Salah Hamouri - enfin - LIBRE !

lundi 1er octobre 2018

Après treize mois soit 403 jours précisément de détention administrative dans les geôles israéliennes, Salah Hamouri, notre ami, l’avocat franco-palestinien retrouve enfin la liberté.

En pleine nuit d’août 2017, Salah Hamouri notre compatriote franco-palestinien avait été arrêté pour la deuxième fois par l’armée israélienne et avait été placé en détention administrative, sans jugement, ni motif.

Le combat pour sa libération fut long.

Son épouse Elsa Lefort avait constitué un large comité de soutien composé de personnalités, d’élus de tous bords, de militants politiques, de citoyens pour exiger une intervention d’Emmanuel Macron auprès de Benyamin Netanyahou pour obtenir la libération rapide de Salah Hamouri comme pour tout détenu français à l’étranger. Malheureusement ni les parents, ni l’épouse de Salah Hamouri n’ont été reçus à l’Elysée.

Dimanche matin, la bonne nouvelle est arrivée en France, Salah Hamouri est ENFIN libre. Libre de retrouver son fils, son épouse, ses parents, ses amis. Mais libre sous condition... Il ne doit participer " à aucune célébration" notamment pour sa libération pendant 30 jours a indiqué son avocat. Il lui est également interdit de prendre part à des activités militantes pendant cette période. Preuve que les autorités israéliennes n’ont pas renoncé à harceler Salah Hamouri. Il faut donc rester vigilant.

Le 20 septembre 2017, le Conseil Municipal d’Aubervilliers avait voté un vœu à l’unanimité pour exiger la libération immédiate de Salah Hamouri. Parallèlement en présence de son épouse Elsa Lefort, la Municipalité avait apposé sur le fronton de l’Hôtel de ville une banderole de soutien. Aujourd’hui, Salah Hamouri est enfin libre et Aubervilliers veut célébrer l’aboutissement du combat mené depuis plusieurs mois par ses proches et ses soutiens. Comme Mériem Derkaoui s’y était engagée, la banderole installée depuis son arrestation sur le fronton de l’Hôtel de ville d’Aubervilliers (côté Avenue de La République) sera décrochée ce lundi 1er octobre à 18h00, symbole de sa libération !

Malgré sa libération nous n’oublions pas les 5500 prisonniers politiques palestiniens parmi lesquels Marwan Barghouti, actuellement dans les geôles israéliennes et 350 enfants, dont 450 en détention administrative.

Nous continuons le combat pour une paix juste et durable et pour que vivent les deux États côte à côte dans les frontières définies en 1967 avec pour capitale de La Palestine Jérusalem-Est.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux ce lundi 1er octobre à 18h00 devant l’Hôtel de Ville pour célébrer ensemble la libération de Salah Hamouri.

1 Message

  • Une action émouvante Le 2 octobre à 10:37, par Rabcor

    Hier, à 18 heyres, j’ai vécu un moment de grande émotion lorsque la banderole appelant à la libération de Salah Hamouri a, en présence de notre maire, Meriem derkaoui, été décrochée de la façade de la mairie. Je me souvenais du jour où on l’avait accrochée. La colère et l’angoisse nous envahissaient alors.

    Hier j’avais les larmes aux yeux, je repensais à la visite qu’Elsa Lefort-Hamouri et Fadwa Barghouti nous avaient fait à la mairie d’Aubervilliers. Aujourd’hui Salah est libre mais Marwan est toujours en prison comme le sont des milliers de Palestiniens.

    Elsa est toujours interdite de séjour en Israël et le bébé qu’elle a eu avec Salah ne connait pas son père.

    Nous devons rester mobilisés pour que toutes ces horreurs disparaissent.
    Le chemin sera long mais nous répondrons toujours présent.
    La lutte continue.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article