Vivre Aubervilliers ça continue ! Une démarche citoyenne municipale concrète.

mardi 12 février 2019

Dans le cadre de la démarche citoyenne "Vivre Aubervilliers" initiée en 2016 par la Municipalité pour écouter les attentes, les préoccupations et les espoirs des habitant-e-s, en 2019 ça continue !

Comme la Maire, Mériem Derkaoui, s’y était engagée, cette démarche citoyenne continue :
- le mercredi 13 février à 18h30 à l’espace Renaudie sur les thèmes : espace public, cadre de vie
- le jeudi 14 février à 18h30 à l’auditorium du CRR sur les thèmes : Auber ville d’accueil et d’échange
- le jeudi 21 février à 18h30 à l’espace Renaudie sur les thèmes : Auber ville des réussites partagées

Ces trois réunions permettront de discuter des 24 engagements pris et évalués par plus de 130 habitants volontaires de tous les âges et de tous les quartiers autour de trois ateliers.

Dans la crise sociale, politique et démocratique que le pays connait actuellement, il est très important que nous soyons nombreuses et nombreux à y participer et y prendre la parole.

1 Message

  • Ça continue Le 20 février à 17:27, par Salarié.e.s du Théâtre de La Commune en lutte

    Salarié.e.s du Théâtre de La Commune en lutte


    🎈Nous souhaitions documenter notre retour au travail après plus de 3 mois de grève, et vous faire partager depuis notre reprise le 3 janvier ce mois et demi écoulé...

    93 jours d’absence, et rapidement dès notre arrivée ce constat : une partie du personnel a été renouvelée. Production, comptabilité, relations publiques, billetterie, placement... : dans chaque service, des salarié.e.s que nous ne connaissons pas nous regardent circonspects...
    Notre reprise à quelque chose de fantomatique : personne pour nous accueillir, personne pour nous présenter, pas de réunion d’équipe sur le travail en cours...

    Ce retour, qu’aucune mesure d’accompagnement n’est là pour faciliter, a des allures de page tournée. Nous sommes désormais comme déraciné.e.s de ce lieu que, pour certain.e.s d’entre nous, nous servons depuis 20 ans...

    Et puis, petit à petit nous reprenons notre ouvrage là où nous l’avions laissé. Nous sommes des professionnel.le.s. L’exigence du travail nous tient : nous savons ce que nous avons à faire.
    C’est d’ailleurs notamment là que le bas blesse. Que valent nos métiers quand seuls compte le "désir", l’"amitié politique", et "l’implication dans le Projet"...
    Nous sommes là, malgré eux, et très vite la direction va nous le rappeler.

    Mi janvier deux ex grévistes du secteur RP sont convoquées à des entretiens de "recadrage" pour avoir quitté une réunion 1/2h avant sa fin. Puis une dizaine de jours plus tard, la déléguée syndicale CGT va se voir imposer de nouvelles procédures de travail par courrier recommandé et menacer de sanction.
    - Depuis, l’une des deux salariées convoquées a démissionné...

    Salut l’amie : celle qui avait sans relâche pendant des années arpenté la Ville d’écoles en foyers sociaux, de maisons de quartier en locaux associatifs..., monté d’innombrables projets : résidences territoriales ; ateliers théâtre, d’ecriture, critique... a porté son travail ailleurs. Dans un lieu où, espérons le, il sera cette fois estimé à sa juste valeur.

    Pour celleux qui restent à leur poste, la veille est désormais active. Les tutelles (comme l’inspection du travail) ont été informées, et nous notons une avancée certaine : nous passons de l’indifférence d’avant la grève, à des marques d’intérêt... mais à quand l’échange réel ?

    Quant à nous, inlassablement, nous continuerons de poser les mêmes questions...
    - Quand les salarié.e.s seront ils traités en sujet ?
    - Quand serons-nous considérés autrement que comme une matière première que l’on troque, ou des apôtres que l’on distingue ?
    - Quand sera-t-on capable d’un peu de rigueur intellectuelle sur ces questions, et quand l’Etat cessera-t-il de se conduire en mécène des arts pour penser réellement en termes de politique culturelle et artistique ?

    Des personnels dans le milieu culturel sont en souffrance, et malheureusement pour les décideurs-prescripteurs, ils ne souffrent pas en silence...
    Faites-tourner... 😉

    Les Salarié.e.s et Syndicalistes de pacotille du Théâtre de La Commune en lutte. 💖

    - Nous publions pour illustrer ce post une nouvelle facétie de notre reine de photoshop et de l’humour amer... @Sugar Kane 👑

    Répondre à ce message

Répondre à cet article