Elections européennes : compte-rendu de mandat de Patrick Le Hyaric jeudi 18 avril 19h00 réfectoire de l’école W. Maathai

mercredi 10 avril 2019

Dans quelques semaines, le 26 mai prochain, nous sommes appelés à élire les députés européen.

C’est un vote important parce qu’il concerne nos vies quotidiennes, celles de nos familles, l’avenir des services publics, la qualité de l’alimentation, et le pouvoir d’achat.

En effet, les députés européens votent des « lois » qui sont par la suite transposées dans les lois nationales.

A Aubervilliers, nous avons la chance de disposer d’un député européen également conseiller municipal, qui défend sans relâche les salariés, les chômeurs, les jeunes, les intérêts de notre ville : Patrick Le Hyaric.

Il est en troisième position sur la liste que conduit Ian Brossat pour le Parti communiste.

En effet, nous voterons sur une liste de 79 noms à la proportionnelle. Chaque voix qui se portera sur cette liste permettra d’élire des députés qui vous défendront et agiront pour sortir de l’austérité et du chômage. Voter pour la liste conduite par Ian Brossat, c’est choisir une liste dont les députés sont fidèles à ce qu’ils disent en votant au Parlement européen pour vos intérêts.

C’est ce qu’a fait Patrick Le Hyaric toutes ces dernières années en obtenant par exemple le maintien de l’aide aux plus démunis, ou en améliorant la Garantie Jeunes, ou encore en s’opposant aux pesticides dangereux.

Pour en parler avec lui, nous vous invitons à une rencontre publique présidée par Mériem DERKAOUI, Maire d’Aubervilliers, le 18 avril à 19h00 au réfectoire de l’école Wangari Maathai, 18 rue Paul Doumer à AUBERVILLIERS

Venez-y nombreux !

88 Messages

  • Enfin une info fiable Le 11 avril à 10:24, par Rabcor

    Voici rassurés ceux qui ont supputé, ergoté, bavardé sur le meeting Brossat/Derkaoui du 26 avril. Ils connaissent dorénavant le format de l’initiative, sa signification et même le lieu.

    Comme quoi la mobilisatuion des impatients ironiques et toujours insatisfaits fint par payer.

    Répondre à ce message

    • Enfin une info fiable Le 11 avril à 20:33, par Repos

      Merci à Rabcor de reconnaitre que la mobilisation des supputeurs, ergoteurs, bavardeurs, impatients ironiques et toujours insatisafaits a fini par payer puisque l’initiative d’envergure annoncée par un internaute le 18 avril aura lieu. La maire sera là, pleinement engagée auprès de Ian Brossat qui est déjà présent en photo sur l’annonce.

      Ceux qui voyait dans ce compte rendu de mandat de Patrick le Hyaric une sortie des députés communistes du parlement européen par l’issue de secours en sont pour leurs frais. C’est en réalité un coup de tonnerre électoral qui est engagé qui trouvera un premier point d’orgue le 26 mai prochain.

      Répondre à ce message

      • Enfin une info fiable Le 11 avril à 22:24

        Sondages sur l’élection européenne

        La dernière étude a été effectuée par Harris Interactive, publiée le 7 avril 2019.
        Voici les résultats par formation politique :
        Lutte ouvrière (LO) : 1% ; Parti communiste (PCF) : 2% ; La France Insoumise (LFI) : 8,5% ; Génération.s : 3,5% ; Parti socialiste (PS) : 5,5% ; Europe Ecologie-Les Verts (EELV) : 8% ; La République en Marche (LREM) : 23% ; Union des démocrates indépendants (UDI) : 2% ; Les Républicains (LR) : 12% ; Debout la France (DLF) : 5% ; Les Patriotes : 1,5% ; Rassemblement national (RN) : 20% ; Union populaire républicaine (UPR) : 2% ; Gilets jaunes : 3% ; Autre liste : 1,5%

        Répondre à ce message

        • Enfin une info fiable Le 12 avril à 07:53

          Sondage Ifop du 11 avril

          Lutte ouvrière (LO) : 1% ; Parti communiste (PCF) : 3,5% ; La France Insoumise (LFI) : 9% ; Génération.s : 3,5% ; Parti socialiste (PS) : 5% ; Europe Ecologie-Les Verts (EELV) : 7% ; La République en Marche (LREM) : 22,5% ; Union des démocrates indépendants (UDI) : 2,5% ; Les Républicains (LR) : 13,5% ; Debout la France (DLF) : 5% ; Les Patriotes : 1,5% ; Rassemblement national (RN) : 22% ; Union populaire républicaine (UPR) : 1,5% (...)

          Le PCF progresse de 1,5%. On continue.

          Répondre à ce message

          • Enfin une info fiable Le 12 avril à 21:57, par Gaston

            Non, le PCF progresse de 75%, pas de 1,5%. Faites le calcul : en passant de 2% à 3,5% des intentions de vote, c’est entre une fois et demi et deux fois plus d"électeurs qui disent vouloir porter leur voix sur la liste de Ian Brossat. C’est une progression très forte qui aura évidemment un impact local pour peu que la maire s’engage résolument dans la campagne avec Ian Brossat dont la venue à Aubervilliers est attendue le 18 avril. On peut effectivement atteindre les 30ù à Aubervilliers, ce qui constituera une rampe de lancement performante pour les municipales.

            Répondre à ce message

            • Enfin une info fiable Le 13 avril à 10:53

              Européennes : les listes doivent recueillir 3 % des suffrages exprimés pour être remboursées, et 5 % pour envoyer des eurodéputés au Parlement européen.

              Répondre à ce message

  • Je trouve dommage que Ian Brossat ne soit pas aux côtés de Le Hyaric, cela aurait eu une autre portée politique. M. Derkaoui doit aussi s’engager davantage dans cette campagne européenne. J’attends d’elle une déclaration adressée aux habitants de la ville appelant à voter pour la liste du pcf.

    Répondre à ce message

    • Nous on attend le rassemblement de la gauche. Car sans rassemblement, on perdra toujours.

      Lors du dernier vote du budget, élus PCF, Ensemble, des élus proches de Générations, Ecolos de gauche, Gauche co, des élus proche des insoumis et Alternative citoyenne ont voté le budget à Aubervilliers porté par la Maire d’Aubervilliers. Comme quoi, c’est possible de s’entendre.

      Répondre à ce message

      • Y aura -t-il un compte-rendu avec photo de l’assistance de cette rencontre avec les habitants ?

        Répondre à ce message

        • Ce qui est surtout important c’est les propositions, pas de savoir qui était là ou pas là. Et de ce point de vue, je crois savoir que Ian Brossat a été égal à lui même, c’est à dire excellent et la maire tout ici remarquable et remarquée.

          Répondre à ce message

          • Ho Julie t’es entrain de nous faire un burn-out, t’as besoin de repos ! comment tu fais pour voir un Ian Brossat égal à lui-même et une Mériem Derkaoui remarquable et remarquée alors qu’aucun des deux n’étaient présents dans cette assemblée ? Une assemblée très clairsemée par ailleurs.

            Répondre à ce message

              • Julien avait laissé miroiter un meeting avec Ian Brossat et la maire.,

                On n’a eu ni l’un, ni l’autre, encore moins les deux. Remboursez !

                Répondre à ce message

                • Julie se trompe le problème n’est pas d’être remboursé mais de miser davantage pour obtenir plus. Je commence à avoir des doutes sur Julie qui cherche à nous entraîner dans un défaitisme pour nous conduire à l’échec. Moi je renonce pas. Je continue d’exiger de Mériem Derkaoui qu’elle fasse plus qu’un petit service minimum. Le vote communiste va progresser, Ian Brossat fait salle comble partout, nous sommes maintenant assurés de passer la barre des 5%. La maire doit adresser une lettre ouverte à tous les électeurs pour appeler à voter Communiste. A Aubervilliers passer les 25% est tout à fait possible si Mériem Derkaoui s’engage dans la campagne.

                  Répondre à ce message

                  • Julien a tord : Brossat atteindra le score de presque 21% comme Marchais en 1979 ! Notre parti sera au second tour face au RN  ! C’est ça la magie du communisme !

                    Répondre à ce message

                    • Marchais avait fait 9000 voix à Aubervilliers aux europeennes de 1979. Combien fera Brossat ? 10 fois moins soit 900 voix ? C’est un peu injuste au regard des propositions du PCF. Mais à un moment, il faut passer à la caisse. Il faut payer cash les errements d’orientation et de stratégie accumulées depuis des décennies. Et ceux qui payent ne sont pas que coupables mais aussi responsables d’un passif accumulé.
                      Les 3% de Ian Brossat auront pour seul effet de permettre à LREM et au RN d’avoir chacun un député supplémentaire. C’est la double peine.

                      Répondre à ce message

                    • Jeannette pète les plombs, voilà qu’elle nous invente un second tour pour les élections européennes. Entre Julie qui cherche à nous plomber et Jeannette qui nous raconte n’importe quoi on est pas vraiment aidés. Tout ça c’est des foutaises. Patrick Le Hyaric a fait 22,47% aux européennes de 2014, la campagne menée par Ian Brossat est exemplaire et on ne voit pas comment il ne pourrait pas progresser, d’autant que La France Insoumise est en chute libre. Il manque juste l’atout de Mériem Derkaoui qui avec sa forte popularité locale peut faire grimper le résultat au-delà des 25%. Pour cela une lettre ouverte appelant à voter Brossat à tous les électeurs doit être publiée rapidement.

                      Répondre à ce message

                      • Julien la joue petit bras. Après avoir fait croire qu’il y aurait un grand meeting avec Ian Brossat présidé par Meriem Derkaoui, il lance l’idée d’une adresse de la maire pour soutenir Ian Brossat. Vous verrez qu’au prochain coup, elle volera au secours du bon score de la France Insoumise et que le soir de l’ élection elle nous expliquera que la gauche est majoritaire dans cette ville, sauf qu’on n’aura réussi à élire aucun député communiste puisque Ian Brossat aura fait moins de 5%. Et on aura 8 ou 9 députés de gauche sur 79 ! Ceux de la FI !

                        Répondre à ce message

                        • Les bras m’en tombent qu’on puisse considérer que je me là joue petit bras. Julie ferait mieux de se retirer sur la pointe des pieds et d’aller conseiller LFI qui va se prendre les pieds dans le tapis avec un résultat médiocre qui ne dépassera pas à Aubervilliers les 8%. Après ça Julie va pouvoir jouer les pompiers de service car si Mériem Derkaoui devait voler au secours du bon score de LFI elle va pas voler bien haut. Après son appel à voter communiste les électeurs vont tomber à bras raccourcis sur les bras cassés de LFI qui ne joue pas dans la même cours que le pcf. Les prévisions sont claires, (voir les sondages), d’un côté 8% et de l’autre 25%, pour LFI l’affaire est pliée et ça prépare les municipales dans de très bonnes conditions pour les communistes.

                          Répondre à ce message

                          • Je ne comprend pas très bien à quoi ses commentaires riment. On dirait de l’ironie gauchiste avec un soupçon de pédantisme.

                            Comparer Marchais à Brossat aujourd’hui n’a aucun sens et encore moins à Aubervilliers.
                            Pas la même période, pas le même nombre d’habitants, désindustrialisation, chômage de masse, développement de l’économie informelle, crise de civilisation, économique, écologique et politique... bref incomparable. Pour rappel, y’avait pas internet sous Marchais.

                            Et même comparer l’élection européenne et celle d’aujourd’hui n’a pas grand sens : Il y a eu la victoire de Macron en 2017, le mouvement des gilets jaunes, la montée de l’extrême droite en Europe, le Front de gauche tout comme le PS ont éclaté et même le découpage par grande région n’existe plus.

                            Par exemple : le front de gauche a fait 6,6% aux niveau national soit 1,2 millions de voix lors des Européennes de 2014 et 4 députés européens avec un découpage par grande région.

                            Avec les sondages à l’heure actuelle, les 3% de Ian Brossat voudrait dire qu’il recolterait 600 000 voix, Générations pareil et la FI 8% et 1,6 millions de voix c’est à dire au final si on regroupe tout ça, cela ferait 2,8 millions de voix soit 14 à 15% et une autre dynamique. Mais vu qu’on est incapable de s’entendre, il pourrait au final avoir 7 députés FI si FI ne dégringole pas, au lieu de 19 députés (LFI, PCF et générations). C’est vrai qu’on s’en fout d’avoir 3 fois plus de députés européenns qui combattent l’Europe libérale et proposeraient une alternative surtout avec la montée de l’extrême droite en Europe.

                            Espérons que Ian Brossat fasse plus de 5% pour avoir également en plus 4 ou 5 députés communistes au Parlement Européen ce qui multiplierait par deux notre capacité de résistance si certains ne se trompent pas de boutons.

                            En plus, certains sont tellement intelligent que la FI avec Podémos veulent créer un autre groupe au parlement européen. Il est vrai que la GUE avec plusieurs députés en moins dans un autre groupe, on serait tellement plus fort.

                            La même stratégie pourrie portée à l’assemblée nationale où au final, on a eu quelques députés PCF et FI. Une belle stratégie qui permet à certains votes parfois serrés de passer comme une lettre à la poste à l’assemblée.

                            Ils sont tellement à l’aise que En marche a mis à sa tête une ancienne du GUD pour combattre l’extrême droite. Et le mouvement des gilets jaunes n’a aucun débouché politique et notre division fait prospérer le combat storrytelling En marche vs extrême droite.

                            Maintenant, comparons les résultats des dernières européennes... bah on ne peut pas car il n’y avait ni En marche, ni France Insoumise, ni Générations.

                            Pour rappel, Le Hyaric avait fait 22,47%, le FN 20,76%, le PS 13%, la droite 10% et les écolos 9,37%. Si on remonte plus loin, Wurtz avait fait 15,65% en 2004 et Le Hyaric avait fait 17,51% en 2009.

                            On a un risque d’avoir le FN en tête sur notre ville pour les Europénnes. Tout ça, certains s’en foutent, leur ambition ultime, enjeu majeur de la prochaine élection voir décisive, c’est que la maire s’affiche en écran géant sur le théâtre de la commune avec Ian Brossat plutôt que de faire du porte à porte et créer des collectif de résidence pour appeller à voter pour lui.

                            Je voterai Brossat qui pose clairement les enjeux, propositions et prone le rassemblement. Et il serait bien de sortir des impasses stratégiques à l’avenir.

                            Répondre à ce message

                            • INTERNET : The explication de Justine ! S’il y avait eu internet à l’époque de Marchais, ce dernier n’aurait pas fait de tels scores et sans internet, Brossat ferait de bien meilleurs scores. Merci pour cet éclairage.

                              Répondre à ce message

                            • Là est l’essentiel, c’est aujourd’hui dans moins de 3 heures. Soyons nombreux !

                              Samedi 27 avril à 12h30

                              TOUS ENSEMBLE ! DE MONTPARNASSE A LA PLACE D’ITALIE
                              Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale aujourd’hui samedi 27 avril 12h30

                              CGT - « gilets jaunes » - France insoumise
                              }

                              Répondre à ce message

                            • Justine et Julien, même combat. Après avoir soutenu le PSG pendant des années ils ont à tout coup debouché le champagne lors de la victoire de Rennes. Ils feront pareil quand la FI aura décroché 8 députés européens et Ian Brossat retournera s’occuper de air’b and b a Paris.

                              Répondre à ce message

                              • Julie est dans l’erreur et Julien, malgré ses bonnes intentions, se trompe. A lire les derniers commentaires je suis étonné que l’on attache autant d’importance à espérer que Mériem Derkaoui s’adresse aux citoyens de sa ville. Sur ce point je partage l’avis de Justine. Que Mériem Derkaoui s’affiche comme il dit : "en écran géant sur le théatre" n’aurait aucun impact autre que négatif. Sa popularité ne cesse de se dégrader dans la ville et un soutien de sa part contribuerait plus à faire chuter Ian Brossat qui, vu sa bonne campagne, devrait dépasser les 22% obtenus par Patrick Le Hyaric.

                                Répondre à ce message

                            • La réaction de "@Justine" est longue, fastidieuse à lire et très politicienne. Effectivement rien n’est comparable entre la période "Marchais" et celle de "Brossat". Pas d’internet et pas de LFI, ça c’est dérisoire, le plus important ne tient pas à ça. Avec Marchais on savait ce que le pcf voulait. Aujourd’hui la direction du pcf ne dirige rien du tout et navigue à vue. Il suffit de voir les tractations qui commencent en coulisses pour les prochaines municipales. Si Brossat fait moins que 5% il restera un allié très fidèle pour Anne Hildago à Paris et là ils auront un ennemi commun LFI. La même stratégie pourrie qu’avant qui va voir des alliances en fonction des gros sous pour des postes d’élus et des intérêts politiciens des uns et des autres.

                              Répondre à ce message

                              • Si les citoyens ne prennent pas leurs affaires en main ça ne changera pas. Les partis politiques se cramponnent à leurs vieilles pratiques de tambouille interne et des intérêts personnels de leurs dirigeants au lieu de se préoccuper de la situation sociale. Les élections européennes sont pliées d’avance et derrière viennent les élections municipales qui verront à Aubervilliers comme ailleurs se mettre en place les mêmes accords d’appareils avec comme résultat un mariage pc- ps-verts-prg et viendront s’y agglomérer les sectaires de la gauche communiste plus le groupuscule d’ensemble. Un bel attelage qui ne changera en rien la gestion contestée de la ville. Le changement est ailleurs que dans cette magouille politicienne.

                                Répondre à ce message

                                • "Si la gauche ressemblait plus à Anne Hidalgo, elle se porterait mieux"

                                  Ian Brossat, mardi 1er novembre 2016 (RTL)

                                  Répondre à ce message

                                • "Je reste un soutien fidèle à Raphaël Glucksmann", "une personne authentique et sincère" qui "permet d’entrevoir un nouveau chemin", a affirmé jeudi 2 mai sur France Inter la maire de Paris Anne Hidalgo, au sujet de la tête de liste de Place Publique et du Parti socialiste (PS) élections européennes.

                                  Répondre à ce message

                                  • A force de faire le grand écart à gauche ( surtout parisienne) , la dislocation des membres est inévitable ...

                                    Répondre à ce message

                                  • Ah... il me semblait que la phrase était de Hollande à la mairie d’Aubervilliers le 7 mai dernier.

                                    Répondre à ce message

                                    • L’ancien président de la République François Hollande a rencontré des jeunes d’Aubervilliers en mairie, à l’invitation de Mériem Derkaoui, lors d’une cérémonie de remise des cartes d’électeurs.
                                      « Devenir citoyen c’est un droit et aussi un engagement ». Ce mardi 7 mai 2019, à occasion de la cérémonie de la citoyenneté, c’est François Hollande en personne qui est venu donner une leçon civique aux futurs jeunes électeurs d’Aubervilliers.
                                      Remercions Meriem Derkaoui pour cette excellente initiative politique qui marquera une page de l’histoire d’Aubervilliers.

                                      Répondre à ce message

                                      • Bernard Tapie, un expert en la matière, nous apporte son éclairage :

                                        "En politique, t’as jamais de vrais amis, il n’y a qu’hypocrisie, fausses alliances, faux copinages… Il faut être fou ! J’ai connu tous les milieux : les affaires, le spectacle, le sport, mais je n’ai jamais vu un monde aussi dégueulasse que la politique".

                                        Répondre à ce message

                                      • Cette invitation de Hollande ne serait -elle pas une préparation des élections municipales ! Le PCF draguerait-Il le PS au fond ce serait une répétition parisienne Brossat avec Hidalgo . Seulement le PS existe-il encore à Aubervilliers ?

                                        Répondre à ce message

                                      • "C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire !"
                                        (Coluche)

                                        Répondre à ce message

                                      • Ne manque plus que la visite de Robert Hue pour une nouvelle remise de cartes d’électeurs !

                                        Répondre à ce message

                                        • Qu’est-ce que cela signifie ? Le 9 mai à 16:07, par HUREL

                                          Accueillir le ministre du logement en lui faisant la bise et récemment recevoir François Hollande pour qu’il remette des cartes d’électeurs à de jeunes albertivillariens, j’avoue que cela me laisse plus que perplexe...Michelle Hurel

                                          Répondre à ce message

                                          • Qu’est-ce que cela signifie ? Le 10 mai à 10:32

                                            (bis repetita placent !)
                                            En cet Hotel de notre Ville , verra-t-on un jour un changement radical de propriétaires des lieux ?
                                            Sans visites intempestives des FLAMBY et assimilés , y compris sans consorts de Jupiter.
                                            Comme d’ailleurs au Palais de l’Elysée ou aux commandes du ’’ bateau ivre ’’ EUROPE’’
                                            Soit le nouvel ODYSSEE de l’an 2100 sans nul doute.

                                            Répondre à ce message

                                            • Qu’est-ce que cela signifie ? Le 10 mai à 10:51, par FRENCH CANCAN

                                              NB : ce post précédent( daté de 10 32) est signé FRENCH CANCAN et non anonyme tel qu’il a été publié .Merci

                                              Répondre à ce message

                                              • Le CSA a précisé jeudi la durée totale des spots officiels que pourront diffuser les 33 listes pour les élections européennes sur les chaînes publiques, et dont la répartition découle d’un mélange de critères d’équité et de représentativité.

                                                Par durée décroissante, les temps attribués sont de 55 minutes et 53 secondes pour la liste de Nathalie Loiseau (LREM/MoDem), 48’11 pour celle de Jordan Bardella (RN), 38’20 pour celle de François-Xavier Bellamy (LR), 19’43 pour Raphaël Glucksmann (PS/PP/ND),
                                                18’37 pour Manon Aubry (LFI), et 14’14 pour Yannick Jadot (EELV). La durée est de 10’52 pour Jean-Christophe Lagarde (UDI), 8’13 pour Nicolas Dupont-Aignan (DLF), 7’40 pour Ian Brossat (PCF), 4’23 pour Benoît Hamon (« Printemps européen - Génération.s »), 4’14 pour Dominique Bourg (« Urgence Ecologie »), et 3’58 pour Florian Philippot (« Ensemble patriotes et gilets jaunes »).

                                                Derrière, les 21 listes restantes (dont plusieurs liées aux « gilets jaunes ») devront se contenter chacune de la durée minimale calculée par le CSA, à savoir 3 minutes et 33 secondes. Il s’agit de celles menées par Antonio Sanchez, Nathalie Arthaud de LO, Audric Alexandre, Cathy Corbet, Christian Luc Person, Christophe Chalençon, Florie Marie, Francis Lalanne, Gilles Helgen, Hamada Traoré, Hélène Thouy, Nathalie Tomasini, Olivier Bidou, Pierre Dieumegard, Robert De Prevoisin, Sophie Caillaud, Thérèse Delfel, Yves Gernigon, François Asselineau de l’UPR, Renaud Camus et Vincent Vauclin.

                                                Répondre à ce message

                                                • Sondages du jour Le 12 mai à 19:03

                                                  Selon le sondage "2019 Opinions" réalisé quotidiennement par Epoka et Harris Interactive, les listes LREM et RN sont toutes deux au coude-à-coude avec 22% d’intentions de vote. Elles sont toujours suivies par Les Républicains (13%), La France insoumise (10%), Europe Écologie-Les Verts (7%) et PS/Place publique/Nouvelle Donne (4,5%). Arrivent ensuite les listes de Debout la France et "Ensembles Patriotes et Gilets jaunes", créditées de 3% d’intentions de vote, et du Parti Communiste qui obtient un score de 2,5%. Elles sont suivies par les listes Génération.s et UDI, respectivement créditées de 2,5% et à 2%. L’UPR rassemble 1,5% d’intentions de vote, tandis que Lutte ouvrière et l’Alliance jaune sont créditées d’un score de 1% et la liste Urgence écologie de 0,5%. Les autres listes restantes se partagent enfin 4,5% d’intentions de vote dans cette édition du sondage.

                                                  Répondre à ce message

                                                  • Sondages du jour Le 12 mai à 21:47, par C’est comme ça

                                                    Les carottes sont cuites. Voter Ian Brossat, c’est donner sa voix à Le Pen et Loiseau puisque c’est eux qui auront le plus gros score. Autant voter Aubry si on veut être efficace.

                                                    Répondre à ce message

                                                    • Tiens, voilà à nouveau le vote utile Le 13 mai à 09:18, par Karl

                                                      Ainsi donc le vote Brossat serait inutile, inefficace.
                                                      Je pense exactement le contraire. Voter Brossat c’est viser d’avoir des députés qui tiennent la route et pilotent à fond à gauche.
                                                      Oui il faut reconduire Patrick Le Hyaric qui est d’Aubervilliers et dirige notre journal L’Humanité et élire avec Ian Brossat,Marie-Hélène Bourlard qui est une ouvrière du textile. Et quelques autres j’espère.

                                                      A vrai dire j’en ai assez marre des experts bobos, des amis de la famille et des copains de copains...

                                                      Répondre à ce message

                                                      • Je préfère voir Ian Brossat et le Hyaric plutôt que de voir Maurel élu aux parlement Européen.

                                                        Sinon, j’ai appris que certains élus de Podemos siègeraient à la GUE.
                                                        La stratégie de la FI n’est pas très lisible.

                                                        Pour le reste, ce commentaire sur Le Pen est assez bas de plafond et ressemble à un troll.

                                                        Répondre à ce message

                                                        • Aucune chance de les voir élus au Parlement européen le seuil de voix étant de 5%.

                                                          Répondre à ce message

                                                        • Tiens, voilà à nouveau le vote utile Le 13 mai à 18:52, par les baisés comptez vous !

                                                          Moi aussi, je préfère voir Ian Brossat et Patrick Le Hyaric élus. Sauf qu’ils ne seront pas élus et que les voix que les électeurs ont porté sur eux iront à LREM et au RN. Quant à Maurel, il aurait pu faire pire choix en allant avec Glucksman ! Et si le PCF par son congrès a fait le choix de l’impasse, c’est pas entièrement de la faute de Maurel !

                                                          Répondre à ce message

                                                          • Faire cavalier seul aux européennes quand on pèse plus ou moins 2% n’a pas beaucoup de sens.

                                                            Répondre à ce message

                                                            • Cela vaut aussi pour toute la gauche de transformation sociale, tout comme créer un nouveau groupe au parlement européen.

                                                              Répondre à ce message

                                                              • Brossat appelle la gauche à « retrouver le chemin du rassemblement » après les européennes
                                                                Par AFP — 13 mai 2019 à 11:12

                                                                Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste aux élections européennes, a appelé lundi la gauche à « retrouver le chemin de l’unité et du rassemblement » après le 26 mai où elle se présente très dispersée aux élections européennes.

                                                                « Je pense qu’on n’a pas intérêt à se taper dessus d’ici le 26 mai et surtout après le 26 mai il va bien falloir que nous retrouvions le chemin de l’unité et du rassemblement », a plaidé Ian Brossat sur France Inter.

                                                                « Si nous ne voulons pas que Macron reste président de la République et que le débat politique se limite à un affrontement entre les fachos d’un côté, les libéraux d’autre part, il va bien falloir que la gauche se reparle, en tout cas, les communistes seront toujours disposés à ça », a-t-il insisté.

                                                                Interrogé sur la proposition de Jean-Luc Mélenchon de créer une « fédération populaire » après les européennes, il a répondu : « ce que j’ai compris, c’est qu’il avait envie qu’on se reparle, hé bien chiche ! Et nous les communistes, nous serons toujours prêts à rediscuter avec les autres forces politiques de gauche parce qu’il n’y a que comme ça qu’on s’en sortira ».

                                                                Dans un entretien à Libération le 24 avril, Jean-Luc Mélenchon a tenté de replacer la France insoumise au centre du jeu à gauche en appelant à la création d’une « fédération populaire » : « si l’élection (européenne) nous en donne la force, nous assumerons de nouveau notre responsabilité. Nous proposerons de nouveau une fédération populaire à construire dans les élections suivantes et dans les mouvements écologiques et sociaux ».

                                                                La liste PCF est créditée de 2 à 3% des intentions de vote dans les sondages récents. Le seuil de 3% ouvre le droit de se faire rembourser les frais de campagne, tandis que celui de 5% est nécessaire pour obtenir des élus au Parlement européen.

                                                                Répondre à ce message

                                                            • Tiens, voilà à nouveau le vote utile Le 15 mai à 11:27, par mamie d’auber

                                                              En colère.

                                                              Je préfère voter pour les candidats communistes car au moins, je sais que leurs élus ne finiront pas au FN.

                                                              Eux, ils ont clairement dit qu’ils appelaient à battre le FN au second tour.

                                                              Et je fais confiance à Brossat, LeHyaric pour ne pas finir comme ce petit opportuniste.

                                                              Répondre à ce message

                                                              • Tiens, voilà à nouveau le vote utile Le 15 mai à 17:22, par Ne te fais pas mal Mamie

                                                                N’insulte pas l’avenir Mamie. Rien ne te garantit qu’au PC on n’aura pas encore des Doriot. Et Doriot n’était pas un obscur conseiller régional, c’était quand même le maire de Saint Denis. Pour autant, même si son cas n’était pas isolé est-ce que pour autant cela remettait en cause les valeurs éthiques et morales de la grande majorité des communistes. Donc calme toi Mamie, la colère n’est pas toujours bonne conseillère, surtout que ton vote Brossat conduira peut-être à faire élire un conseiller RN de plus. Souviens toi que les voix des listes qui auront eu moins de 5% iront automatiquement à celles qui ont eu plus de 5% et qu’inévitablement, cela profitera d’abord au RN puis à LREM.

                                                                Répondre à ce message

                                                                • Cette semaine la seule dynamique est pour les communistes qui gagnent 2 points à 4 %. Tout près du seuil des 5 % qui sera dépassé. Le score du pcf sera la grande surprise de ce scrutin. A Aubervilliers atteindre les 30% est possible.

                                                                  Répondre à ce message

                                                                  • C’est du bon !

                                                                    Répondre à ce message

                                                                  • Calculette et politique Le 17 mai à 09:58, par Rabcor

                                                                    Ian Brossat ne fera pas 35 pour cent à Aubervilliers. S’il fait 20 c’est un triomphe.
                                                                    Et s’il fait 5 pour cent au niveau national c’est aussi un très bon résultat car ça fait quatre députés au Parlement européen parmi lesquels Patrick Le Hyaric et Marie-Hélène Bourlard la seule ouvrière à pouvoir être élue.
                                                                    votons donc efficacement et intelligemment : votons communiste.

                                                                    Répondre à ce message

                                                                    • Calculette et politique Le 17 mai à 19:59, par Qui perd gagne

                                                                      Terrible dilemme : Ian Brossat progresse et est proche des 5%. Ce qui veut dire que s’il ne dépasse pas cette barre, toutes ses voix iront prioritairement au RN et à LREM. Avec deux fois plus de risque que quand il était à 2 ou 3%. Je ne sais pas si je dois risquer de tout perdre. Alors qu’en votant France Insoumise dont le programme est très proche, je suis quasiment certaine d’avoir des députés.

                                                                      Répondre à ce message

                                                                      • Calculette politicienne Le 17 mai à 23:23

                                                                        5% pour Ian Brossat = élire 4 député-e-s qui ne trahiront jamais. 1% de plus pour une liste à 8% = 4 députés de gauche en moins. En clair ne votez pas LFI. J’aime bien la formule "qui ne trahiront jamais", surtout quand je me souviens d’un certain Robert HUE. Alzheimer est une terrible maladie !

                                                                        Répondre à ce message

                                                                    • Calculette et politique Le 17 mai à 20:03, par rabcor au piquet

                                                                      En partant comme ça, Rabcor va désespérer Billancourt. Que défaitisme en parlant de triomphe à 20% pour Brossat à Aubervilliers. S’il n’a pas plus d’ambition dans sa ville, c’est mort pour le reste.

                                                                      Répondre à ce message

                                                                      • Calculette et politique Le 18 mai à 18:53, par On y croit

                                                                        Sapristi ! Ian Brossat perd 1/2 point dans le sondage IFOP. Il recule à 3,5%. Ses électeurs pourront se satisfaire de donner moins de voix à RN et LREM puisque c’est eux qui récupéreront la mise sur les listes faisant moins de 5%. Mais je ne me satisfais pas de ce raisonnement. Il faut faire le maximum à Aubervilliers et atteindre les 30%. L’engouement autour de Ian Brossat sur le marché ce matin permet d’y croire.

                                                                        Répondre à ce message

                                                                        • Calculette et politique Le 19 mai à 00:07

                                                                          Sondages sur l’élection européenne

                                                                          Le dernier sondage sur les élections européennes - L’enquête de l’institut Harris-Epoka pour TF1, LCI, RTL et le Figaro, publié le 17 mai, donne les résultats suivants : LRME-MoDem est donné à 22,5%, derrière la liste Rassemblement national (23,5%). Viennent ensuite les listes suivants dans les intentions de vote : Les Républicains à 12,5% ; la France insoumise à 9,5%, EELV à 7%, Place publique-Parti socialiste à 5%, Debout la France à 3,5%, le Parti communiste à 3,5%, les Patriotes à 2%, Génération.s à 2,5%, l’UPR à 1%, Alliance jaune à 1%, Lutte Ouvrière à 1%, Urgence écologie à 0,5%.

                                                                          Répondre à ce message

                                                                          • Calculette et politique Le 19 mai à 09:40, par Dégouté

                                                                            Ian Brossat retombe à 3%... Dur dur, surtout quand on sait que dans la dernière semaine, l’électorat se cristallise sur le vote utile. La question est désormais de savoir si cette belle campagne sera utile pour la suite. Rien n’est moins sûr quand on sait ce qu’il est advenu dans le passé de candidats qui avaient fait le buzz lors d’un scrutin. Certains se sont offert une belle rente de situation personnelle en étant élus et parfois devenus incontournables sur certaines listes, pour autant, ils n’ont pas contribué à la clarification politique qu’attendent les citoyens. Ainsi, les municipales qui se profilent en 2020 risquent de voir encore des tripatouillages contre nature dont le seul objet consistera à aligner des logos en bas d’une affiche. Ainsi Ian Brossat poursuivra-t-il le bon travail qu’il mène à la mairie de Paris avec Anne Hidalgo qui soutient Glucksmann. Et c’est vrai que si j’étais parisien, en voyant Majoubi et Griveau, j’aurais envie de voter Hidalgo. Mais paradoxalement si les communistes ont voulu leur autonomie par rapport à la France Insoumise, ils sont bien moins regardant par rapport aux socialistes. On le voit à l’échelon local, à Aubervilliers où la maire trouve plus intéressant de proposer des prébendes aux socialistes ou aux radicaux que de s’appuyer sur les forces de transformation. Alors ça fera un alignement de logos pour les municipales, donnera l’illusion d’un rassemblement mais favorisera une très forte abstention et entretiendra le climat local au mieux indifférent par rapport à la politique municipale, au pire hostile. Et si Ian Brossat est à trois pour cent, et sera peut-être à dix à Aubervilliers, c’est peut-être aussi pour toutes ces raisons.

                                                                            Répondre à ce message

                                                                            • Calculette et politique Le 20 mai à 08:38, par Girouette

                                                                              Nul doute qu’avec le soutien de Fethi Chouder, il va remonter ! Ne manque encore que le soutien de Monino pour s’assurer une place dans la future municipalité.

                                                                              Répondre à ce message

                                                                              • Calculette et politique Le 20 mai à 10:41

                                                                                On dirait la direction de l’UNEF actuelle.
                                                                                Bref, ses postures n’ont pas grand intérêt. On s’attend plutôt à des adversaires politiques pour formuler ce genre d’attaque.

                                                                                De toute manière, avec 5%, on a 4 élus communistes dont une ouvrière contre l’austérité, plus d’écologie, de paix, de transformation sociale plutôt qu’avec les sondages actuelles.

                                                                                Mais on a aussi 4 élus de moins qui pourrait être au FN, chez Macron ou à droite ou encore des élus de gauche pour une Europe libérale.

                                                                                Répondre à ce message

                                                          • "Je soutiens l’engagement européen d’Emmanuel Macron »... Elisabeth Guigou (14 mai 2019)

                                                            Répondre à ce message

                                                            • Tiens, voilà à nouveau le vote utile Le 15 mai à 09:51, par annie

                                                              Je soutiens Emmanuel Macron nous dit Mme Guigou dont le soutien est un argument fort pour M..Macron , elle qui avait été élue par défaut !
                                                              Je ne doute pas que M.Macron sera sensible à un tel soutien .
                                                              Je pense que nombre d’électeurs verraient la place de Mme Guigou dans un champ d’orties qui , comme elle hélas , suivent le vent !
                                                              Mais Mme Guigou n’avait elle pas annoncé qu’elle se retirait de la vie politique ?
                                                              Décidément les retraites , sous ce gouvernement , c’est vraiment de plus en plus tard ...

                                                              Répondre à ce message

                            • Les rapports de force ne changent pas, à moins d’un mois des élections européennes. La liste Renaissance portée par La République en marche arrive en tête des intentions de vote avec 23,5 %, devant celle du Rassemblement national (21 %), selon un sondage* Harris Interactive et Agence Epoka diffusé dimanche.

                              Les deux favoris recueillent les mêmes scores d’intentions de vote que ceux d’une précédente étude du même institut, pour LCI, RTL et Le Figaro, parue le 21 avril. La liste des Républicains, emmenée par François-Xavier Bellamy gagne en revanche un point pour s’établir à 14,5 %.

                              Aucune autre liste à plus de 9 %

                              Les listes de La France insoumise et Europe écologie-Les Verts sont toujours au coude-à-coude, la première à 9 % (-0,5), la seconde à 8,5 % (-1), un écart suffisamment faible pour échapper à la marge d’erreur.

                              Suivent la liste Place publique, soutenue par le PS, à 5 % (-1,5), celle de Debout la France conduite par Nicolas Dupont-Aignan (4 %, stable), Générations de Benoît Hamon (3,5 %, +0,5), PCF de Ian Brossat (2,5 %, stable), et UDI de Jean-Christophe Lagarde (2 %, +0,5).

                              Nathalie Arthaud (LO), François Asselineau (UPR), et Florian Philippot (Les Patriotes) recueillent chacun 1 % d’intentions de vote, alors qu’une hypothétique liste Gilets jaunes est donnée à 2 %. Sans cette dernière, LR, LFI, Place publique et LO recueillent 0,5 point de plus, alors que la liste PCF perd 0,5 point.

                              *Étude réalisée en ligne les 27 et 28 avril auprès de 1052 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

                              Répondre à ce message

  • Faudrait que Cash Investigation vienne à Aubervilliers enquêter
    aussi les charges perçues par l’OPH !!!

    Répondre à ce message

  • Le PS ne parvient plus à renouveler son idéologie. Censé parler aux masses, il ne s’adresse qu’au classes élevées, urbaines, davantage soucieuses de l’air de la ville que des fins de mois. Les résultats à l’étranger montrent la même difficulté. Les partis de gauche étant incapables de produire une vision alternative face à l’insécurité sociale et culturelle, les électeurs se tournent vers les partis qui en proposent une bien qu’elle soit dangereuse et néfastes pour leurs propres intérêts. Le PS ressemble de plus en plus au vieux parti radical des années 1955, refusant l’évolution prônée par P. Mendes France qui voulait recentrer le parti à gauche et parler davantage aux jeunes et aux classes populaires. Paradoxalement, au vu de cette campagne, il semblerait que seul le PC parvienne à proposer une alternative à gauche, en tenant un discours socialement de gauche, soutenue par une liste "populaire" avec des ouvriers, dépouillé de propos moralisateur et sans tomber dans le populisme de la FI. Le 26 mai, peut-être que le véritable vainqueur sur le long terme sera le PCF.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article