Une issue positive pour le parking des Joyeux à la Maladrerie

lundi 11 juillet 2016

En septembre 2015 nous nous étions fait l’écho sur ce site de la situation du parking des Joyeux.

Situé en bordure de la cité de La Maladrerie, le parking dit des Joyeux, propriété de l’OPH, longtemps dédié à sa vocation première de lieu de stationnement s’était progressivement transformé en un espace où se déroulaient mécanique sauvage et rodéos en tous genres.

Interdit à ces activités à la demande des habitants, il est longtemps resté sans destination et a fini par devenir un territoire de rassemblements nocturnes accompagnés de rondes de scooters.

Cette situation a provoqué l’exaspération des riverains et conduit à des mobilisations visant à neutraliser l’espace en l’isolant d’une clôture.

Dans ce contexte, l’OPH a pris l’initiative de casser l’enrobé du parking ce qui ne constituait pas une solution durable. Plusieurs réunions tenues en septembre 2015 avaient fini par proposer la réalisation d’un « espace végétalisé intelligent ».

Cette orientation est en passe d’aboutir : jeudi 6 juillet l’OPH a présenté lors d’une réunion publique un projet issu de la réflexion du cabinet paysagiste Wagon Landscasting et de Sylvie Da Costa qui consiste en la réalisation d’un jardin de rocaille. Autrement dit, on utilise les bouleversements du sol issus de la casse de l’enrobé pour installer (après ajout de terre et de graviers), une prolifération végétale.
Le projet, dans son concept fondateur, a reçu un très bon accueil des habitants présents à la réunion. Des observations ont cependant été faites pour que le projet soit évolutif et s’articule avec l’espace de la Maladrerie.

La mise en œuvre se fera en septembre 2016 au cours d’un chantier de cinq jours. Il faudra certes patienter un peu pour que la végétation (plusieurs centaines de plantes) prenne le pouvoir mais on devrait avoir de très bonnes surprises.

André N.

4 Messages