8 mars : Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

dimanche 5 mars 2017

"La France en commun"
Nos propositions pour changer la vie quotidienne

1. Pour le partage des pouvoirs

Tant que nous ne serons pas représentées à égalité dans les institutions démocratiques, dans les collectivités territoriales, au Parlement au Conseil des ministres, la politique du pays sera décidée sans nous et, le plus souvent, contre nous.

Notre première mesure :

Création d’un Ministère pour les droits des femmes avec un budget dédié multiplié par 10 et les moyens d’une véritable approche intégrée de l’égalité femmes- hommes dans tous les ministères.

2. Pour la fin des violences faites aux femmes

Les violences faites aux femmes sont quotidiennes et elles peuvent arriver n’importe où, de la part de proches comme d’inconnus : au travail, dans la rue ou en famille. Il faut les éradiquer pour pouvoir vivre sereinement et librement.

Notre première mesure :

Vote d’une loi-cadre contre les violences faites aux femmes

3. Pour l’éducation à l’égalité de la crèche à l’université

Les inégalités, les violences et les stéréotypes s’enseignent aux enfants dès leur plus jeune âge et imprègnent l’ensemble de leurs parcours scolaires.
Gagner l’égalité filles- garçons, c’est gagner l’égalité femmes-hommes !

Notre première mesure :

Enseignement mixte et égalitaire dans tous les parcours scolaires et universitaires.

4. Pour l’égalité professionnelle

Nous sommes moins bien payées, avec moins de possibilités d’évolution de carrière et des contrats moins sécurisés... Au point que l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes est de 27% en moyenne. Chacun-e doit être reconnu-e et respecté-e dans son travail !

Notre première mesure :

Plan de rattrapage immédiat de tous les salaires et de toutes les retraites des femmes, revalorisation et réelle mixité des métiers.

5. Mon corps, mon droit

Notre corps nous appartient : personne d’autre ne doit pouvoir décider de nos rapports
sexuels ni si nous porterons un enfant ou non.
Les femmes doivent être libres de disposer de leur corps, partout et tout le temps !

Notre première mesure :
Inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution afin qu’il ne puisse plus être remis en cause.
Nous devons être libres de notre orientation sexuelle.
Égalité des droits entre les lesbiennes, les gays, les Trans et les hétérosexuel-le-s.

6. Egalité des droits

Les femmes immigrées qui n’ont pas la nationalité française sont doublement
discriminées parce que femmes et nées ailleurs.

Notre première mesure :

Statut autonome pour les femmes étrangères.

Retrouvez notre programme « La France en commun » en vente 2 € auprès des militant–e–s

Les communistes d’Aubervilliers vous appellent à participer aux initiatives organisées sur notre ville à l’occasion de cette Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

- mercredi 8 mars à 11h30 et à 17h30 place de la mairie : "Balade Free Woman Tour" organisée par la Compagnie Meliades :
« une balade théâtralisée à travers la ville, à la rencontre des femmes d’aujourd’hui et
des grandes figures d’hier dont les rues et bâtiments portent le nom »

- mercredi 8 mars à 18h place de la mairie : animations et collation organisées par le collectif "Place aux Fermmes".
Échanges autour d’un bar éphémère, le malabar
Chants, slogans et textes courts sur le thème des femmes et de l’égalité.

- du 6 au 12 mars : Exposition "les femmes qui ont changé le monde" au foyer des jeunes travailleurs Eugène Hénaff, 51 rue de la Commune de Paris.

- vendredi 10 mars à 19h30 au cinéma Le Studio : projection du film "10949 Femmes" en présence de la réalisatrice Nassima Guessoum, en partenariat avec "93 au coeur de la République".

- mercredi 22 mars à 16h30 au Grand Bouillon, débat

- 24, 25, 26 mars au cinéma Le Studio, premier festival "Cinégalité"