Deuxième tour de l’élection législative

Déclaration du groupe Communiste, Progressiste, Ecologiste et Citoyen

vendredi 16 juin 2017

Les résultats du 1er tour des élections législatives semblent donner une future large majorité au président Macron pour continuer la casse du code du travail, réduire les droits et les acquis sociaux obtenues par les luttes, continuer les politiques austéritaires et les cadeaux fiscaux aux plus riches et restreindre les libertés fondamentales.

Aubervilliers s’est prononcée résolument à gauche lors des élections présidentielles en votant à plus de 40% pour le candidat Jean Luc Mélenchon au1er tour.
Les candidats porteurs de ces même valeurs ont obtenus conjointement plus de 30 % au 1er tour des législatives.
C’est la preuve que le choix d’une politique anti-austérité, protégeant les droits des salariés et des privés d’emploi, luttant contre les inégalités et les discriminations, défendant les services publics nationaux et locaux, est majoritaire dans notre ville.

Dans un contexte où l’abstention est la grande gagnante il faut plus que jamais accentuer le résultat des premiers tours de ces élections en faisant élire un député résolument de gauche qui défendra les valeurs qui nous rassemblent.

Les élus communistes, progressistes, écologistes et citoyens appellent donc à voter massivement pour Bastien Lachaud ce dimanche 18 juin.

Les élus du groupe
Soizig NEDELEC, Mériem DERKAOUI, Anthony DAGUET, Sophie VALLY, Magali CHERET, Silvère ROZENBERG, Jean François MONINO, Laurence GRARE, , Claudine PEJOUX, Maria MERCADER, Salah CHIBAH, Sandrine LE MOINE, Patrick LE HYARIC, Pascal BEAUDET, Sylvie DUCATTEAU, Wassila REDOUANE, Hana RABAH

6 Messages

  • Ouf ! il était temps, on a eu peur que ce communiqué sorte après l’annonce des résultats du deuxième tour. Sauvé, on va gagner.

    Répondre à ce message

    • Déclaration du groupe Communiste, Progressiste, Ecologiste et Citoyen Le 16 juin à 11:41, par Pas de débat Lachaud - Aïdara

      Les deux finalistes dans la 6e circonscription (Aubervilliers, Pantin) ne débattront pas avant le vote de dimanche. L’association de jeunesse En Avant Aubervilliers avait proposé un face-à-face mercredi soir. Si Bastien Lachaud (FI) a accepté l’invitation, Alexandra Aïdara (LREM) l’a déclinée. « Nous regrettons un tel refus de participer à ce moment démocratique », tacle le candidat de la France Insoumise, qui a recueilli 19,3% des voix. Alexandre Aïdara (27,3%) indique que son agenda ne lui permet pas de participer au débat : « Je rencontrais une autre association ce soir-là. Dans cette dernière ligne droite, nous sommes chez les gens, et je ne voulais pas modifier mes plans de campagne. »

      Répondre à ce message

    • On attend encore le communiqué de la section du parti communiste, si elle existe encore. Parce qu’à lire ce site, on a l’impression qu’elle est devenue une coquille vide, dont le site est alimenté par quelques piètres hiérarques. Son seul intérêt est le mégaphone, qui une fois tamisé dposts sans intérêt, et il y en a beaucoup, laisse place à un peu de débat

      Répondre à ce message

  • Socialistes d’Aubervilliers, nous ne soutenons pas Alexandre Aidara (LREM) !

    Adhérents de la section socialiste d’Aubervilliers, nous souhaitons exercer un droit de réponse à notre secrétaire de section qui apporte dans Le
    Parisien du 15 juin son soutien à Alexandre Aidara (LREM) pour le second tour des élections législatives suite à l’élimination de notre candidate au 1er tour.

    La section socialiste réunie en Assemblée générale lundi soir n’a pas souhaité donner de consigne de vote au second tour. Du fait de son statut de secrétaire de section, il n’est pas souhaitable qu’il intervienne médiatiquement pour exprimer une position, dite « personnelle », allant à l’opposé de ce qui a été décidé collectivement par les militants.

    Nous rappelons ici notre opposition au projet politique porté par le parti la République en Marche et nous inquiétons de l’hégémonie annoncée à l’Assemblée nationale.

    Nous nous opposons notamment à la réforme du code du travail par ordonnances, à l’augmentation de la CSG qui pénalisera notamment les retraités modestes. Nous ne pouvons non plus valider un projet politique qui prône la suppression de l’impôt sur la fortune et de 120 000 fonctionnaires pourtant essentiels sur des territoires comme Aubervilliers et Pantin.

    Forts de notre diversité, de notre ancrage territorial et fermes sur nos valeurs, nous sommes déterminés à faire émerger une alternative socialiste, écologiste et citoyenne.
    aubervilliers legislatives 2017

    Répondre à ce message

  • Coup double pour la section d’Aubervilliers : non seulement elle fait élire Stéphane Peu à Saint Denis, mais en plus elle fait élire à l’insu de son plein gré un insoumi à Aubervilliers.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article