Le Conseil municipal d’Aubervilliers adopte le budget 2019

mercredi 27 mars 2019

C’est dans un contexte national difficile, marqué par la mise en place de la contractualisation, que le Conseil municipal a voté le budget 2019.

Deux élus de l’opposition se sont joints aux 39 élu-e-s de la majorité afin d’adopter un budget équilibré et de développement qui rappelle les priorités fixées par la Municipalité depuis 2014.
La Municipalité se félicite de la bonne gestion de l’argent public qui se traduit par une santé financière sans précédent de notre commune.

Une situation qui permet ainsi de soulager et soutenir le pouvoir d’achat des Albertivillariennes et Albertivillariens durement éprouvé-e-s par les politiques gouvernementales.
La Municipalité rappelle qu’il n’y a aucune augmentation d’impôts et ce, depuis ces trois dernières années.

Cette année encore, la Municipalité s’engage en faveur de l’éducation, des jeunes et des enfants.

La baisse des tarifs de cantines et des loisirs sera effective dès la rentrée 2019.

La ville continuera à mettre en place les tableaux numériques dans les classes qui en sont dépourvues et continuera à appliquer le dédoublement des classes. Afin d’améliorer les conditions d’accueil des élèves, la commune investit dans l’extension du groupe scolaire Macé-Condorcet.
Soucieuse d’une offre de qualité pour l’accueil des tout petits, la ville prévoit la rénovation et la sécurisation de la crèche Marguerite Le Maut et lance le projet de création d’une crèche municipale au Fort d’Aubervilliers. Elle maintient par ailleurs son soutien aux crèches associatives.

Conformément à ses engagements, la Municipalité augmente fortement l’enveloppe d’aide aux projets des jeunes pour les accompagner dans leur parcours de réussite.

Enfin, la maison de jeunes attendue au Landy ouvrira ses portes cette année grâce à l’acquisition d’un local dédié et à ses travaux d’aménagement.
Aubervilliers est une ville accueillante, pour toutes et tous. Aussi, nous continuerons d’acquérir et d’investir dans des équipements de qualité.

Alors que le projet de la construction du centre aquatique à dimension olympique se poursuit, la ville entamera des travaux de réaménagement de la piscine municipale (agrandissement de l’espace d’apprentissage de la natation, mise en place d’un fond mobile, rénovation des vestiaires). Elle entame la rénovation des stades Dr Pieyre et Delaune.

En matière d’équipements culturels et associatifs, les travaux du théâtre la Commune se poursuivent. Le bâtiment CPAM, acquis par la ville, est dédié à la maison des langues et des cultures. Cette maison surnommée « l’usine à espoirs » continuera sa mise en place en accueillant d’autres projets innovants.

Parce qu’il est vital de répondre à l’urgence de la transition écologique, des travaux d’économie d’énergie, notamment la mise en place du réseau de chaleur, seront réalisés dans toute la commune.

A ces projets d’avenir pour Aubervilliers s’ajoute également la poursuite des actions menées pour l’amélioration du cadre de vie notamment en matière de sécurité, de prévention et de tranquillité publique.

Ainsi, en 2019 aura lieu la nouvelle phase d’installation des 10 caméras de vidéo protection portant leur nombre à 40 sur la ville. Le groupement « AuberMédiation » dédié à la présence et au dialogue dans les quartiers voit sa subvention augmentée ce qui permettra ainsi de créer deux nouvelles équipes.

Voter un budget est un acte fort et responsable du Conseil Municipal. Ce budget est à l’image de notre ville qui, avec ses 89 000 habitants, la place parmi les plus importantes de la métropole parisienne.

La Municipalité

4 Messages

  • Un vote important Le 30 mars à 14:40, par Ernesto

    Comment apprécier le vote sur le budget ?

    1- incontestablement, le vote exprime un soutien remarquable à l’orientation proposée (ce qui coupe court aux clapotis récents sur une majorité municipale en voie de désagrégation) ;

    2- le soutien apporté par deux élus de l’opposition (qui ?) aux orientations budgétaires a sans doute un sens qu’il convient d’éclairer ;

    3 - a contrario le commentaire dépité (voir site du PS) du secrétaire de la section socialiste d’Aubervilliers (qui semble acter la décompoosition du groupe réduit à deux unités) n’est pas une bonne nouvelle.

    Répondre à ce message

    • Comique Le 30 mars à 15:13, par Bienvenue aux comiques

      On évitera peut-être les propos dithyrambiques d’Ernesto pour signaler trois points :

      1/ Qu’un soutien de l’ensemble de la majorité au budget est pour le moins normal quand on fait partie d’une majorité. Le groupe "dynamique citoyenne" l’a voté ce qui interroge sur la démarche de la maire qui avait retiré leur délégation à deux de ses élus, à savoir messieurs Karroumi et Kaddouri. Logiquement, elle aurait du demander dans les six mois au conseil de voter sur le poste d’adjoint de monsieur Karroumi, qu’il occupe toujours à ce jour en toute illégalité. Puisque si la maire octroie les délégations, c’est le conseil municipal qui élit les adjoints.

      2/ Que le parti socialiste soit en état de décomposition avancée n’échappe à personne et que deux de ses membres ou alliés tentent d’aller à la soupe peut certes pour des questions de confort d’Ernesto être considéré comme un soutien à la qualité du budget voté mais ne trompe pas grand monde.

      3/ Enfin que Marc Guerrien, secrétaire du PS local félicite deux des élus socialistes qui ont voté contre le budget frise le ridicule quand on sait que l’une de ces élues était sur la liste de Pascal Beaudet et avait commencé la mandature dans la majorité et que l’autre n’a quasiment jamais mis les pieds au conseil municipal.

      Comme quoi, on peut toujours trouver plus ridicule que soi, n’est ce pas Ernesto

      Répondre à ce message

  • C’est rare, quasiment exceptionnel mais me voilà presque d’accord avec Ernesto, même si parler de "soutien remarquable à l’orientation proposée" est un poil excessif et un peu dans la démesure. Ernesto doit avoir quelques soucis auditifs au point de n’avoir pas trop bien écouté toutes les interventions qui mêlaient vote favorable avec expression critique sur certains choix budgétaires. Mais peu importe, l’essentiel est qu’il soit content, c’est tellement peu fréquent qu’on s’en réjouit. Par contre, pour le coup on ne comprend plus bien le pourquoi des retraits de délégation à deux élus qui ne cessent de continuer, bien que critique, d’apporter leur soutien, comme avant, aux orientations de la majorité dès lors qu’elles s’inscrivent dans le respect du programme municipal adopté en 2014. Il s’agit là, peut-être, d’une petite vague de dégagisme de la maire ou mieux d’un petit clapotis autoritariste. On sait que l’excès d’autorité, qui conduit parfois à la panique et à la précipitation, est une habitude de la maison. Ernesto aura sûrement un avis sur le sujet qu’il ne va pas manquer de nous faire partager. Mon impatience à le lire est immense.

    Répondre à ce message

  • Elections europeennes Le 30 mars à 20:56, par Adepte d’Ernesto

    Je lis sur ce site des propos de personnes mal intentionnées. Elles veulent faire croire que le PCF local ferait l’impasse sur les européennes. Il faut savoir que toutes les initiatives prises pour ces élections entrent dans les comptes de campagne du PCF. Si Patrick Le Hyaric avait figuré sur l’affiche que des esprits malveillants ont appelé affiche de lancement des municipales, nos opposant n’auraient pas manqué de demander la l’intégration de la facture de cette affiche dans les comptes de la campagne du PCF. Il faut plutôt souligner l’extrême vigilence de la maire qui dans cette affaire comme toujours à su trouver la formule juste. Celle qui convenait pour faire jouer l’effet de surprise quand sera annoncé le grand meeting Brossat Derkaoui à Aubervilliers.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article