Appel pour une candidature de rassemblement de la « gauche debout ! »

vendredi 19 mai 2017

Dans notre circonscription, la 6 ème de la Seine-Saint-Denis (Aubervilliers/Pantin), la candidature de Jean-Luc Mélenchon au 1er tour de la présidentielle a soulevé une formidable dynamique. 40 % des électeurs se sont rassemblés avec lui, le portant loin devant à gauche et réduisant à leur plus bas niveau la droite et l’extrême-droite.

Après avoir fait barrage à Le Pen au second tour, rejetée massivement ici à plus de 80%, il est impératif de concrétiser cette dynamique pour J.L. Mélenchon à l’élection législative. C’est pourquoi nous devons envoyer à l’Assemblée Nationale un député qui s’opposera aux orientations d’Emmaniem Macron, qui s’annoncent ouvertement tournées contre l’intérêt du plus grand nombre.

Nous avons besoin d’une candidature qui aura la confiance du peuple de notre territoire parce qu’elle en sera issue, et qui connaît très bien les dossiers locaux urgents et les besoins des populations.

Il apparaît que l’union de nos forces n’est pas au rendez-vous dans notre circonscription, mais il est encore possible d’y parvenir.

La candidature de Patrick Le Hyaric et sa suppléance peuvent être communes avec la France Insoumise, à Pantin et à Aubervilliers, elle peut incarner l’union et porter une parole forte venant de nos territoires à l’Assemblée Nationale.

Il s’est engagé fortement auprès de J.L. Mélenchon depuis le début, et partage avec lui la représentation de notre gauche au Parlement européen. Avec d’autres personnalités et élus, il a porté très largement la candidature de J. L. Mélenchon sur nos deux villes pour la placer en tête sur la circonscription.

Patrick Le Hyaric peut recevoir le soutien des forces qui ont soutenu J.L. Mélenchon (F.I., PCF, Ensemble), de socialistes et d’écologistes prêts à rompre avec les politiques passées, de nombreux acteurs des mouvements sociaux qui ont impulsé ici les mobilisations pour les droits sociaux, l ‘écologie, l’égalité et les solidarités contre les discriminations.

La formidable promesse du premier tour de la présidentielle ne doit pas être bridée. C’est une candidature commune qu’il nous faut pour incarner les grandes orientations développées durant la campagne des élections présidentielles par Jean Luc Mélenchon.

L’absence d’unité pourrait favoriser le candidat du mouvement « En Marche » d’E. Macron, ou la réélection de la candidate du Parti Socialiste, E. Guigou, qui a voté toutes les orientations du précédent quinquennat (loi Travail, déchéance de nationalité…) et qui a déjà annoncé qu’elle participerait à une majorité présidentielle derrière la politique d’Emmanuel Macron.

Déjà fortement mobilisés l’an dernier contre la loi Travail, et toujours concernés quand il faut lutter contre l’injustice et les discriminations, nos concitoyens et concitoyennes ont besoin d’un député et d’un groupe important d’élus refusant à l’assemblée de donner pouvoir à E. Macron de gouverner par ordonnances dès cet été, comme il l’a annoncé, pour réduire encore le code du travail, remettre en cause le système des retraites, augmenter la CSG...

Nous en appelons à tous les acteurs et actrices concerné.e.s pour que la raison l’emporte et permette de trouver le meilleur moyen de se rassembler pour gagner.

Liste des premiers signataires :
Pascal BEAUDET Conseiller départemental de Seine-Saint-Denis, Ancien maire d’Aubervilliers
Leo REYNES, sociologue du travail
Jean-François MONINO Adjoint au maire d’Aubervilliers, EELV
Claudine PEJOUX Adjointe au maire d’Aubervilliers
Silvère ROZENBERG Adjoint au maire d’Aubervilliers
Anthony DAGUET 1er Adjoint au Maire d’Aubervilliers
Sylvie DUCATTEAU Conseillère municipale d’Aubervilliers
Magali CHERET Adjointe au maire d’Aubervilliers PCF
Soizig NEDELEC Adjointe au maire d’Aubervilliers PCF
Sandrine LEMOINE Conseillère municipale déléguée PCF
Roland CECCOTTI-RICCI, conseiller municipal "Ensemble !"
Alice FAGARD, conseillère municipale" Ensemble !"
Aurélie LE MEUR Secrétaire de section PCF Aubervilliers
Raphaël PERRIN Ancien candidat aux régionales, ancien responsable MJS93 et du groupe Aubervilliers/Pantin
Sophie AUTISSIER - Ancienne responsable départementale du MJS 93
Mireille RIVAT – Chanteuse Comédienne
Martine CARON , "Ensemble !"
Monique BITOUN, militante associative, Villette/4 chemins
Marie-Claude BENEZET, militante associative "Auber sans la peur"
René FRANCOIS," Ensemble !", ex-adjoint au maire
Ramon MARTINEZ, "Ensemble !", membre de "Auber sans la peur"
Alain MONTAUFRAY, "Ensemble !"
Sophie VALLY Adjointe au maire d’Aubervilliers
Michelle MOLLE, Ensemble !, militante associative
Patrick SILBERSTEIN, éditeur
Maria MERCADER, Adjointe au maire d’Aubervilliers
Alain BASCOULERGUE, PCF
Hermine JOUENNE
Sandra ZUNIGA
Bernard ORANTIN PCF - Ancien maire adjoint d’Aubervilliers
Sophie CARTIER BRESSON
Roland TAYSSE
Nathalie BUISSON
Luisa NELLO- enseignante
Josiane Souchet - syndicaliste
André NARRITSENS

38 Messages

  • Ben ouais ! voilà le combat le plus important pour l’avenir. Macron c’est pas le problème, allez, tous contre la France Insoumise. Voilà l’ennemi qu’il faut abattre pour sauver le pc.
    il aurait été plus judicieux de faire cause commune avec FI, plutôt que s’entêter a vouloir un nombre exorbitant de poste de députés non justifier au regard du score que le PC tout seul aurait fait aux présidentielles. Le PC a contribué aux 19% de la FI mais la majorité des 19% représente les voix de personnes soucieuses de faire changer notre pays et on fait confiance à Mélenchon .

    Répondre à ce message

    • Les sondages par circonscription pour les légisaltives comme à villeurbane ou en haute loire disent le contraire.

      Répondre à ce message

      • Sondage Villeurbanne

        En Marche = 30%
        Parti Socialiste = 19%
        France insoumise = 17%
        PCF Front de gauche = 1,5%

        Répondre à ce message

        • Villeurbane aux presidentielles

          M. Emmanuel MACRON 27,73
          M. Jean-Luc MÉLENCHON 26,48
          M. François FILLON 16,59
          Mme Marine LE PEN 13,11
          M. Benoît HAMON 9,16

          Répondre à ce message

          • On voit bien qu’il y a une prise en compte local des rapports de force politique.

            Répondre à ce message

            • Personne ne conteste le fait qu’il y a une différence entre les résultats nationaux et des résultats locaux. Il est heureux que le poids local soit reconnu mais le débat actuel ne porte pas là dessus. La question est de savoir si on continue (comme en 2012) avec des accords d’union à géométrie variable sans s’inquiéter du contenu des propositions ou du programme. Si le poids électoral local compte on ne peut pas non plus ignorer l’apparition de nouveaux mouvements qui veulent aussi être reconnus.

              Répondre à ce message

            • Appel pour une candidature de rassemblement de la « gauche debout ! » Le 24 mai à 22:41, par Scrutin local à dimension national

              Sondage "nouvel Obs" du 23 mai. Dans l’opposition, c’est la gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon qui semble tirer son épingle du jeu : 19% des sondés souhaite une cohabitation et un gouvernement dirigé par La France insoumise.

              Un chiffre plus faible pour les Républicains (15%) et le Front national (15% également). Sans surprise, dépecé par En Marche !, le Parti socialiste continue de couler : seuls 4% des sondés souhaitent une cohabitation avec un gouvernement dirigé par le Parti socialiste.
              Un scrutin aux enjeux avant tout nationaux

              Face à des candidats La République en marche, parfois novices en politique, l’opposition (de droite comme de gauche) mise sur l’implantation et l’expérience locales de certains de ses poulains. Suffisant pour empêcher qu’une vague de députés macronistes ne déferle sur l’Assemblée nationale ?

              Interrogés, les Français donnent une indication assez nette sur cette question : 67% voteront en priorité en fonction d’enjeux... nationaux alors que 26% voteront en priorité en fonction d’enjeux locaux (7% ne se sont pas prononcés). Ce contexte de supériorité des considérations nationales sur le local est assurément est un bon présage pour Emmanuel Macron.

              Répondre à ce message

    • La question est de savoir si FI veut la disparition du PCF .La réponse est évidente : oui ! .Au fond Macron et Mélenchon ont un seul point Ils veulent tuer le PS et le PCF pourtant Mélenchon dénonce la 5 ème république mais il se verrait bien le leader de l’opposition de gauche au Parlement voire 1er ministre ...Qui fait le jeu de Macron ?

      Répondre à ce message

      • je ne pense pas que la FI veut la disparition du PCF mais par contre la FI désire un large rassemblement des vrais gens de gauche en passant par le PCF les autres mouvements tel Ensemble etc.. et les 6% de vrais socialistes de Hamon.

        Répondre à ce message

        • Il suffit de se plonger dans le passé de Mélenchon et sa proximité avec Mitterrand .De toute façon il a réussi d’ailleurs des militants et des dirigeants du parti se recyclent dans FI..Le PCF deviendra un groupuscule avec une complicité interne...

          Répondre à ce message

          • Pour ma part, la FI adopte la même stratégie que le NPA en 2007 autour de la personnalité d’Olivier Besancenot et par refus de tout rassemblement de la gauche avec un programme plus reformiste. Je pense qu’il finira comme lui. Le sectarisme mène toujours à rien.

            Répondre à ce message

            • Tout à fait juste , dans les Vosges le France insoumise a tourné le dos au Pcf dès le second tour de la Présidentielle et présente des candidats issus du NPA dans 2 circonscriptions ( ces mêmes hommes avaient été candidats en 2007 pour la Lcr et en 2012 pour le NPA ) Ils souhaitent clairement une disparition du Pcf dont les adhérents espèrent t’ils pourraient rejoindre la FI. Il est vrai que le PG n’a pas décollé dans le département .

              Répondre à ce message

              • Et ça continue, encore et encore, anti Mélenchon, anti Mélenchon. D’un côté les candidats communistes n’oublient jamais de s’inscrire dans la dynamique JLm, on sait jamais ça peut rapporter, et en même temps ils font le maximum pour plomber la France insoumise. Continuez, continuez et n’oubliez surtout pas de faire les comptes après le 18 juin quand la gauche à peine debout sera devenue la gauche disparue.

                Répondre à ce message

                • Le mouvement lancé par Emmanuel Macron obtiendrait aisément la majorité des sièges à l’Assemblée Nationale aux prochaines élections législatives, selon un récent sondage OpinionWay - Orpi pour Les Échos.

                  La République en Marche (REM) devrait obtenir entre 310 et 330 sièges dans les 535 circonscriptions de France métropolitaine (hors Corse), alors qu’il faut 289 sièges sur 577 pour avoir la majorité.

                  Le mouvement du président de la République devrait recueillir, selon ces estimations, 28% des suffrages. Le PS est à 10% d’intentions de vote et devrait recueillir entre 25 et 30 députés. La France Insoumise se situerait à 15% d’intentions de vote avec peu d’élus.

                  Les Républicains sont à 20% d’intentions de vote, et le FN se situe juste derrière, à 19%.

                  La gauche debout a quelques raison de s’inquiéter.

                  Répondre à ce message

                  • Sondage : info complémentaire

                    Quelque 2 % des voix iraient à des candidats du Parti communiste et également à des divers droite, 1 % à des candidats de l’extrême gauche et 3 % à un autre candidat. La droite aurait entre 140 et 160 députés. Le PS serait crédité de 25 à 30 députés tout comme La France insoumise/PCF. Le FN aurait 10 à 15 députés.

                    Les résultats France insoumise et PCF ne sont guère brillants. Les violentes attaques verbales réciproques menées depuis quelques semaines ne vont pas, à l’évidence, favoriser les reports de voix pour le second tour. Si la France insoumise va pouvoir faiblement rentrer à l’Assemblée nationale le PCF ne peut pas espérer avoir plus d"élus qu’actuellement. Voilà pourquoi les deux "forces" politiques devraient cesser de s’affronter comme elles le font actuellement.

                    Répondre à ce message

        • Le rassemblement de la gauche ne connaîtra plus de succès hors sa complète refondation. Reconstruire une perspective ne se fera pas à partir des stratégies anciennes, car les modèles d’union de la gauche des partis ont fait leur temps. Le Front de gauche est une coquille vide et il ne sert à rien de tourner le dos à la France insoumise. Refuser tout rapprochement par peur de perdre son identité va marginaliser davantage le pcf. Nationalement le pcf est maintenant à peine au-dessus du niveau de LO et du NPA. Il serait temps de changer de stratégie.

          Répondre à ce message

  • Je suis pleinement d’accord avec cet appel. Pour battre Guigou il faut absolument une candidature unique à gauche. Si Patrick Le Hyaric, qui est déjà député au parlement européen et conseiller municipal, est opposé au cumul des mandats, il devrait retirer sa candidature dans l’intérêt de la gauche et au nom de l’union. S’il ne le fait pas, il se rendra responsable de la réélection d’Elizabeth Guigou

    Répondre à ce message

  • J’aurai compris que cet appel soit lancé il y a trois semaines. Mais à quoi sert d’interpeller les électeurs de gauche après que les candidatures aient été déposées ? Qui peut imaginer qu’un candidat qui a engagé des dépenses de campagne va renoncer simplement parce que les communistes le demande ?

    Répondre à ce message

    • La France Insoumise, Ensemble et EELV se rangent derrière Jean-Paul Dufrègne (PCF) dans la circonscription de Moulins. Privilégiant le rassemblement et la discussion sans affirmation d’hégémonie, ils ont trouvé un accord. Comme quoi, quand on veut, quand il y a la volonté et le débat public hors le secret des appareils, on peut ! Encore faut-il ne pas s’y prendre dans le dernier quart d’heure comme le fait cette déclaration politicarde, semi-clandestine, inutile et donc vouée à l’échec.

      Répondre à ce message

  • Les partis politiques sont dans l’immobilisme et restent ancrés dans des fonctionnements rejetés par les citoyens. A ne pas voir ce qui bouge, ils seront bientôt hors combat et malheureusement le pc est concerné. Il est déjà électoralement sous perfusion et ce n’est pas ce genre d’appel qui va redorer son blason.. Ce n’est pas en tournant le dos à la France insoumise et pire en l’agressant que le pc va parvenir à survivre.

    Répondre à ce message

    • Certes mais remplacer les partis par le gourou Mélenchon c’est pire il joue sur son charisme pour manipuler le peuple de gauche. Construisons la mobilisation sans être béa devant un ex socialiste !Il suffit d’aller à un rassemblement de sa sainteté pour se rendre compte de la dévotion de ses fidèles . Alors méfions nous des saveurs suprêmes, des césars , des tribuns , organisons plutôt la riposte pour combattre les futures lois antisociales...

      Répondre à ce message

      • Revenant ce mercredi 24 mai de la réunion de plus de 200 personnes qui devant l’Ecole Joliot-Curie et autour de Meriem Derkaoui et du docteur Patricia Thévenot ont manifesté pour le droit à la tranquilité dans le quartier Maladrerie/Emile Dubois, j’ai croisé un micro rassemblement installé sous un petit Barnum près du bassin de la Mala. Quatre affiches tendues sur un fil indiquaient qu’il s’agissait d’une initiative de la France insoumise. De nombreux enfants étaient présents sur ce qui est pour eux une classique aire de jeu. Je n’ai reconnu personne d’Aubervilliers et les habitants du quartier de retour du rassemblement devant Joliot-Curie ne s’arrêtaient pas.
        J’ai essayé de discuter avec le responsable de l’affaire qui m’a dit être de Pantin mais l’échange a tourné court car imprégné d’anticommunisme. J’ai tout de même appris qu’il convenait de dégager ceux qui sont là depuis trop longtemps, que le népotisme règnait à Aubervilliers notamment en matière d’attribution de logements, que la maire n’avait plus de majorité...
        Bien évidemment les enjeux de la législatives sur la circonscription sont méprisés. Le parachutage du candidat FI ne pose aucun problème (la législative est une élection nationale), P Le Hyaric et les communistes portent la responsabilité de la division pour n’avoir pas voulu signer la charte de la FI.

        Ignorant tout du quartier, n’ayant vu que 50 personnes devant Joliot-Curie, les insoumis importés à la Mala avaient bien triste figure. Je suis très navrée de cette situation.

        Répondre à ce message

        • Jamais les réseaux sociaux n’auront été autant porteurs d’agressivité verbale venant du pcf comme de la France insoumise. Vous êtes les uns comme les autres complètement irresponsables. Pour ma part devant ce flot d’attaques réciproques, bien qu’électeur du pcf, j’ai décidé de vous ignorer. Pour les élections législatives vous n’aurez ni l’un ni l’autre ma voix.

          Répondre à ce message

          • Depuis toujours les débats dans la gauche ont été " violents" d’autant que le partisan du" bruit et de la fureur" a fait son apprentissage dans le trotskisme et la social-démocratie, c’était les coups bas voire les coups tout court bref les débats dans les réseaux sociaux sont certes schématiques mais c’est un jeu à la portée de tous : on peut cartonner les mégalos politiciens. .....

            Répondre à ce message

            • "Cartonner les mégalos politiciens" ne présente aucun intérêt, ils sont trop nombreux et dans tous les camps. Les anti ceci ou les anti cela, enfermés dans leur querelles qui n’intéressent qu’eux, ne s’aperçoivent même pas qu’avec leurs commentaires ils colportent du découragement et qu’ils gaspillent leur temps à régler leurs comptes avec des commentaires mille fois répétés et dérisoires pour la grande majorité des citoyens qui ont encore (pour combien de temps ?) envie de s’intéresser aux débats politiques. Sur ce site il y a beaucoup de commentaires tantôt contre la France insoumise, tantôt contre les communistes et beaucoup plus rarement contre les vrais responsables de ce que nous vivons ou allons vivre avec les Macron, les Républicains ou ce qui reste du ps. Le résultat de tout ça, et grâce à vos "subtils" commentaires, c’est tout bonnement que la politique est de plus en plus un repoussoir. A continuer comme ça, ne soyez pas surpris si vos jours comptés.

              Répondre à ce message

              • Je ne sais pas si "mes jours sont comptés "en revanche ceux des insoumis le sont s’ils ne s’autonalysent pas .On ne construit pas une alternative autour d’un dépressif imbu de lui même , on regarde l’alternative autour de l’auto organisation populaire. Suivre Mélenchon s’est conduire à l’échec à l’image de Maduro qui réprime le peuple en lutte ( 41 morts) Alors durant les élections : j’irai à la pêche,

                Répondre à ce message

  • Je sais que ce n’est pas le sujet en ce moment sur le site, mais quelque chose d’étrange c’est passé dernièrement avec Macron.
    C’est le fait que chaque responsable des différents syndicats se soit retrouvé SEUL face à Macron qui était entouré en plus de deux conseillés.
    Dans le syndicalisme et surtout dans le privé, il est fortement déconseillé d’aller SEUL voir son patron ou son directeur et à fortiori le Président de la République. Car il y aura toujours l’intimidation du lieu et de la personne que l’on a en face de soi qui peut faire perdre une partie de ses moyens. C’est ça aussi être humain.
    C’est probablement lui (le président) qui à imposè cela et les responsables syndicaux ne pouvaient pas faire autrement que d’y aller Seul.
    Ce Macron est vraiment rusé !

    Répondre à ce message

  • Voici le site du candidat LE HYARIC pour les Elections Législatives.

    LEHYARIC2017.FR

    Répondre à ce message

  • Je ne vois pas très bien l’intérêt de cet appel pour une candidature de gauche dans la mesure où celle-ci existe et qui plus est est déclarée. C’est celle de Patrick le Hyaric. Voudrait-on susciter d’autres candidatures et les faire exister* car pour l’heure, elles n’existent pas, on ne s’y prendrait pas autrement.
    *exister dans le sens "je fais campagne, donc je suis" comme dirait Descartes "Ego cogito ergo sum".

    Répondre à ce message

    • "@ego cogito ergo sum" : candidature de gauche n’est pas candidature de rassemblement.
      « Sed est deceptor nescio quis, summe potens, summe callidus, qui de industriâ me semper fallit. Haud dubie igitur ego etiam sum, si me fallit ; & fallat quantum potest, nunquam tamen efficiet, ut nihil sim quamdiu me aliquid esse cogitabo.
      « Mais il y a un je ne sais quel trompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours. Il n’y a donc point de doute que je suis, s’il me trompe ; et qu’il me trompe tant qu’il voudra il ne saurait jamais faire que je ne sois rien, tant que je penserai être quelque chose.

      Répondre à ce message

      • Si j’ai bien compris votre propos dont je peux dire qu’il est encore plus abscons que le mien, Patrick le Hyaric ne serait pas une candidature de rassemblement ? Donc il eût fallu trouver une autre candidature ? Sauf que c’est trop tard ! Car le dépot de candidature est clôt et il l’était d’ailleurs quasiment au moment où l’appel à une candidature de rassemblement a été lancé. Je comprends mal que les signataires aient pu se ridiculiser dans un truc comme ça, au regard à la fois de l’enjeu et du timing.

        Répondre à ce message

        • Oui les signataires de cet appel sont ridicules, ils nous là font du genre : "nous sommes les plus unitaires et voyez à quel point, jusqu’au jour même du scrutin, nous auront fait le maximum pour tenter l’unité". Ridicule ! Par contre fort de son résultat aux présidentielles Macron à les mains libres pour faire une razzia nationale sur un bon nombre de circonscriptions. A Aubervilliers comme ailleurs, Il ne risque pas d’être contrarié par le pcf et la France insoumise qui consacrent l’essentielle de leur énergie à se combattre. A poursuivre sur cette lancée Macron devrait réussir son opération à moins que le ps avec Guigou tire une dernière fois son épingle du jeu , ce n’est pas impossible vu qu’en 2012 elle avait fait 46,12% contre 17,33% à Le Hyaric.

          Répondre à ce message

  • Il est 17h00, nous n’avons plus d’eau.
    L’eau coule à flot rue de la Commune de Paris.
    A quoi sert le dispositif inauguré en grandes pompes l’année dernière ?????
    La ville d’Aubervilliers est passée dans les tous les journaux télévisés pour présenter sa super solution !!!
    Nous avons appelé la mairie, réponse : on ne peut rien faire.

    Répondre à ce message

    • ouverture sauvage des bouches d’incendie Le 28 mai à 21:18, par Piscine de rues

      Voilà c’est reparti comme chaque année en période estivale. Les ouverures sauvages des bouches incendie sont devenues un jeu contre lequel tout le monde se déclare par avance impuisant. La réponse "on ne peut rien faire" de la mairie est pour le moins légère d’autant que ce gaspillage a commencé dès vendredi après-midi. En 2015 sur la ville il avait été recensé plus de 300 ouvertures illicites qui avaient coûté aux contribuables l’équivalent de 250 millions de litres d’eau gaspillée. Il est de la responsabilité de la municipalité de prendre les mesures adaptées pour mettre fin à cette situation.

      Répondre à ce message

    • Une ville tranquille ? Le 1er juin à 18:31, par Sauvageons

      Un bus a été la cible de violences dans la nuit de lundi à mardi. Peu après minuit, le bus de la ligne 35 a été bloqué par un groupe d’individus dans la rue Édouard Poisson, au niveau de l’arrêt André Karman. Les assaillants avaient investi l’artère pour y organiser un rodéo à moto. Le bus de la RATP qui passait à ce moment-là gênait visiblement les opérations. Il a été stoppé avant que les fauteurs de trouble ne le bombardent de divers projectiles. La vitre arrière du véhicule a été brisée la carrosserie endommagée. Il n’y a pas eu de blessé. Les auteurs n’ont pas été interpellés. Une plainte a été déposée par la RATP. Les lignes 35, 150 et 170 ont été déviées.

      Bon alors ! pas de communiqué de la maire ?

      Répondre à ce message

Répondre à cet article