Meriem Derkaoui aux ’Lundis de gauche" lundi 22 février

jeudi 18 février 2016

Meriem Derkaoui participera à la prochaine soirée des

"Lundis de gauche - porte ouverte pour 2017"

organisé par le PCF qui se tiendra lundi 22 février, à 18h30, à l’Espace Niemeyer.

Elle sera aux côtés de Yannick Jadot, député EELV, Marie Desplechin, écrivaine, Philippe Torreton, acteur.

Pour celles et ceux qui ne pourraient pas s’y rendre, cette soirée sera retransmise sur internet en direct. On pourra suivre cette retransmission via les liens suivants :

http://www.dailymotion.com/video/x3q79b1 ou www.pcf.fr/lundisdegauche

Les éditions précédentes sont également visibles en différé sur le site www.pcf.fr/lundisdegauche

43 Messages

  • Projet de loi El Khomri : un vrai travail de droite. " Le projet de loi El Khomri va dans le bon sens", vient de déclarer Pierre Gattaz. Le président du Medef a de plus en plus de mal à cacher son bonheur, il est même frustrant pour lui de réfréner son enthousiasme. De fait, le Medef ne doit pas en croire ses yeux, à voir un gouvernement de "gauche" devancer ses vœux avec un tel zèle.

    Répondre à ce message

  • Meriem Derkaoui aux ’Lundis de gauche" lundi 22 février Le 28 février 2016 à 11:37, par Olivier

    Nous n’avons pas besoin de primaire. Accepter les primaires, c’est sous entendre que le parti socialiste est à gauche, ce qu’il n’est plus. Il y aura de toute manière d’autres candidatures à la gauche du ps. lo et le npa sans doute. La démarche proposée par Mélenchon a le mérite de tenter de dépasser l’unité inexistante des appareils politiques et peut ouvrir un débat sur une alternative pour l’avenir. Le peuple français ne veut plus de toutes ces combines politiciennes plus ou moins ténébreuses et à géométrie variable, l’importance des abstentionnistes le démontre. Les citoyens en ont assez de ces accords de sommet qui ne débouchent que sur la déception.

    Répondre à ce message

    • Mélenchon ? Le 28 février 2016 à 13:24, par Maurice

      Olivier a trouvé son sauveur ,tant mieux pour lui .Mélenchon n’a aucun sens de l’unité des gauches, il suffit de regarder son passé et ses déclarations récentes.On peut résumer son parcours en une seule phrase : Tonton a été et est encore son idole maintenant c’est Poutine ! Les citoyens de gauche en ont ras la casquette des sauveurs suprêmes qui ne pensent qu’à leur carrière politicienne . La candidature de Mélenchon est un soutien objectif à Hollande en affaiblissant la primaire des gauches . On ne crée pas un Podemos à la française avec comme seul programme : son ego.

      Répondre à ce message

      • Primaire politicienne et poker menteur Le 29 février 2016 à 14:51

        La règle d’une primaire est que les candidats perdants soutiennent le vainqueur. Autant dire que le jeu de poker menteur a déjà commencé. Cette primaire politicienne est inutile.

        Répondre à ce message

        • Primaire politicienne et poker menteur Le 29 février 2016 à 17:02, par kikid’auber

          D’autant plus que si c’est organisé comme la primaire des socialistes le firent pour la présidentielle de 2012 , il doit y avoir deux tours. C’est là que tout se complique et qui risque d’être dévastateur.
          Car si pour le premier tour, on peut être favorable à un candidat, ça ne veut pas dire qu’on donne « blanc-seing » pour que ce candidat se désiste au deuxième tour pour un autre candidat qu’il aura choisi.
          Par exemple, lors de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2012, je suis presque certain que beaucoup de votants qui s’étaient prononcés pour Arnaud Montebourg au premier tour ont été surpris que celui-ci se désiste pour François Hollande au deuxième tour et qu’ils pensaient qu’il se désisterait plutôt pour Martine Aubry.
          Quant à la primaire auquel le PCF veut participer, je ne sais toujours pas si elle sera à un tour ou avec un 2émé tour.

          Répondre à ce message

        • Primaire politicienne et poker menteur Le 4 mars 2016 à 21:41, par Maurice F

          Lorsque l’idée d’une primaire des gauches a été lancée, on a pu penser qu’elle contribuerait à ouvrir un espace citoyen dépassant les intérêts des partis. Cependant, en quelques semaines, le processus s’est ensablé dans les enjeux politiciens. Cette démarche est sans avenir.

          Répondre à ce message

      • Des primaires uniquement quand ça m’arrange Le 29 février 2016 à 22:08, par Réveillons nous

        Pour les présidentielles il faudrait des primaires pour choisir un seul et unique candidat. Pour quoi pas ! Mais alors, pourquoi quand on parle des législatives, pour trouver 577 candidats, on en revient aux appareils politiques qui ne se parlent plus qu’entre eux et n’autorisent plus les citoyens à donner un avis ?

        Répondre à ce message

    • Meriem Derkaoui aux ’Lundis de gauche" lundi 22 février Le 28 février 2016 à 17:17, par Le concombre masqué

      Je ne pense pas que la candidature de Mélenchon ouvre une bonne perspective pour l’élection présidentielle qui arrive.

      Il n’est pas question de primaire avec le PS qui mène une politique de droite.

      Mais il faut esayer de construire un rassemblement le plus large possible pour proposer une politique alternative de gauche qui devra mobiliser tous ceux qui sont écoeurés par la trahison de Hollande et du PS.

      Il ne faut pas oublier le risque important qui existe de voir la droite extrême et le Front national tout près d’accéder au pouvoir ! Face à ce grave danger, l’union, sur des bases clairement définies, est plus que jamais impérative, Mélenchon, le NPA et Lutte ouvrière inclus.

      Répondre à ce message

      • Meriem Derkaoui aux ’Lundis de gauche" lundi 22 février Le 29 février 2016 à 11:05, par Père Speque Tive

        Au concombre masqué qui considère que la candidature de Mélanchon n’est pas une bonne perspective...
        Que pensait-il en 2012 ? Fallait il laisser André Chassaigne faire 1% ?
        Faut-il soutenir Nicolas Hulot dès maintenant ?
        Faut-il s’emmerder tous les lundi soir à discutailler pour cnstruire la construction d’une candidature qui aura tellement rassemblé ceux qui sont venus aux lundi de gauche qu’ils vont finir par uanimement (c’est plus facile à 3 ou 4) trouver la candidature qui sera forcément un truc original du style syndicaliste sur le retour (je sais c’est du déjà vu) parce qu’il ne faut pas laisser un cmarade méritant se prendre une tôle...

        Répondre à ce message

        • Meriem Derkaoui aux ’Lundis de gauche" lundi 22 février Le 29 février 2016 à 13:29, par le concombre masqué

          Père Speque Tive ne m’a sans doute pas compris ou je me suis mal exprimé. En 2012, j’ai fait campagne pour Mélenchon et ne souhaitais pas une candidature émanant du seul PCF.

          Je veux préciser que dans le contexte actuel, je trouve pour le moins maladroit qu’une candidature se lance seule sans essayer de constriure avant un rassemblement progressiste.

          Répondre à ce message

          • "Après des mois d’atermoiements et d’hésitations, le Front de gauche risque de périr des divisions stratégiques et des compétitions de personnes ou d’organisations . Le Front de gauche doit vivre et se transformer pour devenir le moteur d’un large rassemblement, une grande force populaire et citoyenne, capable de bousculer un jeu politique désespérant et de redonner un sens à l’idée de gauche. Exprimons partout avec force notre volonté de dépasser ce qui nous divise pour affronter tous ensemble les échéances à venir". Soutenir cette démarche, c’est refuser une primaire politicienne. Si il doit y avoir une primaire, elle doit être au sein du Front de gauche.

            Répondre à ce message

            • Du danger d’une primaire de toute la gauche Le 6 mars 2016 à 10:53, par Marc

              Pourquoi la primaire de toute la gauche sera un échec : Imaginons une primaire avec un candidat issu des rangs du ps (même un "super" frondeur) face à un candidat issu du Front de gauche. Tout le monde est prêt à se ranger derrière le vainqueur ?

              Répondre à ce message

            • Primaire à gauche Le 6 mars 2016 à 20:18, par Annie

              Le Conseil national du PCF de ce week-end propose de s’inscrire dans le processus de primaire à gauche sur la base de la construction avant l’été d’un socle commun d’entrée dans cette primaire. Pour le conseil national, « ce processus, pour réussir, passe par une démarche collective, populaire et citoyenne ». Il doit viser à « écarter l’impasse Hollande et Valls par l’émergence d’une autre voie à gauche ».

              Répondre à ce message

              • Primaire à gauche Le 6 mars 2016 à 20:27, par Ignard

                Quelqu’un peut m’expliquer ? "Le Conseil national propose de s’inscrire dans le processus de primaire à gauche sur la base de la construction avant l’été d’un socle commun d’entrée dans cette primaire"
                J’ai rien compris !

                Répondre à ce message

                • Primaire à gauche les jeux sont faits Le 6 mars 2016 à 21:16, par Pinocchio

                  Explication : c’est tout simple, on fixe une base commune vraiment à gauche et on construit un socle politique partagé afin de s’assurer que le vainqueur de la primaire mènera vraiment une politique de gauche. Ça limite déjà le nombre de candidats possibles. Sur cette base, celles et ceux qui se présenteront devront s’engager à respecter ce socle commun. Ensuite, c’est encore plus simple, il y aura un super candidat qui pourrait être, au hasard, Pierre Laurent.

                  Répondre à ce message

                  • Primaire à gauche les jeux sont faits Le 6 mars 2016 à 21:52, par le concombre masqué

                    « Le prince héritier d’Arabie Saoudite décoré de la Légion d’honneur par François Hollande »

                    En tout cas, François Hollande aurait au moins les voix de la famille royale d’Arabie Saoudite.

                    Ce n’est évidemment pas un bon critère pour se présenter à des primaires d’une gauche de changement radical.

                    Répondre à ce message

                  • Primaire de toute la gauche : la voie de l’échec ! Le 7 mars 2016 à 23:44, par Allbertivillarien

                    En cautionnant une primaire de toute la gauche, le pcf prend le risque de précipiter la fin du Front de gauche et de perdre une partie de ses propres troupes en chemin.

                    Répondre à ce message

                    • Je n’y comprends plus rien...Pierre Laurent tente de constituer un espace de dialogue indépendant du Front de gauche, tout en défendant officiellement le maintien de celui-ci.

                      Répondre à ce message

                      • On pourrait imaginer et surtout souhaiter qu’une primaire de la gauche de transformation sociale et écologique rassemble le monde éclaté des militants antilibéraux et, surtout, ouvre une dynamique citoyenne. On pourrait espérer que cette primaire contribue à ouvrir un espace citoyen très large dépassant les intérêts des partis. Clairement, ce à quoi on assiste démontre que c’est foutu !

                        Répondre à ce message

                        • Dimanche 13 mars à 18h35, Jean-Luc Mélenchon, porteur de la France Insoumise, est l’invité de "cpolitique" sur France 5.

                          Répondre à ce message

                          • Record d’audience pour l’émission C Politique hier soir sur France 5. Jean-Luc Mélenchon en était l’invité. L’émission a réuni 650.000 personnes.

                            Répondre à ce message

                            • La France insoumise ou la primaire de toute la gauche ? Le 16 mars 2016 à 07:03, par Spectateur

                              Bientôt Mélenchon ira faire le clown à TF1 chez l’ intellectuelle du PAF, Alessandra Sublet .
                              Ses adorateurs pourront admirer ses entrechats verbeux !

                              Répondre à ce message

                              • La France insoumise ou la primaire de toute la gauche ? Le 16 mars 2016 à 18:03, par Le clown

                                Tu as raison "@spectateur" reste bien englué avec ta gauche archaïque qui ne pense qu’à ses alliances à géométrie variable en prévision des élections législatives. Tu es plus proche du naufrage que du grand soir.

                                Répondre à ce message

                                • La France insoumise ou la primaire de toute la gauche ? Le 16 mars 2016 à 20:41, par Spectateur

                                  @clown, tu devrais t’attarder sur le parcours de Mélenchon, depuis 1972, il baigne dans les combines politiciennes ! Quant à "ma"gauche , elle est à créer sans les partis archaïques ...au fond le Merluche en est le représentant le plus caricatural en faisant le jeu de Hollande.

                                  Répondre à ce message

                                  • La France insoumise ou la primaire de toute la gauche ? Le 16 mars 2016 à 22:43, par le clown

                                    Mieux vaut un parcours un peu contestable du point du passé (nul n’est parfait) qu’aucun avenir par absence de parcours. Et puis il ne faut pas perdre complètement la mémoire, sur le parcours il y a eu 2012 avec un peu plus de 11% sur un projet soutenu par beaucoup de ceux quii sont en attendent d’un meilleur avenir.

                                    Répondre à ce message

                                    • La France insoumise ou la primaire de toute la gauche ? Le 17 mars 2016 à 08:35, par Spectateur

                                      Juste une remarque : je rêve à une politique autrement, à l’auto organisation etc…je sais ce sont des idées utopiques en ce moment de montée des nationalismes. Je préfère l’utopie à l’idéalisation de dirigeants charismatiques populistes, il suffit de voir l’Amérique latine. Le Merluche en est le prototype, il surfe sur ses contradictions, il veut abattre la 5eme république et il se gargarise avec le slogan"l’humain d’abord " mais il fait comme son idole Tonton, il se sert des institutions de la république idéalisée pour se mettre en avant, sans se confronter aux autres, remarque peut être qu’il pense que l’autre c’est lui-même !

                                      Répondre à ce message

                                      • Moi aussi je veux bien rêver d’une autre politique autrement avec une auto organisation. Mais comme ça me fatigue d’attendre depuis des années, je préfère cesser d’être spectateur de ceux qui me vendent du rêve en permanence. Le mouvement, quand il est suffisamment fort, peut dépasser les dirigeants dits "charismatiques". Encore faut-il être dans le dit mouvement.

                                        Répondre à ce message

                                        • C’est impossible de faire de la politique autrement avec un mégalo caractériel qui vit de la politique depuis 44 ans, il suffit de voir son rôle dans le FdeG ! Certes il ne suffit pas de commenter mais comment se retrouver dans le capharnaüm partidaire actuel où coterie, affectivité, magouilles sont plus présents dans les têtes et les actes que le réel désir de changement de société alors nous cultivons notre jardin après avoir essayer de bêcher pendant de longues années.

                                          Répondre à ce message

                                          • A force de faire des fixations sur JL Mélenchon vous ne voyez plus rien de ce qui bouge au-delà et qui dépasse largement le cas Mélenchon. Derrière l’idée d’une France insoumise il y a un mouvement qui peut prendre et se développer et qui, s"en l’ignorer, dépassera Mélenchon.

                                            Répondre à ce message

                                          • Nous sous-estimons l’ampleur de la désaffection et de la colère qui traversent la société à l’égard de tout ce qui reproduit les conceptions anciennes. Comment éviter les catalogues de promesses déjà 100 fois rédigés à la virgule près auxquels plus personne ne croit ? N’est-il pas prioritaire d’ouvrir en grand le débat public sur une autre vision de la société, un autre projet politique ?

                                            Répondre à ce message

                              • La France insoumise ou la primaire de toute la gauche ? Le 20 mars 2016 à 09:49, par Maurice

                                J’ai enregistré et regardé uniquement le passage avec Mélenchon , mon regard sur lui a changé ,il ne me fait plus rire, il me fait pitié tellement son projet politique n’a aucune consistance ...Non seulement il joue dans une émission racoleuse mais il joue mal , passons sur le recyclage de Hollande et Sarko , le pire c’est sa déclaration suite à la question : "Que ferez vous une fois élu" Je jetterai la clef de l’Élysée dans la Seine et je rentrerai chez moi" ! Voilà la réalité de son insoumission une mégalomanie assumée sans programme de gouvernement ! Il recommence le sketch de Cincinnatus ! Ceux qui voient en lui le sauveur du peuple , se plantent comme tout ceux ceux qui ont crus aux caudillos populistes..Peut-il faire illussion ?
                                Peut être : les bateleurs de foirail peuvent donner de l’espoir !

                                Répondre à ce message

                                • La France insoumise Le 20 mars 2016 à 18:10, par le clown

                                  C’est quand même bien triste de vous voir vous acharner sans cesse contre à JL Mélenchon. En même temps cela montre dans quel marasme se trouve actuellement le Front de gauche. Non JL Mélenchon n’est pas le centre du monde, pas plus qu’il n’est l’homme providentiel attendu comme un sauveur suprême. Toutefois on peut partager, sans certitude, mais avec un peu d’espoir, que le mouvement qui se dessine autour de la "France insoumise" arrive à un moment où il ne se passe pas grand chose à gauche. Pourquoi ne pas tenter de s’en saisir ? Sa proposition de rassemblement populaire le 5 juin peut contribuer à amplifier un mouvement pour faire grandir l’idée de cette France insoumise qui n’en peut plus, aussi bien de la politique actuelle, que de l’absence de perspective d’avenir.

                                  Répondre à ce message

                                  • La France insoumise Le 21 mars 2016 à 09:19, par Maurice

                                    Je m’acharne peut être ! Pourquoi ? Le "Lider maximo" symbolique est encore plus dangereux pour le mouvement progressiste que les sociaux libéraux qui au fond ne se cachent pas. Comment croire qu’un homme solitaire pourrait être mobilisateur et changer le rapport de force en faveur du progrès social ! Je crois qu’il faut revenir à l’histoire et tirer des leçons des échecs du passé et aussi des victoires sinon ….le nationalisme souverainiste est à nos portes !

                                    J’avoue : je ne sais plus si une primaire de toutes les gauches est nécessaire, je ne sais pas qui va décerner l’appellation Gauche. En revanche ce qui est certain une démarche en solitaire fera reculer les forces progressistes et fait objectivement le jeu de Hollande et de Sarko d’ailleurs Merluche rêve à ce ticket , il pense être le troisième homme , il oublie la quatrième carte ,la femme populiste qui risque de tirer son épingle du jeu , son idéologie a le vent en poupe en Europe aussi, je n’en démords pas il faudra l’unité du mouvement ouvrier , je sais cette formulation est ringarde mais j’assume.

                                    Et puis en passant quel mépris pour les militants du PCF qui ont collés ses affiches à la présidentielle de 2012, ( je ne suis pas communiste pourtant) sans eux , Merluche ne serait rien , au fond sur ce sujet, il est toujours Mitterrandphilie se servir du parti pour essayer de le tuer .
                                    Il ne reste plus qu’ à savoir si les groupes d’appui pour l’insoumission mélenchoniste vont éclore comme "les cent fleurs ".

                                    Répondre à ce message

                                    • La France insoumise Le 21 mars 2016 à 13:42

                                      Plutôt que de perdre votre temps sur le débat des primaires ou sur le ralliement à JL Mélenchon, plongez vous donc dans le mouvement populaire qui s’amorce pour y donner beaucoup plus de force. Si ce mouvement grandit il posera , d’une manière différente à celle d’hier, la question de l’alternative et du pouvoir laissant ainsi les partis politiques à leurs jeux politiciens qui n’intéressent qu’eux.

                                      Répondre à ce message

                                      • La France insoumise Le 22 mars 2016 à 07:42, par Maurice

                                        D’abord une remarque sur la forme, citoyen clown ,le vouvoiement ne fait pas partie du monde populaire à moins que tu veuilles mettre de la distance avec ceux qui osent attaquer ton gourou . Les camarades ou les citoyens se tutoient...même s’ils ne sont pas d’accord, surtout dans un forum communiste . Deuxième remarque sur le fond, tu ne défends plus ton Merluche , tu me reproches seulement de me focaliser sur sa personne . Et bien, je réponds à sa volonté d’être le SEUL porte parole du peuple ce qui au regard de son parcours politicien suscite ma méfiance. Pour conclure si le Merluche te fait du bien pourquoi pas , l’addiction fait partie de l’idéologie du personnage , qui clame son admiration total pour Mitterrand ( le vieux sans lettre majuscule ) avec cette phrase révélatrice : " C’était un bonheur de travailler avec le Vieux comme chef de meute "

                                        Répondre à ce message

                                        • Les limites de la primaire Le 22 mars 2016 à 13:49, par Joss

                                          Benoît Hamon, député frondeur et ancien ministre vient de déclarer en parlant de François Hollande : "S’il veut être candidat à l’élection présidentielle, je souhaite qu’il passe par les primaires, en cas de victoire, je le soutiendrai". Ceux qui pensent que la primaire est la bonne solution doivent être rassurés.

                                          Répondre à ce message

                                      • La France insoumise ne veut pas de primaires Le 22 mars 2016 à 21:46, par Maurice F

                                        Primaires, tirages au sort, référendums, face à une crise de légitimité du système politique, il est urgent d’imaginer de nouvelles façons de décider et de sélectionner les responsables politiques.

                                        Répondre à ce message

                      • Quelle stratégie se cache derrière la primaire de toute la gauche ? Le 18 mars 2016 à 21:41, par Titi de gauche (la vraie)

                        Dimanche dernier se sont déroulées trois élections législatives partielles. Le Parti socialiste est passé de 30,54 % en 2012 à 12,98 % dans la 2 e circonscription des Yvelines, de 35,47 %% à 15,69 % dans la 2 e de l’Aisne et de 30,77 % à 11,24 % dans la 10 e du Nord. Encore s’agit-il de pourcentages calculés sur les suffrages exprimés.

                        Répondre à ce message