Ligne 15 retardée : le gouvernement méprise une nouvelle fois les habitantes et les habitants d’Aubervilliers

lundi 5 mars 2018

Le 22 février dernier, le gouvernement a rendu public le nouveau calendrier des réalisations des lignes de métro 14-15-16-17-18.

Ainsi, la réalisation du tronçon de la ligne 15 (Carrefour Pleyel / Champigny-centre via Aubervilliers) ne serait finalisée qu’en 2030 au lieu de 2025 prévu initialement.
Edouard Philippe, le Premier ministre, justifie cette décision en raison du budget revu à la baisse après des dérives sérieuses imputées à la Société du Grand Paris.

Nous dénonçons ces choix budgétaires du gouvernement qui pénalisent une nouvelle fois durablement les habitantes et les habitants d’Aubervilliers et confirme le mépris à leur égard. En effet, placer Aubervilliers en queue de peloton du calendrier, cela signifierait un allongement considérable des temps de travaux, autant dire un surcroît de nuisances immenses pour les populations concernées.

Pour Aubervilliers, cela viendrait s’ajouter à celles, considérables, engendrées par le prolongement de la ligne 12 du métro, attendu depuis plus de 20 ans, accusant un retard de deux années, l’ouverture ayant été repoussée à fin 2019. C’est donc la double peine pour notre centre-ville, ses habitants, commerçants et usagers.

La Municipalité a dénoncé pour sa part les retards de ce chantier ainsi que les projets de la Société du Grand Paris de construire une gare émergente en centre ville et une opération immobilière d’envergure au Fort d’Aubervilliers. Elle a formulé des propositions alternatives à ces projets :

Pas de gare émergente en centre ville mais une station de métro connectée avec la station de la ligne 12 et révision à la baisse des projets d’urbanisation au Fort d’Aubervilliers.

Mériem Derkaoui, Maire d’Aubervilliers, a relancé sa proposition d’implanter la future station Mairie d’Aubervilliers de la ligne 15 sur l’avenue Roosevelt et de réduire le calendrier de sa réalisation.
Cela aurait pour effet à court et moyen terme :

- de soulager le centre ville des nouvelles nuisances liées au futur chantier,

- de permettre à la fin des travaux de la ligne 12 d’engager le réaménagement de l’espace public (square Pesqué, place de la mairie, place du marché),

- de libérer les bâtiments du 3 rue Ferragus et du 14 rue de la Commune de Paris des menaces de destruction auxquelles ils sont soumis.

- de revoir la disposition des arrêts de bus en centre ville afin de mieux répondre aux attentes des usagers.

Chacun peut mesurer les enjeux de cette décision du gouvernement. Les communistes d’Aubervilliers appellent à la mobilisation de toutes et tous afin de :

- faire respecter les choix et les intérêts de notre ville et de ses habitants en réduisant le calendrier des travaux de la ligne 15 ;

- préserver le caractère singulier de notre centre ville en transformant le projet de gare en station de métro souterraine ;

- déplacer l’implantation de la station de centre ville de l’avenue de la République à l’avenue Roosevelt en engageant une concertation exemplaire avec les habitantes et les habitants, les élus, les usagers du centre ville ;

- limiter les nuisances liées à ces nouveaux grands chantiers de la ligne 15 en choisissant les solutions techniques les plus discrètes et efficaces ;

- soulager le centre ville d’une circulation de véhicules excessive et particulièrement polluante tant pour l’atmosphère que pour le bruit.

Les communistes d’Aubervilliers appellent la population à se saisir des questions relatives aux conditions de réalisation de la ligne 15 du métro Grand Paris Express dans notre ville et s’engagent à prendre toute initiative permettant d’atteindre ces objectifs.

1 Message

  • Fort d’Aubervilliers Le 7 mars à 17:39, par Retraité

    Encore une fois la mairie recule sur le projet au fort nous régressent comme d’habitude

    Espérons qu’il y ait un changement à la prochaine élection pour voir enfin les travaux démarrer !!!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article