Bienvenue au jardin de rocaille de l’ancien parking des Joyeux

lundi 24 octobre 2016

En juillet dernier nous informions, sur ce site, du projet d’installation d’un jardin de rocaille sur l’espace autrefois occupé par le parking des Joyeux situé entre la cité de la Maladrerie et la barre dite des Joyeux qui longe la rue Lopez et Jules Martin.

Aujourd’hui c’est chose faite. Plus de mille plantes et arbustes ont pris place dans les interstices de l’ancien enrobé de bitume et formeront avec le temps un couvert végétal qui va donner à ce lieu une place originale dans le quartier.

JPEG - 143.1 ko

Accolé aux espaces plantés de la cité de la Maladrerie, le nouveau jardin des Joyeux peut apporter une respiration originale au quartier. Nous souhaitons donc la bienvenue aux figuiers, pieds de menthe de thym et de sauge, aux campanules des murailles et autres armeria.

Merci à l’agence paysagiste Wagon Landscaping et à Sylvie Da Costa pour cette réalisation. Longue et belle vie au jardin de rocaille des Joyeux !

A.N.

JPEG - 84.4 ko

5 Messages

  • Magnifique !! Vraiment, ça nous change de tous ces espaces verts qu’on construit un peu partout dans la ville. Si les riverains sont satisfaits de ne plus avoir de rodéo sous leurs fenêtres, on peut, tout de même, se poser des questions sur la densification de la ville, sans espaces verts supplémentaires. Le sqaure Stalingrad est blindé quand il fait beau, le square Lucien Brun va être réhabilité et en a bien besoin. Le square Jean Ferrat, trop petit pour la densification du quartier, reste Aimé Cesaire et le parc Elie Lotard, ça fait peu pour respirer !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Bien vu@guinard ! Il y avait bien une opportunité pour continuer le square Jean Ferrat : un bel espace vert enfin libéré rue Auvry .
      Mais la municipalité préfère le béton et l’urbanisation à outrances.
      L’objectif des 100.000 habitants n’est pas loin d’être atteint ...hélas !

      Répondre à ce message

      • Le bétonnage, et en particulier, celui autour du Square Jean Ferrat, date de la précedente mandature PS, cet à dire J Salvator, et non pas de P Beaudet, et encore moins de M Derkaoui.

        Répondre à ce message

        • Tout à fait d’accord avec "mémoire courte", ainsi qu’avec A Narritsens, suite à sa contribution sur les terrasses de la Maladrerie.
          La qualité de vie dans notre ville, passe OLIGATOIREMENT par LA SECURITE des habitants, LA PROPRETE des rues ( celà fait partie des^principales préoccupations, il me semble des habitants de cette ville).
          Le bétonnage anarchique a bien été décidé et mis en chantier (c’est le cas de le dire !!) sous la mandatute PS ( se rappeler les "cabanons" des promoteurs sur le trottoir devant le square Stalingrad).
          Pour ma part, la rue Adrien Huzard, est un exemple d’urbanisation ( voirie, espaces verts autour des 3 petits immeubles) réussi. C’était pendant la première mandature de P Beaudet et a été critiqué , à ce moment-là, par le PS local.
          Par contre, on ne peut pas en dire autant du périmètre : rue des Cités, Guyard Delalain, A Karman et Nouvelle France. Ce secteur est tassé avec quelques arbres pour faire alibi !!!! Se rappeler tout de même que celà date des année 2008/2014 (mandature PS)
          Quel urbanisme voulons-nous pour cette ville avec tout ce qui en découle ? Espaces verts, circulation ’piotonne,cycliste, voiture, stationnement.......
          Nous en sommes très loin. Il n’est plus possible d’entasser les habitants, sans tenir compte de la qualité de vie de ceux-ci. Sinon, ce sera une catastrophe comme sont décriés les "grands enesmbles"des années 60/70, avec la ghettoisation que l’on sait, et que l’on vit.

          Répondre à ce message

  • Bienvenue au jardin de rocaille de l’ancien parking des Joyeux Le 9 novembre 2016 à 15:14, par kikid’auber

    Je suis d’accord avec tout ce qui vient d’être écrit. Pourtant il y a quand même quelque chose qui me gêne. Comment se fait-il lorsque l’on consulte les procès-verbaux du Conseil Municipal du 23 juin 2016 et en particulier sur les questions numéro 112 ,113 114, et 115 que des parcelles ont été cédées à des sociétés immobilières pour construire. Ces décisions ont été prises sous la mandature du Front de Gauche et non du Parti Socialiste.
    Je me souviens très bien des critiques qui étaient faites à juste titre au Parti Socialiste pour la démesure de toutes ces nouvelles constructions.
    Or, pour ce qui était déjà engagé, bien sûr que cela ne pouvait pas être arrêté même si ce n’était qu’au stade du Cabinet d’Architecte mais là quand on regarde bien, les décisions pour ces nouvelles constructions ont été prises bien après l’élection de l’actuel Conseil Municipal.
    2 éme remarque
    On pourrait dire qu’il y a 2 densités de population une qui correspond à la densité de population habitant dans les immeubles et l’autre à la densité de population circulant sur les trottoirs.
    Exemple
    Souvent dans les cités HLM, la densité de population habitant les immeubles est élevée à cause de la hauteur des immeubles comme les tours, par contre dans les rues de ces cités c’est désertique.

    A contrario, dans certains quartiers où il y a un habitat ancien, la densité de population en considérant juste les habitants de ces quartiers est moins élevée que dans les cités HLM, car les immeubles atteignent rarement 6 étages. Par contre sur les trottoirs de ces quartiers, la densité de population y est très élevée. On pourrait ainsi se croire dans une « boîte à sardines », je sais de quoi je parle car j’habite sur le même trottoir que la Mairie au début de la rue Achille Domart. Cela est bien sûr au fait que, commerce, centre administratif, poste, banques, sont concentrés dans ces quartiers comme aux « Quatre Chemins »
    Là-dessus je rejoindrai Monsieur Hafidi lors de son commentaire sur le quartier Mairie dans le Mensuel d’Auber de novembre.
    Conclusion
    Quand on construit, on devrait tenir compte si les centres de vie pourront absorber ce surcroit de population Le quartier Mairie est vraiment arriver à saturation. 80 000habitants c’est vraiment beaucoup et c’est certainement le plafond pour la ville d’Aubervilliers. Plus se révèlera catastrophique avec l’arrivée du Métro en 2020 (si tout va bien) vu le flux de passagers entrant et sortant de la station Mairie surtout que la surface des trottoirs sera réduite vu le nombre élevée d’accès (bouches de métro) qu’il y aura pour cette station ( il me semble d’ailleurs que c’est à cause entre autres de ce nombre de bouches de métro que la station Mairie a pris autant de retard)

    Répondre à ce message