LE 24 SEPTEMBRE MARCHONS POUR LA PAIX !

mercredi 21 septembre 2016

Il est temps de rompre avec les logiques de guerre.
Départ collectif d’Aubervilliers
Rendez-vous à 14h30 sur le quai du métro Quatre Chemins

Manif de République à Bastille

Un monde plus juste, plus sûr, plus humain et plus solidaire est indispensable pour résoudre durablement les urgences, problèmes et défis auxquels l’humanité est confrontée en ce XXIe siècle.

La multiplication des attentats en France,en Europe au Proche-Orient, au Maghreb et
en Afrique, l’enlisement de la Syrie, de l’Irak, du Yémen, de l’est de l’Ukraine dans la guerre, ou encore l’engrenage de violences en Turquie, aggravent un sentiment général d’insécurité et d’impuissance qui s’accompagne parfois de manifestations de repli sur soi et de rejets xénophobes et racistes.

Ces violences sont les symptômes d’un ordre mondial fondé sur la compétition entre les peuples, des logiques de domination et d’exploitation, une nouvelle course aux armements qui ont affaibli les économies nationales, les États et augmenté les inégalités et injustices.

Un monde plus juste, plus sûr, plus humain et plus solidaire est indispensable pour résoudre durablement les urgences, problèmes et défis auxquels l’humanité est confrontée en ce XXIe siècle.

Des forces, nombreuses, existent à travers le monde :
• mobilisations contre les politiques d’austérité et la prédominance des institutions financières
• mouvements alternatifs pour de nouveaux modes de développement et de production alliant exigences sociales, progrès humains et impératifs écologiques
• mouvements populaires de résistance aux grandes firmes prédatrices et pollueuses, pour la justice sociale, les libertés et droits – individuels et collectifs – humains et sociaux, pour la démocratie, pour les biens communs universels, le partage des connaissances et la libre circulation des êtres humains et des idées, pour l’égalité entre individus, femmes et hommes, l’égalité des peuples, l’égalité des nations
• mobilisations populaires pour une solution politique en Syrie ou pour faire reculer les nationalismes, fondamentalismes religieux et les extrêmes droites.

La France a le choix : nourrir les logiques de guerre en participant au surarmement et en recourant aux interventions extérieures sans plan politique, ou bien décider de s’engager dans la résolution et la prévention politique des conflits qui minent notre siècle.

Les communistes proposent :
Les premières mesures urgentes et cohérentes que pourrait initier la France.
Au Moyen-Orient ou en Afrique, la solution militaire, l’expérience nous l’enseigne, sera
partielle et nécessairement provisoire. Pour en finir avec l’ère des injustices et des
humiliations, il sera nécessaire de penser en termes de culture de paix, c’est-à-dire la
construction d’un cadre de coopération et de sécurité collective avec cinq priorités :
• La fin de la guerre en Syrie et au Yémen
• La reconstruction sur le plan politique, économique et social de l’Irak et de la Syrie
• La reconnaissance officielle de l’État palestinien
• Le retour à la paix et la démocratie en Turquie en agissant contre la politique répressive et guerrière d’Erdogan qui nie la reconnaissance de droits politiques et culturels de tous les peuples de Turquie à commencer par les Kurdes visés par la violence d’Etat
• La préparation d’une Conférence inclusive et multilatérale sous égide de l’ONU pour
la paix, le développement et la coopération régionale :
1 - la démilitarisation et la dénucléarisation du Moyen-Orient
2 - un plan de développement et d’infrastructures des pays de la région visant le développement humain et social de toutes les populations,
3 - la fin de la « guerre du pétrole » qui, avec l’urgence climatique, impose de réorienter les économies des pays producteurs de pétrole et de formuler de nouvelles
modalités collégiales de l’exploitation de cette ressource dans la perspective d’une
réduction drastique des énergies carbonées.
En lieu et place des accords de libre-échange qu’elle a multipliés, l’Union européenne
pourrait apporter son appui à la conférence en s’inscrivant dans des projets de développements sociaux, humains et écologiques, et d’infrastructures transcontinentaux Afrique-Maghreb-Moyen-Orient-Europe.

Vous pouvez signer l’appel suivant :
« Marchons ensemble pour la paix le samedi 24 septembre » du Collectif « En marche pour la paix » signé par plus de 70 organisations
www.mvtpaix.org/wordpress/je-marche-pour-la-paix