris à l’égard de la population qui l’a élu.

On fait ainsi d’Aubervilliers une espèce de « réserve indienne » que les riches touristes pourraient visiter en s’attendrissant sur le sort des pauvres. Vont-ils jeter quelques pièces par les fenêtres de leur voiture pendant la visite ? La mairie les emmènera manger dans un foyer de migrants le midi pour qu’ils puissent à loisir se vautrer dans les problèmes qu’ils ne rencontreront jamais, ces hommes de la majorité présidentielle qui font tout pour empêcher à la population de nationalité étrangère de s’intégrer en France.

Jacques Salvator va même jusqu’à parler d’une coopération possible entre les jeunes des deux villes. Mais que peuvent donc attendre les jeunes d’Aubervilliers, habitués à se battre pour conquérir leurs droits à l’instruction, à la formation, à un vrai métier, à un logement, en bref à la vie tout simplement, de filles ou de fils à Papa dont l’avenir est tracé d’avance ?

Cette initiative est une véritable provocation à l’encontre de la population d’Aubervilliers comme de celle de la plupart des villes de Seine-Saint-Denis.

Les collectivités territoriales, pas plus que les individus, ne portent en eux les gènes de la pauvreté. Aubervilliers n’a pas choisi d’être une ville pauvre. Depuis des lustres, tout a été mis en place par les gouvernements et les pouvoirs publics pour parquer les plus défavorisés dans certaines banlieues et protéger les riches dans d’autres. Et ceux-là même qui viennent le 16 janvier à Aubervilliers comme on irait, en se pinçant le nez, dévisager les « bas fonds » de la société, appartiennent ou soutiennent des formations politiques qui aggravent cette politique, renvoyant les plus pauvres toujours plus loin de la capitale.

Si à Aubervilliers, les logements sociaux représentent 40 % des habitations, à Neuilly le score n’est que de 2,6. Cette ville préfère payer la taxe imposée par la loi Sru (Solidarité et renouvellement urbain) plutôt que de construire des logements accessibles. Tous les maires de Neuilly qui se sont succédé – Peretti, Sarkozy ou Fromantin – préfèrent payer pour que la pauvreté reste à leurs portes. Il doit bien y avoir des candidats parmi les 4000 demandeurs de logements sociaux à Aubervilliers qui ne refuseraient pas un logement à Neuilly. Il est temps que toute la loi Sru s’applique pleinement et que les villes comme Neuilly soient contraintes de construire pour toute la population de la Région parisienne et pas seulement pour les riches.

Aubervilliers n’est un pays sinistré qui fait l’aumône de quelques pièces et n’a pas besoin d’être « civilisé ». Aucune catastrophe naturelle ne nécessite une aide « humanitaire » des « bons samaritains » de la banlieue chic. Ses habitants n’ont pas besoin de la charité complaisante de ceux qui mettent tout en œuvre, au plus haut niveau, pour que l’égalité reste un vain mot.

Les Albertivillariens, jeunes ou moins jeunes, français ou immigrés ne demandent qu’à vivre dignement et à rendre effective, dans toutes ses dimensions, la belle devise républicaine « liberté, égalité, fraternité ».

Depuis toujours, Aubervilliers est une ville solidaire et digne qui lutte pour les droits de sa population, elle n’attend rien d’autre que la justice.

Le Maire de Neuilly-sur-Seine et le député Ump des Yvelines ne sont pas les bienvenus à Aubervilliers.

Pascal Beaudet

Président du groupe communiste et citoyen au Conseil municipal d’Aubervilliers, Ancien maire d’Aubervilliers

Notes

[1rencontre prévue pour le 16 janvier

15 Messages

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 11 janvier 2009 à 10:58, par en colère

    Franchement,mais que va récolter J Salvator en invitant le maire de Neuilly ? Le ridicule !!! Je suis très en colère
    Sommes nous des citoyens de 2° zone ? Le maire de Neuilly vient-il apprendre de la part d’Aubervilliers comment passer de 2,5% de logements sociaux, à 40% ? Comment aider les plus pauvres (Epicéas, par exemple) ? Comment aider les Roms (réussite éducative) ?
    Comment avoir un théatre de renomée nationale ?Comment se battre pour avoir (enfin) le prolongement du métro, ce qui n’a pas été le souci majeur des habitants de Neuilly, car en matière de transports,ils sont mieux pourvus qu’Aubervilliers et ce depuis très longtemps.Je précise que ces réalisations sont antérieures à l’équipe de Salvator.
    Bref, j’espère qu’il y aura une manif pour protester le 16 janvier. On pourra se munir de cacahuettes !!!

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 11 janvier 2009 à 18:31, par fierdauber

    Merci à Pascal Beaudet de nous avoir alerté sur cette démarche consternante du maire d’Aubervilliers.

    Je souhaite que nous accueillions le maire de Neuilly avec les "honneurs" qu’il mérite....je suis disponible.

    Par contre, notre maire pourrait-il prochainement organiser une visite de Neuilly avec des albertivillariens chômeurs, ou en attente de logement ?

  • Les élus du 92 et ceux du 93 doivent travailler ensemble Le 12 janvier 2009 à 16:39, par habitant_aubervilliers

    Pourquoi attiser la haine entre Neuilléens et Albertvillariens ?

    Vous oubliez, que de nombreux habitants de Plaine Commune, travaillent sur La Défense et Neuilly, et que
    de nombreux habitants des Hauts de Seine travaillent sur Paine Commune.

    Les élus du 92 et ceux du 93 doivent travailler ensemble pour :
    - obtenir une ligne de Rer Stade de France/La Défense
    - créer des pistes cyclables entre le Stade de France/Aubervilliers et La Défense

    Cela changerait la vie de dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs.

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 12 janvier 2009 à 18:20, par curieuse

    De quelle haine parle "habitant d’Auber" ?
    Cette ville n’a que mépris pour des villes comme la notre, sinon, elle serait un peu plus partageuse, en matière de logements sociaux, d’accueil de personnes en difficulté. Les maires successifs de cette ville ont-ils montré beaucoup de solidarité envers les ville plus pauvres ? Non
    Alors ? Haine ? Non, le mot est bien trop gros, pour ma part j’ai du mépris ; accueillons les comme il se doit le 16 ocobre

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 12 janvier 2009 à 18:31, par Coopérant Nord Sud

    C’est vrai, que peuvent les albertivillariens apporter aux Neuilléens ? S’ils payaient avec leurs impôts l’entretien et l’aménagement de cette affreuse saignée qu’est la nationale 13 et qui coupe horriblement Neuilly en deux, par exemple ?

    C’est déjà le cas, et depuis toujours. Bon, c’est bien, et au fait, qui paye la Nationale 2, chez nous, pas Neuilly quand même ? Non, c’est le Conseil Général du 93, c’est à dire nous, depuis la dernière décentralisation, ouf !

    Voilà des formes de solidarité qu’elles sont intéressantes !

    Non Monsieur Salvator, c’est pas de condescendence dont on a besoin, c’est simplement de justice

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 12 janvier 2009 à 19:36, par Affligeant

    Les habitants d’Aubervilliers ne réclament pas l’aumône, ils veulent juste du respect. Ils n’ont pas de haine, ils ont simplement de la dignité. En invitant le maire des riches habitants de Neuilly à venir s’apitoyer sur la situation des habitants d’Aubervillers, Le nouveau maire d’Aubervilliers montre qu’il méconnait sa ville et qu’il ne respecte pas la dignité de ses habitants.

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 12 janvier 2009 à 21:58, par fierdauber

    Cette lumineuse idée de notre maire me rappelle une anecdote :

    Il y a quelques années, je me suis trouvé à discuter avec un couple habitant dans une ville huppée de la banlieue ouest de Paris.

    A une de leurs questions je leur répondis habiter à Aubervilliers. « Aubervilliers ? Ah oui , je vois, près de la Courneuve où il y a la cité des 4000 ? » demanda la femme à son mari.

    Et elle ajouta « Oh chéri, ce serait bien qu’on aille visiter les 4000 un jour, non ? »

  • Fromantin clandestin ? Le 14 janvier 2009 à 09:49, par Ernesto

    La grande journée "nord-sud" se prépare activement dans la plus grande discrétion.

    Comme le furet de la chanson, MM. Salvator et Fromantin repasseront sans doute par ci puis par là. Mais les itinéraires sont tenus secrets.

    Il faut miser sur des surprises.

    Et puis, en soirée, en Mairie, on "débattra" soft, entre représentants de la grande bourgeoisie et représentants de la petite bourgeoisie.

    A moins que le peuple ne s’invite.

    Je relisais hier soir Saint-Just, ou plus exactement son rapport du 8 Ventôse, an II. Il y disait : "Les malheureux sont les puissances de la terre ; ils ont le droit de parler en maîtres aux gouvernements qui les négligent".

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 15 janvier 2009 à 22:08, par J. Sarkotor

    Ce n’est pas tout à fait un hasard si J.Salvator invite le maire de Neuilly.

    Voici ce que ce dernier a déclaré à “Valeurs actuelles” :

    Bien sûr que je suis tout prêt à discuter des grands projets de la région avec les élus socialistes de la capitale. C’est le contraire qui serait aberrant. » Fromantin veut encore réconcilier Neuilly avec les entreprises. « Depuis huit ans, la taxe professionnelle n’a pas augmenté d’un euro, précise-t-il. C’est anormal. » Le maire est prêt à s’associer à des communes comme Aubervilliers ou Saint-Denis pour développer une offre de services commune aux créateurs d’entreprise.

    Les créateurs d’entreprises : le mot magique est lâché. Ainsi J.Salvator va présenter le maire de Neuilly aux résidents d’un foyer d’immigrés pour leur expliquer comment créer leur entreprise, et voilà comment le chômage aura disparu...

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 16 janvier 2009 à 22:44, par albertillarien ronchon

    Aubervilliers deviendrait vachement tendance ????
    4 fois en une semaine que notre ville et surtout son maire sont dans les médias
    Le recencement d’abord, les SDF dans C dans l’air,le communautarisme et ’"importation" des conséquences des massacres que subit Gaza dans les infos d’Arte, ou le maire n’a pas brillé,soit dit en passant, dans sa dénonciation de cette sale guerre, et aujourd’hui la visite du maire de Neuilly.
    Que ne ferait-on pas pour faire parler de soi. Alors, Mr Fromentin ci- devant maire de Neuilly va-t-il reloger les personnes qu’il a visitées aujourd’hui, dans sa bonne ville de Neuilly ? Ou alors, va-t-il créer des entreprises chez nous, comme J Salvator le dit au Parisien d’hier ? Oui, oui, je ne lis pas que l’Huma !!!
    Je ne savais pas qu’un maire avait cette possibilité, franchement si tous les maires de France ont cette possibilité, adieu le chomage !!!!!!!!!!Quelle idée lumineuse !!!

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 16 janvier 2009 à 23:10, par locataire républicain

    La déclaration de Pascal Beaudet a été distribuée ce vendredi place de la mairie.

    Je n’ai pas l’habitude de glorifier les distributions de tracts car il est difficile de savoir comment la population les perçoit.

    Mais cette fois-ci, il faut reconnaître que cette déclaration a visé juste : les réactions des habitants se partagaient entre surprise, consternation d’une telle invitation de la part du maire, et dans tous les cas grand intérêt à lire cette information, puisque ce tract a été lu avec attention et pratiquement jamais jeté.

    Parc contre, la rencontre organisée par J. Salvator avec E. Pinte, député UMP des Yvelines, a rassemblé très peu de monde : Au delà des élus et des professionnels (environ 20 personnes), on peut estimer entre 10 et 15 le nombre d’habitants dans la salle.

    Le débat a été décevant.

    On aurait espérer que E. Pinte, qui a su se démarquer de l’UMP sur certains dossiers, avance des idées nouvelles ; il s’est contenté de défendre la loi Boutin et les queqlques aménagements qu’il a proposé.

    Le plus grave reste encore une fois l’attitude du maire et de ses deux adjoints présents. Pas un mot pour attaquer la loi Boutin, seulement de timides propositions pour tenter d’éviter des conséquences trop catastrophiques.

    Sarkozy met le feu à la politique sociale du logement : A Aubervilliers, les élus PS prétendent éteindre l’incendie avec un verre d’eau.

    Décidément, notre ville deviendrait-elle un terrain d’expérimentation pour un rapprochement PS/UMP ?

    Cela pose d’ailleurs une autre question :

    Mais qu’attendent donc les communistes pour proposer aux albertivillariens des initiatives contre la loi Boutin ?

  • Le maire de Neuilly à Aubervilliers : refuser la provocation Le 17 janvier 2009 à 00:16, par Jane aime

    Ce matin j’ai distribué la déclaration de Pascal à propos de l’invitation de Jacques Salvator. Les réactions : choc, colère ...
    Je suis ulcérée que le "maire" ait osé inviter le maire de Neuilly, c’est du foutage de gueule envers la population d’Aubervilliers. Qu’espère t-il en faisant cela, refiler quelques dossiers de mal-logés, ou bien se faire une place au soleil comme Kouchner et DSK. Il a oublié d’être intelligent pour cela. En même temps, j’apprend qu’un camarade de la Goutte d’or est appelé devant les tribunaux pour avoir vendu l’humanité dimanche sur la voie publique.

  • Connivences Le 18 janvier 2009 à 11:53, par Léna

    Béo et Poisson rouge m’ont précipité vers le site de la ville. C’est effectivement très choquant. Le papier signé FM rendant compte du très grand événement qu’a constitué le visite éclair de MM.Fromantin et Pinte, témoigne de surcroît que le temps des plumes serves est de retour.

    Le Parisien dans son édition de samedi s’inscrit dans le même paysage. Il annonce en première page "Aubervilliers et Neuilly : le choc des cultures" et publie en pages intérieures un papier plein de flagormerie à l’égard des deux (ou trois) compères. E. Yonnet, très proche compagne d’armes de M. Savator, figure sur la photo.

    Finalement, entre gens de bonne compagnie on peut s’entendre. Ne voilà t’il pas que Neuilly a un problème foncier (très peu de surfaces disponibles, ce fait expliquant l’impossibilité de construire des logements sociaux !) alors qu’Aubervilliers dispose de terrains.

    Cette complémentarité ouvre de grandes espérances. Ainsi Neuilly pourrait nourrir des naissances d’entreprises et Aubervilliers les développer. Le tour est joué. La coopération nord-sud est en marche. Il n’y manque que quelques transferts de technologie, des coopérants grassement payés et hébergés dans de belles demeures, sans oublier les séminaires de réflexion (une fois à Auber une autrefois a Neuilly).

    MM Fromantin et Salvator ont d’évidence sympathisé. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle.

    S’agissant du débat confidentiel qui paraît avoir eu lieu avec M. Pinte, serait-il possible d’en savoir un peu plus ? N’étant pas sur Auber vendredi j’ai en effet raté ce qui fut à l’évidence un événement considérable, un "tremblement de pensée" comme pourrait dire J. Ralite.

  • Une proposition pour un prochain rendez-vous de "haut-niveau" :

    Invitation de M Eric BESSON pour éclairer le maire sur deux points :
    - une politique d’immigration
    - le plus court chemin menant du PS à l’UMP

  • Une vidéo édifiante Le 27 janvier 2009 à 13:44, par Héberlué

    Le site de l’hebdomadaire Marianne donne à voir une vidéo de la visite de JC Fromentin à Aubervilliers et souligne que J. Salvator a instrumentalisé la misère. On découvre aussi quelques mises en scène assez nauséabondes.
    Pour voir la vidéo taper Marianne dans Google puis Aubervilliers dans "Recherche".
    Que chacun(e) se fasse son idée.