Le 5 mai on fait la fête à Macron : rendez-vous place de l’Opéra

mercredi 2 mai 2018

A l’initiative de François Ruffin, une grande initiative se déroulera samedi 5 mai place de l’Opéra à Paris pour exiger de Macron, élu il y a un an, et de son gouvernement, une réponse positive aux revendications qui s’expriment dans de très nombreux secteurs de la société française.

Rendez-vous à 12h à l’Opéra pour pique-niquer puis départ direction Bastille où la fête se poursuivra autour de quelques scènes.

"Il faut additionner nos forces, nos initiatives et nos énergies. Tous ceux qui se mobilisent dans le pays doivent continuer, généraliser les luttes et s’unir pour gagner"
pour reprendre une déclaration de Pierre Laurent

6 Messages

  • Pour la fête contre Macron place de l’Opéra à 12h départ collectif pour Aubervilliers : rendez-vous station métro-4 Chemins à 11h30.

    Répondre à ce message

  • La fête à Macron c’est demain, RDV 12h Opéra pour pique-nique et concerts. Ensuite on marche contre "En Marche" direction Bastille où la fête se poursuivra autour de quelques scènes. L’initiative sera festive, revendicative et joyeuse. On manifeste, on revendique, on conteste dans la joie, venez nombreux et nombreuses. Aubervilliers sera de la fête, on part ensemble de la station métro Quatre-Chemins à 11h30.

    Répondre à ce message

    • Se battre contre Macron avec le sourire et résister en faisant la fête voilà un objectif sympa.

      Répondre à ce message

      • Pour la fête à Macron, le grand soir c’est à 12h à l’Opéra. On y va tous ensemble ! Aubervilliers à rendez-vous au métro quatre-chemins à 11h30 ou place de l’Opéra à12h30.

        Répondre à ce message

        • Ce sera un "grand soir" ensoleillé. Même la météo sera contre Macron, il est prévu une température de printemps avec 24°, température idéale pour pique-niquer et faire ensuite une belle ballade en marchant de l’Opéra à la Bastille. Ça va être festif, joyeux et en musique.
          Cette « manifestation pot-au-feu », à laquelle chacun est invité à participer avec « ses propres revendications, ses colères mais aussi ses espoirs », veut « faire sa fête à Macron et au monde qu’il représente », celui « de la finance » et du « patronat ». Elle sera précédée d’un « pique-nique » avec concerts sur la place de l’Opéra.
          « Ça va être festif et joyeux », il y aura « quatre chars », des camions avec plateau, le char Jupiter, le char Dracula, le char Napoléon, avec sur chacun d’entre eux une personne grimée en Macron, enfin un char « résistance », où les manifestants pourront exposer leurs revendications.
          ça va être chouette, on s’y retrouve tous pour marcher côte à côte contre Macron et sa politique libérale.

          Répondre à ce message

          • Syndicats, partis politiques et associations se sont réunis pour organiser une journée de manifestation commune en France le samedi 26 mai.
            Après avoir échoué à faire des journées unitaires le 1er mai ou le 5 mai, plusieurs organisations syndicales, politiques et associatives se sont réunies jeudi 3 mai pour discuter d’un appel commun à manifester dans toute la France le samedi 26 mai « pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité », a annoncé Attac vendredi.
            Étaient présents à cette réunion la CGT, Union Solidaires, le Snesup FSU, le Syndicat de la magistrature, Attac, la Fondation Copernic, Femmes Égalité, Convergence pour les services publics, le groupe parlementaire de La France Insoumise (LFI), Ensemble, le NPA, le PCF, le PCOF, le Parti de Gauche, Reso, et le Collectif Fête à Macron le 5 mai, selon un communiqué.

            Ces organisations « travaillent à une "marée populaire" pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité partout en France le samedi 26 mai. (Elles) se donnent jusqu’au 16 mai pour élargir ce cadre, réunir leurs instances et lancer définitivement ce grand rendez-vous citoyen », est-il précisé.

            Le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon a confirmé cet appel ainsi que la date lors d’une conférence de presse vendredi 4 mai dans la mâtinée.

            Espérer que les « cloisons tombent »

            Vendredi sur France Inter, le député LFI François Ruffin a jugé cette date du 26 mai « très intéressante ». « On aurait un moment où le mouvement citoyen, les syndicats, les partis se retrouvent tous ensemble », a-t-il salué, souhaitant que « des espèces de cloisons tombent ».

            Le député de la Somme est l’initiateur, avec l’économiste Frédéric Lordon, de « la fête à Macron » de ce samedi, une « manifestation pot-au-feu » où chacun viendrait « avec ses propres revendications, banderoles, mais aussi espoirs ».

            Répondre à ce message

Répondre à cet article