Retard de la ligne 12 : Déclaration du groupe communiste, progressiste, écologiste et citoyen

jeudi 20 septembre 2018

Chère Régie Autonome des Transport Parisien, nous ne sommes pas ravis et nous ne vous souhaitons pas une bonne rentrée !!
Lancé en fanfare en 2012, après de nombreuses années de mobilisations d’habitants et d’élus le chantier du prolongement de la ligne 12 jusqu’à la mairie d’Aubervilliers devait se terminer fin 2017 !

Aujourd’hui 19 septembre 2018, après un premier report de deux ans, les albertivillariennes et albertivillariens ont été à nouveau frappés par l’annonce d’un nouveau report pour décembre 2021 ! Enfin si tout va bien !

Vous souhaitez, sur le beau site internet www.prolongement.métro12.fr aux écoliers une bonne rentrée et vous êtes ravis d’avoir reçus autant de visiteurs du chantier lors des journées Européennes du Patrimoine et bien NOUS, écoliers, habitants, commerçants, salariés et visiteurs nous voulons vous siffler la fin de la récré !

Nous vivons quotidiennement le mécontentement des habitants, riverains, parents, enfants, commerçants, chefs d’entreprises, qui, s’ils ont fait preuve d’une dignité remarquable, qu’il faut saluer, lorsqu’ils ont été informés des premiers retards, sont aujourd’hui abattus, excédés et révoltés, face à l’annonce de ce nouveau retard, que nous qualifions, avec émotion et gravité, de maltraitant, de violent et de non respectueux des droits à la ville et à la mobilité de celles et ceux qui vivent, travaillent, se forment, apprennent, se cultivent, pratiquent des loisirs ou s’engagent dans notre commune.

Alors, si la RATP a été ravie de recevoir des visiteurs lors des Journées du Patrimoine, et si elle souhaite une bonne rentrée aux écoliers d’Aubervilliers, permettez-nous de vous livrer chère RATP, quelques messages des gentils enfants et gens d’Aubervilliers, qui ne sont pas ravis, eux, d’apprendre qu’ils vont continuer de vivre l’invivable jusqu’en 2021 et pour qui cette rentrée a un goût amer.

- Les enfants des écoles riveraines du chantier qui vont poursuivre leur apprentissage dans le bruit et la poussière, et continuer à traverser les rues qui ne sont pas aménagées durablement pour assurer leur sécurité, ne vous souhaitent pas une bonne rentrée.

- Les habitants ne sont pas ravis de continuer à s’entasser dans les bus pour rejoindre les stations de métro Front Populaire ou Quatre Chemins, et de devoir utiliser deux tickets, pour celles et ceux qui n’ont pas de pass navigo (puisque la correspondance bus/métro n’est pas possible)

- Les habitants, riverains, commerçants ne sont pas ravis de voir que le terminus du bus 35 va continuer de générer des embouteillages, d’occuper l’espace public de manière anarchique, et de rendre la traversée des piétons très dangereuse

- Les habitants, riverains ne sont pas ravis de devoir emprunter encore pendant plusieurs années les passages étroits et dangereux qui jalonnent le chantier

- Les commerçants ne sont pas ravis d’apprendre que la baisse de fréquentation et de chiffre d’affaires a encore des beaux jours devant elle.

- Les habitants ne sont pas ravis à l’idée de voir encore pendant des années, les barrières de chantiers en tôle et ferraille grises qui ont un aspect visuel des plus tristes.

- Les riverains du chantier ne sont pas ravis de devoir continuer chaque jour à respirer et essuyer la poussière qui se dépose chaque jour chez eux.

- Les agents de la propreté ne sont pas ravis d’avoir à maintenir des espaces publics dignes de ce nom en zigzaguant entre les barrières de chantier (y compris le chantier de sondage du sol rue de la commune de Paris par exemple) et autres plots en béton pour nettoyer, et qui sont de vrais nids à dépôts sauvages.

- Les agents de la tranquillité publique ne sont pas ravis d’avoir à gérer quotidiennement, et avec difficulté la circulation et le stationnement anarchique en centre ville.

- Les élus que nous sommes ne sont pas ravis d’avoir toutes les difficultés du monde à maintenir le commerce de proximité et à faire venir de nouvelles enseignes et services, dans un environnement et un cadre de vie si dégradé. Et les élus que nous sommes ne croiront plus vos promesses la rupture de confiance est gravement consommée.

Nous pourrions continuer cette longue et triste liste pour dire l’impact qu’a le chantier du métro sur la vie économique et sociale de notre commune, mais aussi sur la qualité de vie des hommes, des femmes et des enfants qui y évoluent. Certains de ces enfants sont nés avec le chantier et fêteront leur 20 ans à la clôture puisque la ligne 12 n’est qu’un début…

L’irrespect et la non considération sont tels que dans votre communiqué vous ne faites même pas mine de vous excuser !
Nous sommes en colère, désabusés, inquiets. Inquiets oui, car l’Etat dans sa logique de privatisation va s’attaquer à la RATP. Qu’en sera-t-il alors lorsqu’elle sera privatisée ? Tous les exemples des autres pays européens dans lesquels vous vous vantez d’avoir des filiales montrent que la privatisation des transports rime avec moins de services rendus, moins de sécurité, hausse des prix… à mais oui c’est sûr plus de dividendes versés aux actionnaires…. !

Vous exposez toutes les raisons techniques du monde pour nous expliquer que vous ne pouvez pas faire mieux. Nous déplorons que notre seule alternative soit d’entamer à votre encontre des procédures et démarches pour obtenir des compensations et/ou réparations des préjudices que nous subissons et que nous allons continuer à subir.

Mais toutes les contreparties que nous obtiendrons, parce que nous les obtiendrons, n’effaceront pas, ce que nous considérons comme irréparable aujourd’hui : la perte de confiance et le sentiment de mépris qui nous envahi.

Soyez assurez qu’autour de Madame la Maire, pour et avec les habitantes et habitants, nous ferons corps pour être respectés, entendus, et considérés, dans cette nouvelle phase de combat qui s’annonce. Comme le disait si justement Jack Ralite « Que veulent les banlieues : tout » et « Aubervilliers ne réclame que son dû » !

Mercredi 19 septembre 2018
Les élus communistes, progressistes, écologistes et citoyens

2 Messages

Répondre à cet article