La vérité doit être faite à Aulnay-sous-Bois

vendredi 10 février 2017

Déclaration de la fédération de Seine-Saint-Denis du Parti communiste français :

"Il y a quelques jours, un jeune homme a été violemment pris à partie par les forces de l’ordre lors d’un contrôle d’identité à Aulnay-sous-Bois. Le rapport médical indique des blessures graves, caractéristique d’un viol. Ce sont 60 jours d’interruption de travail qui ont été prescrits pour l’individu blessé.

Ces violences sont inacceptables, a fortiori de la part de représentants de la force publique. L’enquête doit suivre son cours dans la sérénité et dans le professionnalisme.

Toute la vérité et la justice doivent être faits sur cet événement.

Le Parti communiste de Seine-Saint-Denis affirme que les quartiers populaires ne peuvent être des lieux d’impunité. La violence, sous quelque forme que ce soit, ne peut être justifiée contre nos concitoyens. Il est temps que le droit commun basé sur l’égalité devienne un principe effectif. Etre jeune, issu d’un milieu populaire et/ou d’une origine culturelle réelle ou supposée, ne peuvent être des motifs de relégation et d’humiliation.

Comme tous les services publics, la police doit répondre aux règles d’égalité et de respect. Nous appelons à ouvrir un dialogue entre les citoyens et les agents de la force publique pour avancer vers une politique de sécurité respectueuse des individus, qui s’attaquent aux réels problèmes de délinquance.

Les communistes du département s’associeront aux initiatives des proches de la victime et des forces progressistes pour exiger la justice et la vérité sur cette affaire."

Les communistes d’Aubervilliers s’associent à cette déclaration et assurent Théo de toute leur solidarité.

Rassemblement samedi 11 février à 16h
Tribunal De Grande Instance De Bobigny
173 Avenue Paul Vaillant-Couturier, 93000 Bobigny

Rassemblement des citoyen-ne-s, des associations, des collectifs pour exiger une justice pour Théo, Adama et toutes les victimes de violences policières !