Tribune de Marc Ruer dans Aubermensuel de novembre 2008

Logement social : danger !

mardi 11 novembre 2008

Avec le désengagement financier de l’État, avec la vente forcée chaque année de 1 % de logements HLM, la loi « Boutin » enfonce le logement social dans la crise.

Au lieu d’une politique ambitieuse pour résoudre la crise, la ministre C. Boutin s’en prend aux locataires en cherchant à les opposer entre eux.

Le maintien dans les lieux est remis en cause. Les offices pourront proposer des relogements aux locataires en « sous-occupation ». En cas de refus, les locataires recevront leur congé !

La Convention d’utilité sociale imposée aux offices, celui d’Aubervilliers n’y échappera pas, va permettre d’augmenter les loyers pour financer les travaux d’entretien. Là encore, locataires vont régler la facture !

Le classement par catégories d’immeubles aura une incidence immédiate. Dans les immeubles « cotés », les offices HLM pourront pratiquer jusqu’à 5 % d’augmentation de loyer par an que beaucoup de locataires ne pourront plus payer. A l’inverse, dans les bâtiments les moins « cotés », les moins entretenus, se retrouveront les familles les plus en difficulté.

Ces mesures ont une cohérence : faire disparaître progressivement le logement social pour laisser place au secteur privé. C’est la même logique que la suppression des retraites par répartition, le démantèlement de la Sécurité sociale, la privatisation d’EDF, de GDF, de la Poste ou des OPHLM...

Lors du débat au Sénat, les élus communistes ont porté les revendications des locataires. Ils ont notamment appelé à rejeter les augmentations de surloyer.

La crise financière montre que quand l’État le veut, il trouve les moyens. Les 360 milliards investis pour renflouer les banques permettraient de construire deux millions de logements. Cela représente 47 ans de budget du logement qui est aujourd’hui réduit de 6,9 %. Ces choix à la « Sarkozy » sont contre l’intérêt du plus grand nombre. Ensemble, nous pouvons nous y opposer !

Marc Ruer, conseiller municipal du groupe communiste et citoyen "Tous ensemble pour Aubervilliers"

1 Message

  • Logement social : danger ! Le 24 novembre 2008 à 23:57, par locataire mécontent

    Quelques précisions : en 2007, l’Union sociale pour l’habitat (organisme qui fédère l’ensemble des organismes HLM et est dirigé par des personnalités socialistes) a signé un accord avec l’Etat pour définir les modalités de vente aux locataires des logements HLM.

    Le maire d’Aubervilliers a rappelé récemment à une délégation syndicale de l’OPH que cette vente figurait dans son programme municipal.

    Il va falloir sans doute être vigilant dans les prochaines semaines car l’OPH risque bien de s’inscrire rapidement dans cette démarche.

    Par ailleurs, de très importantes augmentations de surloyer vont survenir, de par la loi.(rappelons néammoins que les logements en "zone urbaine sensible" sont exclus de ce dispositif.)

    - Augmentation en nombre de familles touchées du fait de l’abaissement du plafond de ressources.
    - Augmentation du montant à payer ; voici quelques exemples significatifs estimés :

    * une personne seule, revenus imposables 25.000€ dans un logement de 46m² : 31€ de surloyer

    * un couple, revenus imposables 41.000€ dans un logement de 52m² : 105€ de surloyer.

    * un couple avec deux enfants, revenus imposables 75.000€ dans un logement de 84m² : 460€ de surloyer

    * un couple avec un enfant, revenus imposables 75.000€ dans un logement de 92m² : 970€ de surloyer.

    Il y a vraiment beaucoup de raisons pour se mobiliser !