Poste du Fort d’Aubervilliers : Ras-le-bol des fermetures !

mercredi 1er mars 2017

Depuis l’après-midi du 28 février, le bureau de poste installé près de la station de métro du Fort d’Aubervilliers est fermé, pour des « raisons techniques » et pour « une durée indéterminée » comme l’indique brièvement une affichette collée sur la façade.

JPEG - 1.1 Mo

Pour une ville de 85 000 habitants, seul le bureau du Centre ville reste ouvert ! C’est inacceptable !

L’incendie en 2015 qui a touché l’immeuble où se trouvait la poste du quartier des quatre-chemins a entrainé la fermeture de ce bureau. Celui-ci n’a toujours pas été réouvert contraignant ainsi les usagers à des queues interminables et des dysfonctionnements divers.

La maire d’Aubervilliers, Mériem Derkaoui, a saisi le Préfet de cette situation qui doit être réglée au plus vite.

La Poste doit avoir les moyens en matériel et en personnel de fonctionner, c’est un service public indispensable !

Nous exigeons :

- La réouverture dans les plus brefs délais du bureau de poste du Fort d’Aubervilliers

- Des guichetiers à temps complet et en CDI pour mettre fin aux interminables files d’attente

- L’égalité, maintenant ! L’ouverture de deux bureaux de poste supplémentaires aux quatre-chemins et au Landy, donc passer à quatre conformément à la loi et au nombre d’habitants.

Dès mercredi les militants communistes se sont mobilisés devant les deux bureaux de poste pour alerter la population. Ils poursuivent l’action en appelant les habitants à signer une pétition.

JPEG - 836.4 ko
JPEG - 88.1 ko

1 Message

  • La Poste doit avoir les moyens en matériel et en personnel de fonctionner, c’est un service public indispensable ! Qui est responsable du recul des services publics sinon le gouvernement. Il est incompréhensible que la maire de la ville offre une tribune aux parlementaires socialistes en leur donnant la parole à l’occasion de cette manifestation. Du coup ils interviennent comme si ils n’avaient aucune responsabilité dans la remise en cause des services publics.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article