Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon

mardi 30 mai 2017

« M. Mélenchon, la ville d’Aubervilliers vous a respecté, elle a droit à votre considération ! »

Dans une tribune au « Monde », Pascal Beaudet et Meriem Derkaoui, ancien et actuelle maire d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, expliquent leur incompréhension de voir un candidat de La France insoumise opposé au candidat du PC, Patrick Le Hyaric, à Aubervilliers-Pantin.

TRIBUNE. Ville dynamique et solidaire, Aubervilliers s’est construite ces cinquante dernières années à travers des politiques sociales ambitieuses en matière de logement, de santé, d’éducation, de culture portées par des valeurs humanistes et progressistes. Conscients de la réalité sociale et économique de notre commune qui compte aujourd’hui plus de 85 000 habitants, nous savons que seule la véritable gauche ancrée dans les milieux populaires permet la transformation sociale de notre société.

Pour y parvenir, nous nous sommes engagés à vos côtés pour obtenir à Aubervilliers l’un des premiers scores nationaux en faveur de votre candidature tout en faisant reculer le parti de la haine. Nous vous avions confié cet espoir en pensant que vous pouviez porter l’aspiration du peuple au-delà de toutes considérations de pouvoir personnel.

Aujourd’hui, vos appels au rassemblement et au renouvellement de la politique sont désormais balayés par vos actions de parachutages des candidates et candidats de La France insoumise pour les législatives dans les communes qui croient pourtant en une gauche unie.

Une unité nécessaire contre les puissantes forces face à nous, à commencer par un gouvernement dirigé par la droite, face aux projets d’ôter aux communes leur autonomie financière, face aux injonctions européennes, face aux tentatives de divisions de nos populations et au mépris dont elles sont trop souvent l’objet. Une vision résolument à gauche portée depuis plusieurs mois à Aubervilliers et à Pantin par le candidat Patrick Le Hyaric. A vos côtés il a construit le Front de gauche. Vous siégez ensemble au Parlement européen. Il dirige L’Humanité, qui vous a permis de vous exprimer pendant les présidentielles.

Pourtant récemment, vous avez choisi de présenter un candidat à Aubervilliers-Pantin, votre directeur de campagne. Quel est le sens de deux candidatures défendant les mêmes idées et les mêmes valeurs sinon de priver nos populations d’un député qui sera présent à leurs cotés et en permanence ?
A Aubervilliers, nous nous plaçons d’abord du côté de l’intérêt des populations dans leur diversité. C’est ce qui nous guide, nous, élus de terrain, lorsqu’on réussit à obtenir pour notre ville, au cœur de la métropole parisienne et aux portes de Paris, un réseau de transports adapté doté d’un métro en centre-ville. C’est aussi ce qui nous permet de maintenir des services publics de proximité tant de fois menacés de fermeture par les politiques d’austérité. C’est, également, exiger le respect des engagements de l’Etat à l’instar de l’implantation d’une piscine olympique ou l’augmentation d’effectifs de police.

Mais que vous arrive-t-il ?

Mais cela n’est possible qu’en entretenant au quotidien des échanges francs et ouverts avec les Albertivillariennes et les Albertivillariens sur tous les sujets relatifs au devenir de la commune. Sans doute, cela peut vous paraître dérisoire voire insuffisant en comparaison à des envolées lyriques, ou des solutions venant d’on ne sait quelle avant-garde, mais à Aubervilliers et dans nos banlieues, c’est ainsi que la population a toujours agi. Pas de guide suprême et pas d’homme providentiel, Aubervilliers, ville rebelle et militante, l’a d’ailleurs fait entendre aux dernières municipales.

Mais que vous arrive-t-il monsieur Mélenchon ?

Voulez-vous pratiquer l’hégémonie que vous avez reprochée à vos anciens alliés ? La force du peuple scandée sur vos affiches de campagne ce n’est pas le pouvoir d’un seul homme, amer et déçu, qui pratique la politique de la terre brûlée en parachutant et en divisant.
Non, monsieur Mélenchon, la force du peuple, c’est justement le peuple et ses élus, celles et ceux qui sont, au quotidien, en train de construire, d’imaginer des solutions, de partager des luttes.

Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers

Pascal Beaudet
Ancien maire d’Aubervilliers Aubervilliers

78 Messages

  • Si Pascal Beaudet et Meriem Derkaoui avaient voulu faire connaitre la candidature de Bastien Lachaud pour la France insoumise alors qu’elle était jusque là inconnue, ils ne s’y seraient pas pris autrement ! Bravo camarades !

    Répondre à ce message

  • « Aujourd’hui, vos appels au rassemblement et au renouvellement de la politique sont désormais balayés par vos actions de parachutages des candidates et candidats de La France insoumise pour les législatives dans les communes qui croient pourtant en une gauche unie. »
    Parce que Le Hyaric est une candidature de renouvellement ?

    Répondre à ce message

  • C’est très bien de se mettre Mélenchon à dos, lui qui a fait plus de 40% à Aubervilliers !

    Répondre à ce message

  • Jamais deux sans trois  ! Après le calamiteux appel à une candidature de rassemblement rédigé suite au dépot des candidatures, la tribune pleurnicharde de Beaudet et Derkaoui pour dire que Mélenchon est méchant, on attend avec impatience la troisième initiative du PCF local ! Ce sera difficile de toucher encore plus le fond, mais on peut faire confiance à nos édiles locaux.

    Répondre à ce message

    • On touche pas encore le fond mais on s’en approche.

      Pierre Laurent a appelé ce mardi Jean-Luc Mélenchon à « se concentrer » sur l’élection d’« un maximum de députés » de gauche aux législatives et « éviter les déclarations polémiques parfaitement inutiles ».

      Pierre Laurent, qui veut essayer de préserver les 2% que les sondages lui accorde, a réagi ce mardi à la polémique éveillée par les propos de Jean-Luc Mélenchon sur la « responsabilité » de Bernard Cazeneuve dans la mort de Rémi Fraisse à Sivens.

      « Il faut garder le cap sur une ambition de rassemblement du maximum de forces, parce que nous savons que déjà il va être difficile de faire élire plusieurs dizaines de députés de gauche, donc concentrons-nous sur ça dans les dix jours qui viennent, et pas sur autre chose », a demandé Pierre Laurent sur franceinfo.

      « Il faudrait éviter toutes les déclarations polémiques qui sont parfaitement inutiles et se concentrer sur cet objectif-là »,

      Il va finir par nous faire mourrir de rire ce Pierre Laurent

      Répondre à ce message

  • "A quelques jours du scrutin cibler la France insoumise comme étant l’adversaire principal n’est pas très intelligent. Une nouvelle maire qui n’a pas encore fait ses preuves et un ancien maire qui a abandonné le combat en cours de route en refusant assumer ses responsabilités ne sont pas les mieux placés pour nous indiquer la route à suivre. Je ne suivrais pas vos conseils".

    Répondre à ce message

  • Des réactions peu constructives et qui frôlent l’anticommunisme banal, sur un site du PCF, voilà qui prouve que les camarades sont très ouverts de vous laisser aller à des propos à l’emporte pièce et éloignés de l’esprit de rassemblement de cette lettre..

    Répondre à ce message

  • Le meilleur soutien à Mélenchon, c’est Le Hyaric !

    Parce qu’il serait dommage de diluer l’espoir des 40% de Mélenchon à Aubervilliers dans des candidatures hors sol !

    Parce que Le Hyaric a su dans l’Huma, le journal qu’il dirige, prendre des positions claires, tout en permettant aux pluralismes de gauche de s’exprimer.

    Parce qu’un programme national ne vaut que s’il est confronté aux exigences locales, et que c’est de ces exigences locales qu’il faut partir pour saisir les enjeux qui permettent de proposer des lois efficaces pour plus de justice.

    Et si la réalité était que c’est Mélenchon qui a besoin du soutien des candidats et non l’inverse ?

    Répondre à ce message

    • Une vilénie Le 31 mai à 07:26, par léna

      La candidature anti Le Hyaric est une vilénie. Je suis très en colère car ce fait contredit la grande hauteur de vue dont JLM est capable.
      Cela peut encore être corrigé. Des bulletins peuvent n’être pas imprimés.
      En tout cas mobilisation totale pour mettre en échec cette division insupportable et pour battre Guigou et Aidara !

      Répondre à ce message

  • Le Hyaric est pour plus et mieux de logement et contre l’habitat indigne. Moi, ça me va. En plus, il soutient très clairement la Palestine et les prisonniers politiques. Et il dit qu’il va se battre pour que nos jeunes soient embauchés dans les entreprises qui s’installent sur Aubervilliers. Ca me va bien aussi. Et il connaît les problématiques locales.

    L’autre, je ne sais pas qui c’est. Il a l’air gentil mais bon, on voit bien qu’il ne connaît pas Aubervilliers. Et les types qui débarquent de nulle part, dit coucou voter pour moi avec la tête d’un candidat aux elections présidentielles qui signe toutes les chartes du monde et qui les déchire après, on a donné je crois.

    Répondre à ce message

  • Je ne sais encore pour qui je vais voter mais ce qui est clair c’est que ce ne sera pas pour un opportuniste parachuté de circonstance dans un territoire populaire qui mérite d’être représenté.
    Les banlieusard n’ont le droit à rien, même pas à un représentant. Dans des villes aussi relégués, des populations autant mise en dfifficultés c’est une insulte supplémentaire de voir débarqué ces gens qui ne partagent notre quotidien.
    Alors non je ne voterais pas pour les parisiens qu’ile soient d’En marche, du PS ou de FI.
    Je voterai pour un candidat d’ici, qui partage nos vies, et qu’on pourra interpeler.

    Répondre à ce message

  • Beaudet qui s’est barré deux ans après avoir fait campagne comme futur maire d’Aubervilliers, il ne manque pas de culot à donner des leçons de respect...

    Répondre à ce message

  • Je viens de recevoir une lettre d’information du site de campagne de Patrick LE HYARIC
    où on le voit sur la photo en compagnie de sa suppléante Catherine CLEMENT. Il est indiqué qu’elle fait partie des insoumis. On la voit sur la photo avec le sigle FI distribuer un tract avec Patrick LE HYARIC.
    J’avoue ne pas comprendre puisqu’il y a un candidat de la France Insoumise candidat pour étre député titulaire.

    Répondre à ce message

    • Je crois qu’elle était au insoumis à Pantin pendant les présidentielles. Et certains insoumis ont décidé de soutenir la candidature de Le Hyaric aux législatives.

      Répondre à ce message

      • Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon Le 31 mai à 16:51, par insoumis albertivillarien

        Effectivement, je ne comprends pas l’attitude des dirigeants de la FI. je suis désespéré par ce comportement et cette faute politique !
        Pendant les présidentielles nous avons créé de l’espoir, mené une belle camapgne aux côtés de Jean-Luc Mélenchon. 40% à Aubervilliers, 37 % à Pantin de quoi gagner la circonscription si nous sommes unis !
        Patrick Le Hyaric est un candidat qui connait bien le terrain, qui a toujours défendu JLM même avec l’Humanité, seul quotidien à le soutenir, qui défend avec lui des grandes causes européennes et internationales ....
        Pourquoi envoyer un candidat venu de Paris, qui ne connait pas notre quotidien, nos besoins, les habitants, les associations, les luttes menées et qu’il reste à mener, les projets .... ? Pourquoi ne pas soutenir Patrick Le Hyaric, soutenu par tous les élus de la majorité municpale d’Aubervilliers, qui est le seul à pouvoir battre Guigou, la députée PS sortante, ? ....
        je suis d’accord avec madame la maire c’est la politique de la terre brûlée ... pour permettre au candidat de droite d’en marche de l’emporter

        Répondre à ce message

        • Aubervilliers n’aura jamais connu autant d’insoumis qui se déclarent brusquement soutien de Le Hyaric. C’est fou comment en 48h ce site connait un record d’affluence de soumis qui se déclarent insoumis à la France insoumise et qui trouvent à Le Hyaric toutes les qualités du monde. Un vrai bonheur à vous lire, si ça continue à ce rythme jusqu’à l’isoloir le jour du vote, Le Hyaric va être élu dès le premier tour.

          Répondre à ce message

  • Ils ont tout compris ces deux là ! le problème à Auber et à Pantin c’est Mélenchon pas Macron, ni l’UDI et encore moins Guigou".

    Répondre à ce message

  • J’ai bien lu, jusqu’à ce jour j’hésitais entre Le Hyaric et la France insoumise mais là, vous m’avez convaincu, je voterai France insoumise sans l’ombre d’un regret.

    Répondre à ce message

    • C’est l’inverse j’ai décidé de voter Patrick Le Hyaric bien que j’ai des "réserves" ( pour faire court) .
      Ma motivation principale : je ne supporte plus Mélenchon et ses fans, leur arrogance hégémonique et leur suffisance politicienne, leur attitude m’exaspère .
      Je précise : je n’ai aucun engagement partidaire dans les gauches ( PCF, FI ,écolos etc..) .

      Répondre à ce message

      • Ben moi c’est exactement l’inverse de @Jean, je n’ai pas plus que lui d’appartenance à un quelconque candidat mais je ne supporte pas la récupération politique qui est faite par les communistes de la France insoumise. Quand on s’oppose à Mélenchon on ne pose pas en photo avec lui comme si on était de vieux amis de 30 ans. Je ne voterai donc pas pour Le Hyaric.

        Répondre à ce message

  • Ville dynamique, c’est une blague ? Quant à le Hyaric, il faut lire son éloge de Fidel castro, ce grand démocrate devant l’éternel !

    Répondre à ce message

  • Allons "les gens" ! Et si Meluche nous envoyait son hologramme ? Ça serait pas bien la vie politique avec seulement un lider maximo et une armée d’hologrammes ?

    Répondre à ce message

    • Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon Le 1er juin à 11:31, par A côté de la plaque

      Pendant que vous passez votre temps à vous quereller Macron et son candidat commence à mettre en application leur politique. Plutôt que votre lettre ouverte adressée inutilement à Mélenchon vous auriez pu vous adresser aux 10 000 retraités d’Aubervilliers qui vont subirent la CSG Macron. Ce serait moins politicien et bien plus utile.

      Répondre à ce message

      • Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon Le 1er juin à 22:23, par Laissez la parole aux électeurs

        Le sondage Opinionway pour Orpi, Les Echos et Radio Classique confirme que le danger est bien avec la droite. Cessez donc de vous combattre entre communistes et France insoumise. Que chacun mène sa campagne de façon autonome comme pour la présidentielle et défende son projet pour s’opposer à Macron, ensuite laissez les électeurs trancher puisque vous êtes l’un et l’autre légitime. Dans ce contexte de victoire quasi-certaine de Macron, la lettre ouverte de la nouvelle maire et de l’ancien maire, (qui n’est plus très crédible pour venir nous distribuer ses conseils), s’en prenant à Mélenchon est vraiment mal venue, elle divise au lieu de réunir.
        Que nous dit le sondage :
        Le mouvement d’Emmanuel Macron, La République en marche, remporterait la majorité absolue à l’Assemblée nationale lors des législatives du 11 et 18 juin, avec entre 335 et 355 sièges sur 577,

        L’alliance entre Les Républicains et l’UDI resterait la principale formation d’opposition, avec entre 145 et 165 députés. Un nombre en baisse par rapport à leur représentation dans l’Assemblée sortante où les deux partis cumulaient 225 sièges.

        Le Parti socialiste et ses alliés, majoritaires avec 328 sièges dans l’Assemblée sortante, seraient balayés. Leur nombre de députés élus, compris entre 20 et 35 selon l’enquête, serait historiquement bas, bien inférieur aux 53 socialistes élus en 1993.

        "Insoumis" et communistes (que le sondage ne départage pas) remporteraient entre 24 et 31 députés.

        Le Front national entre sept et 17 sièges.

        Répondre à ce message

      • Je m’interroge sur le sens de ce post ? Débilité politique ou mauvaise conscience .Les deux sûrement les Mélenchoniens commencent à se rendre compte de l’impasse dans lequel ils ont plongé la gauche de la gauche , ils vont perdre c’est pas grave en revanche il vont faire gagner les macronistes et là c’est grave !

        Répondre à ce message

      • La CSG Macron va frapper fort, qu’attendez vous pour réagir ? Que la loi soit votée ! Les principaux perdants de cette réforme fiscale seront la majorité des retraités. Seront touchées les personnes à la retraite soumises à une CSG de 6,6%, c’est-à-dire celles qui ont des revenus annuels dépassant 14 375 euros pour un célibataire (soit 1 200 euros par mois), selon les seuils en vigueur. Cela représente entre 8 et 9 millions de personnes retraitées, ça vaut la peine de les défendre.

        Répondre à ce message

  • Le second tour opposera Guigou à Aidara. Le PCF appelle à voter quoi ?

    Répondre à ce message

  • Il y a sur le site beaucoup de nervosités, de coups de gueule, de petites menaces et, au bout du compte, une assez grande satisfaction de soi-même. Toute situation de division provoque de tels effets qui sont très dommageables.

    Une question est cependant posée : quel est le meilleur chemin pour battre Guigou/Aïdara sans oublier le FN ?

    La réponse aurait pu être simple et elle ne l’est pas. La candidature de la FI a semé le trouble alors qu’une construction intelligente était possible, un ticket Le Hyaric -FI aurait été très performant. Des solutions de ce type ont été d’ailleurs trouvées dans un certain nombre ce circonscriptions où les batailles sont engagées avec efficacité.

    Om me dit que la candidature FI a été décidée "d’en haut", fait grincer localement quelques dents et a provoqué de la démobilisation.

    La position juste (unitaire et efficace) est de voter Patrick Le Hyaric et Catherine Clément qui était engagée dans La france insoumise lors de la Présidentielle.

    Si nous ne nous laissons pas diviser nous allons gagner.

    Répondre à ce message

    • Mme ou M. Léna accuse tout le monde de nervosité et considère que tous ceux qui ne partagent pas son avis ont perdu la tête. C’est une vision d’un avenir plutôt bouché qui risque de le ou la conduire à un isolement sans retour. Léna continue imperturbablement de distiller ses "bons" conseils, bien sûr intelligents, et toujours orientés vers une condamnation expéditive, exclusive et sans appel de la France insoumise. Tout est de la faute de la France insoumise nous dit Léna ignorant superbement les appels à l’apaisement, rejetant ainsi toute idée de rapprochement possible. Léna nous assène un "on va gagner" comme si les jeux étaient faits d’avance et comme si les électeurs étaient quantité négligeable et n’avaient d’autre choix que de suivre ses instructions. Léna considère que les électeurs comptent pour du beurre et croit pour acquis ses injonctions. Pendant ce temps perdu à débattre de l’inutile Macron avance...120 000 suppressions de poste de fonctionnaires, la CSG qui va déglinguer les retraités, la réforme du code du travail qui poursuit sa route etc... Suivez Léna il ou elle vous explique la meilleure façon de perdre, celle qui consiste à dire que tout ce qui n’est pas dans mon camps divise. Une vision du rassemblement quelque peu dépassée à notre époque.

      Répondre à ce message

      • Une petite note d’espoir à l’intention de celles et ceux qui refusent de renoncer au rassemblement. Le résultat des législatives ne sera pas à la hauteur des besoins, vouloir à tout prix trouver et dénoncer un coupable ne réglera rien. Il ne sert à rien de s’invectiver, il faut tenter de regarder l’avenir et de se rapprocher quel que soit le résultat des législatives.

        Nous proposons que les signataires de l’appel « En 2017, faisons Front commun » se retrouvent à Paris le samedi 24 juin, avant les congés d’été, afin de tirer ensemble un bilan de nos efforts. L’appel que nous avons lancé voici près d’un an avait pour objectif un rassemblement pluraliste le plus large possible autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle et des candidatures unitaires pour les élections législatives. Après ces dernières nous disposerons donc d’un tableau d’ensemble de la séquence électorale de ce printemps. Il nous paraît très important d’en tirer ensemble des enseignements, de discuter de la nouvelle situation politique qui apparaît déjà bouleversée et de réfléchir ensemble à la manière dont nous pourrions y intervenir.

        Nous vous donnerons prochainement des indications plus précises sur cette journée qui se tiendra de 10h à 17h à Gennevilliers (92230), Espace des Grésillons, 40 rue François Kovac (Métro ligne 13, direction Asnières-Gennevilliers, station Gabriel Péri*).

        Répondre à ce message

        • J’ai bien du mal à trouver une note d’espoir dans la situation actuelle. L’avenir risque d’être bien sombre si les responsables du pc au niveau national continuent dans leur stratégie maladive anti-mélenchionniste. Dès qu’un dirigeant communiste dit trois phrases il ne peut s’empêcher de s’en prendre à JL Mélenchon. La Macromania et l’anti-Mélenchon quotidien ça commence à fatiguer.

          Répondre à ce message

          • Mélenchon n’a qu’à s’en prendre à lui même : c’est une caricature prétentieuse. Je deviens phobique du gourou et de Macron : au fond ils se ressemblent au niveau de l’égo.

            Répondre à ce message

            • Mettez le cap pour un demain meilleur Le 8 juin à 09:03, par C’est bien les gars, continuez !

              « Mélenchon n’a qu’à s’en prendre à lui même » Voilà le type même de post gratuit qui n’apporte rien ! En quoi ce post va-t-il renforcer le PCF ? Il est dans la droite ligne de la pitoyable tribune Derkaoui Beaudet.

              Répondre à ce message

              • En passant ....je ne suis pas communiste et j’ai voté Mélenchon au premier tour , j’espérais l’abolition de la hiérarchie entre les dirigeants et leur soutien. J’ai cru au slogan "résistance" et à la sincerité de Mélenchon qui ne voulait pas qu’on crie son nom .J’ai cru à la possibilité de faire de la politique autrement . Mais je m’aperçois que les adorateurs du pape des pseudo insoumis sont devenus des complices consentants de son jeu trouble politicien à savoir SA victoire et pas la défaite de Macron . Vous êtes comme lui ,vous méprisez ceux qui ne pensent pas comme vous, il faut vous attendre à un retour de baton...

                Répondre à ce message

              • Mettez le cap pour un demain meilleur Le 8 juin à 10:19, par C’est très bien les gars, continuez !

                « Mélenchon n’a qu’à s’en prendre à lui même » C’est non seulement gratuit, c’est en plus discutable mais surtout, je ne vois pas ce que les anti-Mélenchon ont à y gagner !

                Répondre à ce message

                • Mettez le cap pour un demain meilleur Le 9 juin à 07:54, par Anti Meluche

                  "Je m’en moque de François Hollande. Un pauvre type. La plus éminente médiocrité du PS des années 2000", dit Mélenchon dans un interview au magazine Society . Il continue : "Il était à l’ENA, même pas bien classé. Il est sorti de là, est passé d’un poste à l’autre, fondu dans la grisaille." "Mais il est marrant, toujours la blagounette aux lèvres."

                  Après cela les dévots mélenchoniens demandent pourquoi on pratique un anti Mélenchon primaire. C’est simple c’est un caractériel imbu de lui même , c’est lui le pauvre type et il n’est même pas drôle .

                  Répondre à ce message

        • Mettez le cap pour un demain meilleur Le 7 juin à 11:14, par unadefi93

          "Les gens" ! Grand Gourou n’est pas content. Si le communisme municipal n’est pas soluble dans le mélenchonisme, comment connaitrons-nous les" Jours Heureux" ?

          Répondre à ce message

          • le mouvement de Macron construit sa victoire grâce à d’excellents reports de voix. Vu l’ambiance qui règne entre les communistes et la France insoumise ça risque pas d’arriver à Aubervilliers pour le second tour.

            Répondre à ce message

  • Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon Le 2 juin à 17:53, par Blanc bonnet et bonnet blanc

    Comment dilapider son capital. On était bien parti avec nos 41% à Aubervilliers et nos 37% à Pantin. et il a fallu que l’appareil du PC local s’arque boute. Il commence par signer la pétion dite de rassemblement qui aboutissait à mettre Le Hyaric et Lachaud sur le même plan. Puis il commet la tribune défaitiste de Beaudet et Derkaoui pour se placer à la remaorque de Mélenchon.

    Au bout du bout, dans le reportage de BFM, on cite Aidara, Guigou et surtout Lachaud présenté comme le favori face à Guigou en difficulté. Exit le Hyaric.

    Mais si le Hyaric a disparu, c’est peut-être aussi du fait de l’inintelligence politique de ses soutiens. Pas seulement à cause de BFM.

    Alors on attend avec impatience le communiqué vengeur contre BFM qui n’apportera rien mais qui constituera peut-être la troisième connerie de la direction politique de la ville.

    La meilleure réponse serait celle des urnes car le Hyaric n’a pas démérité et serait sans doute le député le plus utile à Aubervilliers, mais le candidat arrivé 3ème ne pourra se maintenir car il n’aura pas 12,5% des inscrits.

    Alors pour qui se désister ? Guigou ou Aidara ? Blanc bonnet et bonnet blanc ? sauf que Duclos avait fait 50% à Aubervilliers.

    Répondre à ce message

  • Pas un seul message de soutien à ce texte sur le site du PCF ! Pourquoi ? Parce que ce texte est une impasse politique. Il ne dégage aucune perspective ! Il se veut un constat de la situation qui ne peut que satisfaire un quarteron de militants communistes repliés sur eux même.

    La réalité est que le PCF n’a jamais adhéré à Mélenchon. Lundi de gauche, pique-nique le 5 juin pour torpiller la France insoumise avec le succès qu’on a vu, campagne autonome... puis avec le succès, il a volé au secours de la victoire dont il croit être l’artisan...

    Il s’étonne après de voir débouler des candidats FI ! Et hurle au scandale. La vertu de le Hyaric est loin d’être partagée localement.

    Bastien Lachaud ne gagnera pas, à la différence d’Alexis Corbière à Montreuil. Il part de trop loin et ne mérite pas de gagner. Tout au plus, il prendra à Patrick Le Hyaric les 6 ou 7 % de voix qui lui manqueront pour être au second tour.

    48 ans après Duclos, les communistes pourront rédiger leur communiqué dont le titre est tout trouvé pour éviter de soutenir Guigou, qui ironie de la situation est plus à gauche qu’Aidara ! Blanc bonnet et bonnet blanc.

    Après avoir méprisé ceux qui se sont abstenus au second tour de la présidentielle, qui représentent pourtant une force indéniable, ils inviteront leurs électeurs au même comportement.

    Quel crédit vont-ils y gagner ? Un départ de quelques militants vers la France insoumise et un départ dans la nature pour quelques autres...

    Merci Pascal Beaudet et Meriem Derkaoui

    Répondre à ce message

    • Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon Le 5 juin à 15:59, par La couleur des bonnets importe peu

      @Bonnet blanc voit juste et met le doigt là où ça fait mal. La volonté affichée par quelques militants communistes de "bouffer" du Mélenchon à tout bout de champ, pour le "déglinguer" sur tout et rien ne produira rien d’autre que de la démobilisation aussi bien pour le vote Lachaud que pour le vote Le Hyaric. La démarche de Derkaoui et Beaudet est inutile, contestée, politicienne et pleurnicharde, JL Mélenchon n’a pas changé, aussi bien pour ses gros défauts que pour ses qualités, il était déjà comme ça avant et cela n’a pas empêché les communistes, contraints et forcés, d’en faire leur candidat pour la présidentielle. Actuellement les communistes (pas tous) jouent le rôle de diviseur croyant remporter la mise non pas pour gagner, mais pour faire perdre. Ils se trompent, à ce jeu là, Lachaud ne gagnera pas et Le Hyaric perdra. Vous vous torpillez vous même, Macron où Duigou pourront, l’un ou l’autre, vous dire un grand merci. Mais peut-être que pour vous l’essentiel est que la France insoumise fasse un tout petit résultat. Vous allez certainement réussir de ce point de vue, mais en 2020, si vous continuez de tourner systématiquement le dos à la France insoumise vous serez isolés et vous perdrez à nouveau cette ville.

      Répondre à ce message

      • On sent que la critique de Meluche est un blasphème ! Au fond c’est un retour au passé du gourou , il a adoré Léon puis Tonton maintenant il veut des soumis à son égo. Tout cela est pathétique et cela devient presque ridicule tellement c’est excessif.

        Répondre à ce message

      • Et si la France insoumise était la première force politique dans cette ville ? Avec ses 41% aux présidentielles, élection qui nous est guère favorable, souvenons nous des 39% de Georges Marchais en 1981 et des 50% de Jacques duclos en 1969, la France insoumise réussit une sacrée percée. Car à l’époque de Duclos et Marchais, c’est le local qui tirait le national. André Karman obtenait des scores soviétiques.
        Là, la liste Beaudet avec sa ribambelle de soutiens qui ont cru voir le vent tourner a atteint un pénible 30% au premier tour des municipales. C’est dire les enseignements à tirer de ce scrutin national à Aubervilliers.

        Il y avait un sacré coup à jouer avec la France insoumise en vue de la construction d’un rapport de force politique dans cette ville.

        Mais nul doute qu’on préferera se tourner vers les arrivistes locaux (comme on a fait depuis longtemps) que vers des énergies qui certes sont un peu éloignées du local mais peuvent aider à une vision de la société telle que nous n’avons pu ou su promouvoir.

        Dommage...

        Répondre à ce message

        • Non "@Bonnet vert" la France insoumise ne réussira pas à tirer son épingle du jeu dans cette campagne des législatives où le local prend le dessus sur le national. Elle ne sera pas à gauche la première force politique de la ville, mais pour un mouvement aussi jeune le résultat de la présidentielle est déjà pas si mal, c’est un acquis qui peut fructifier. La France insoumise sait très bien qu’elle ne gagnera pas, mais cette campagne peut contribuer à son ancrage local. Ce mouvement, à condition qu’il poursuive son activité locale, peut rapidement devenir une force politique qui compte d’autant que le pcf local s’isole avec des militants assez peu enclin à l’ouverture qui veulent tout diriger et qui vivent pour beaucoup repliés sur eux même dans une une ville qui connaît des déboires dans sa direction municipale. Les 3 années qui arrivent diront l’avenir...

          Répondre à ce message

          • Je crois qu’on s’est mal compris ou que je me suis mal fait comprendre.
            Non "@Bonnet vert" la France insoumise ne réussira pas à tirer son épingle du jeu dans cette campagne des législatives où le local prend le dessus sur le national
            J’ai voulu dire que cette percée de Mélenchon était une formidable opportunité pour cette ville et que ses édiles n’en ont pas mesuré la portée.
            Pourquoi ? Si on décomposait la part de chacun, on s’apercevrait que la part des communistes serait sans doute proche de ce que fera Le Hyaric ! Déduisez en ce que vous voulez pour le potentiel que représente la france insoumise. Je vous rejoins en considérant que ce potentiel n’est qu’à l’état de potentiel. Qui est facile à torpiller.
            Plutôt que de réfléchir à la dynamique que cela pouvait apporter au local, bien plus forte que les rencontres citoyennes ou autres opérations de relations publiques, ils préfèrent dire "la victoire c’est nous" et "circulez".
            On verra le résultat dans trois ans.

            Répondre à ce message

            • A bien y réfléchir je crois que l’on c’est plutôt pas trop mal compris. Je partage la "formidable opportunité" totalement manquée. Je partage aussi que les "édiles" locaux n’ont absolument pas mesuré l’opportunité qu’il fallait saisir ; la lettre de Derkaoui et de Beaudet en est la meilleure illustration. Ces deux là, et beaucoup d’autres, n’ont rien compris de la situation politique locale, pour ma part je n’en suis pas du tout surpris car ils vivent, pour beaucoup, sur un petit nuage suite aux rencontres citoyennes considérant que la population les soutien massivement sans la moindre réserve. Je partage aussi la conclusion sur le potentiel d’avenir possible et espéré de la France insoumise même si cela nécessite un "suivi" du dit potentiel. Juste une petite divergence sur "l’immédiateté" de la chose. Je crois qu’il falloir donner un peu de temps au temps pour que la dynamique prenne corps localement. Mais avec les "ayatollah" qui dirigent où avec ceux qui attendent leur tour dans les couloirs, dont certains ont les dents qui rayent le parquet, on devrait pouvoir gagner du temps.

              Répondre à ce message

              • Vote des français établis hors de France Le 5 juin à 22:57, par Un signe ?

                Le premier tour des élections législatives s’est tenu les 3/4 juin dans les onze circonscriptions des Français établis hors de France.
                717 bureaux de vote étaient ouverts. Le taux de participation global est de 19.1%.
                Macron sort grand vainqueur... des moins de 20% de votants. Pas très brillant pour la représentation démocratique.

                Répondre à ce message

          • Selon les projections de l’institut Ipsos, le parti socialiste ne remporterait que 25 à 35 sièges. Même s’il faut être prudent avec ce type d’études, on ne voit pas ce qui, dans l’instant politique, peut sauver les élus PS du tsunami Macron. Aubervilliers n’échappera pas à cette vague macroniste. A Aubervilliers le ps va reculer mais va conserver un poids électoral, et rien ne dit, étant donné la multiplication de leurs querelles, que le pc et la France insoumise vont en bénéficier. Le Hyaric n’a que peut de chance d’être sélectionné pour le second tour pas plus que Lachaud de la France insoumise. Au second tour nous risquons de devoir choisir entre le candidat de Macron et celui du ps.

            Répondre à ce message

            • Tu l’as dit bouffi ça fait trois semaines que je te dis qu’il faut préparer le communiqué du second tour sur la thématique blanc bonnet et bonnet blanc

              Répondre à ce message

            • Vivement dimanche Le 9 juin à 14:07, par Léna

              Bien sûr, ily a beaucoup d’incertitudes quant à ce qui va se passer dimanche et toutes les hypothèses sont possibles. Il y aura des tendances générales et la logique de la fameuse inversion de calendrier pousse à aspirer les législatives dans les courants de la présidentielle. Ceci dit des situations et dynamiques locales peuvent contredire relativement ces tendances.

              Sur la 6e circonscription deux questions émergent :

              1 - dans quelle proportion l’ancienne influence PS va t-elle se redéployer et vers qui ( un noyau sans doute important d’influence subsistera cependant) ?

              2 - quel va être l’impact de la division de la gauche d’alternative ?

              Il est bien difficile de dire ce vendredi ce qui va se passer.

              La campagne a été brève marquée par peu d’expressions (hormis celles de P. Le Hyaric) et d’initiatives de débat.

              Les échos militants sont de faible intensité.

              J’espère que le score de P. Le Hyaric/C. Clément sera la bonne surprise du scrutin.

              Répondre à ce message

              • L’objet de la bataille : l’argent Le 9 juin à 15:48, par C’est notre argent

                Ce que personne ne nous dit :
                Pourquoi il y a bataille et trop plein de candidatures ? Le problème essentiel n’est pas politique, il est financier. Pourquoi ? Le financement public des partis dépend de leurs résultats aux législatives. Le montant de l’aide publique accordée aux partis est calculé en fonction du nombre de voix ou d’élus obtenus aux élections législatives et aux sénatoriales.
                Comment cela fonctionne-t-il ? L’aide publique, versée annuellement pendant toute la durée de la législature, est scindée en deux fractions. La première partie concerne le nombre de voix obtenues par les candidats d’un parti. Elle est attribuée de façon promotionnelle, à condition qu’ils aient obtenu au moins 1% des suffrages exprimés dans au moins cinquante circonscriptions. Autre condition : respecter la parité. Chaque voix rapporte 1,42 euro. La deuxième partie de l’aide est attribuée selon le nombre de sièges de parlementaires obtenus. Seuls les partis ayant bénéficié de la première fraction peuvent prétendre au versement de la seconde fraction, calculée proportionnellement au nombre de parlementaires, députés et sénateurs, qui leur sont rattachés. Un élu équivaut à 37.280 euros. En 2016, le montant de l’aide publique a atteint 63,1 millions d’euros (28,8 millions pour la première partie et 34,3 millions pour la deuxième partie). Le Parti socialiste a récolté 24,9 millions d’euros, Les Républicains 18,6 millions d’euros, le Front national 5,1 millions d’euros, le PCF 2,9 millions d’euros et EELV 2,8 millions d’euros.

                Répondre à ce message

              • Vivement dimanche Le 9 juin à 19:00

                Nationalement le pcf peut l’emporter dans au moins une douzaine de circonscriptions. La France insoumise ne pourra pas obtenir plus 8 circonscriptions. Conclusion Macron sera le grand vainqueur de cette élection. A Aubervilliers Le Hyaric l’emportera à condition qu’il y ait un bon report de voix au second tour.

                Répondre à ce message

                • Vivement dimanche Le 9 juin à 23:10, par l’info du jour

                  Pour l’emporter au second tour, il faut passer le premier tour ! L’information n’est pas totalement inutile si on considère qu’En marche ne fera pas forcément moins qu’à la présidentielle et que Guigou, sortante, est assurée d’un confortable matelat à Pantin.

                  Répondre à ce message

    • Lettre ouverte de Mériem Derkaoui et Pascal Beaudet à Jean-Luc Mélenchon Le 12 juin à 08:07, par Stratégie de l’échec

      Législatives 2012 - résultats Patrick Le Hyaric (PCF)
      Pantin = 1727 voix soit 14,59%
      Aubervilliers = 2178 voix soit 20,37%
      Total circonscription en 2012 = 3905 voix soit 17,33%


      Législatives 2017 - résultats Patrick Le Hyaric (PCF)
      Pantin = 639 voix soit 5,71%
      Aubervilliers = 1062 voix soit 12,93%
      Total circonscription en 2017 = 1701 voix soit 8,76%


      Total pertes sur la circonscription entre 2012 et 2017 : 2204 voix perdues et moins 8,57%


      A la veille du second tour, une analyse sur les stratégies menées serait bien utile....

      Répondre à ce message

  •  Aidara Lachaud bonnet blanc et blanc bonnet !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article