Hommages à Jack Ralite à la Fête de l’Huma

vendredi 14 septembre 2018

Dix mois après sa disparition, plusieurs hommages à Jack Ralite sont prévus cette année à la Fête de l’Huma.

- Projection de "Jack Ralite, Rouge tendre" à la Fête de l’Huma vendredi 14 à 20h et samedi 15 à 19h. à l"espace des Amis de l’Huma.

"C’est en avril 2003 que j’ai rencontré Jack Ralite à l’occasion du tournage de mon film "Camarades" sur l’histoire sociale, culturelle et militante des communistes français (Compagnie des Phares et balises, France télévisions). Parmi les gens que j’ai filmés, Jack Ralite fut une des rencontres importantes de ma vie professionnelle. Nous avons toujours gardé contact et je n’imaginais pas en lui téléphonant en octobre 2017 que ce serait notre dernier échange.

J’ai voulu rendre un hommage simple à Jack Ralite et faire entendre sa voix. Sa voix rouge tendre. Avec l’aide de Maxime Grember de Ciné-Archives, je me suis replongé dans cet entretien de 2h30, filmé au printemps 2003. Nous en avons extrait un montage de 30 minutes. Jack Ralite y parle avec émotion d’Aubervilliers, du Théâtre de la Commune, de Vilar et de Vitez, de Jacques Brel et Waldeck Rochet, de Youri Gagarine et Jacques Duclos, du commu-nisme, des Etats généraux de la Culture, de sa nomination au gouvernement, de sa vie, de ses engagements… Une parole vivante, libre et fervente."

Yves Jeuland, septembre 2018

- le samedi 15 à 14h au chapiteau des arts vivants :

Le chapiteau de la scène des Arts Vivants de la Fête de l’Humanité portera le nom d’Espace Jack Ralite.

Le samedi 15 septembre à 14 heures, sous la forme d’une rencontre-témoignage, nous rendrons hommage à cet homme communiste extrêmement populaire, élu depuis le conseil municipal d’Aubervilliers jusqu’au conseil des ministres. Bien connu de tous, il est respecté dans le monde culturel pour ses incessants combats en faveur de la promotion des droits de la création et des artistes. D’Aubervilliers, dont il fut un maire audacieux, à l’Assemblée Nationale et au Sénat, au Ministère de la santé, en passant par l’invention du mouvement crucial des Etats Généraux de la culture, Jack Ralite ne cessa d’étonner par sa détermination et son audace, comme sa volonté de faire entendre la parole des poètes dans tous les lieux où ses fonctions lui donnaient l’opportunité de s’exprimer. L’évocation de cette vie multiple, qui s’est achevée le 12 novembre 2017, donnera lieu à des échanges avec des personnalités dont il a touché les vies, ainsi qu’à des projections et des lectures de textes.

Ont d’ores et déjà annoncé leur participation Leïla Shahid, Serge Regourd, Pierre Musso, Dominique Blanc, Didier Bezace, Jacques Bonnaffé, Denis Gravouil, Lucien Marest, Jean-Pierre Léonardini, Bernard Vasseur,… Venez nombreux !"

Répondre à cet article